Faits-divers

Direction Fresnes pour le caïd du Chaudron


Direction Fresnes pour le caïd du Chaudron
David Fraumens, surnommé "le caïd du Chaudron", a été transféré hier soir à la prison de Fresnes, relate ce matin le Journal de l'île. C'est par le vol Air France d'hier soir qu'il a rejoint la métropole, bien encadré par des agents du service national de transfèrement de l'administration pénitentiaire.

Celui qui a été condamné à 30 ans de prison pour une tentative d'assassinat sur Daniel Adécalom est à Fresnes pour, comme l'explique le Jir, une session de deux mois au centre national d'évaluation. Ce "stage" est obligatoire pour tous les détenus condamnés à plus de 15 ans de prison. Des tests médicaux seront effectués sur David Fraumens puis l'administration pénitentiaire décidera de l'endroit où il purgera sa peine.

C'est ce dernier point qui est évidemment au centre des attentions. Le passé, le caractère et l'aura de David Fraumens ne vont pas dans le sens d'un retour à la Réunion. L'administration pénitentiaire craint fortement une évasion et des rumeurs en ce sens ont déjà circulé. Selon toute vraisemblance, le caïd du Chaudron devrait purger sa peine en métropole, dans un établissement réservé aux longues peines.
Vendredi 8 Octobre 2010 - 10:45
Lu 2154 fois




1.Posté par Ouarf... le 08/10/2010 11:17
Le sois-disant caïd du chaudron va pleurer sa mère à Fresnes......

2.Posté par Foxi le 08/10/2010 12:54
Il aura intérêt de marcher dos au mur...et d'éviter d'aller aux douches....

3.Posté par Rapetout le 08/10/2010 23:00
La Loi interdit d'éloigner les détenus au point de rendre impossibles les liens familiaux. Les Règles européennes s'imposent aussi à l'Administration, au dessus même des règlements français.

Le passage au Centre national d'Evaluation de Fresnes est obligatoire pour les peines supérieures à 15 ans, pour une évaluation de personnalité, étude du dossier familial, de dangerosité éventuelle ou de risques de troubles à l'ordre public.

Mais si un détenu Réunionnais veut absolument rester à la Réunion, alors qu'il peut y avoir des problèmes pour sa propre sécurité par exemple, les mesures d'ordre qu'on peut lui imposer ne sont pas applicables au long cours. Les orienteurs cherchent avec le détenu les solutions les plus humainement acceptables, car il ne faut pas oublier qu'à côté des droits des détenus il y a le droit des familles, des enfants, des conjoints.

L'Administration préfère avoir à gérer un détenu à peu près équilibré plutôt qu'un homme rendu fou par l'isolement de sa famille, ou d'être responsable de la dégradation psychologique d'un enfant privé de son père qui va déprimer et rentrer dans une souffrance bien pire et destructive que celle d'un deuil.

Un enfant a le droit de ne pas voir son père partir à 10 000 km. Il n'y a plus de relégation en Royaume de France. Cayenne est fermé, pour ceux qui l'auraient oublié.

Par contre, si la famille veut déménager en France pour permettre à un détenu de vivre une détention plus sereine qu'en étant toute la journée à l'isolement sans travailler ou soumis à une surveillance lourde et nécessaire à cause de risques de sécurité, l'Administration doit en tenir compte et étudier avec le détenu toutes les solutions pour que lui et sa famille puissent supporter au mieux une si longue détention.

La Justice n'est pas là pour faire souffrir pour se venger sans fin de quelque chose que des victimes ont subi. Sinon autant tuer les prisonniers ou revenir à l'écartèlement ou à l' emmurement.

Pensez un peu aussi aux personnels pénitentiaires. Combien seraient tués chaque année si on laissait les détenus et leurs familles souffrir sans aucun espoir de parloir et d'une sortie, même si c'est dans 15 ou 20 ans ? Demandez vous pourquoi les surveillants, tous syndicats confondus, y compris de la droite la plus extrême, sont contre la perpétuité réelle ?

En ne donnant aucun espoir à un homme et en ne respectant pas un minimum d'humanité envers lui, on en ferait une bombe et ce genre de "justice" de vengeance serait exactement de la même nature que ce qui a déterminé le détenu au moment où il a commis son acte en oubliant son humanité.

A faire mourir des gens en prison, on deviendrait non seulement à notre tour des meurtriers mais des meurtriers avec préméditation. Ce genre de froideur administrative criminelle, c'est aux Etats Unis, en Chine ou en Russie que çà se passe. Pas chez nous.

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/10/2010 00:26
Les Corses savent réclamer cette application...blocage d'accès à l'aéroport de Campo del Oro encore récemment !

5.Posté par Foxi le 09/10/2010 00:37
3.Posté par Rapetout " La Loi interdit d'éloigner les détenus...."
---------------------------------------------------------------------------------------------------------
Vous évoquez le respect des lois mais ces criminels ils ont respecté "LA LOI" où l'ont volontairement piétinée ? Le "criminel", il a fait preuve d'humanité quand il a assassiné "froidement"un vieux pour lui soutirer son "salarié", violé sans pitié un (des) enfant (s), séquestré et torturé une personne ?

Ce n'est pas une question de vengeance mais il faut bien "gérer" la peine prononcée qui n'est plus la peine de mort alors même que la personne condamnée a donné la mort par sadisme ou pour satisfaire une quelconque vengeance. N'inversons pas les rôles. La société essaie de gérer au mieux l'accomplissement des peines. J'estime que quand on franchit certaines limites, il faut en supporter les conséquences. Il est paradoxal qu'une personne se comporte comme un être dénué d'humanité pour ensuite une fois son forfait accompli , venir réclamer un droit à plus d'humanité. Je suis contre la peine de mort, mais quand je vois le retour à la case prison de nombre de criminels qui n'effectuent pas , par le jeu des remises des peines, la totalité de la sanction, et qui récidivent, ces faits amènent d'aucuns à se questionner sur la réouverture de Cayenne, où mieux à les faire bosser chaînes aux pieds, et fusil aux fesses, à nettoyer les ravines, les plages, le bord des routes, comme ceux d'avant, qui effectuaient la tâche de vider les tinettes en ville. Il est bien facile de répéter "quand vous ouvrez une école, vous fermez une prison". Demander plutôt aux victimes, si elles ne sont pas meurtries pour la vie à raison de l'acte d'un criminel, qui pour la plupart n'éprouve aucun regret mais se "criminalise" juste pour instaurer leur légende, bref pour épater.

S'agissant de l'éloignement, ce caïd n'est pas le seul concerné étant donné que nombre de Corses vivent le même problème.

6.Posté par le congo chez tintin le 09/10/2010 06:08
Lui donne pas 15 jours avant de se faire bolosser, ou pire...retourner par de vrais caïds.

7.Posté par le congo chez tintin le 09/10/2010 09:03
les prisons corses, quelle blague !

de vrais passoires, la mafia et les terroristes ( je sais, c'est les mêmes !!) font la loi et ou les matons ont peur....


Le summun sur ce lien...


http://www.rtbf.be/info/monde/prison/casabianda-en-corse-une-prison-unique-en-bord-de-plage-221792

8.Posté par citoyen le 09/10/2010 11:16
5.Posté par Foxi le 09/10/2010 00:37

C'est vrai qu'occuper les détenus à l'extérieur de temps en temps à des "TIG" pourrait être très profitable à tous: société (nettoyage de ravines, et autres lieux, voire leur mise en valeur, pourquoi pas?), propriétaires des lieux (collectivités...) mais aussi gardiens (sortent un peu, et les détenus devraient être plus "contents" de ces sorties) et détenus (occupent leur temps, bossent, se rendent utiles).

Maintenant, ceux qui montreraient de la mauvaise volonté ou seraient dangereux: pas de sortie TIG..

Sans compter que cela pourrait mettre la honte sur un ou deux qui seraient vus par des personnes qu'ils connaissent en présence de gardiens, voire avec une tenue de .... détenus!

Pourquoi ça ne se fait pas? Concurrence déloyale au secteur privé? Ben, nettoyer une ravine, gratis, franchement, les collectivités économiseraient un peu de sous..

Parce que les textes ne le prévoient pas? Faut les changer alors!

Peur des évasions: les détenus seraient sélectionnés (ceux condamnés à des peines modérées, calmes, entretien avec un psychologue et les gardiens, etc ), et des dispositifs (pieds enchaînés, bracelets, barrières, ... etc) pourraient être utilisés!

=> Alors, où est le problème?

9.Posté par Rapetout le 09/10/2010 23:14
Foxi doit être adepte de l'ancien testament qui célèbre la vengeance oeil pour oeil, dent pour dent comme le sommet de la Justice.

On voit en Israël-Palestine depuis 1947 comment ce beau principe biblique a réglé la Paix et amené les hommes à s'aimer et se respecter.

On voit comment aux USA ce sont les caïds qui dirigent les prisons, hauts lieux de tortures et de corruption, zones de non droit absolu, comme dans les dernières des geôles Colombiennes.

Ces mêmes Etats Unis qui se permettent de donner des ordres aux Chinois de libérer le dissident Prix Nobel de la Paix (quand on sait à qui ils l'ont donné par le passé ce prix galvaudé et dénaturé !) alors qu'ils ont encore des gens torturés et en détention abitraire à Guantanamo et enlèvent des gens hors toute procédure légale avec la complicité de pays tiers, y compris européens, massacrent des populations en Iraq, et maintenant en Afghanistan et demain au Pakistan. Bien placés les USA pour faire la morale sur les droits de l'Homme !

On voit vraiment tout en matière de justice dans ce bas monde ! On se croit juste en torturant au nom des victimes, comme les Croisés qui tuaient au nom de Dieu, les Nazis aussi au nom de Dieu qui était avec eux ...
Quelle différence entre vous et le criminel si vous tuez un homme, de plus qui ne vous a rien fait à vous, mais a agressé quelqu'un d'autre ?

La fonction d' une Justice humaniste et non biblique, c'est justement de mobiliser la bonté qui existe en tout être, même le pire, afin d'éviter qu'il recommence. C'est tout l'art des agents de la Justice, à tous les niveaux de responsabilités et dans tous corps de métiers, de travailler ainsi.

Imaginez ce qui se passerait si les prisons étaient des lieux de torture et de violence institutionnelle : chaque jour sortiraient des bombes humaines des prisons, car vous n'imaginez pas tout de même garder à vie un être qui a frappé sa femme ou volé dans la caisse du patron, non ?

Ce serait insulter et mépriser les fonctionnaires de Justice que de prétendre que leur devoir serait de torturer moralement les détenus.

Le nouveau testament a instauré le pardon, mais pas l'impunité. Méditez sur ce point capital.

La Justice française est répressive mais aussi en même temps réparatrice. Ces deux volets font son efficacité à long terme dans le traitement des délinquances.

Les media ne parlent que des échecs mais JAMAIS des réussites. Et je peux vous dire qu'il y en a des réussites de réinsertion, sinon notre société serait devenu déjà comme Johannesbourg, capitale du crime.

Laissez moi enfin vous dire que la seule justice expéditive tolérable ce serait qu'une victime ou sa famille proche, directement touchée, blesse ou tue un délinquant dans le feu de la colère réactionnelle. Lorsque çà arrive, la Justice tient compte du contexte et condamne pour le principe celui qui a voulu faire le justicier expéditif.

Mais vous, vous vous voyez tenir le sabre au nom d'une victime et trancher la gorge froidement à quelqu'un que vous ne connaissez pas, qui ne vous a rien fait ?

Foxi voudrait-il se reconvertir en futur bourreau officiel d'une justice vengeresse ?

10.Posté par Rapetout le 09/10/2010 23:42
citoyen les TIG sont des travaux qui se substituent à la prison, lorsque le condamné ne mérite pas la prison, pour des délits peu graves.
Idem, le bracelet électronique est aussi un moyen de contraindre un condamné à aller au travail à heures fixes et à rentrer chez lui à heures fixes. Cà concerne des détenus aussi qui n'ont pas commis des choses graves et ont une personnalité pas vraiment dégradée. Cà permet à la Justice de ne pas les envoyer en prison qui ne serait pas adaptée à leur personnalité et au délit commis.

Par contre, en fin de peine, le bracelet peut être utile pour mieux surveiller un détenu qui travaille à l'extérieur, mais on ne peut pas le localiser (bracelet sans GPS) et c'est une mesure de contrôle et non une peine principale.

Il y a aussi la semi liberté : travail dehors la journée et nuits en prison, le placement extérieur avec ou sans surveillance continue du personnel pénitentiaire puis la liberté conditionnelle. Chaque mesure est différente. Pour les gens pas encore jugées il y a aussi la liberté provisoire avec des obligations et interdictions.

Tout cet arsenal permet des aménagements des peines adaptés aux personnalités des condamnés, mais il ne peut pas s'appliquer n'importe quand : pas avant la mi peine ou la dernière année de la peine, pas avant les 2/3 de peine pour les récidivistes.

Il existe déjà des chantiers de détenus (à Ste Anne pendant plusieurs années, à l'Hermitage et ailleurs) mais il n'est pas trop donné de publicité à ces chantiers afin de ne pas sitgmatiser ces détenus.

S'il était nécessaire de mettre une chaine aux pieds des détenus en chantiers extérieurs comme au Texas, je ne vois pas l'intérêt de faire sortir de tels détenus, car ils seraient donc dangereux et prêts à s'évader. Si on sort c'est qu'on est prêt à sortir après une évaluation d'experts parfois pour les délits les plus graves.

Tout cela se fait, camarade citoyen, mais dans la discrétion (pas dans le secret, j'ai bien dit dans la discrétion).

Deux précisions : le costume pénal est aboli depuis longtemps ainsi que le travail forcé.
Le détenu est encouragé à travailler ou à se soigner, à aller à l'école, à s'éduquer, à participer aux activités, afin qu'il ne ressorte pas dans un état pire que lorsqu'il est entré.

C'est çà le sens de l'ORDRE PUBLIC : prévoir que tout détenu sortira un jour, même si c'est dans 25 ans et qu'il est indispensable que cet homme rentré méchant, aigri, violent, abuseur, addictif, ressorte le plus Droit possible en ayant vécu une période de travail sur lui-même en profondeur.

Tout çà va vous amuser et m'attirer les ricanements des sceptiques, mais heureusement que des gens croient encore à la possibilité pour tout homme de devenir meilleur, sinon il n'y aurait plus qu'à s'acheter tous une arme et à tirer à vue afin de ne pas être descendu le premier.

11.Posté par le congo chez tintin le 10/10/2010 08:46
Imaginez ce qui se passerait si les prisons étaient des lieux de torture et de violence institutionnelle : chaque jour sortiraient des bombes humaines des prisons, car vous n'imaginez pas tout de même garder à vie un être qui a frappé sa femme ou volé dans la caisse du patron, non ?


--------------------------------------

Nul besoin d'imaginer, c'est le cas.

12.Posté par Association STOP INJUSTICETI le 17/02/2014 07:20
David Fraumens, est innocent, il paie son lourd passé, tout simplement.
Nous pensons qu il va être acquitté, grâce au talent de son Avocat, pas celui d 'ici, J.H., on ne peut pas mettre des innocents en prison, c'est de l 'injustice;;;;;;;sous prètexte que tu es gênant on t 'enferme, on a le cas avec le Président de notre Association..................... et tant d' autres;;;;;;;;;;;;;;courage David, sans preuves, tu as pris 30 ans, du grand n'importe quoi, tu vas gagner et être indemnisé à la hauteur du préjudice subi, n' en déplaise à certains, nous ns savons que tu es innocent, tu payes ton lourd casier;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales