Faits-divers

Drame de St-Louis: "L'Etat doit prendre ses responsabilités"

Le drame de Saint-Louis fait ressurgir les faits-divers du passé. Une nouvelle fois, des femmes, une mère et sa fille, sont "tombées" sous les coups d'un homme. Les associations de lutte contre les violences faites aux femmes ne peuvent que constater l'apathie des autorités. "Tristes" mais "pas surprises", elles appellent les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilités.


Drame de St-Louis: "L'Etat doit prendre ses responsabilités"
Hier à Saint-Louis, trois personnes sont mortes, dont une mère et sa fille. Le meurtrier présumé, ex-compagnon de la fille, s'est ensuite donné la mort. Un nouveau fait-divers qui vient s'ajouter à une longue liste de drames de la séparation.

"Cela ne nous surprend pas", lâche Odette Poncet, présidente de Femmes Solid'Air. S'appuyant sur le chiffre de 1.500 plaintes déposées l'année dernière par des femmes contre leur conjoint, elle regrette une nouvelle fois qu'aucun accompagnement individuel ne soit mis en place pour ces femmes. "Elles le font pour survivre à un danger extrême. Tous les jours nous recevons des femmes qui sont en danger de mort", explique-t-elle. Pour Femmes solid'Air, les marches blanches ne suffisent plus. "Il faut aller plus loin et organiser une journée "île en deuil" (…). Il faut une véritable prise de conscience et que la population s'indigne", ajoute Odette Poncet. Cette dernière souhaite interpeller l'Etat pour que soit créé dans chaque ville des "centres de soins" pour les hommes. Mais "il faut des moyens", précise-t-elle. "Non à la fatalité, il faut apprendre à un homme à savoir quitter une femme. On ne pète pas les plombs comme ça, ce drame était prévisible", souligne-t-elle.

"Triste et abattue"

De son côté, la présidente du Cevif (Collectif pour l'élimination des violences intra-familiales), Thérèse Baillif, se dit "triste et abattue" par ce fait-divers. "Nous sommes spectateurs et acteurs quotidiens de ce genre de drame", explique-t-elle. La présidente du Cevif a demandé à rencontrer en urgence le préfet de la Réunion, Jean-Luc Marx. "L'Etat est responsable dans la lutte contre les violences faites aux femmes", ajoute-t-elle.

"Quand on voit que François Hollande a pris parti lorsque l'avocat corse a été tué (ndlr: avocat corse Antoine Sollacaro assassiné le 16 octobre à Ajaccio), il faut que l'Etat prenne ses responsabilités dans ce drame. Quatre personnes ont disparu et on efface tout ?", s'interroge-t-elle. Le Cevif a décidé d'interpeller récemment le gouvernement et de sensibiliser les députés et sénateurs réunionnais face à cette problématique. Mais cette sensibilisation peut encore trouver des obstacles surprenant. "Nous avons contacté le rectorat pour intervenir auprès des scolaires dans les écoles et collèges. Le rectorat ne nous a pas répondu", regrette Thérèse Baillif.

Face à ce nouveau drame, Femme Solid'Air appelle à un grand rassemblement devant la mairie de Saint-Louis à partir de 15 heures pour dire "stop" aux violences faites aux femmes. Un rassemblement auquel participera le Cevif.
Jeudi 18 Octobre 2012 - 11:46
Lu 2857 fois




1.Posté par Vifleur le 18/10/2012 14:06
Alors là, il y a du boulot si on doit soigner tous les fous de la Réunion...
Il faudrait leurs greffer un cerveau tout neuf car bien souvent ils reproduisent malheureusement ce que eux même ils ont vécu pendant leur enfance donc il faudrait essayer de faire changer cette mentalité par une bonne prévention et surtout une bonne correction pour cette violence gratuite ce qui éviterait peut-être l'irréparable.
Les temps ont changé mais lui l'homme réunionnais n'a toujours pas compris que la femme n'était ni son objet, ni sa bonne et encore moins sa propriété privée.
Une femme n'a pas le droit d'être regardée dans la rue et doit marcher tête baissée comme faisaient nos grands-mères mais lui l'homme n'hésite pas à prendre maîtresse.
C'est fais ce que je te dis mais ne fais pas ce que je fais.
Mes dames aujourd'hui vous avez des associations pour vous soutenir alors que moi à mon époque j'étais toute seule dans mon combat et j'ai réussi à partir en quittant l'Ile discrètement avec mon bébé pour me mettre à l'abri loin de cet homme violent donc arrêtez de mettre votre vie en péril, arrêtez d'avoir pitié...

2.Posté par femmes-esclaves le 18/10/2012 14:48
A la Réunion pour 100 homicides de femmes, 36 sont le fait d'ex (mari, concubins...)... en métropole pour 100 homicides de femmes, seulement 6 sont à attribuer aux "ex"....

Pourquoi ?

Les femmes sont-elles les derniers esclaves de l'île Bourbon ?

3.Posté par Mwa la pa di le 18/10/2012 15:12
Il faudrait peut être que l'on prennent au sérieux les plaintes de ses femmes qui sont violentées et menacées par leur concubins ou maris. La violence n'est pas tolérable et toute menace verbale devrait suffire pour, avec preuves à l'appuie, mettre le sinistre individu devant l'homme de loi. Mais aussi, que les parents reprennent leur responsabilité et s'occupent de leur progéniture. Marmaille 10 ans i commande pas la caz !

4.Posté par Simplet le 18/10/2012 15:59
Un vrai problème de société ... lié essentiellement à un manque d'éducation ...

A chaque assassinat, tous les reproches sont faits à l'Etat qui n'assume pas ses responsabilités ...
Quelles sont donc ces responsabilités ???

L'Etat ne peut pas mettre un policier derrière chaque mari (ou conjoint) jaloux ou violent ...
L'Etat ne peut rien faire s'il n'y a pas de plainte de la part des victimes ...
La Justice peut interdire à un bourreau de s'approcher de sa victime ... mais cela n'empêchera rien si ce bourreau veut vraiment faire du mal à l'autre ...
L'Etat ne peut pas 'isoler' indéfiniment une victime pour que son bourreau ne la retrouve pas ...

Il n'y a pas de solution miracle à court terme ...

La solution consiste à éduquer nos enfants (c'est le travail de toute une vie) pour leur apprendre le respect de l'Autre ... le respect de la Femme ... le respect de la Vie ...

5.Posté par môvélang le 19/10/2012 00:03
""Femme Solid'Air appelle à un grand rassemblement devant la mairie de Saint-Louis à partir de 15 heures pour dire "stop" aux violences faites aux femmes""

aux infos , à peine 30 personnes pour un grand rassemblement

""Selon lui, il s'agirait d'une "relation conflictuelle entre une femme et son amant par ailleurs marié".""

http://www.zinfos974.com/St-Louis-Le-procureur-confirme-la-mort-de-quatre-personnes_a48449.html


""l'auteur présumé du triple homicide, 44 ans, n'aurait pas supporté qu’Alexandra mette un terme à leur relation. La jeune femme aurait eu 22 ans au mois de décembre. ""
(lors de la conception de l'enfant, elle avait 17 ans, et lui, 41 ans et marié et père de famille) (radio)

'''Alexandra aurait aussi précisé que cette relation amoureuse remontait à environ neuf ans''' elle avait moins de 13 ans et lui 35 ans ( le JIR )

Et à chaque drame, toujours les mêmes donneuses de leçon, Odette Poncet , Huguette Bello ,etc etc, et à chaque drame, accuser l'état ou la police,

il faut éradiquer le mal à la racine, pas avec des blablas

6.Posté par audrey le 19/10/2012 13:39
quel rapport avec l'état? l'état doit surveiller chaque faits et gestes des gens!!c'est un probleme d'éducation les parents devraient apprendre a leurs fils que la femme n'est pas un objet, et apprendre a leur fille qu' on ne prend pas les hommes mariés qui pourraient etre leur pere!!!c'est au debut de cette relation que la famille aurait du reagir mais maintenant il est trop tard!!!dans le temps d'avant il y avait plus de respect les filles se mariaient ne trompaient pas leurs hommes, les hommes étaient plus fideles!!de nos jours les filles prenent les mec des autres, voire beaucoup plus agé et cela ne choque personne!!moi j'ai 21 ans comme cette jeune fille jamais il me viendrait a l'esprit de prendre un mec marié et ma mere aurait réagi tout de suite elle se serait battu becs et ongles pour empecher cette relation!! elle l'a deja fait pourtant cetait un mec de mon age aujourdhui quand je vois ce jeune homme que j'ai aimé devenu fainéant et un connard je me di que ma mere avait raison!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales