Faits-divers

Directrice agressée à l'école de Champ-Fleuri: "On ne peut pas laisser passer ce genre d'acte aujourd'hui"

Le syndicat SNUDI-FO a tenu une conférence de presse ce matin suite à l'agression physique de la directrice de l'école de Champ-Fleuri, le 29 septembre dernier. Le syndicat dénonce cette agression et apporte son soutien à la directrice. L'ensemble des enseignants de l'école est en grève aujourd'hui.


Directrice agressée à l'école de Champ-Fleuri: "On ne peut pas laisser passer ce genre d'acte aujourd'hui"
Le 29 septembre dernier, la directrice de l'école de Champ-Fleuri à Saint-Denis était agressée physiquement par une parent d'élève. Cette dernière s'en était prise à la directrice pour ne pas avoir pu pénétrer dans l'enceinte de l'établissement. Cette parent d'élève cherchait à régler un problème entre son enfant et un autre enfant de sa classe. Une situation inacceptable pour le syndicat SNUDI-FO et les enseignants de l'établissement.

"Notre collègue a dû s'arrêter. Nous faisons grève aujourd'hui pour protester contre cette agression et l'école est fermée aujourd'hui", explique Katell Louarn, secrétaire départementale du SNUDI-FO. Une réunion s'est tenue à l'école entre l'inspection de l'académie et les enseignants. "Nous avons reçu leur soutien total et leur solidarité", explique-t-elle.

Le syndicat est clair, il ne s'agit pas d'opposer les parents d'élèves aux enseignants. Au contraire. Beaucoup de parents d'élèves soutiennent le mouvement des enseignants ce mardi. "Notre objectif commun est la réussite des élèves. L'école doit être un lieu où règne le calme, la sécurité et le respect pour tous", poursuit-elle.

Les enseignants de l'école de Champ-Fleuri soutiennent unanimement leur directrice agressée. "L'école doit être protégée. Les parents ne doivent pas rentrer dans l'enceinte de l'établissement, l'entrée est réglementée pour éviter les problèmes. On ne peut pas laisser passer ce genre d'acte aujourd'hui", réaffirme le syndicat d'enseignant.

La directrice est toujours en arrêt et a invoqué l'article 11 (protection fonctionnelle) dans le cadre de sa fonction. "L'Etat prend en charge la défense de l'enseignante et prendra toutes les mesures qui s'imposent pour que cet acte soit puni et pour que la directrice obtienne réparation des préjudices subis", conclut le syndicat.

Des mesures devraient être prises pour protéger les enseignants et élèves dans les prochains jours.
Mardi 7 Octobre 2014 - 10:55
Lu 1411 fois




1.Posté par David Asmodee le 07/10/2014 13:47
Quand on parle de discipline, d'uniformes, de valeurs, ces mêmes syndicats nous traitent de fachos. Aujourd'hui, quand ils commencent à prendre des claques dans la gueule de la part de leurs petits protégés, ils font grève.

2.Posté par el kamion le 08/10/2014 00:01
Vous n'avez pas bien lu, il s'agit d'un parent d'élève.

3.Posté par noe le 08/10/2014 07:19
Les Parents doivent respecter et avoir confiance aux Personnels enseignants ... qui font un boulot difficile pour les enfants qui sont souvent délaissés par les parents !
Cette mère a sûrement mal réagi !

4.Posté par dègue le 08/10/2014 09:19
comme d'hab, asmodee dit n'importe quoi !

5.Posté par David Asmodee le 08/10/2014 22:02
@4

On se connait ?

6.Posté par dègue le 08/10/2014 23:04
en fait oui ; t'es l'as maudit qui ne s'est pas jouer autrement qu'avec son petit doigt... !

7.Posté par David Asmodee le 09/10/2014 08:50
en fait oui ; t'es l'as maudit qui ne s'est pas jouer autrement qu'avec son petit doigt... !


Et toi t'es l'ange adoré qui sait comment conjuguer les verbes ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales