Economie

Du champ à l'assiette: Leclerc mise sur la production locale


Du champ à l'assiette: Leclerc mise sur la production locale
Depuis 2012, le programme "Alliances locales" tente de privilégier les produits et producteurs locaux dans les enseignes Leclerc. 

Fruits, légumes, boucherie, charcuterie, boulangerie ou épicerie, l'enseigne compte près de 50 producteurs qui ont signé une convention de partenariat avec le numéro deux de la grande distribution à La Réunion. Les producteurs volontaires doivent se soumettre à des évaluations commerciales et règlementaires

Pour le groupe Leclerc, il s'agit "d'une démarche durable, équitable et qui encourage les consommateurs réunionnais à consommer local". C'est également un moyen pour lui de se différencier de ses concurrents et d'optimiser les volumes pour réduire ses coûts. 

Ce circuit court présenterait pour les producteurs l'avantage de préserver ses marges puisque Leclerc s'engagerait à accepter les augmentations de tarifs dues notamment aux conditions climatiques. 

Un programme qui a donc pour objectif de rassurer le consommateur sur la traçabilité du produit. Les prix d'achat sur l'année sont quant à eux négociés au moment de la signature de la convention.


De janvier à août 2015, 794 tonnes de fruits et légumes sont issues de ces alliances, soit une hausse de 60,4 % par rapport à l'année dernière. Pour autant la production locale chez l'enseigne ne représente que 18 % du volume total. La Réunion ne produisant pas suffisamment, le reste est importé.
 
Afin de développer le programme, Leclerc est à la recherche de nouveaux producteurs dans des secteurs tels que la charcuterie.

 


Du champ à l'assiette: Leclerc mise sur la production locale
Mercredi 14 Octobre 2015 - 05:00
Lu 1897 fois




1.Posté par zanatany le 14/10/2015 06:58


Production locale ?

Ils veulent ouvrir des animaleries chez LECLERC. Du n'importe quoi !

Vont-ils mettre dans des cages de leurs GMS des chiens et chats récupérés dans les rues de la REUNION ?

2.Posté par nanadine le 14/10/2015 07:47
Le chinois il a pas l'habitude de s'accroupir je pense, on dirait qu'il va tomber lol

3.Posté par Thierry le 14/10/2015 08:40
Il y a ceux qui y affiche un SOURIRE franchement "tranche banane péi, siouplé" ... et les autres, un sourire coincé ou semblent dubitatifs... et on dit que les fruits et légumes ça donne la "pêche péi siouplé" ... Tout le monde doit jouer le jeu, les producteurs en premier... allez, messieurs, apprenez à sourire... pour le commerce.

Sans rire, en riant, c'est une excellente initiative et un bon partenariat.

4.Posté par noe le 14/10/2015 09:09
Le "local" coûte cher !
Est-ce que ça vaut le coup d'acheter les productions réunionnaises à part le goyavier ?

5.Posté par blablabla le 14/10/2015 07:00
La réunion produit suffisamment de fruits et légumes
La vérité c est que Pascal bleuf et Berne tout le monde : depuis qu il a doublé son ÇA il ne défend plus la reunion ...

6.Posté par observateur le 14/10/2015 07:01
On ne le voit plus à la APM
Il ne défend plus les réunionnais mais seulement son Entrprise : c est un coup de Com pour se la jouer

7.Posté par BlaBlaBla le 14/10/2015 10:14
Quand on connait les "requins " en affaires que sont les chinois et en plus de la grande distribution, le sourire des agriculteurs risque d'être trés vite de disparaitre de leur figure ...... (voir les mêmes en métropole)

8.Posté par ti kaf le 14/10/2015 10:40 (depuis mobile)
Vous êtes en retard chez Leclerc. A Jumbo ça fait qque temps qu'on mise sur la production locale. (Casino, "avec vs chaque jour") 😉

9.Posté par Le Jacobin le 14/10/2015 14:46
Attention aux pièges pour les agriculteurs, il y a un précédents qui a mis les agriculteurs du monde entier au tapis, son Nom: faire attention au cahier des charges qu'imposera le groupe Leclerc, il n'y a pas de bonne intention derrière cet affaire.

MINATCHY réveille toi, le feu entren pend dans la case en paille ban agrilcilter lé couillon.....

Il est préférable de créer une coopérative de vente direct au particulier, dans peu de temps Leclerc vous dictera la marche à suivre vous serez encore plus ESCLAVES bande de BREBIS.

10.Posté par citronnelle le 14/10/2015 15:32
certains mâles sur les photos sont ils à vendre ou à louer? lol non parce qu'il y en a bien un ou deux qui m'intéresseraient lol

11.Posté par Maurice BONNET PIRON le 14/10/2015 19:29
t as vu les prix alors tu as tout compris plus c est local plus c est cher

12.Posté par Maurice BONNET PIRON le 14/10/2015 19:34
eux ils misent et nous on paie et le local c est tres cher trop cher

13.Posté par Hugh le 14/10/2015 20:34
Baisse de l'octroi de mer sur certains produits - 14/10/2015
Achat de la SRPP par Rubis : les gérants de stations-service inquiets - 13/10/2015
Le Port: Un nouveau mouvement possible des transporteurs mécontents - 13/10/2015
Grève sur le chantier de la NRL : Accord trouvé entre les salariés et la direction - 12/10/2015
L’égalité réelle entre La Réunion et la métropole remise en question - 12/10/2015


ET APRÈS ÇA, TOUT VA BIEN.
MOI, JE DÉCROCHE.

14.Posté par Jacques BOVIS le 15/10/2015 08:19
lecler propose de vendre nos produits et alors c'est donant donant

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales