Economie

Domiens à la 'niche'

"La Réunion économique" a exprimé avec force ses craintes face au projet du gouvernement d’instaurer un plafonnement des niches fiscales.


Domiens à la 'niche'
Maurice Cerisola, président de la Réunion économique et ses compagnons souhaitent obtenir l’assurance que la défiscalisation reste attractive.
Pour Guy Dupont, membre de Réunion économique et président de la FEDOM, "c’est pas clair, il faut vérifier le contenu".
Pour lui, idéalement, il ne faudrait pas de plafonnement global car les niches des DOM passent toujours après les autres. "Mais, si ce n’était pas le cas, nous souhaiterions que le plafonnement global tourne autour de 150 000 euros afin que ces niches DOM continuent à être attractives".
Concernant le plafonnement en valeur relative, il faudrait atteindre les 40 000 euros après rétrocession ou 15% du revenu net imposable.
Si la fin des niches fiscales se profile sans aucune compensation, comme certains ont tendance à le croire, "ce serait très grave pour l’économie locale", assure Guy Dupont.
"La Réunion économique" chiffre au total à 1,4 milliard d'euros la perte des investissements pour La Réunion si une telle mesure entrait en vigueur.
De son côté, le gouvernement annonce une économie de 168 millions d'euros grâce à l'instauration de ce plafonnement, argent qui pourrait permettre de financer pour partie le RSA (revenu de solidarité active).
Quand on sait que l'économie locale n'est pas en grande forme et que le taux de chômage dépasse les 30%, cette réforme est-elle réellement sans incident pour l'avenir? La défiscalisation est considérée comme la meilleure façon d'attirer des investisseurs extérieurs dans les DOM et d'injecter par là même des sommes très importantes dans l'économie réunionnaise.
Une certitude: le gouvernement a préféré s'en prendre aux DOM plutôt que de toucher à la niche destinée à financer la restauration et l'entretien des monuments historiques. Domaine qui devait être la cinquième niche concernée mais qui a été exclu du plafonnement. Leur rénovation nécessite un budget de près de 11 milliards d'euros, à mettre en parallèle avec les 168 millions d'économies attendues sur le dos des DOM.
Tous attendent qu'Yves Jégo apporte des réponses à leurs questions demain, lors de sa conférence de presse prévue avant son départ pour Mayotte.
Jeudi 25 Septembre 2008 - 19:48
Melanie Roddier
Lu 941 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales