Revue de presse

Dimanche 14 novembre

"En pleine lumière" titre le Jir en une ce matin. Près de 20.000 personnes se sont massées autour du Parc du Colosse pour assister à ce défilé du 21e Dipavali à Saint-André. Un défilé qui comptait cette année près de 3.000 participants, 42 associations et douze chars. Un Dipavali autour de 8 danses classiques de l'Inde où les spectateurs ont pu découvrir des costumes et rythmes jamais vus. Hier soir le spectacle était généreux et de haute facture.
"Enquête ouverte" titre le Quotidien. Les pompiers, les gendarmes ont eu fort à faire, hier, dans le sud-est de l'île. Mobilisés dès 11 heures pour venir à bout de plusieurs incendies qui se sont déclarés entre piton Dugain, Textor, la rivière des Remparts, ils n'ont pas démérité. Par mesure de sécurité, le lotissement des Topazes a été évacué et la route du volcan fermée. Les militaires ont héliporté une centaine de personnes. Des touristes et des randonneurs sont restés bloqués au Pas de Bellecombe. Retour sur une journée catastrophe.


Dimanche 14 novembre
Faits Divers

"Meurtre de Samuel Borelly : la concubine déférée aujourd'hui" titre le Jir. A Saint-Pierre, les enquêteurs reconstituent petit-à-petit le fil de la soirée tragique qui a vu Johanna Isiza porter un coup de couteau fatal à son ex-compagnon, Samuel Borelly. Un drame en conclusion d'une relation houleuse.

"Stationnement gênant" titre le Quotidien. Depuis des mois, un pilote réunionnais pose son hélicoptère sur le toit de son entreprise, une imprimerie de la Zac 2000 au Port. Un exercice dangereux dans cette zone à risques et que la préfecture entend bien faire cesser.

Politique

"Marché truqués de la Civis : Saint-Pierre partie civile ?" titre le Jir. Que la municipalité saint-pierroise se constitue partie-civile dans l'affaire des marchés frauduleux de la Civis, c'est ce que souhaitent les élus de l'opposition communiste de la commune. Autre sujet de tension : les gestions douteuses dans les services municipaux. Un tout nouveau Comité de citoyens menace de mener une action en justice.

Société

"La boutique où bat le coeur de l'Eperon" titre le Quotidien. Le Festival Ponso à l'Eperon a inscrit dans son circuit de visites patrimoniales une boutique centenaire mais ô combien vivante : celle de Micheline et Aty. Et s'y on s'y arrêtait pour boire une limonade ? A l'intérieur de la boutique, tout est d'origine, le comptoir, le mobilier, … rien n'a bougé depuis son ouverture en 1914 par les parents de Aty venus de Chine. Commerce de proximité, mais aussi lieu d'échange et de rencontre, la boutique de Micheline et Aty remplit une véritable mission de service public.

Toujours dans le Quotidien, "Bracelet miracle ou arnaque ?" titre le journal. Tout le monde en parle. Tout le monde en porte. Conçu pour les sportifs de haut-niveau, le bracelet d'équilibre ou power balance fait fureur à la Réunion comme un peu partout dans le monde. Alors, bracelet miracle ou arnaque ? En l'absence d'études scientifiques fiables, tous les discours sont permis.

rev_press_14_nov.mp3 rev press 14 nov.mp3  (4.82 Mo)


Dimanche 14 Novembre 2010 - 05:54
Julien Delarue
Lu 1516 fois




1.Posté par noe974 le 14/11/2010 08:40
1)Bracelet miracle : dire que de nos jours , il reste encore des gens crédules qui croient aux miracles , aux beaux-parleurs , aux gris-gris .... Malheureux !
2)Fête à St André : endroit mal choisi , comme vouloir mépriser nos compatriotes tamouls en les parquant .... Pitoyable !
3)Marché truqué de la Civis ? C'est malheureux ; que fait la justice ? (à x vitesses ?)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 06:58 [Revue de Presse] Vendredi 9 décembre 2016

Jeudi 8 Décembre 2016 - 07:08 [Revue de Presse] Jeudi 8 décembre 2016

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales