Société

Douze requins marqués depuis le début de la campagne scientifique

Il ne reste plus aux hommes de l'Institut de Recherche pour le Développement et de l'association squal'Idées que sept sorties pour gonfler le nombre de marquage réussis sur des requins tigres et bouledogues. La campagne de pose de balises émettrices a, pour rappel, commencé le 18 octobre 2011. Sur les 30 sorties prévues, 23 ont déjà été réalisées.


Douze requins marqués depuis le début de la campagne scientifique
 
La tendance s'est confirmée au fil des semaines : le requin bouledogue se fait discret ou alors il est tout simplement peu présent sur les côtes réunionnaises. En tout et pour tout, quatre requins de cette espèce ont été marqués par les équipes publiques de recherche et par les plongeurs du comité régional de la fédération de plongée. Le dernier marquage concluant l'a été samedi dernier par les équipes de Guy Gazzo, apnéiste qui n'a pas hésité à continuer les plongées après le départ de Frédéric Buyle et de William Winram, champions de la discipline.

Les requins tigres composent donc le plus gros de la troupe. Huit ont été marqués. Du côté des bouledogues, trois ont été marqués par incision d'une balise sous la peau. Un l'a été grâce à une pose de balise externe du programme privé.

L'équipe de recherche de l'IRD confirme que cette évolution favorable au niveau des marquages est en partie due à une amélioration des techniques d'approche. Tout d'abord, "nous avons eu une plus grande liberté pour pouvoir agir dans la réserve marine. Une plus grande amplitude horaire des sorties a également été testée", avec succès semble-t-il. Aussi, des appâts vivants de type bonites, etc... ont été utilisés. Enfin, la technique de pêche à la palangre verticale semble avoir fait ses preuves. Il faut se rappeler qu'au 12 décembre, seuls quatre marquages avaient été réalisés.

Après cette phase de marquage, et même si le nombre espéré est inférieur à celui qu'aurait pu souhaiter l'autorité préfectorale (80 marquages espérés, 40 tigres et 40 bouledogues), 10 stations d'écoute sont déjà opérationnelles du Cap Lahoussaye à Saint-Gilles. "Nous sortirons de l'eau les premières données dans 15 jours, soit entre le 20 et le 25 janvier", précise l'équipe de recherche de l'IRD.
Lundi 9 Janvier 2012 - 18:25
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1647 fois




1.Posté par ndldlp le 09/01/2012 21:06
quid des "dcp marrons" qui expliqueraient aux dires de certains, la présence proche de nos côtes dédiées à la baignade ?

2.Posté par blue le 09/01/2012 22:45
"des appâts vivants de type bonites, etc" On les attire, comme au shark feeding, donc on veut les amener près de la côte? C'est pas un peu idiot?

3.Posté par bruce le 10/01/2012 06:10
seulement 4 bouledogues et 8 tigres ? il va falloir en importer pour que les études soient significatives

4.Posté par noe 2012 le 10/01/2012 07:02
Nos requins ne se laissent pas facilement attrappés avec ces sortes d'appâts ... ils préfèrent un bras , une cuisse ... c'est plus juteux et tendres !

5.Posté par pol le 10/01/2012 09:20
@Noé .....les commentaires de 2011 étaient nuls et irrespectueux ....la cuvée 2012 n'est pas meilleure !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales