Faits-divers

Drame à l'ONF: "L'homicide semble prémédité à la vue des circonstances"


Un terrible drame s'est produit dans les locaux de l'ONF à Saint-Denis, dans le quartier de la Providence. Un employé d'une quarantaine d'années a abattu froidement le secrétaire général de l'ONF, Albert Chemtov, âgé de 56 ans, avant de retourner l'arme contre lui.

Pierre Martello, substitut du procureur, reste prudent sur les raisons qui ont poussé l'homme à abattre d'un coup de feu le secrétaire de l'Office nationale des forêts de la Réunion. "Il s'agit d'un homicide par arme à feu qui a eu lieu dans les locaux de l'ONF. Une personne a pénétré et a tiré de manière volontaire sur le secrétaire général de l'ONF. La personne a ensuite retourné l'arme contre elle et s'est suicidée", explique-t-il.

"Je ne peux pas être précis sur l'identité du mis en cause, une personne qui aurait travaillé à l'ONF et a un lien avec l'institution. Toutes les vérifications sont en cours", ajoute-t-il.

Sur le déroulement des faits, le substitut du procureur précise : "Le décès a eu lieu immédiatement. Le tireur a utilisé une arme de poing. Il a pénétré dans une salle où se tenait une réunion, se serait avancé vers la victime et aurait tiré en sa direction. Il y a des témoins qui étaient présents. Sur le déroulement des faits, des précisions seront données dès que les témoins auront été entendus. L'homicide semble prémédité à la vue des circonstances de l'infraction".

A la suite de ce drame, une cellule psychologique a été mise en place par la Préfecture de la Réunion. Loïc Obled, directeur de cabinet du préfet, a adressé ses premières pensées à la famille de la victime, ainsi qu'aux agents de l'ONF. "Une cellule est actuellement en route vers les lieux de l'événement pour soutenir les personnes qui ont assisté à la scène, ainsi que les agents marqués par ce drame", précise-t-il.
Mardi 12 Février 2013 - 13:14
Julien Delarue
Lu 7281 fois




1.Posté par mi marche ec Melenchon le 12/02/2013 12:33
l'arbre qui cache la foret. Un fait divers qui devrait faire réfléchir tous les chefaillons qui se sont lachés ces dernieres années avec la casse des statuts de la fonction publique pour se goinfrer de primes et d'arrogance sur le dos des agents.

2.Posté par MARIE CHRISTINE BOYER le 12/02/2013 13:00
Pour moi dans ce drame il y a 2 victimes. pourquoi mr le directeur du cabinet du préfet adresse ses condoléances uniquement à la famille d'une victime en l'occurence à celle du secrétaire général? Le tireur est en tort mais il était aussi victime. Si on prenait un peu plus en compte la détresse des salariés victime on en serait peut-être pas arrivé à là aujourd'hui. Condoléances aux familles des deux victimes
.

3.Posté par J.Claude Barret du MAR le 12/02/2013 13:41
Le ras le bol d'une société malmenée commence à se faire sentir dramatiquement. On ne peut que déplorer la mort des deux victimes, deux travailleurs, si cela pouvait freiner les "grands prometteurs ti donneurs" - qu'ils se rendent compte enfin du malaise social qui étreint les travailleurs et les familles réunionnaises humiliées et dans la misère.
Souhaitons qu'il y ait une prise de conscience générale en haut lieu pour s’éviter que de tels drames se renouvelles et en fassent d'autres victimes de la dite "crise de mondialisation" - Une crise qui ne touche pas tout le monde. A la Réunion la caste des élus, plus ou moins malhonnêtes qui restent en haut du pavé, vivent au dessus de toutes les misères réunionnaises « en distribuant » des promesses sans lendemain - qu'ils savent ne pas pouvoir tenir, mais assurés de se faire élire. Ils ne tiennent pas les cordons de la bourse, ils ne sont que les délégués d’un pouvoir se situant à plus de 10 000kms de là - au delà des océans.

4.Posté par ce geste et condamnable mais.... le 12/02/2013 18:38
ce gest est condamnable mais tot ou tart un homme politique subira ce genre d'acte.

il y a trop de clientelisme, trop de harcellement au sein des collectivités territorailes, les hommes politique croient que quand ils sont maire il ont tout pouvoir, c'est triste à dire vous verez cela risque d'arriver peut-être assez vite car les effets de cette crise sont terrible......

Nous saluons le grand geste du pape, qui fatigué se retire, cà c'est la raison ....

Nos hommes politique doiven s'en inspirer.

5.Posté par oceane le 12/02/2013 18:55
Désolé de contredire- les élus tiennent les cordons de la bourse et ne sont pas les délégués d'un pouvoir de 10000km! N'ayant jamais assez d'argents les élus mendient encore plus auprès des pouvoirs de métropole mais ne partagent pas avec la population. Ils gaspillent à tout va et laisse le malaise social se développer, et les drames arriver. Leur indifférence est un mépris... Quand un homme fait un geste comme celà, c'est le spectre du désespoir...

6.Posté par calebasse le 12/02/2013 22:46
Les Entreprises françaises, les Institutions publiques française ne s’intéressent pas aux facteurs humains, la philosophie managériale est basée sur le fonctionnement par le stress. Le monde du travail en France est dans un état pitoyable. Les burnout, les suicides au travail touchent tous les secteurs d'activités au plan national. Il y a un déficit dans la formation au management, la France est un vieux pays à la traîne.
Le constat est amère car ce genre de drame devient de plus en plus courant et gangrène notre société.
Tristesse.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales