Société

Dominique Sorain: "Etre Français, c'est être en sécurité"

A l'instar de la célébration nationale, l'accent a été mis sur les valeurs de la République à la Réunion. Lors du défilé du 14 juillet, le Préfet de la Réunion a notamment évoqué les attentats terroristes qui ont marqué la nation cette année et la nécessité de lutter pour préserver les valeurs de liberté, de civisme et de liberté. Retrouvez quelques extraits de son allocution:


"Le début d'année 2015, marqué par de tragiques attentats terroristes contre notre pays, nous a donné l'occasion de rappeler notre attachement collectif aux valeurs qui nous unissent.

Car ce sont ses valeurs qui font in fine que nous sommes français. Ce sont ces valeurs qui sont le dénominateur commun de chacun d'entre nous, français de naissance, français d'adoption.

J'ai pu personnellement m'en rendre compte lors des cérémonies d'accession à la nationalité française organisées en préfecture. L'émotion de ces nouveaux français est toujours palpable. Elle montre que quelle que soit l'histoire de chacun, sa culture d’origine, être français c'est adhérer. Adhérer à notre devise, sur laquelle repose notre pacte républicain.

C'est donc en réaction à ceux qui voudraient nous faire abandonner nos valeurs par des actes barbares, que je souhaite consacrer ce discours au lien qui nous attache à la République, à la signification de nos valeurs communes. Car nous tous, citoyens français, sommes liés par un pacte, celui de nos institutions républicaines, et par 3 mots : liberté, égalité, fraternité.

"Une résonance particulière à la Réunion"

Cette conquête de liberté a une résonance particulière à la Réunion de l’abolition de l’esclavage à la transformation en département français. Je dois dire que chaque jour que je passe à La Réunion, je mesure à quel point ce n'est pas seulement un lien, d'affection ou de solidarité, qui relie le territoire à la République.

Car ce territoire est une part de la République. Je sais que les réunionnais sont attachés à cette réalité. Nous sommes la France, la France de l'océan indien. Et je sais que chacun d'entre nous a le cœur "bleu, blanc, rouge", surtout en ce jour de fête nationale.

(...)

Mais la liberté ne peut être le seul principe à guider notre vie en société. Elle a des contreparties qui fondent notre pacte républicain. Je voudrais revenir sur trois contreparties de cette liberté : la sécurité, le civisme et la laïcité.

Être français, c’est être en sécurité. Initialement, cette sécurité, c’est celle du citoyen contre l’arbitraire. Mais cette sécurité, c’est aussi, et surtout dans nos sociétés modernes, le droit à la protection des personnes et des biens grâce à la force publique, chargée du maintien de l’ordre. Je voudrais saluer l’action quotidienne de nos policiers, de nos gendarmes, de nos militaires, de nos pompiers, et de tous ceux qui œuvrent chaque jour pour la sécurité de la population réunionnaise.

Ils sont les gardiens de notre paix. Sans sécurité, pas de liberté, ni individuelle ni collective. L'autre pendant de la liberté, c'est le civisme. C’est respecter spontanément la loi, librement consentie en tant qu’œuvre de nos représentants démocratiquement élus.
 

Le civisme fait également appel à une notion qui m’est chère, celle du dévouement à sa collectivité. Parmi vous aujourd’hui se trouvent de grands noms du monde associatif réunionnais. Professionnels ou bénévoles, les membres des associations œuvrent chaque jour pour renforcer les liens entre l’ensemble des réunionnais. Soyez en tous félicités et soyez fiers de ce que vous accomplissez.

"La Réunion, une référence au plan national"
 
Enfin, une valeur n'est pas inscrite dans notre devise mais nous permet de bien vivre ensemble : la laïcité. La France est l’un des seuls pays à faire figurer explicitement la laïcité dans sa Constitution. La laïcité c'est le mode d'emploi de notre République avec les religions.

C'est l'organisation de la neutralité de l'Etat vis-à-vis d'elles. Il s'agit de préserver la liberté de conscience de chacun, de laisser s'exprimer les sensibilités religieuses dans l'espace privé, mais de faire de l'espace public un lieu où croyants et non croyants sont simplement des citoyens.

(...)

A ce titre la Réunion est une terre exceptionnelle. Ce dialogue apaisé entre des personnes de croyances et d’origines diverses mais regroupées au sein d’une seule communauté, celle de la République française, fait figure de référence au plan national. Le constater est notre fierté à tous. L’entretenir est notre devoir car rien n’est acquis."

Mardi 14 Juillet 2015 - 19:05
Lu 997 fois




1.Posté par david Vincent le 14/07/2015 22:01
" Etre Français, c'est être en sécurité " même dans les asiles de fous on n'a jamais entendu de telle ineptie , élucubration . Rassurez- moi que Sorain a voulu dire le contraire " Etre Français , c'est ne pas être en sécurité " et commis un lapsus ( et non un cunnu ) lingus !

2.Posté par Bayoune le 14/07/2015 22:57
"Car nous tous, citoyens français, sommes liés par un pacte, celui de nos institutions républicaines, et par 3 mots : liberté, égalité, fraternité." Oulé biyin zantiye Mr le gouvernèr, mé di anou ousa ilé la liberté de ceux qui ont faim, sans emploi, sans logement décent, ousa ilé la liberté pour ces plus fr 52% de réunionnais qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, ousa ilé la liberté, la fraternité quand près 60% de la jeunesse réunionnaise se trouve soit au chômage, soit déporté pou sèye ginye zot soso, kan in laksidan maléré i fé pa artourne noute zanfan lé deux pieds devant konm le zeune Loïc de St Benoit tazérizé par les gendarmes d'Orléans - bin li navé sandoute tord de ne pas être à égalité avec les gendarmes, lavé pwin fraternité avèk se fransé d'isi et sate déor. Lé vré osi tousa sé du blabla, pou aminn lo réniyoné à fété la féte des dominants. Koman i di sà c'est du masosiss, donn lo fwèt pou fwète anou . Le préfet i pé dormir sorainement .

3.Posté par môvélang le 15/07/2015 00:35
Dans beaucoup de pays où ils ne passent pas leur temps à assassiner des arabes , ils sont plus en sécurité qu'en france !!!!!

4.Posté par th le 15/07/2015 07:51 (depuis mobile)
A violer des enfants en afrique

5.Posté par tijean le 15/07/2015 12:23
On peut éviter ce genre de poncif "je mesure à quel point ce n'est pas seulement un lien, d'affection ou de solidarité, qui relie le territoire à la République" et dire simplement qu'on est français.

6.Posté par caton le 19/07/2015 09:33
Comment ça en sécurité?

La sécurité ce n'est pas seulement pouvoir faire ses courses sans être agressé!

La sécurité c'est aussi qu'en deux mille ans d'histoire le citoyen ne soit plus rangé au niveau de l'animal et que l'équité prévale sur le profit et le bien être de quelques uns!

Je viens de sauter au plafond devant des informations qui devraient nous jeter dans la rue, colère au cœur, pour mauvais traitement envers des êtres humains!
Quelques explications à ma colère!
Les recours relatifs au démarrage des travaux de l'aéroport de notre dame des Landes viennent de se terminer sur un fin de non recevoir de la justice.
Pour réaliser ces travaux, on va déplacer plus de cent espèces anémiques, mais bien sur, pour cela les entreprises bénéficieront de tous les matériels modernes nécessaires à la réalisation des travaux!
Ici, chez nous, à la réunion, lors d'une rando, à la Roche Ecrite , quel ne fut pas ma stupeur de voir des ouvriers, monter à dos d'hommes , du parking du brulé, jusqu'au gite lui même, sur trois heures d'une montée harassante (que les randonneurs connaissent bien), les matériaux nécessaires à reconstruction du gite du brulé!
Pas d'hélico pour le levage des charges, ni même de force animale pour les tracter!
A cela semble t il , une raison, la présence de 30 couples de tuit tuit nichant dans les environs!
Le hélicos perturbant la ponte et le crottin des mulets étant nocif à la flore du sentier!
La trentaine d'employés réduite à un esclavage que je croyais aboli ce par décision de je ne sait quel décideur perdu dans la stratosphère des belles idées.
Cela aussi , monsieur le préfet c'est de l'insécurité!

Caton

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales