Revue de presse

Dimanche 8 juillet 2012


Dimanche 8 juillet 2012
"Le Guillaume tient le bambou". Voilà un titre étonnant voulu par le Quotidien. En fait, le journal consacre un dossier sur les vertus de cette plante multi-services. A la fois "une plante, un matériau et un aliment", le bambou est toujours prêt à nous étonner.

Le Journal de l'Ile consacre sa Une et un dossier sur ces personnages publics qui "sont partis de rien". "Issus de familles modestes ou de quartiers sensibles, autodidactes, ils n'ont pas hésité à faire des sacrifices pour concrétiser leur rêve. Des modèles pour certains".

Faits-divers

Un nouveau drame conjugal qui aurait pu mal se terminer hier au Tampon. Pendant une violente dispute, un homme aurait aspergé sa compagne de thé brûlant. Tous deux sont résidents de la tour des Azalées, au 5e étage. La compagne a fui l'appartement pour se réfugier chez une voisine située au 10e étage, c'est là que l'alerte sera donnée. Arrivés sur place, les pompiers retrouvent la personne blessée dans la baignoire. Elle et son amie ont eu effectivement l'idée de faire couler de l'eau froide sur les parties du corps atteintes. La victime a été prise en charge avant d'être transférée à l'hôpital de Terre Sainte. Entre-temps, les sapeurs pompiers avaient prévenu les forces de l'ordre. Rendus sur place, les gendarmes n'ont pas eu de mal à arrêter le concubin qui n'a pas opposé de résistance. Il sera amené dans les locaux de la gendarmerie du Tampon. Sa compagne aurait, elle, été brûlée au second degré sur près de 18% du corps, relate le Journal de l'Ile.

L’automobiliste ayant causé la mort d’un piéton de 36 ans, vendredi soir, est toujours activement recherché. L’enquête se poursuit, écrivent vos deux journaux. On en sait désormais un peu plus sur l'identité de la victime. Jean-Wilfred Metanir avait 36 ans, il habitait Saint-Gilles-les-Hauts et non la Saline-les-Bains comme cela avait été annoncé quelques heures après cette accident.

Les feux de cannes comme un mauvais film. Deux hectares sont encore partis en fumée dans la nuit de vendredi à Saint-Pierre. Alertés peu après 20h30, les soldats du feu sont parvenus à éteindre l'incendie vers 00h30.
 
Société

La communauté comorienne célébrait hier l'indépendance obtenue il y a 37 ans. L’association des étudiants comoriens avait concocté un programme au gymnase Reydellet du bas de la rivière à Saint-Denis. Stands, découvertes culturelles et culinaires, danses traditionnelles ont rythmé la journée. Des collectes pour les victimes des inondations de cette année ainsi que pour la construction d’une mosquée et d’un centre culturel dans ce quartier étaient également organisées, écrit le Jir.
Dimanche 8 Juillet 2012 - 08:07
.
Lu 981 fois




1.Posté par noe le 08/07/2012 08:30
1)Bambou : ça sert aussi de fouet
2)Cannes : nettoyage par le feu pour pouvoir livrer ses cannes avant les autres en quelques coupes au lieu de les faire sur plusieurs mois ...
3)Accident : l'écraseur doit être bien recherché et bien puni pour hommicide ...
4)Drame conjugal : encore un autre ? ça ne finira jamais ces règlements familiaux à coups de brûlure , de couteau , de feu ...tout est bon pour les machos pour dire que tout leur appartient même la femme !
des coups de fouet de bambou sur la place publique , SVP !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 06:32 Samedi 3 décembre 2016

Vendredi 2 Décembre 2016 - 06:27 Vendredi 2 décembre 2016

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales