Revue de presse

Dimanche 19 janvier 2014

"La colère des communes oubliées", titre le Journal de l'île de la Réunion en Une, ce dimanche 19 janvier 2014. "Huit communes du Nord-Est sont exclues de l'arrêté de catastrophe naturelle. Leurs élus s'insurgent". A lire en pages 8 et 9.

"L'Est oublié", titre en Une Le Quotidien. "Les huit communes de la façade nord-est ne figurent pas dans l'arrêté de catastrophe naturelle. Les maires de Saint-André et de Bras-Panon protestent. La présidente du Département et le président de Région demandent que toutes les communes de l'île bénéficient de l'arrêté". Le journal fait également le point sur les procédures à suivre pour obtenir une indemnisation. A lire en pages 2 et 3.


Dimanche 19 janvier 2014
Faits divers

"Les policiers font tomber les acteurs d'un vaudeville", titre Le Quotidien. "Pour nuire à l'amant de sa femme, un mari a imaginé un scénario improbable. Lui et son père se sont mis des coups dans l'espoir de faire croire aux policiers que l'amant les avait tabassés Un scénario que les enquêteurs n'ont pas cru", relate le journal en page 6.

"Bagarres, colis clandestins : les surveillants de prison tirent la sonnette d'alarme", titre le JIR en page 4. "Un syndicat de prison déplore la multiplication d'incidents graves dans le quartier haut du centre de détention du Port. Des épisodes de violences entre détenus favorisés par l'insertion de colis de stupéfiants et d'alcol...".

Politique

"Joseph Grondin à la conquête de Saint-Denis pour le FN Réunion", titre le JIR en page 5. "Début de campagne officiel pour le premier candidat Front National en lice pour les élections municipales sur Saint-Denis, Joseph Grondin. L'occasion pour lui de présenter son programme, dont les grandes lignes sont de lutter contre l'insécurité et le clientélisme".

"Première réunion publique pour Marco Boyer", titre Le Quotidien. "L'ancien maire a lancé sa campagne chez lui, hier, entouré de ses colistiers et devant 300 sympathisants à qui il a promis "le redressement moral" de La Plaine".

Société

"Deux ans pour sauver Supinfo ?", titre le Quotidien en page 10. "Depuis le mouvement de grève de novembre de professeurs de l'école supérieure d'informatique, la confiance n'est pas rétablie. La direction internationale de l'entreprise assure se donner deux ans pour redémarrer le campus", écrit le journal.

"Voici les métiers de demain", titre le JIR en pages 16 et 17. "Le marché du travail est saturé, dit-on. Pas si on élargit son champ de recherches. Avec l'allongement de la vie, les innovations technologiques et les préoccupations écologiques, de ouveaux métiers sont en train d'émerger. Peu ou pas encore connus, ils vont être aussi populaires que professeur des écoles ou secrétaire demain".

Sports

"Une piste à explorer", titre Le Quotidien. "La saison sur piste a démarré hier à Champ-Fleuri, avec les premières journées du Trophée des jeunes pistards et de la Coupe régionale. L'occasion de voir à l’œuvre les nouveaux talents d'une discipline formatrice, à défaut d'être très populaire". A lire en page 34.
Dimanche 19 Janvier 2014 - 08:19
G.K.
Lu 649 fois




1.Posté par noe le 19/01/2014 09:45
1)Communes oubliées : si on pouvait m'aider en me donnant des fonds pour nettoyer les feuilles tombées dans ma cour ce serait une bonne avancée qui impactera sur mon humeur au lieu de tj les distribuer aux pseudos agriculteurs-pleureurs !
2)Marco revient à la Plaine des Palmistes et les autres ....
3)Amant, mari et ami ? qu'on laisse les hommes la possibilité de se marier avec 7 femmes comme chez nos amis musulmans alors plus de problème de couples désacouplés ....Hollande , réveille-toi !

Bonne journée , prudence et bonne rentrée des classes demain !

2.Posté par quisyfrottesypique le 19/01/2014 10:06
"La colère des communes oubliées","L'Est oublié" titrent les journaux.
Certains protestent vertement que leurs communes aient étés oubliées. Pour sûr, ils n'auront non seulement pas eu une part du gâteau, mais en plus pas de fonds pour les dégâts catastrophiques imaginaires ( c'est une double peine) et surtout un peu moins pour arroser leurs électeurs potentiels de mars.
Moi, je suis dans une déprime abyssale puisque je n'ai pas eu de fond pour ramasser les deux feuilles qui se couraient après dans mon jardin après Béjisa. Que nos élus interpellent le FMI, au plus vite!!!!

Mesdames et messieurs, la campagne électorale bat son plein pour ceux qui ne s'en seraient pas aperçus!!!!
Les marchands de poudre de perlinpimpim sont à l'oeuvre!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 07:54 [Revue de Presse] Samedi 10 décembre 2016

Vendredi 9 Décembre 2016 - 06:58 [Revue de Presse] Vendredi 9 décembre 2016

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales