Revue de presse

Dimanche 28 août 2011

"Ces zarabes qui bâtissent la Réunion" titre le Jir en une ce matin. Un siècle et demi après l'arrivée des premiers indo-musulmans à la Réunion, les compétences commerciales des "zarabes" ne souffrent aucune contestation. Souvent à partir du textile, ils ont su investir dans tous les secteurs d'avenir de l'île. Et ont magnifiquement prouvé qu'on peut vivre l'islam tout en s'intégrant à la vie laïque.
De son côté, le Quotidien titre en une ce matin "L'année des requins". Un grand requin aperçu vendredi au large de la plage de l'Etang-Salé. Un autre hier à Boucan Canot. Deux observations qui, dans les deux cas, ont déclenché la fermeture des plages concernées. Au-delà de cette prévention, les services de l'Etat ont mis en place une cellule qui planche sur les solutions à apporter à un problème qui dépasse largement le cadre du littoral réunionnais.


Dimanche 28 août 2011
Faits-Divers

"Peu de videurs en règle" titre le Quotidien. La descente des membres du comité anti-fraude met en lumière l'absence de carte professionnelle des videurs. Au Sud, au Nord, à l'Est et à l'Ouest, une douzaine d'établissements ont été passés au crible du travail dissimulé. Les noctambules ont assisté au spectacle.

Société

"L'ARCP dénonce "une baisse ridicule" du prix des carburants" titre le Jir. L'Alliance des Réunionnais contre la pauvreté affichait hier une grosse déception suite à l'annonce de la baisse des prix des carburants le mois prochain, parlant même de "baisse ridicule". Jean-Hugues Ratenon en appelle à un débat public.

"La Step au pas de course" titre le Quotidien. Michel Lalande, préfet de la Réunion a posé hier la première pierre de la gendarmerie de l'Etang-Salé en marge d'une rencontre constructive sur l'avenir des eaux rejetées par la future station d'épuration de la commune de l'Ouest.

"La ville de Saint-Leu soigne ses associations" titre le Jir. Les nombreuses associations de Saint-Leu disposent désormais d'un centre administratif communal. L'équipement a été inauguré en marge de la manifestation "Kartié 3 Let", qui se poursuit toute la journée de dimanche.

Sport

"Rien ne va plus pour Hoarau" titre le Quotidien. L'attaquant international Guillaume Hoarau, blessé, est indisponible pour le déplacement du PSG à Toulouse, aujourd'hui, pour le compte de la 4ème journée de Ligue 1, a expliqué l'encadrement parisien. Une blessure contractée jeudi face au club luxembourgeois Differange. Touché à l'épaule, il ne devrait pas se rendre à la convocation des Bleus et pourrait être opéré ce qui l'éloignerait des terrains pour une durée de deux mois.

rev_press_28_aout_11.mp3 rev press 28 aout 11.mp3  (3.68 Mo)


Dimanche 28 Août 2011 - 05:49
Lu 1304 fois




1.Posté par Noé BABET le 28/08/2011 08:24
noe974
Actualités bien de chez nous :

1)Videurs : métier un peu risqué mais sans plus ..Les "gros bras et gros ventre" n'impressionnent plus , on doit savoir gérer les situations comiques avec le sourire , pas besoin de gueuler ...ni tabasser les jeunes qui viennent pour s'amuser ...Pourquoi , ces videurs ne font-ils pas un démonstration de string en dansant sur la piste ? Tout est possible , sans violence !
2)Requins : toutes les queues ne sont pas belles à voir , c'est pour ça qu'on fantasme beaucoup ...
3)Zarabes : nos amis ainsi appelés sont sympa et leurs parents comme les chinois , les cafres , les vietnamiens , les zoreils et les malbars ont façonné notre belle île en quelques dizaines d'années : commerces , mets , carris divers , coutumes , religions de tolérance , habits , cultures ....C'est la Réunion d'aujourd'hui que j'adore !

2.Posté par hervet le 28/08/2011 09:54
"On peut vivre l'Islam tout en s'intégrant à la vie laïque" Curieuse formule qui prouve qu'il y a encore du chemin à faire pour comprendre quelle est la nature de la laîcité républicaine telle que réalisée par la loi de 1905. Ce n'est pas l'Islam qui s'integre à la vie laïque, c'est la Laïcité républicaine qui permet cette intégration!!
La LAÏCITE n'est pas le principe d'organisation organisation d'une société composée de communautés, ethniques, confessionnelles ou ethnico confessionnelles telle qu'on a tendance à le comprendre ,de bonne ou mauvaise foi, à la Réunion .
La laïcité, c'est la Séparation entre le domaine public et le domaine privé qui lui, concerne la religion, la nourriture, la sexualité etc , et qui s'exerce dans le cadre d'une liberté individuelle qui comme toute liberté, s'arrête où commence celle d'autrui.La loi l'instituant est la loi du 9 décembre 1905 que nous nous honorons de célébrer chaque année.
La société laïque n'est pas une société confessionnelle ou multiconfessionnelle -comme on a tendance à lui donner ce sens à la Réunion-sous prétexte d'une cohabitation harmonieuse reconnue mais que la laïcité républicaine permet. (L'Irak laïque maintenait tant bien que mal cet équilibre avant la prise en main du pouvoir par les religions majoritaires et concurrentes, au détriment des minoritaires, dans les conditions que chacun connaît)
Les révolutions arabes, puisque c'est ainsi qu'on les appelle depuis le printemps 2010, l'ont bien compris qui ont vu comment, au nom de la religion, soutien et bras occulte du pouvoir,on pouvait réduire à la soumission des peuples qui aspirent à la liberté, guettés qu'ils sont cependant par les intégrismes dont la France a réussi à se libérer après des siècles où la devise LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE n'avait pas encore vaincu celle qui, construite depuis Clovis et son alliée l'EGLISE , se définissait par la formule: "Un seul Roi, une seul Foi, une seule Loi".
La République est laïque , les citoyens y sont libres de croire ou ne pas croire ;ils ne se distinguent que par leurs mérites dont la République doit permettre le développement indépendemment des origines particulières qui, si elles se cristallisent en communautés disctinctes et désireuses de maintenir et renforcer ces spécificités préparent une société contraire au principe d'unicité et d'indivisibilité.,image de sociétés tribales dont la Libye peut donner une idée.
V.Hugo donnait déjà une idée de ce ce qui devait être la laïcité de 1905, dans son discours contre la loi Falloux en 1850:"En un mot, je veux, je le répète, ce que voulaient nos pères, l'Eglise chez elle, l'Etat chez lui".
(ufal-974)
(UFAL-974)

3.Posté par Jean alain BOURA le 29/08/2011 19:13
ouais mon grand pére t marche touni sa quéne méte in min dans son posse par l'intermediaire z'anglais et l'autre(mi espér qé li va reconnaitre a li)et cete la sorte dans son poche ou en parle pas

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 06:56 Lundi 5 décembre 2016

Dimanche 4 Décembre 2016 - 06:58 Dimanche 4 décembre 2016

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales