Société

Droit de réponse de l'association "Protégez nos enfants" à "Vie Océane"


Droit de réponse de l'association "Protégez nos enfants" à "Vie Océane"
L'association "Protégez nos enfants" publie un droit de réponse à la lettre ouverte de l'association "Vie Océane" publiée par Zinfos le 6 septembre dernier (lire ici):

L'association "Protégez nos enfants" exerce à travers cet article son droit de réponse face aux accusations de l'association "Vie Océane", portées à son encontre dans un article du 6 septembre diffusé sur Zinfos974.
 
Tout d'abord, nous sommes surpris de cette violence verbale gratuite envers notre association alors que notre but est de présenter aux réunionnais un certain nombre d'éléments objectifs, de faits indubitables, qui ont été sciemment travestis et/ou cachés afin de préserver des intérêts partiaux, catégoriels, au détriment de l'intérêt général. Des faits et chiffres vérifiables qui ne souffrent aucune contestation possible : par exemple, la population sait-elle que, pour l'année 2012, 25% des attaques mortelles de requins DU MONDE ont eu lieu sur quelques plages de l'Ouest réunionnais, sur une dizaine de kilomètres à peine, en pleine réserve marine ?
 
Vie Océane ignore-t-elle qu'aucun accident significatif n'avait eu lieu avant l'installation de la réserve et de la ferme aquacole dans ce périmètre, malgré une forte fréquentation humaine ?
 
En outre, il semblerait que cette association, Vie Océane, soit composée en partie de personnes siégeant à la Réserve Marine ou proche d'elle (comment être juge et partie à la fois ?), comme un très bon article de Pierrot Dupuy a pu le démontrer il y a quelques temps ? (lire ici ). Plutôt embarrassant, non ?
 
Au-delà des conflits d'intérêts rendant la parole de cette association peu crédible sur un tel sujet, nous allons illustrer son incompétence et sa malhonnêteté intellectuelle à travers deux thèmes "développés" dans cette lourde bafouille du 6 septembre dernier : la fameuse sédentarité des requins bouledogues et leur prolifération.
 
Vis à vis de la sédentarité, la position de vie océane est :
 
"Quant à la supposé "sédentarité du bouledogue", l’interprétation qui en est faite montre bien que les avancées des études scientifiques ne sont pas comprises de la même manière par tout le monde ; surtout lorsque la partialité vous rend aveugle". Selon eux donc, nous "interprétons". La vérité est la suivante et elle est implacable. Toutes les parutions scientifiques officielles, toutes sans exception, définissent le requin Bouledogue comme "territorial", "côtier", "sédentaire". On ne peut pas être plus clair, même Marc Soria sur le site de l'IRD (!) décrit ce poisson comme étant "sédentaire" (http://www.ird.fr/toute-l-actualite/actualites/etude-du-risque-requins-a-l-ile-de-la-reunion/(language)/fre-FR ) !
 
Pour illustrer encore cette affirmation vous pouvez consulter le site du Musée d'histoire naturelle de Floride (http://www.flmnh.ufl.edu/fish/Gallery/Descript/bullshark/bullshark.htm), État d'Amérique qui possède une grande population de requins Bouledogues et qui les étudie depuis fort longtemps.
L'ignorance de cette information de base de la part d'une association spécialisée du monde sous-marin est vraiment inquiétante. La légèreté de son approche est tellement patente que Vie Océane n'a même pas pris le temps de lire le dernier rapport d'étape de l'étude CHARC (http://www.dm.sud-ocean-indien.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Bilan_provisoire_des_operations_de_marquage_effectuees_du_21_octobre_2011_au_12_mai_2013_cle5674c4.pdf) qui conclut que 70 % des requins marqués restent dans la zone d'étude (entre St Pierre et St Paul). Le programme CHARC ne fait donc que confirmer ce que la littérature scientifique affirme déjà : le requin Bouledogue est un poisson sédentaire. Dans ces conditions, nous pouvons, avec d'autres, nous interroger sur la pertinence de l'objet de CHARC, programme de biologie animale fort coûteux et sans aucun bénéfice pour la sécurité des personnes...
 
Venons en maintenant aux "doutes" sur la prolifération de ces requins près de nos côtes. Cette association livre le même discours que celui de la réserve marine dont elle est l'antichambre : "rien ne prouve qu'il y a plus de requins qu'avant". Là encore, leur aveuglement est sidérant puisque les scientifiques eux-même ont reconnu le déséquilibre. Le Quotidien dans son édition du 14 mai 2013 relate ainsi les propos de M. Marc Soria, chef de projet de l'étude CHARC. Celui-ci pointe un déséquilibre de l'écosystème sur la côte Ouest avec la présence d'une population dense de squales avec des spécimen de taille importante, et pourrait valider la régulation de cette population de requins. Un déséquilibre de l'écosystème que Vie Océane devrait dénoncer au lieu de le nier... si elle remplissait honnêtement sa mission de protection du milieu marin, plutôt que de s'arc-bouter sur une défense aveugle d'un poisson en surnombre et de surcroît dangereux pour l'Homme et l'équilibre du biotope récifal.
 
Nous vous demandons donc de bien noter ces deux informations primordiales pour appréhender la crise requin : Le requin Bouledogue est un poisson TERRITORIAL et qui PROLIFÈRE de façon inquiétante autour de nos côtes. Cela est scientifiquement prouvé, c'est un fait objectif, affirmer l'inverse est un mensonge grossier. "Plus c'est gros, plus ça passe" semble donc être le credo de cette association pas très citoyenne.
 
La régulation est donc bien, dans le contexte exceptionnel que connaît actuellement la Réunion, une action qu'il convient d'envisager pour régler la crise. On peut aisément comprendre que lorsqu'une espèce (le requin Bouledogue), sur un territoire donné (la Réunion), n'est plus régulée (plus de pêche de requins depuis 14 ans sur la foi d'un arrêté ciguatera peu fiable quant à ses justifications scientifiques), alors elle se multiplie sans entrave. Cette régulation est d'ailleurs pratiquée en France métropolitaine pour d'autre espèces comme les loups ou les ours. Pourtant ces mammifères n'ont pas attaqué d'humains et sont, eux, protégés par la Convention de Berne pour la protection de la biodiversité, à l'inverse des requins bouledogues !
 
Nous avons voulu vous montrer à travers ces deux exemples le manque de sérieux de cette association qui semble vivre dans le déni. Cela prêterait presque à rire si le contexte n'était pas si dramatique avec ces morts (cinq) et ces amputés (deux), sans compter les autres victimes, miraculées (quatre).
 
Leur légèreté intellectuelle, voire leur malhonnêteté, nous laisserait de glace si ces personnes n'étaient pas à la source d'une modification profonde de la gestion du littoral Ouest. Devant tant d'amateurisme et d'irresponsabilité, il est parfaitement légitime de s'interroger sur la pertinence des études préliminaires et des éléments qui ont contribué à la mise en place de la réserve marine dans sa configuration actuelle.
 
Nous aurions pu poursuivre aisément le démontage en règle de chacune des élucubrations figurant dans la diatribe insultante de l'association vie océane. Mais nous pensons que les lecteurs, bien plus intelligents que ce que pensent ces gens là du haut de leur suffisance, auront compris l'inutilité d'aller plus loin dans la démonstration. Nous aurons de toute façon l'occasion de revenir en détail sur chacun des points que notre tract mentionne à travers de prochaines interventions.
 
Notre sérieux est le gage de notre réussite et cette crise est trop grave pour se permettre d'être dans "l'interprétation". Pour le reste, notre action en justice révélera le vrai visage de certains. Nous sommes dans l'action, pas dans l'incantation.
 
Il ne doit pas y avoir de 6ème victime et les pouvoirs publics doivent se mobiliser immédiatement. Cette apathie est intolérable. Alors, si comme nous, vous souhaitez que quelque chose soit enfin fait pour protéger nos enfants, pour qu'on nous rende le droit inaliénable de l'accès à l'océan, et que cesse enfin cette crise qui anéantit le tourisme (10 000 annulations hôtelière au lendemain de la dernière attaque), rejoignez notre association qui ne bénéficie d'aucune subvention et compte sur la conscience et le sens des responsabilité des citoyens : www.protegeznosenfant.re et https://www.facebook.com/groups/protegeznosenfants/?fref=ts
 
PS : d'après Gérémy Cliff, scientifique directeur du Natal Shark Board en Afrique du Sud, les requins bouledogues apprécient particulièrement les lagons, Vie Océane va-t-elle lui prodiguer un cours et l'insulter comme elle l'a fait avec Protégez Nos Enfants ? Vie Océane pense-t-elle qu'il est normal qu'un labrador se fasse dévorer dans 30 cm d'eau et qu'un enfant échappe de peu à une attaque dramatique alors qu'il jouait sur le sable mouillé ? Que pense cette asso de la charge dont aurait été victime une plongeuse à bulles il y a quelques jours ? Quels mensonges et relativisations douteuses  cette asso (...) va-t-elle encore trouver ? Vie Océane ne devrait-elle pas, compte tenu des faits récents et moins récents, faire son mea culpa et adopter profil bas ?
Mardi 17 Septembre 2013 - 14:45
Lu 1785 fois




1.Posté par Ccsty le 17/09/2013 15:09
Heureusement que Gérémy Cliff est venu pour renouveler vos arguments! Ça vous fait un os à ronger, le reste n'a aucun intérêt et tient plus de la justification que de l'argumentation...
Bref, en attendant, la réserve est plus que jamais légitime, votre ami le préfet s'est vu retoquer son arrêté et vos gesticulations médiatiques sont manifestement contre productives puisque quoi que vous tentiez, vous n'obtenez jamais gain de cause. Il faut vous y faire, la démocratie c'est la voie du peuple et pas celle d'une minorité si visible et gesticulante soit-elle.
Trouvez un autre combat, celui-ci est perdu d'avance et votre audience va s'amenuiser au fil du temps.

2.Posté par Parent le 17/09/2013 15:12
BRAVO.

3.Posté par Ccsty le 17/09/2013 15:15
Quelles preuves des dernier évènements?... Aucune
Légende urbaine?...

Il parrait que ce matin, en baie de Saint Paul lun requin à attaqué un ULM qui à fini par s'écraser dans la foret...

4.Posté par la reserve marine, un alibi de tafiole le 17/09/2013 15:47
Vie Océane ignore-t-elle qu'aucun accident significatif n'avait eu lieu avant l'installation de la réserve et de la ferme aquacole dans ce périmètre, malgré une forte fréquentation humaine ?

comment peut écrire autant de connerie aussi éhontément?

il suffit de relire les archives de clicanoo:
titre: Pas de psychose à Boucan-Canot
publié le 8 octobre 2004 (soit 3 ans avant la création de la réserve marine)

(...) La psychose n’a pas gagné la baie de Saint-Paul non plus. En effet, en dépit du temps maussade et de la relative fraîcheur de l’eau, ils étaient quelques-uns à s’adonner au bodyboard, leur activité favorite. L’endroit est pourtant réputé dangereux. Car plusieurs attaques de requins sont à déplorer (...)

et ici la couverture du jir de 2006:

Boucan Canot: un surfeur attaqué à la tombée de la nuit

5.Posté par Peter Pandantagueule le 17/09/2013 16:04
posté par Ccsty

Mme Irma la non-voyante en mode extra enervé....et agressif LOL....

6.Posté par Gelanna, une réunionnaise le 17/09/2013 16:35
C'est faire du "tapages" inutilement un peu, tout cela.On a eu les cas, où les requins viennent presque sur la plage, bientot, ils vont se dorer au soleil, comme les personnes.Ce pecheur, avec ses petits enfants qui racontent, cela fait penser à un vrai film d'horreur, le chien qui s'est fait avaler.
Surtout, notre ile, n'est pas le seul et unique territoire, où ils attaquent, partout dans le monde, ils ont décidé d'attaquer.Comment font les autres pays??
Peut etre, la réponse est dés qu'on voit un, on l'attaque, avant qu'il attaque.Et quand ils verront que l'endroit est incertain, et peu à peu, ils décamperont.

7.Posté par Dominique TOUSSAINT le 17/09/2013 16:36
Ca vous étonne encore qu'un spécialiste du bichique et une spécialiste du corail ne connaissent rien des requins ??? On veut tous connaître les motivations du maître d'ouvrage (l'état) à avoir attribuer le marché public "étude CHARC" à l'IRD. Qui peut nous transmettre le rapport d'analyse des offres, ainsi que le mémoire justificatif du titulaire du marché ? Est-ce que Monsieur SERET était mis en avant dans l'organigramme de l'équipe d'études vendue, et si oui, pourquoi lui a-ton mis une muselière, alors qu'il semblait être le seul spécialiste en requins de l'IRD ? Cette étude est quand même payée avec nos impôts, tous comme les scientifrics qui affichent tant de dédain/mépris à l'égard des usagers de l'océan, qui sont inquiets pour la survie des lagons, la protection de la biodiversité (menacée par la surpopulation de bouledogues), le tourisme,... Ce type d'expérimentation : développement d'une espèce invasive, ne vous rappelle pas l'épisode "mouche bleue", mais je crois que c'était le CIRAD qui avait fait de la Réunion, une terre d'expérimentation scientifique !!!

http://especes-envahissantes-outremer.fr/pdf/revue_presse/fev_avril2010.pdf
....................................................................................................................................................................................

et quid de TOUS les autres requins marqués? y en avait-il lors de l'attaque de st paul? sont-ils du coté 3 bassins, de st leu ou étang salé là où des dizaines de personnes surfent et se baignent chaque jours? cela ne serait il pas important de les transmettre pour que les usagers soient informé d'un danger potentiel? dans la mesure ou ces derniers temps il y a eu des observations sur tous ces spots, ne serait-il pas judicieux de les confrontés (les observations) avec les relevés? le programme charc n'a t'il pas pour but de travailler sur la réduction du risque requins à la réunion? en ne transmettant pas des données si capitales pour les usagers ne risque-t-on pas de mettre des personnes en danger? informer les gens sur un danger potentiel n'est-ce pas une priorité? prévenir d'une future attaque n'est-ce pas le but des autorités? et ne pas divulguer ces informations, ou le faire au compte goutte avec bcp de retard, cela ne met-il pas des personnes en danger? ces relevés sont pour l'IRD, ok mais l'IRD à été mandaté par l'état pour une étude sur les requins côtiers de la réunion dans le cadre d'un programme de réduction du risque requins, donc si ces données ne sont pas délivrées au publique, cela ne permet pas de réduire le risque, cela aurait mm tendance à l'accentuer puisqu'ils sont pêcher et donc appâtés, mais si on les appâte pour les marqués, donc qu'on les attire sur des zones mais qu’après ces résultats ne sont pas transmis, cela n'est plus de la réduction mais de l'augmentation du risque? pourquoi un arrêté demandant de pêcher deux requins n'est-il pas respecté, pourquoi tous les moyens ne sont-ils pas mis pour y arriver et par conséquent, pourquoi respecter un autre arrêté interdisant à tous les habitants d'une ile de se baigner dans l'océan, alors que cet arrêté a été pris dans l'urgence car l'état ne prenait aucune décision depuis 2 ans? comment peut-on appeler un comité de réduction du risque requin alors q'un programme scientifique dédié à celui ci n'a, en deux ans, apporté aucune réponse, n'a jamais transmis dans les délais (voir pas du tout) les observations et relevés, refuse catégoriquement devant une assemblé de décideurs et commanditaires de l'étude, de transmettre infos, relevés, résultats d'autopsies après attaques, s'opposent systématiquement à ttes autres tentatives de gestions du risques de la part d'autres organismes, ne communiquent qu'avec des journaux et associations œuvrant pour la protection des requins????!!!!! et comment l'état peut-il dire qu'il gère le risque requin quand en deux ans, il n'a pris aucune mesure efficace, n'a tenté aucune sécurisation, a délégué tous les essais dangereux à des organismes privés et n'a finalement, sous la pression juridique car il ne faisait rien, n'a finalement fait que interdire la mer à l'homme, c'est à dire que pour réduire le risque requin à la réunion, l'état à supprimé l’accès à la mer !!!???...

8.Posté par Bravo le 17/09/2013 16:59
Arguments référencés, rien à ajouter. Comment peut on jeter la pierre à une association qui défend la vie humaine ? Ca c'est incompréhensible.
Merci à vous d'agir pendant que nous tremblons pour nos enfants .

la raison l'emportera.

ET pourtant j'adore les animaux et n'en mange pas. Mais entre l'homme et le poisson, la mort dans l'âme, moi choix est fait.

9.Posté par @ ??? le 17/09/2013 17:09
circulez le surf est mort ici.!!

10.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 17/09/2013 17:20
La véritable objectivité serai pour commencer de ne pas utiliser les enfants à des fins purement égoistes , partisanes et commerciales !!

11.Posté par Ti Yab Kréol 974 des hauts le 17/09/2013 17:22
A CEUX QUI TROUVENT CETTE ASSOCIATION PROTÉGEZ NOS ENFANTS BIDON OU QUI DOUTENT EN PENSANT QUE LES ALERTES ET LES MIRACULÉS D'ATTAQUES SONT DES RACONTARS DE PSYCHOSE URBAINE: DES IMAGES VALENT MIEUX QUE TOUS LES DISCOURS: VOILA A QUOI RESSEMBLE CE QUE FONT DES REQUINS BOULEDOGUES DE 2 MÈTRES RÉGULIÈREMENT A LA RÉUNION: ALORS ? VOUS LAISSERIEZ VOS MARMAILLES SUR LE BORD OU DANS LE LAGON SANS RIEN CRAINDRE ?? HONNÊTEMENT ?? Le lien de la vidéo: http://www.youtube.com/watch?v=O8KMPtNilTs

12.Posté par Peter Pandantagueule le 17/09/2013 17:43
4.Posté par la reserve marine, un alibi de tafiole
-"il suffit de relire les archives de clicanoo:"

MOOUHAHAHAHAH !!!! clicanoo ? le JIR ? le journal qui fait de la propagande pour les extrémistes ecolobobos ?? moahahaahha les références pourraves...MDR


13.Posté par @4 les insultes, un non-argument d''''imbécile le 17/09/2013 17:53
"Aucun accident significatif."

Vous ne savez pas lire ?

Pas "aucun accident "mais aucun accident SIGNIFICATIF".

Effectivement rien de significatif hormis une petite morsure sur un bodyboarder en 2007 à Boucan.

Quant à la baie de St Paul, elle est hors réserve et vous hors sujet.

Et pour votre gouverne avant la Réserve il y avait la parc marin qui la préfigurait.

Bref...

14.Posté par pfff le 17/09/2013 18:50
franchement c'est assez minable leur posture. fermez vos gueules vous desservez votre cause !

15.Posté par à 13 le 17/09/2013 18:53
lol. Ca veut dire quoi pour les requins "préfigurait"?

le parc marin n'avait aucun pouvoir réglementaire avant 2007.


sinon honte a ces pleureuses qui sont prete a rayer le surfeur Grégory Bénèche (rip Grégory) de la liste des victtimes d'attaques de requin ( 1996, baie de St Paul .... à l'endroit ou le clebard vient de se faire bouffer!!!!) pour simplement conforter leurs incantations de debiles

16.Posté par Vide Océane le 17/09/2013 19:37
Copains comme cochons avec de l'argent qui tourne en circuit fermé. La crise requin? C'est leur gagne pain. Faites disparaître le problème requin et ces gens là perdent leurs sources de revenus et retourneront chez eux.
Ils se frottent déjà les mains et lancent leur petit copain dans du Shark Feeding et création de Shark eco tour, où on pourra plonger et nager en compagnie de requins.

17.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 17/09/2013 20:13
Voila des donneurs de leçons qui surfent sur les flots , combien ont fait des etudes sérieuses en oceanographie , combien ont étudie le comportement des requins autrement que par internet , alors foutez la paix à La Réunion , des requins il y en a dans tous les océans , c'est con mais ils y vivent ,alors à vous de respecter les régles de sécurité méme si ça doit vous couter des sous !!!!!

18.Posté par nsnf le 17/09/2013 20:44
Vous ete pitoyable, agressivité de la lettre de vie océane par contre votre ton assez agressif il est bien présent dans la votre.
votre sérieux je me gosse ,la seul chose que vous retenez de votre expert sud africain ,c'est il faut pêcher , il a pas dit qu'il y a un probleme de pollution que la réserve n'est pas un facteur dans la présence de requin et la ferme aquacole n'as pas un rôle de dcp actuellement .
Si vous voulez protéger vos enfants occupez vous en et ne chercher pas des bouc émissaire à vos manquements.

19.Posté par JORI le 17/09/2013 20:56
- La réserve marine est trop récente pour abriter de quoi nourrir des bouledogues en recrudescence.
- si la sédentarisation des bouledogues est reconnue, où étaient ils avant la ferme et réserve marines.
- la ferme marine n'existe plus, les bouledogues sont toujours là, pourquoi?.
- Le risque 0 n'existant pas, combien de requins doit on tuer et pourquoi ce nombre?.
- Si malgré les prélèvements un accident survient à nouveau, que fait on?.

20.Posté par ONG WAR le 17/09/2013 20:57
Et maintenant, elles vont faire quoi ces 2 associations ? Qu'attendent elles pour se poursuivre en justice pour rien ? Combien de quêtes ridicules seront nécessaires pour payer les avocats cette association ?

21.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 17/09/2013 21:44
Merci à post16,18 19et 20 ,ils me rassurent quand à la santé mentale des Réunionnais , respect à vous tous !!

22.Posté par Et l ''''intox continue .... le 17/09/2013 22:17
Post 1 : Bravo et merci c'est très bien résumé !!!!!
PNE OPR PRR : Cessez de gesticuler et de brasser de l'air , Arrêtez donc de jouer sur la psychose que vous tenter d 'entretenir , et cessez d 'utiliser les victimes ainsi que les enfants .Je vous rappelle que des collectifs de victimes se sont montés pour défendre les requins ,qu 'en dites vous ?
Le spécialiste Jimmy Cliff met en cause surtout la pollution , donc une nouvelle piste pour vous : Les nitrates , vous savez l 'épandage dans les champs de cannes qui finit dans la nappe phréatique puis dans l 'océan .Quand il n 'y avait pas d'épandage il y avait beaucoup moins d'attaque , allez donc vous attaquer aux agriculteurs si vous êtes intellectuellement honnêtes .Quand à l 'éventualité qu 'un bouledogue entre dans la passe de l'hermitage il n 'y a qu 'a mettre un filet et on en parle plus .
Bisoux les nounours .
Un type avec des belles valeurs humaine qui ne met pas sont intérêt perso en premier :
http://www.dailymotion.com/video/xsyfsz_yann-survivant-d-une-attaque-de-requin_news

23.Posté par breizhatoll le 17/09/2013 22:56
a jori

La réserve marine est trop récente pour abriter de quoi nourrir des bouledogues en recrudescence.

comment expliquez vous alors que la taille moyenne des bouledogues chez nous dépasse largement la taille moyenne de l'espèce ? il se sont nourris de l'air du temps ?

si la sédentarisation des bouledogues est reconnue, où étaient ils avant la ferme et réserve marines.

natalité du bouledogue: une portée tout les dix mois de 10 a 13 petits . partons d'un seul bouledogue en 1999 avec une mortalité de 50 % (disons six petits vivants après deux ans), d'une femelle sur deux petits et d'une maturité sexuelle a six ans , les premières portées créent des doublements de population en 2005 (36 individus femelles)et 2011 (1482 individus femelles) ce qui correspond exactement aux dates d'ouverture de la réserve (facteur améliorant leur croissance) et aux premiers accidents (doublement de la population => plus assez de biomasse pour nourrir cette population de requins : agressivité et défense du territoire, recherche d'autres proies). les chiffres sont bien évidemment inexactes . par contre la courbe de progression est elle intéressante et expliquerait la brusque augmentation de population après la création de la réserve marine ainsi que le début des attaques en 2011.

la ferme marine n'existe plus, les bouledogues sont toujours là, pourquoi?.

parce que contrairement a n'importe quel site classé ou on exige la dépollution du site après activité cette ferme n'a toujours pas été démantelé et constitue un DCP géant après avoir été un pole d'attractivité.

Le risque 0 n'existant pas, combien de requins doit on tuer et pourquoi ce nombre?.

étant donner que la biomasse est aujourd'hui insuffisante pour nourrir la population de bouledogue on peut estimer que celle ci est arriver a un palier (hypothese de 2950 individus dont 1400 femelles hors mortalité accidentel) . Si on veut diminuer la population il faut diminuer celle ci avant que les jeunes femelle deviennent matures il suffirait sans doute de pêcher pendant six ans au moins 230 femelles pour que le risque revienne lentement a la normale . 230 femelle c'est disons 450 requins par an soit un a deux par jour . c'est ce qui était pêcher avant 1999 et a 2500 euros le bouledogue pas mal de gens vont reprendre la mer.

- Si malgré les prélèvements un accident survient à nouveau, que fait on?.

en tout cas on aura essayer quelque chose . ce sera toujours mieux que l'attitude nihiliste pratiquer depuis deux ans et demi!

24.Posté par Candide le 18/09/2013 07:36
Je ne suis ni surfeur, ni plongeur, ni utilisateur de la mer. Mais je me pose une question toute simple. Pourquoi parle t on si souvent de la réserve marine comme garde manger alors que les plongeurs en apnée ou en bouteilles sont tous unanimes pour dire qu'ils voient de moins en moins de poissons lors de leurs sorties en mer ? Pour avoir le rôle de garde manger, ne faudrait il pas que les poissons soient très nombreux ?

25.Posté par jean francois, le samuel mouen du surf le 18/09/2013 09:22

23.Posté par breizhatoll le 17/09/2013 22:56 | Alerter
a jori

La réserve marine est trop récente pour abriter de quoi nourrir des bouledogues en recrudescence.

comment expliquez vous alors que la taille moyenne des bouledogues chez nous dépasse largement la taille moyenne de l'espèce ? il se sont nourris de l'air du temps ?


=>ils vont manger des vitamines en dehors de la reserve marine.
=> ils sont donc non sedentaire (comme 60% des requins marqués par charc)
=> peut-etre vont-il faire des barbecues à st brandon, sur le banc du geyser ou dans un endroit ciguaterique
=> peut-etre vont-ils aux frontieres à attendre les poissons en transit d'une region ciguaterique

26.Posté par braise gars molle le 18/09/2013 09:27
malthusianisme requin:
raisonnement aussi debile que celui qui deduirait que le corail qui pond des millions d'oeuf est forcement en surproliferation...

Ferme Marine/DCP/pole d'attractivité: => il faut vraiemnt etre con pour raconter encore cette anerie puisque le specialiste sud africain vanté par OPRR a dit que cette theorie etait FAUSSE.


27.Posté par JORI le 18/09/2013 10:59
23.Posté par breizhatoll le 17/09/2013 22:56
Merci pour votre réponse.
- Concernant "l'air du temps" dont se nourriraient les bouledogues, je vous pose la question vu que vous affirmez plus bas "étant donner que la biomasse est aujourd'hui insuffisante pour nourrir la population de bouledogue ", ce qui prouve bien que la réserve est hors de cause.
- concernant la sédentarisation, vous répondez par sa reproduction, moi je vous demande d'où vient le 1er couple puisque ces bouledogues seraient sédentaires?. Il y a 50 ans où étaient ils, étaient ils stériles puisqu’on n'en pêchait pas plus,.....
- Comment pouvez vous affirmer que des bouledogues affamés pourraient se jeter contre des DCP vides???.
- concernant le risque 0, vous prétendez que la biomasse devient insuffisante, les bouledogues toujours sédentaires vont ils devenir à nouveau stériles pour que les existants puissent survivre???. Dans le cas contraire, où vont aller les naissants, eux qui ont la sédentarité dans leurs gènes??."C’est disons 450 requins par an soit un a deux par jour. c'est ce qui était pêcher avant 1999", où avez vous pêché ce chiffres?. Ou et à la vue de la population des bouledogues, cela laisse la possibilité de dire que les pêcheurs n'auraient attrapé que des mâles durant des années!!!!.Etes seulement de la Réunion!!.
- Et bien sur aucune réponse à ma dernière question.

28.Posté par Peter Pandantagueule le 18/09/2013 11:55
Ce qui est sur c'est que la BIOMASSE de débiles mentaux à largement augmenté depuis la crise requin...


29.Posté par jean francois Ducon le 18/09/2013 13:01
oui Peter, c'est sur

30.Posté par sharklovers en mode desespoir le 18/09/2013 19:32 (depuis mobile)
Ce qui est certain c'est que les sharklovers manquent sérieusement d'arguments, vu les insultes qui pleuvent...

31.Posté par brian le metro le 18/09/2013 20:15
c'est pas cool tout ces pv qu'on a attrapé en surfant à St Leu. pourtant Thierry Robert, crao et JFavaient promis qu'on aurait rien. Qui va rembourser mon adhesion?

32.Posté par ninie lapine le 18/09/2013 20:35
@30 t'inkiete nous aussi on est capable d'insultes : AFBAZ c'est nous qui l'avons inventé lololol !!

33.Posté par brian le metro le 18/09/2013 21:19
pourquoi avoir fermer la page facebook? nos amis les tamouls doivent savoir qu'on les aiment aussi si on veut qu'ils nous like en masse avec thierry Robert. Il faut fédérer large pour etre representatifs avec Thierry

34.Posté par Surfeur verbalisé, à moins de 15 jours de la fin? le 18/09/2013 21:27
pourquoi verbaliser les surfeurs alors que dans moins de 15 jours l'interdiction demandée par le conseil d'etat de thierry Robert va prendre fin???


Ce matin sur freedom on entendait un boug raconter que la mer etait infestée de requin partout. Pour encourager le prefet a maintenir l'interdiction ya pas mieux. C'est a ce demander s'il ne s'agissait pas d'un auxiliaire sous marin de la prefecture.

35.Posté par JF( dit JF) le 18/09/2013 22:49
C'est abject

36.Posté par Omaha la chevre de mr Robert (dite mangeuse de salade) le 19/09/2013 07:02
oui, les gens qui militent sur les radios pour raconter que des hordes de requins beacheurs viennent envahir les lagons pour que le prefet prolonge sont arreté d'interdiction du surf sont totalement abjectes.

-c'est vrai que tout le monde s'en fout puisque les activité nautiques restent autorisées
- Thierry Robert est aux anges puisque personne ne cause de l'eau sale a st leu
- Thierry Robert est soulagé car personne ne cause des deblais du leclerc , de la step d'epuration qui va rejeter des tonnes d'eau 365 j par an (Pierrot Dupuy a dit sur Antenne Reunion que c'est pas grave car l'eau sera propre "qualité baignade" !!!)
C'est vrai que les nervi de Thierry Robert s'en foutent car la campagne municipale permet de mettre du carburant dans le 4*4 et la paye continue de tomber au club nautique!!

... au final les cocus de l'histoire sont les vrais sufeurs.

merci JF pour tout ce que tu fais, mais si tu veux la mettre en veilleuse ca nous fera des vacances

37.Posté par jean francois, le samuel Mouen du surf le 19/09/2013 20:02
Sur ll'interdiction prefectoral du surf (et rien que le surf) nous affirrmons le bien-fondé des mesures actuelles de réduction du risque face à l'incapacité de l'État de réduire le risque. Même si ces mesures sous la forme dune interdiction privatrice de liberté revêtent un caractère totalement scandaleux.

C'est pas cool, mais il faut passer par les interdictions car ils y a des gros requins qui viennent beacher pour manger nos fils et nos compaaaââgne.

38.Posté par christoboule le flamboyant le 20/09/2013 18:35 (depuis mobile)
Lamya Essemlali m''a appelé pour me dire que c''est moi le plus fort en pnl meme si je koné pas ecrire le nom du type qui m''a formé et c''est pour sa que je koné trop que les rokins sont nos copins !

39.Posté par les requins sont nos amis, il faut les aimer aussi le 21/09/2013 08:29
Oliver Milman
the guardian.com, Thursday 19 September 2013

Scientists find removal of sharks from two reef systems led to a sharp decline in the number of fish that help keep coral healthy

(Les scientifiques trouvent suppression des requins de deux systèmes de récifs ont conduit à une forte baisse du nombre de poissons qui aident à garder corail en bonne santé)

40.Posté par brian le metro le 21/09/2013 11:14
abattre 600 requins c'est une paille pour Cap requin. Comment les ecolos peuvent-il parler d'erradication et de massacre alors qu'on donner du travail à l'équarrissage? c'est bon pour la croissance et les emplois

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales