Société

Dix nuits sans lumières pour protéger les pétrels

Du 18 au 27 avril, le Parc national de la Réunion lance son opération "Nuit sans lumière" pour protéger les pétrels.


©Parc national de la Réunion - Jean-Cyril Notter
©Parc national de la Réunion - Jean-Cyril Notter
Cette année, l’opération "Nuits sans lumière" a pris une ampleur nouvelle, et pour la première fois, elle s’étendra pendant 10 nuits durant lesquelles, une réduction des éclairages permettra aux jeunes pétrels de prendre leur envol en toute sécurité.

Les éclairages publics peuvent être une cause de mortalité des jeunes pétrels de Barau qui, courant avril, prennent leur tout premier envol vers la mer. Ils s'élancent et, fragilisés par les éclairages, s'échouent au sol. Sans pouvoir redécoller, les pétrels finissent par mourir "de déshydratation, de prédation ou écrasés sous les roues des voitures", explique le Parc national. Or ces espèces sont menacées au niveau mondial. Les pétrels de Barau vivent à la Réunion sur les pentes du Piton des Neiges et du Grand Bénare.

La pollution lumineuse : des impacts sur l’Homme et son environnement

La tendance croissante au sur-éclairage pendant la nuit (augmentation de 64% entre 1992 et 2012) occasionne de multiples nuisances pour notre environnement et nous-mêmes. La nuit a longtemps été vouée au seul repos mais, avec le progrès de l’éclairage artificiel, certaines activités (économiques, culturelles, d’agrément...) ont été prolongées durant la nuit. Malheureusement, cet éclairage est souvent excessif, inadapté et mal orienté. La nuit noire nous est indispensable pour le maintien du rythme biologique humain, l’observation astronomique et la préservation de la biodiversité.

L’Homme n’est pas épargné et l’éclairage excessif des zones urbanisées pendant la nuit peut être à l’origine d’une qualité de vie dégradée, voire de problèmes de santé. Il existe environ 80 perturbations connues chez l’Homme : troubles de la concentration, diminution des performances, troubles du sommeil, agressivité, isolement social, développement de la myopie chez les enfants (notamment à cause des veilleuses)...

Cette opération "Nuit sans lumière" sur dix jours a deux orientations, l'une pratique: extinction des lumières des établissements publics, et l'autre plus ludique et pédagogique avec des balades de nuit, de la sensibilisation à la flore et à la faune, des échanges avec des professionnels…


10 nuits vivantes et animées, voici le programme:

Animations proposées par le secteur Sud du Parc national de La Réunion :


• Vendredi 18 avril de 17h à 19h balade de nuit « A la découverte de la faune et de l’ambiance nocturne de l’Entre-Deux », rendez-vous à 17h à l’Office du Tourisme.
• Vendredi 18 avril soirée « lontan » à L’Entre-Deux avec repas créole (15€), feu de camp et stand de sensibilisation sur la faune nocturne et la pollution lumineuse. Rendez-vous dès 19h15 derrière l’office du tourisme Réservation obligatoire auprès du service des sports de l’Entre-Deux (0262 91 93 73) pour tout public à partir de 10 ans.
• Mercredi 23 avril à 14h à la Médiathèque de Saint-Pierre : projection du film « Taille-vent, le pétrel des montagnes », suivie d’une discussion avec un agent du Parc national de La Réunion et présentation de pétrels naturalisés.


Animations proposées par le secteur Nord du Parc national de La Réunion :


Le samedi 26 avril 2014 de 17h à 20h au Barachois (près de la borne sur les baleines) :
• observation des oiseaux sur le littoral avec jumelles et longue-vue ;
• observation et écoute des chauves-souris avec un détecteur d’ultrasons. • Sensibilisation à la pollution lumineuse.

Animations proposées par le secteur Ouest :


Saint-Leu le samedi 12 avril
Un stand d’information de la Seor accueillera public sur le front de mer de Saint-Leu à partir de 8h.

Conservatoire Botanique de Mascarin à Saint-Leu le mercredi 23 avril à 18h :
projection du film « Taille-vent, le pétrel des montagnes » (52 minutes) au Conservatoire Botanique de Mascarin suivi par un débat. Réservation par mail cbnm@cbnm.org ou au 0262 24 92 27.

Kelonia Observatoire des Tortues Marines à Saint-Leu les 18 et 19 avril
Visites nocturnes organisées à 19h et 19h30 et suivies à 20h30 par la projection du film de Rémy Tézier « Sous le signe de la tortue » (52 minutes) - Prix de l’Environnement 2014, Prix Nausicaa 2013, Prix Protection de la Nature 2011 -

Animations proposées par le secteur Est:


L’Office de Tourisme Intercommunal Est et le secteur est du Parc national de La Réunion organisent des animations nocturnes aux flambeaux (contes, spectacles…) :
- de 18h30 à 22h30 le vendredi 25 avril à Saint-Benoît (Ludoparc – sentier littoral : 18h30 parcours santé aux flambeaux avec conteur et guide péi, 20h10 animation
- le samedi 26 avril à Hell-Bourg (18h30 spectacle théâtralisé dans les rues du village, 19h30 marche aux flambeaux au Point du Jour, 20h animation folklorique, soirée gratuite)
- La Plaine des Palmistes (balade au Piton des Songes, animations contes et sobatkoz et dîner aux chandelles 29€ pour les adultes et 14€50 pour les enfants de 5 à 10 ans).

SCOLAIRES
De nombreuses animations, des expositions et des ateliers pédagogiques sur la pollution lumineuse et les pétrels, des projections du film "Taille-vent, le pétrel des montagnes" sont aussi organisées pour les scolaires aux Avirons, à Sainte-Suzanne, à L’Entre-Deux, à Saint-Pierre et à Cilaos
Dix nuits sans lumières pour protéger les pétrels

©Parc national de la Réunion - Benoit Lequette
©Parc national de la Réunion - Benoit Lequette

©Parc national de la Réunion - Hervé Douris
©Parc national de la Réunion - Hervé Douris

Dix nuits sans lumières pour protéger les pétrels
Jeudi 10 Avril 2014 - 15:56
Lu 1199 fois




1.Posté par noe le 10/04/2014 17:03
C'est bon pour les oiseaux nocturnes ...
C'est bon aussi pour les délinquants , les voleurs qui en profiteront de ces occasions pour aller faire leurs emplettes chez des honnêtes citoyens ...

Mais bon ! Il faut aussi penser aux oiseaux ....

2.Posté par Léo Plato le 10/04/2014 19:53 (depuis mobile)
Tout cela est sans doute très bien ... Mais si on commençait par réduire de 30 à 40% l'éclairage public, en particulier sur les parkings des résidences ou il fait parfois jour en pleine nuit, et toute la nuit !

3.Posté par Porto le 10/04/2014 20:29
Une coupure générale citoyenne - non compris les services publics, tels les service de santé, hôpitaux, gendarmeries, etc. allant de 20:00 à 05:00 heures du matin me semble être une excellente idée. L'on apprendrait à appréhender la nuit autrement, ce qui par ailleurs permettrait aux commerçant d'écouler leur stock de bougies invendues... les riverains apprendraient à se connaitre et à enfin se parler au lieu d'être collés dans leur fauteuil, les yeux rivés à leur écran de télévision !

4.Posté par Thierry le 11/04/2014 00:02
10 sur 365... c'est beau la fête ... une occasion de se faire par... donner... Toujours une goutte bonne à prendre ...

5.Posté par David Asmodee le 11/04/2014 08:12
En temps normal, l'Etat n'arrive pas à assurer la sécurité des citoyens et des commerces. Il faudra en plus éteindre les lumières pour faciliter la tâche aux kaniars.

En descendant le boulevard du Chaudron la nuit, je constate qu'il n'y a aucun éclairage malgré les nombreux piétons qui ont perdu la vie à cet endroit. Par contre, il y a un petit stade à côté de Quick où la municipalité ne lésine pas sur l'éclairage.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales