Municipales 2014

Dix maires sur 24 élus dès le premier tour

Comme chaque année, ils sont plusieurs maires sortants à avoir réussi à se faire élire dès le premier tour. Michel Fontaine, Jean-Louis Lagourgue, Thierry Robert… ont su fédérer leur électorat et rempilent pour un nouveau mandat de 6 ans.


Dix maires sur 24 élus dès le premier tour
Hier soir, les maires sortants de droite ont fait le plein à la Réunion. Profitant de la défiance des électeurs envers le gouvernement socialiste, ils ont pu être élus confortablement dès le premier tour. A l'exception de Paulet Payet, maire sortant du Tampon, Michel Fontaine (Saint-Pierre), Jean-Louis Lagourgue (Sainte-Marie), Jean-Claude Lacouture (Etang-Salé), Daniel Gonthier (Bras-Panon), Stéphane Fouassin (Salazie) et Olivier Rivière (Saint-Philippe) sont passés haut la main au soir de ce 23 mars.

A Sainte-Marie, les sondages n'ont pas fait défaut. Depuis 1995, Jean-Louis Lagourgue (65%) remporte ses élections municipales dès le premier tour. Crainte dans un premier temps, la possible alliance entre Le PS et le LPA ne se fera pas. Christian Annette n'aura pas réussi à amener le "changement" à Sainte-Marie. Jean-Louis Lagourgue rempile jusqu'en 2020.

Le sénateur-maire de Saint-Pierre est indéboulonnable et il le prouve encore ce soir. Elu depuis 2001, Michel Fontaine remporte cette municipale avec 57,96%, devançant très largement ses poursuivants, Jean-Gaël Anda (15,98%) et Nazir Valy (8,15%). Dès 19h45, Michel Fontaine annonce sa réélection, porté par ses militants à la mairie. Même si le troisième mandat est jugé comme étant le plus dur, Michel Fontaine améliore son score de plus de 4%.

Pour la première fois depuis 25 ans, un maire est élu dès le premier tour à Bras-Panon

Autre commune et autre candidat de droite. Daniel Gonthier a été élu dès le premier tour hier soir. Il fait mieux qu'en 2008 où le maire UMP de Bras Panon avait dû batailler jusqu'au second tour. En face, Jean-Hugues Ratenon, Jeannick Atchapa et Pascal Giraud n'auront pas réussi à faire du "Tout sauf Gonthier" une réalité. Cette élection dès le premier tour est une première depuis 25 ans dans la commune de l'Est.

Avec 71,53%, Jean-Claude Lacouture écrase ses adversaires d'un soir. Le maire sortant de l'Etang-Salé réalise le deuxième meilleur score à la Réunion. Le score est particulièrement important par rapport à 2008 (56,34%) mais confirme le maire de l'Etang-Salé, élu depuis 1997. Il devance très largement David Sita (19,24%) et Alain Payet (9,23%). "Une victoire pleine de panache", a lâché hier soir, Jean-Claude Lacouture.

Toujours à droite pour l'UDI, les candidats de Salazie, Stéphane Fouassin, et Olivier Rivière, Saint-Philippe sont élus dès le premier tour de ces élections municipales. Le premier égale son score de 2008 (63,19% contre 63,42%). Il devance très largement ses deux candidats, Jean Leu Elnivent (30,28%) et Jasmin Moutoussamy (6,3%).

De son côté, Olivier Rivière, arrivé à la mairie de Saint-Philippe en 2009 après les déboires judiciaires de Hugues Salvan, se présentait pour la première fois en tant que candidat aux municipales. Une première en forme de réussite. Avec 53,44% des voix, Olivier Rivière est élu dès le premier tour. Derrière, Didier Dalleau totalise 20,64%, Fridelin Courtois, 16,34% et Yohan Cervantes, 9,58%

Bachil Valy à l'Entre-Deux remporte la mairie dès le premier tour avec 50,33%. Il décroche son troisième mandat de justesse. Derrière, Gilles Payet récolte 34,14%, Gilbert Técher, 7,79% et Gérard Clain 7,74%.

Patrick Lebreton, seul maire socialiste élu dès le premier tour

Du côté du Modem, Michel Dennemont a été élu avec 50,73%. Là aussi avec justesse. Même si le maire des Avirons, élu depuis 1987, n'a jamais connu de second tour, cette élection municipale sonne comme une alerte. En face de lui, deux candidats étaient sur les rangs. Jean-Daniel Dennemont totalise 39,64% et Fabienne Brabant Victoire 9,64%.

Toujours au Modem, même s'il a créé son propre parti le LPA (La politique autrement), Thierry Robert, maire sortant à Saint-Leu, remporte haut la main les élections municipales avec le plus gros score de la soirée 74,52%. Pas une surprise, quand on connait le député-maire de Saint-Leu depuis son arrivée à la mairie de Saint-Leu en 2008. A cette époque, il avait fallu un second tour face à Jean-Luc Poudroux pour s'imposer. Cette année, Thierry Robert n'a pas eu besoin de forcer pour distancer très largement son adversaire de 2008 (19,16%). Daniel Hoarau arrive en dernière position avec 6,31%.

Enfin, le seul candidat socialiste à remporter son élection au premier tour est Patrick Lebreton. Le député-maire PS-Progrès, a été réélu plus difficilement qu'en 2008 avec 55,46% contre 75,85%. Une baisse de 20 points à mettre au crédit du candidat de la droite, Alin Guezello, qui réalise 29,82% des voix au premier tour.
Lundi 24 Mars 2014 - 06:00
JD
Lu 7634 fois




1.Posté par arnaudmonteladessus le 24/03/2014 08:00
Mais qu'est ce que voulez que Le LEGIONNAIRE Christian ANNETTE change à Ste Marie . A force de prendre les gens pour des sous développés il a fini par se casser les dents . Il fait qu'il prenne vraiment sa retraite ou bien que son frère lui réserve une place à St Denis.

2.Posté par Dimitri ALAIN le 24/03/2014 11:01
dure choix pour le reste de la population entre la peste et le choléra difficile de trouvé mieux ou pire suivant comment les voix vont êtres acheter !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

3.Posté par patrick le 25/03/2014 09:50
deja 10 voleurs d'elu alé fé pik a zot mangeur de merde et na poin in pou sauve lote

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales