Culture

Du cinéma jeune pour tout public... à Saint-Pierre

Pour la 16ème année consécutive, le Festival international de cinéma Jeune Public s'installe à Saint-Pierre. Du 5 au 16 octobre prochain, les salles Lucet Langenier et Moulin à Café vont voir défiler près de 10.000 élèves des écoles primaires communales et plusieurs milliers de parents et passionnés des salles obscures.


"Cette année, nous allons atteindre des records", lançait en fin de matinée Stéphane Arsicaud, le dynamique président de l'association Ecran Jeunes. S'il n'en est pas à son coup d'essai, ce mordu de films et des projections cinématographiques table d'ores et déjà sur plus de 10.000 écoliers de Saint-Pierre. Des écoliers à l'origine de la philosophie même du plus ancien festival de films dans le département.

Programmé sur le socle des vacances scolaires d'octobre, du 5 au 16, le 16ème Festival international de cinéma jeune public de Saint-Pierre s'est lancé dans une programmation repensée et rajeunie. Pour preuve, cette année, même les plus petits âgés de moins de 3 ans auront droit à leur projection. Qu'il s'agisse du champignon magique Capelito ou de Spike, nos bambins devraient, sans difficultés, apprécier les formats courts de 45 à 60 minutes, histoire de ne pas perdre le fil directeur de leur aventure.

Animations, court et moyens métrages, drames ou encore comédies, l'équipe bénévole de l'association Ecran Jeunes a mis les petits plats dans les grands pour une manifestation de renommée. "On a une mission d'éducation populaire même si cela apparaît désuet", précise Stéphane Arsicaud. "L'idée est vraiment d'amener des informations dans les cinémas et de permettre une initiation douce au cinéma. Mais il ne faut pas croire que ce festival ne concerne que les jeunes", poursuit le président d'Ecran Jeunes.

Jean-Paul Lilienfeld, invité d'honneur et président du jury

Au total, ce ne sont pas moins de 28 films, contre 17 en 2009, qui seront projetés. Un véritable tour du monde en somme pour les enfants, "du drame au conte de fées, de New-York à l'Iran, en passant par l'Allemagne et la France", selon les organisateurs. Bref, un cinéma à partager en famille et pour tout âge. Pour autant, s'il y a bien une nouveauté qui mobilise les discours et les pensées, c'est la venue tant attendue de Jean-Paul Lilienfeld, le réalisateur de "La journée de Dupe" dont le premier rôle avait été assuré par Isabelle Adjani. Autre nouveauté présentée ce matin, la constitution d'un jeune jury composé d'élèves de 3ème des différents collèges de Saint-Pierre sans oublier une jurée du festival québecois de Rimouski, un des partenaires du Festival international.

Entre la quinzaine de spectateurs observée en 1995 et les milliers de personnes présentes l'an dernier, la route a été longue mais le travail et le bouche à oreille ont fini par payer. Satisfait et visiblement fatigué par l'organisation de ce nouvel opus dédié aux films de jeunesse, Stéphane Arsiscaud reconnaît que sans l'aide de différentes collectivités, parmi lesquelles Saint-Pierre, le festival n'aurait pu filer d'aussi beaux jours. Sans pour autant constituer sa priorité, les partenariats validés avec plusieurs sociétés locales ont été d'une aide précieuse. Exemple, la mise à disposition d'une vingtaine de bus à tarifs réduits qui vadrouillent entre les écoles de la commune et la salle Moulin à Café à la Ravine des Cabris.

Cette année, l'association "La lanterne magique" proposera également des ateliers d'éducation à l'image pour les jeunes. Lesquels seront animés par Alain Armouët, animateur spécialisé d'éducation à l'image et au cinéma. Quant aux tarifs pratiqués, ils seront de deux euros pour les moins de 18 ans et les étudiants et de cinq euros pour les adultes.

Pour accéder à l'intégralité du programme des séances du matin et du soir, cliquez sur "Festival Ecran Jeunes"
Mardi 5 Octobre 2010 - 14:45
Ludovic Robert
Lu 1878 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales