Politique

Didier Robert va prendre la présidence de la conférence des présidents des RUP


Didier Robert en compagnie du président Carlos Cesar, président de la région des Açores et président sortant de la conférence des présidents de RUP
Didier Robert en compagnie du président Carlos Cesar, président de la région des Açores et président sortant de la conférence des présidents de RUP
Didier Robert se trouve actuellement aux Açores, plus exactement dans l'ile de Faial, pour participer à la 8ème conférence des présidents des régions ultrapériphériques d'Europe.

C'est un rendez-vous doublement important pour la Réunion. D'abord parce que c'est là que vont se finaliser, dans les jours qui viennent, toutes les discussions et toutes les négociations menées depuis des mois avec la commission européenne et les différents gouvernements des états membres en vue de déterminer le montant des subventions qui vont être attribuées par l'Europe aux RUP (régions ultrapériphériques), et donc à la Réunion.

Selon Didier Robert, si l'on s'en tient aux déclarations de principe du commissaire européen Johannes Hahn, ces montants devraient rester relativement stables, aux alentours de 1,9 milliard d'euros. Par contre, si l'on se réfère aux premières affirmations du gouvernement français, on peut craindre une baisse de 10 à 20% de leurs montants. De quoi inquiéter sérieusement les présidents des régions françaises d'outre-mer. Ils ne devraient pas rester longtemps dans le flou : Victorin Lurel arrive jeudi matin aux Açores et on devrait en savoir plus à ce moment-là.

L'autre raison de l'importance particulière de cette 8ème conférence, c'est que la Réunion va en assurer la présidence pendant un an. Didier Robert entend utiliser cette période pour faire avancer certains dossiers, notamment obtenir une meilleure application de l'article 349 du traité européen qui prévoit la possibilité d'adapter la réglementation en fonction de la situation particulière des RUP. Par exempt;e, Didier Robert évoque le domaine de la pêche où la Région "ne peut pas subventionner un petit radar sur un bateau de pêche, alors que de gros bateaux espagnols viennent pêcher près des côtes de la Réunion ou brésiliens près des Antilles", avec l'aval de Bruxelles, sans que la Réunion ait son mot à dire.

Autre dossier sur lequel il souhaite avoir une plus grande latitude : le programme Erasmus qui permet de financer les études d'étudiants dans d'autres pays européens.
Jeudi 13 Septembre 2012 - 06:22
Pierrot Dupuy
Lu 1179 fois




1.Posté par Mové Lang le 13/09/2012 08:43 (depuis mobile)
Pierrot en voyage aux Acores au frais de la région?

2.Posté par JORI le 13/09/2012 10:36
C'est vrai qu'il n'avait pas encore cette présidence dans son escarcelle, une de plus. Que va t il en faire?. Il est vrai que j'avais oublié son don d'ubiquité qui lui permet d'assurer toutes ses présidences à 100%, alors pourquoi s'inquiéter pour la gestion de cette dernière. Dans tous les cas, s’il échoue, il pourra toujours dire en bon politique qu’il est que c’est la faute à Hollande et son gouvernement. Vergès a su si bien le faire quelque soit les gouvernements et au vu de la longueur de sa carrière politique, on peut se demander si ce n’était pas la bonne stratégie. Quand on réfléchit bien aucun d’eux n’a jamais assumé un échec car cela toujours était la faute à quelqu’un d’autre.

3.Posté par ZembroKaf le 13/09/2012 13:51
Suite des aventures de Didier Robert : "didier s'installe à bruxelles" !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales