Politique

Didier Robert va-t-il (ou peut-il) céder face à l'intersyndicale du BTP?

C'est ce matin que l'intersyndicale du BTP se mobilise pour faire pression sur les pouvoirs publics, et obtenir une relance de la commande publique. En point de mire de la CGTR, de la CFDT et de la CFTC, la nouvelle majorité de la Région Réunion qui veut reporter et modifier le projet du tram-train qui pourrait définitivement être enterré d'ici le 31 mai.


Didier Robert va-t-il (ou peut-il) céder face à l'intersyndicale du BTP?
La mobilisation, en faveur du coup d'envoi du chantier tram-train, qui débute à sept heures ce matin, a-elle plusieurs trains de retard ? Quatre convois partiront de Saint-Benoît, Sainte-Marie, Saint-Paul et Saint-Pierre, pour se retrouver vers 8h30 devant la préfecture. Une heure plus tard environ, le cortège se rendra à la Région Réunion.

L'intersyndicale du BTP entend ainsi tirer la sonnette d'alarme sur sa situation sociale. "Ce sont plus de 7.200 personnes licenciées depuis l'année dernière dans notre secteur d'activité", a répété hier soir Jacky Balmine sur Télé Réunion. Selon le secrétaire général CGTR BTP, le nombre de suppression d'emplois serait plus proche de 10.000, "car toutes les entreprises qui mettent la clé sous la porte, ne sont pas affiliées à la Caisse des congés payés".

Le mouvement social de ce matin est sans aucun doute légitime. Mais pourquoi avoir laissé la situation autant empirer ? Pourquoi l'intersyndicale du BTP ne réagit qu'à quinze jours d'une échéance cruciale : la prorogation du sursis de six mois voté (27 voix "pour", 9 "contre" et le PS n'ayant pas pris part au vote) qui devait permettre à l'ancienne majorité régionale d'obtenir une rallonge de l'Etat, et par ricochet l'appui des banques ? Paul Vergès aurait ainsi pu signer de manière définitive la convention avec Tram-Tiss, pour la construction de la première portion (Sainte-Marie - Saint-Paul) d'un tram-train à La Réunion. Pourquoi ne l'a-t-il pas fait et pourquoi les syndicats n'ont pas réagi à l'époque ?

Depuis, la collectivité locale a changé de majorité. Didier Robert a succédé à Paul Vergès. Et, la disposition législative nécessaire (pour l'attribution d'une dotation ferroviaire à la Région Réunion) n'a toujours pas été votée. Passé le 31 mai, elle ne sera plus nécessaire puisque la convention provisoire entre Tram-Tiss et le Conseil régional s'annulera d'elle-même. A moins que la Région Réunion ne demande sa prorogation. Quelle sera la position de la Région sur ce point ?

Pour l'heure, aucune information n'a filtré. C'est le président Didier Robert qui s'exprimera "au moment opportun sur le sujet". Le "moment opportun", ce ne sera sans doute pas aujourd'hui, "car Didier Robert donnera sa position, sans pression aucune..."

L'intersyndicale du BTP va-t-elle obliger le président à changer ses habitudes ? Réponse sans doute dans le courant de la journée...
Mercredi 19 Mai 2010 - 07:42
Jismy Ramoudou
Lu 1950 fois




1.Posté par Cambronne le 19/05/2010 08:19
faut bien reconnaitre que depuis le 21 mars 2010 ils ne font pas grand chose de bon, disons qu'il n'y a que des grands diseux, petit faiseux... la situation serait même dramatique pour nombreuses entreprises , alors que tous les opérations...
l'on se focalise sur des détails plutôt que d'agir à l'essentielle, se n'est pas en s'apitoyant sur des simulacres qu'ils vont relancer économiquement la Réunion

2.Posté par PTITCRICK le 19/05/2010 08:43
C EST BIEN BEAU DE CRIER AU SECOURS depuis combien temps l ancienne équipe
de la région a attribuer la déviation de st jo sous le nez des terrassiers au profit des gros
CAC 40 et eux même exposait leur engin et manifestait sur un pont a Gillot et devant
la région SES MANIFESTATIONS C EST POUR AUGMENTER LES ADHÈRENT DES SYNDICATS OU DÉVELOPPER LES TRAVAUX

3.Posté par rick le 19/05/2010 09:05
comment voulez vous que le president de la region didier robert résoud les problêmes a seulement deux mois de sa mandature . laissons le temps au temps .la population
reunionnaise lui a fait confiance. la route du litoral est sa priorité . on comprend la deception du clan verges , leurs buisness ont echoué le tram train ne se fera pas.......

4.Posté par Va s'y DR le 19/05/2010 09:15
On dirait un gros poupon sur la photo,. Trop mignon notre président de région, le bon dieu sans confession

5.Posté par La Consciance le 19/05/2010 10:05
Le Bébert de Roro, le doux nounours des montagnes du Sud est bien dans la merde maintenant. Oulalalala Maman, j'ai peur, comment vais-je faire ? Oulalalalalala, pinèze, il y a que des incompétants sur ma liste, qui va gerer quoi. Après la famille de rapace voici celles des raccasses.

6.Posté par Olivier, C. PONS le 19/05/2010 10:15 (depuis mobile)
Pourquoi encourager des gens, qui des qu'ils ont des pb de trésorerie, bloquent les routes et entravent le travail des autres ? Cette façon d'agir est d'un autre temps. Oui au développement économique de l'île, non à l'usage systématique de la grève paralisante. Il existe d'autres façons d'exprimer son mécon

7.Posté par fredboyer le 19/05/2010 11:26
La majorité en place qui a été élu sur un semblant de programme dynamique serait-elle un pétard mouillé ?
Oui Mr Rick il faut du temps pour que la majorité règle les problèmes mais encore faudrait il commencer a initier les choses , ne venez pas nous raconter que en 2 mois de mandature aucune action n'est été lancé?
Oui la majorité en place ne doit pas céder aux chantages de meneur syndicalistes corrompus au lait de coco.
On essaie de tromper le citoyen réunionnais:que réclame les syndicats: le tram train.
Mais monsieur les syndicats vous êtes censés défendre les travailleurs ,ne voyez vous pas que cette politique des grands travaux ne fait que déplacer le problème dans le temps ?Après le TRAM TRAIN ce sera quoi?Ne voyez vous pas que c'est l'argent publique que l'on dilapide a ne pas trouver de solutions?
Il est effarant de voir que certaines téte syndiqué se retrouvent a siéger pour certains partis au sein des communes a partir de la on comprend mieux les réactions de certains.
OUI a la solidarité avec le BTP pour sortir de l'impasse ,NON a la dilapidation de l'argent publique pour au final aucune solution.

8.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 19/05/2010 17:19
Ce qui se joue, malgré le choix clair fait par les électeurs, contre ce projet pharaonique bien au delà de nos moyens, c'est notre endettement et celui de nos enfants sans travail...
*9000 Emplois pour le logement Social, sur une durée minime et un cout bien moindre, ou
*4000 Emplois pour ce seul projet pré-signé juste avant les élections, pour être sure que...

9.Posté par nour le 20/05/2010 14:57
et voilà comment un journaliste – bien ou mal intentionné, on s'en fout – cultive l'amnésie collective au lieu de jouer un rôle d'éveilleur des consciences et de la réflexion : en posant au départ une mauvaise question, une question inutile, à laquelle le semblant de réponse apportée n'est en fait qu'une façon de noyer le poisson ! et voilà comment on fait prendre des vessies pour des lanternes au royaume de Dingo Robert 1er – celui qui fait tout à l'envers !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales