Municipales 2014

Du nepotisme en politique


Du nepotisme en politique
Il y a, à La Réunion, des familles qui ont fourni à l’histoire politique de l’île un nombre important, et quelquefois prestigieux, d’élus de façon contemporaine ou sur plusieurs générations. Mentionnons parmi ces familles les Babet, Brunet, de Châteauvieux, de La Serve, ou encore Isautier. Des familles qui ne comptent  plus aujourd’hui, quand elles continuent à être présentes dans l’île, d’élus en leur sein.

Plus proche dans le temps, et sur des périodes plus ramassées, on peut mentionner les frères Langenier, Lucet décédé en 1993, qui a été maire et conseiller général de Sainte-Suzanne, et son cadet Jean-Yves, maire du Port qui a choisi cette année de ne plus briguer de mandats électifs. Quant aux frères Moreau, David, maire et conseiller général de Saint-Benoît, et Paul, maire et conseiller général de la commune voisine de Bras-Panon, mandats qu’il a cumulés avec celui de sénateur, ils ne rentrent pas dans cette définition. En effet, s’il n’y a plus de Moreau à détenir un mandat électoral, c’est le gendre de Paul, Daniel Gonthier, qui est aujourd’hui conseiller général et maire sortant de Bras-Panon.

Cela fait-il des Auguste et Raphaël Babet, des Sully, Louis et  Auguste Brunet, des Sosthène, Joseph, Henri, Marie-Thérèse ou Jacques de Châteauvieux, des Langenier, Lucet et Jean- Yves, et aussi des Moreau et Gonthier, dont les unions familiales ont été rappelées, des initiateurs ou bénéficiaires du népotisme ? Nullement évidemment ! Car les jeunes générations de ces familles, quand elles se lancent en politique, leurs pères, beau-pères, frères ou aïeux sont souvent décédés depuis des lustres.

Les postures de fils et filles "de"...

Ce qui n’est bien évidemment pas le cas des Vergès, Raymond, Paul et Pierre. Ni des Annette, Gilbert, sa bru, Ericka Bareigts, son fils Didier, et son frère cadet, Christian. Ni des Virapoullé, Jean-Paul et Jean-Marie, ou encore des Lagourgue, Jean-Louis et Rémy, pas plus que des Robert, Roland et Philippe, des Hoarau, Claude et Fabrice et enfin des autres Robert, Thierry et Pierrick. Qu’ils aient des mandats, qu’ils candidatent à leur renouvellement ou qu’ils aspirent à en avoir, ces fils, filles ou frères "de", c’est avec la puissance, la protection et les moyens de leurs pères , beau-pères ou aînés, qu’ils se lancent en politique, s’installant dans les fauteuils qui leur ont été préparés ou aspirent à le faire.  

Face à ces situations que chacun peut aisément relever, ces fils, fille et frère "de" développent plusieurs postures pour camoufler ce qu’ils doivent à leur père, beau-père ou frère et habiller leur déni. Il y a celle qui, contre toute évidence, va nier effrontément en masquant ces liens familiaux, publics et avérés. C’est le  cas d’Ericka Bareigts à l’égard de son beau-père, Gilbert Annette, pour ensuite ne pas voir la puissance de l’appareil dionysien du PS, que ce dernier, en tant que premier secrétaire, a mis à son service, pour la mettre sur orbite et assurer la construction de sa carrière, comme responsable de parti et élue.

Il y a celui qui, tout en niant avec énergie, pointe l’adversaire. C’est le cas de Christian Annette qui ne voit en rien en quoi son premier secrétaire de frère, lui a longuement préparé son saut pour une prise de pouvoir de la section socialiste de Sainte-Marie, en entravant son développement pendant des années. Mais qui, par contre, est bien plus disert sur la catégorisation sociale de son adversaire, Jean-Louis Lagourgue.

Il y a ceux qui vont nier en s’indignant qu’on puisse empêcher leur progéniture, bourrée de talents, cela va de soi, de se lancer dans la politique à leurs côtés.  Priver les communes qu’ils administrent, ou La Réunion, voire la République, de tels atouts seraient pour eux une faute. Ainsi en sont convaincus les pères de Jean-Marie Virapoullé, Rémy Lagourgue, Philippe Robert et Fabrice Hoareau encore que pour ces deux derniers il peut y avoir un autre élément s’y rajoutant : "l’appel du parti".

C’est en effet au nom du "parti", de ses intérêts bien compris, de sa fondation, de sa stratégie, que les pères ont imposé, ou tentent d’imposer, leurs fils, comme successeurs. Cela a été le cas avec Raymond Vergès, au profit de Paul, de ce dernier pour Pierre, de Claude Hoarau pour Fabrice et aussi de Roland Robert pour Philippe.

Il y a enfin celui qui ne nie rien et qui affiche en quelques phrases cultes, un cynisme flamboyant. C’est le cas de Thierry Robert qui a déclaré envoyer, son frère, Pierrick, à la conquête de Saint-Louis, tout en informant les Saint-Louisiens que c’est lui, Thierry, qui conduit la campagne. Comme c’est lui qui, en cas de victoire de la liste de son frère, administrera la commune avec celle de Saint-Leu, où il entend se faire réélire.  

Le népotisme : un refus de la méritocratie, une corruption de la démocratie et une dégénérescence de la vie publique

On ne saurait mieux révéler ce qu’est le népotisme : un refus de la méritocratie, une corruption de la démocratie et une dégénérescence de la vie publique. C’est donc sous le prisme du népotisme et de ces effets dévastateurs qu’on peut notamment analyser l’implosion du PCR, la crise au sein du Parti socialiste, comme l’échec de Jean-Paul Virapoullé aux élections municipales précédentes. 

Le népotisme à La Réunion on le doit, comme mode de gestion d’un appareil politique, à Raymond Vergès. Sous couvert de faire accéder aux responsabilités de nouvelles générations, Vergès père va tout faire pour mettre sur orbite son fils, Paul, qui lui-même, va vouloir reproduire ce schéma avec son fils, Pierre. Un modèle qui finira par faire école dans ce parti, se réclamant du communisme, et donner des idées à deux autres hiérarques, qui sont Roland Robert et Claude Hoarau pour leurs fils respectifs.

La suite on peut la suivre ces deux dernières années avec leurs manifestations post-mortem, dont celles de Saint-Louis et de Bras-Panon, pour les municipales en cours, sont tout simplement extraordinaires. Dans ce cadre, la nouvelle posture du fils héritier, Pierre, non accepté par l’appareil agonisant, n’invalide en rien l’analyse. A droite, c’est Jean-Paul Virapoullé, qui va importer le népotisme, comme mode de pilotage et de perpétuation de son pouvoir à l’échelon communal. Et puisque l’on est à Saint-André, mentionnons le naufrage civique d’Eric Fruteau, qui, après avoir dénoncé "la familiocratie"  des Vergès et des Virapoullé, impose, aujourd’hui, son épouse pour conduire la liste dont il ne peut prendre la direction.

A droite, toujours, et également à l’échelon communal, Jean-Louis Lagourgue va suivre l’exemple de Virapoullé. Au PS enfin, le népotisme, comme mode de pilotage et de son parti, et de sa ville, c’est à Gilbert Annette qu’on le doit.
Lundi 10 Mars 2014 - 09:40
Eliard de Laleu
Lu 2352 fois




1.Posté par bourbon pointu le 10/03/2014 10:16
En voilà un article décapant! Et ce qui est dit ne devrait pas rehausser le prestige de certains de nos élus.

2.Posté par Carine le 10/03/2014 11:19
j'ai pas vu la famille VERGES ou j'ai lu trop vite !!! et dans la lignée des Lagourgue, vous avez oubliez Michel qui se présente à St Denis.....

3.Posté par " VIEUX CREOLE" le 10/03/2014 12:17
BRAVO ,MONSIEUR ELIARD DE LA LEU POUR " CET ARTICLE DÉCAPANT ", TRÈS OBJECTIF ET DONT PERSONNE NE PEUT CONTESTER LE CONTENU . VOUS CONNAISSEZ BIEN L' HISTOIRE POLITIQUE DE NOTRE ÎLE ! Mais quand vous parlez du " népotisme de la famille Vergès ( des compatriotes parlent volontiers de la "Dynastie- Vergés " ) vous avez oublié Laurent Vergés , décédé dans un grave accident de la route et dont le cercueil avait été exposé dans des mairies, dirigées à l'époque ,par des communistes : un véritable culte lui a été rendu ! ) .Il ne faut pas oublier que pour le placer , le Parti (son Père ) a évincé Monsieur Adrien Minienpoullé l' un des plus anciens militants de Saint-André , puis Monsieur Alexis Pota (médecin ) ancien député de la circonscription de StPaul ! Le même stratagème pour caser " P'tit Pierre "et éliminer Bello a lamentablement échoué puisqu' elle a été brillamment élue député !!! Votre article mérite d'être in retenu et inscrit dans les annales politiques de notre pays ... Encore une fois : BRAVO !!!

4.Posté par St Denis le 10/03/2014 12:54
Le népotisme : un refus de la méritocratie, une corruption de la démocratie et une dégénérescence de la vie publique

On parle de dispositif mis en place pour lutter contre la corruption et de numéro vert pour dénoncer les corrompus,

La corruption est une donne qui reste soutenue par les autorités qui en profitent et qui vont tout faire pour la maintenir. Cela est alarmant et clair particulièrement en milieu rural. Aujourd’hui encore, des élections sont faussées et des électeurs sont achetés sans gêne,

Ensemble citoyen dire Stop Mobilisation avant le 23 mars 2014
2014 CHANGER LES CHOSES

5.Posté par Eveilcitoyen 974 le 10/03/2014 13:14
Signataires locaux de la Charte Anticorruption
Publié le mars 7, 2014 par eveilcitoyen974

7 mars 2014 : Il faut montrer "patte blanche" pour que le bureau d’Anticor national valide la candidature des élus et des futurs élus qui veulent adhérer à la charte… Eveil citoyen 974 ne peut que féliciter les candidats locaux qui ont pris un réel engagement envers les électeurs de leur ville : Faire une politique propre. Nous vous invitons à découvrir le communiqué du groupe local Anticor (Anticorruption). Le groupe local a envoyé à un grand nombre de candidats éligibles à la charte (et ils ne se bousculent pas au portillon dans notre île), la possibilité de s’engager dans la transparence, l’intégrité… promesses largement distribuées par de nombreux candidats, mais peu, ont eu le courage d’aller au delà des mots… A ceux qui ont eu ce courage,la volonté de changer pour l' avenir nous leur disons : BRAVO, les électeurs peuvent vous faire confiance…

6.Posté par Vatenguerre le 10/03/2014 13:47
Excelent article, clair et concis. Bravo.
Bravo aussi a l'initiative d'eveil citoyen et anticor.

7.Posté par polo974 le 10/03/2014 15:05
Le problème est l'absence de réelle démocratie au sein même des partis.
La démocratie est aussi (entre autre) dans ces cas l'accès aux mêmes moyens de communication interne.
Pas de système de cooptation, de parrainage ou autre mafieuserie...

8.Posté par bonnemémoire le 10/03/2014 16:15
si j'ai bien compris, quelle réussite pour cette initiative de Raymond Vergès .
Ses enfants et petits -enfants peuvent en être fiers mais c'est sans doute par souci de modestie qu'ils ne mettent pas en avant cette réussite paternelle et grand- paternelle!
Puissent ces descendants qui lui ont attribué la paternité de la départementalisation surmonter leur modestie et lui rendre cet hommage pour toute son action si emprunte de fidélité.
Quant à ceux qui ne sont pas de sa famille, dans le double sens du terme, ils gagneraient eux aussi à lui rendre cet hommage.
S'inscrire dans les pas d'un grand homme et suivre sa voie c'est bien mais reconnaitre les emprunts qu'on lui fait ne serait que justice.
Allez le socialiste Annette , les modérés Virapoullé et Lagourgue, un peu de reconnaissance que diable!

9.Posté par sophie le 10/03/2014 16:31
C'est bien pour toutes ses raisons qu'il faut impérativement élire des candidats vraiment nouveaux. Les listes ne manquent pas, il est fort dommageable que la presse mette toujours les anciens en avant alors qu'il serait temps qu'ils débarassent tous le plancher... Les anciens au placard et je pense que les électeurs sont assez malins pour éviter de remettre les mêmes élus avec les mêmes erreurs en place. Virons-les !

10.Posté par Sindni le 10/03/2014 16:54
Au non du peuple démissionné avant le 23 mars vous qui amassé abusé sur le dos des Réunionnais avant que les villes soi a feu est à sang par vos méthode qui à ruiné la Réunion !

LES CITOYENS PAS DANS LES URNES MAIS DANS LA RUE POUR DIRE STOP ! nepotisme en politique

11.Posté par Oscar DUDULE le 10/03/2014 18:35
Bon article qui sait faire la différence entre les filiations plus ou moins avantagés par leurs familles.

Très révélateur. A noter qu'Huguette Bello a refusé cela pour son parti.

12.Posté par L'OBSERVATEUR le 10/03/2014 20:49
Combien de victimes a la réunion du népotisme des milliers : un refus de la méritocratie, une corruption de la démocratie et une dégénérescence de la vie publique


ça suffi pour 2014 nous somme des victimes chaque jours "système une corruption de la démocratie et une dégénérescence de la vie publique

13.Posté par bourbon pointu le 10/03/2014 21:03
11 vous avez raison de le rappeler et j'ajouterai que c'est à son honneur.

14.Posté par Aranaudmonteladessus le 10/03/2014 21:35
Bravo pour cet article et toute la franchise et l'objectivité dont le journaliste a fait preuve. BRAVO !

15.Posté par fundisantim le 11/03/2014 01:02
Bien vu et resume. Un oubli de taille cependant : Le c.....qui vote et se fait avoir d'une generation a l'autre.

DTC le peuple.

16.Posté par Le Taliban. le 11/03/2014 06:00

Article de bonne qualité.
Mais on oublie de dire que nous sommes tous complices
macros et hypo.



17.Posté par SOUTIEN CITOYEN le 11/03/2014 13:16
La corruption est un fléau sociétal qui porte atteinte à la justice, à la démocratie, à l’efficacité des politiques publiques, et à bien d’autres choses encore.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales