Société

Directeur du CNFPT: "Les conditions d’un recrutement local ne sont pas réunies"

Communiqué de l'Ajfer concernant le recrutement du nouveau directeur régional du Centre National de Fonction Publique Territoriale (CNFPT):


Directeur du CNFPT: "Les conditions d’un recrutement local ne sont pas réunies"
"Le Centre National de Fonction Publique Territoriale (CNFPT) à La Réunion, recherche un nouveau directeur régional. C’est l’annonce qui est parue le 06 Septembre 2013 via la plateforme nationale de recrutement du CNFPT. La date limite des dépôts de candidature est fixée au mercredi 25 Septembre 2013.
 
Bien avant l’attribution de ce poste et avant même la clôture des candidatures, plusieurs éléments qui pourraient nuire à la promotion d’un(e) Réunionnais(e) attirent notre attention :
 
- La très faible publicité de l’offre, dans la presse et ailleurs, non explicitée clairement sur le site du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de La Réunion (seul un lien via la plateforme de recrutement national permet d’accéder à un moteur de recherche puis, à l’offre)
- Malgré le fait que le directeur régional ait pour mission, entre autre, l’animation d’un réseau avec les partenaires locaux et le développement d’une « analyse stratégique des besoins des collectivités », à aucun moment il n’est fait état dans le profil demandé de la nécessité de connaitre l’environnement dans lequel s’inscrit cet emploi.
Au regard de ces éléments il est à craindre qu’une personne venant de l’extérieur serait déjà pressentie pour ce poste, cette procédure de recrutement relèverait alors de la pure mascarade.
 
L’AJFER – Nou Lé Kapab attire donc l’attention de l’ensemble des responsables locaux. La priorité à l’embauche des Réunionnais ne doit pas se limiter à un mot d’ordre. Le chômage de masse et la volonté de permettre aux Réunionnais de participer activement au développement de l’île nécessitent de créer les conditions favorables au recrutement local.
 
Alors que la nomination de Madame Ledoux comme Ambassadrice déléguée à la coopération régionale dans la zone Océan Indien continue à susciter de nombreuses indignations, le spectre d’une situation similaire, où les Réunionnais sont exclus des postes à responsabilités se dessine à nouveau.
 
Comme ce fut le cas pour la direction de l’AGORAH où la mobilisation a payé, il fut tout faire pour éviter que ce poste échappe à une personne de La Réunion. 
 
Sensible à l’affectation des Réunionnais sur les postes disponibles à La Réunion, conformément à la circulaire du 23 Juillet 2010 et considérant que notre département  possède des personnes réunissant toutes les qualités nécessaires pour occuper ce poste, l’AJFER – Nou Lé Kapab émet le vœu qu’un(e) Réunionnais(e) puisse devenir le nouveau directeur du CNFPT régional.
 
Par ailleurs, l’AJFER – Nou Lé Kapab pose aujourd’hui le constat suivant : malgré les déclarations d’intentions, malgré les précédentes situations similaires qui n’ont pas manquées de susciter des indignations, il nous faut toujours batailler pour obtenir ce que les Réunionnais demandent légitimement : travailler pour leur île. En réalité, l’instauration d’un rapport de force semble être la condition d’un recrutement local.
 
Une délégation de l’AJFER – Nou Lé Kapab rencontrera ce mercredi le Député Patrick Lebreton dans le cadre de sa mission sur l’emploi. Nous poserons bien évidemment ce problème sur la table : il n’est pas normal d’avoir besoin, pour qu’un Réunionnais soit recruté à La Réunion, de mobiliser à chaque fois, médias, responsables politiques, économiques et sociaux, etc. Il est plus que temps de passer à la vitesse supérieure, en faisant de l’embauche des Réunionnais, lorsque c’est comme bien souvent des cas possible, une exigence et une priorité. 
 
Pour l’AJFER – Nou lé kapab,
Gilles LEPERLIER
Président"
Lundi 23 Septembre 2013 - 16:25
Lu 2170 fois




1.Posté par Association Nautilus le 23/09/2013 18:17
"Nou lé kapab" et demandons à monsieur Gilles Leperlier, président de l’AJFER, son soutien RAPIDE et EFFICACE auprès de nos Elu(e)s pour que se réalise ENFIN NOTRE PROJET A TOUS créateur de TRES NOMBREUX EMPLOIS REUNIONNAIS ....

Consistant entre autres, à créer un récif artificiel dans la baie de Saint-Paul en immergeant la coque dépolluée selon les réglementations internationales en vigueur , de la "Jeanne d'arc " lestée de pierres qui proviendraient des 94 départements de la France hexagonale et des 126 pays ou îles - dont 28 dans l'Océan Indien - où elle fit 800 escales - dont 184 dans l'Océan Indien - dans 204 ports - dont 45 dans l'Océan Indien - pendant 45 ans,... ce qui mettrait La REUNION SOUS LES PROJECTEURS DE TOUS LES MEDIAS DU MONDE et boosterait à jamais les activités touristiques dans notre île ...

2.Posté par niquala le 23/09/2013 21:48
Ah bon, le CNFPT recrute son directeur régional.
Et nous "reunionnais" lé trop couillon pour occuper ce poste?
Je n'ai pas vu cette offre dans la presse.
Il y a beaucoup de cadres supérieurs locaux qui sont demandeurs et volontaires.
En l'état, si le délai de recrutement n'est pas repoussé, personnellement je ferai un recours pour abus de position dominante et discrimination.
Mais monsieur le Président, qu'en pensez vous? et tous vos amis DGS , DST et DGA , nous sommes trop couillons en quoi?
N'y aurait -il pas un petit candidat déjà pressenti sur le poste?
Ca commence à faire beaucoup après la nomination d'un cadre pédagogique juste parce qu'il allait perdre le bénéfice de son concours d'attaché?
Peut être que le CNFPT pourrait changer de nom et s'appelle C......R...... pis..........;

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 24/09/2013 01:40
quand on sait que le cnfpt ne dédaigne pas virer de la fonction territorial des fonctionnaires convaincus de sanction remettant en cause leur statut de fonctionnaire (genre CH à st louis et à la CA sud), faut il dès lors cautionner la position de l'age de fer - nou lé kapab mais pour pas mieux?

4.Posté par louis le 24/09/2013 02:07
il n'y a pas que cà qui ne va pas Mr Leperlier

5.Posté par matahahrit le 24/09/2013 07:54
Le "N" du sigle CNFPT signifie "national", donc aucune raison de favoriser une embauche locale au profit d'une autre sur ce seul thème... Les compétences doivent être prises en compte, pas le lieu de naissance !

6.Posté par gajamuk le 24/09/2013 08:42
A quand une enquête dans les hopitaux de la Réunion , ou à tous les niveaux , les recrutements sont fait par copinage, famililale, et surtout de plus en plus de non réunionnais sont embauchés par les cadres majoritairement métro ? un espèce de réseau occulte soutenu par des gens bien pensants , car venant du d'ailleurs envahit tous les recoins des hopitaux et le réunionnais est toujours mendiant et dépendant du bon vouloir de ces gens, à cause aussi de syndicats corrompus et vivant aux crochets des directeurs pour de petits avantages divers.

7.Posté par Jourdan le 24/09/2013 10:03
Et l'emploi de vrais diplômés au cabinet de la CINOR, c'en est où ?

8.Posté par otisray le 27/09/2013 20:31
Pour un recrutement national, à la Guadeloupe un Guadeloupéen, à la Martinique un Martiniquais, en Guyane un Guyanais à La Réunion un non originaire, c'est la norme. Le Réunionnais est un cas d'espèce... Et si l'envie leur prend de le constester on brandit la menace de l'indépendane, ça marche toujours ... Et surtout on insiste bien sur le fait qu'ils sont incompéténts. D'ailleurs la plupart d'entre eux le croit dèjà...Le mal est fait.

9.Posté par ti kaf le 21/01/2014 18:11
Comme par hazard pas d boug compétent à la reunion. Colonialiste.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales