Faits-divers

Distribution de tracts pendant les législatives 2012 : Fabrice Hoarau devant la justice


Distribution de tracts pendant les législatives 2012 : Fabrice Hoarau devant la justice
Fabrice Hoarau comparaît ce jeudi au tribunal de Saint-Pierre où il doit répondre de "distribution de bulletins de vote ou de documents de propagande électorale".

Les faits remontent à la nuit du 9 juin 2012, soit 24 heures avant le premier tour des élections législatives, et se déroulent dans les hauts de Saint-Leu.

A cette époque, Fabrice Hoarau est candidat PCR dans la 7e circonscription, tout comme Thierry Robert. L'équipe de ce dernier aperçoit ce jour là des militants de Fabrice Hoarau en train de distribuer des prospectus aux habitants de Piton Saint-Leu à minuit passé. Y voyant un acte de fraude électorale, les militants de Thierry Robert décident alors, en guise de représailles, de dérober les clés des véhicules des militants de Fabrice Hoarau.

Le 22 octobre 2013, Thierry Robert et son frère Pierrick, appelés à la barre pour des faits "d'entrave à la circulation" et de "vol en réunion", ont vu leur procès annulé suite à une demande de nullité formulée par l'avocat des frères Robert en raison de vices de forme.

Le procès de Fabrice Hoarau, lui, avait été renvoyé. Le voici de nouveau appelé à comparaître.
Jeudi 12 Décembre 2013 - 07:48
Lu 732 fois




1.Posté par ? le 12/12/2013 08:16
A ces HOARAU : tel Père, tel Fils
Tous les mêmes, la gloire, le pouvoir et ne rien faire pour la population
Comme tout bon communiste, comme pour Mr VERGES

2.Posté par Saint Louisien le 12/12/2013 08:43
Et alors?
Il s'en fout de ce petit procès...ce qui l'intéresse maintenant c'est de piquer la place de candidat à Piot qu'il ne peut pas encadrer car il n'est pas aux ordres et ça , quand on est coco, c'est pas bien de ne pas obéir au papa ou pire au fiston...
En attendant , lui et papa savonne la planche en continuant à embaucher des gens dont les contrats ne seront sans doute pas validés par la préfecture ( mais ils pourront dire "c'est pas moi, c'est l'état") tandis que le futur maire se verra confronté directement à la grogne des gens floués par la famille ( mais bon , ces malheureux outre le fait qu'ils n'ont aucune qualification comme Cloclo els aime tant , n'avaient qu'à pas croire aux promesses de ce repris de justice!)

3.Posté par Fiction ou réalité ? le 12/12/2013 10:38
Pas encore adulé qu'il a déjà le pied à l'étrier d'une éventuelle condamnation ; il ne pouvait guère mal démarrer politiquement ; disons qu'il a de qui tenir. En effet, contrairement à son père qui aura tout de même attendu d'être élu avant d'avoir d'intimes et intenses relations avec les couloirs des tribunaux, passage conventionnel pour devenir politiquement célèbre, Fabrice anticipe en allant d'abord en éclaireur reconnaître ces lieux chargés d'émotions afin d'y apposer son moulage ; cela bien avant l'entame dune réelle carrière politique. Et, sans tomber dans un pessimisme malheureux, je peux dire que l'horizon 2014, et même au-delà, ne s'annonce pas sous les meilleures auspices pour lui.
Mais l'horizon ne s’obscurcit pas pour autant et, s'il veut réussir politiquement, c'est à lui qu'incombe l'honneur de faire mentir l'adage : ''tel père tel fils" !
S'il le peut encore car comme c'est parti, je ne donne pas cher de son avenir !

4.Posté par Municipales en vue le 12/12/2013 12:11
@2. Posté par Saint-Louisien

"En attendant , lui et papa savonne la planche en continuant à embaucher des gens..."

Si seulement il n'y avait que cela ! Mais il existe un phénomène beaucoup plus inquiétant, la ville se remplit de plus en plus d'individu(e)s encore inconnus il y a de cela quelques semaines; on en voit arriver tous les jours ! L'on se demande d'où ils viennent et qui les font venir ? En tout cas, une chose est sûre, ils ne foulent pas le sol Saint-Louis pour chercher du travail mais bien pour tout autre chose ; fort à parier qu'il s'agit pour eux, en contrepartie de... un logement peut-être? ou alors pour gonfler drastiquement le parc de votants pour les municipales de 2014... au profit de qui ?

5.Posté par ? le 12/12/2013 14:13
Post 4 : Municipales en vue
C'est la façon d'agir du PCR et cela a toujours été comme cela jadis, cela ne date pas d'aujourd'hui
De son temps Mr VERGES faisait venir des gens de l'extérieur au Port pour avoir des voix
Même les morts, il les faisait voter
Donc le PCR continue a agir de sorte

6.Posté par Saint Louisien le 12/12/2013 17:11
post 4: je me souviens qu'il y a une vingtaine d'années ( peut-être 25 ans) , on a vu arriver à St Louis , à St Pierre et au Port , des Mahorais ( que je n'attaque pas ici, ce sont des gens qui, Français , ne l'oublions pas étaient dans la misère à Mayotte où, alors, les prestations sociales étaient quasi inexistantes ) sont arrivés en masse ( bon , la droite Virapoullienne en a attiré autant dans ses filets) , se sont vus octroyer des logements sociaux , parfois plus vite que les Saint Louisiens en attente ( quoi de mieux pour attiser la jalousie , "un peu" de haine et" un peu" de racisme ) car à cette époque le PCR avait compris ( depuis longtemps mais là, il avait les moyens de le vérifier "en vrai") que pour être réélus , rien de vaut une bonne masse de pauvres qui vous sont redevables qu'une vraie politique de développement de la ville!
Si ce que vous dites se vérifie et que les listes électorales gonflent ( comment ? avec quelles attestations de résidence et autres paperasses habituellement demandées? ...) il y a effectivement de quoi s'inquiéter car ces "gens" pourraient non seulement être de "bons électeurs" à l'ancienne , qui votent comme on leur dit , en échange de "petits cadeaux" mais aussi , des nervis si chers aux PCR et à la droite dure locale qui ont fonctionné comme ça dans le passé

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:53 Le CROSS évacue un marin philippin par hélicoptère

Vendredi 2 Décembre 2016 - 10:51 St-Louis: Collision entre un bus et une voiture

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales