Politique

Didier Robert salue la levée des barrages

Didier Robert, président de la Région, salue la levée des barrages : "une décision qui doit permettre une reprise de l’activité économique", affirme-t-il dans un communiqué dont l'intégralité est publiée ci-dessous.


Didier Robert salue la levée des barrages
"Aujourd’hui, je salue le sens de la responsabilité qui s’est exprimée.

A un moment où La Réunion traverse une crise économique sans précédent, la décision de lever les barrages est une avancée importante qui va dans le sens de l’intérêt de notre économie et de La Réunion.
 
Je rappelle que ces derniers jours des décisions majeures ont été prises :
 
-  sur la question du Gaz : comme je m’y étais engagé publiquement le 27 janvier dernier, la Commission Permanente a validé, le 14 février 2012, une mesure exceptionnelle liée à la crise : la baisse significative du prix du gaz à 15 euros au lieu de 21,76 euros. Ce dispositif sera opérationnel dès le 1er mars et je me félicite que le Département se soit également engagé dans cette démarche. Nous sommes par ailleurs dans l’attente d’une position définitive des communes sur cette question.
 
- sur la question du Gazole professionnel : pour la première fois sera mise en place (après des débats qui remontent à 2008) le gazole professionnel à destination des transporteurs ; une décision actée en concertation là encore avec les acteurs publics (Région/Département/Etat) ; dans ce cadre, la Région engage une première enveloppe immédiate de 4 millions d’euros.

Par ailleurs à la demande des Présidents de Chambres consulaires, ce dispositif pourra être élargi, sur la base de modalités à finaliser, à d’autres catégories professionnelles (artisans, commerçants, agriculteurs)
 
- s’agissant du point difficile d’une baisse du carburant pour tous les Réunionnais, je redis ma détermination à la mise en place d’un groupe de travail et d’un large débat sur la question des hydrocarbures à La Réunion.
Parmi les pistes évoquées, la maîtrise de l’augmentation du coût de l’énergie, la révision de l’octroi de mer sur les volumes ou encore une dérogation européenne à obtenir pour un approvisionnement moins cher que celui pratiqué actuellement.

* les responsables de l’intersyndicale seront naturellement parmi les acteurs de 1er plan associés avec l’Etat et les collectivités ; mais il est impératif que les importateurs et la SRPP soient parties prenantes à ces débats – ils constituent des acteurs clés pour parvenir à des résultats sérieux et équilibrés au bénéfice de tous les Réunionnais.
Ces rencontres doivent se tenir dans un délai raisonnable au regard de la situation particulièrement difficile des familles Réunionnaises."
Mercredi 15 Février 2012 - 18:21
Lu 1834 fois




1.Posté par Incroyable le 15/02/2012 17:29
Comment on c'est trop fait avoir :)

Le Réunionnais est mouton ! quand l'essence augmente tout le monde dit : "il faut faire quelque chose c'est pas normal" et lorsque le mouvement est la "ah c'est pas normal qu'on nous bloque il faut faire quelque chose".

Bande de nul

2.Posté par RAY le 15/02/2012 17:36
Sur un certain nombre d'image ou de reportage nous voyons Didier Robert avec au poigné un lacé bleu turquoise et une barbe à Hugh Laurie
Cela ne fait vraiment pas serieux cette image de FETARD tout droit revenu d'IBIZA
Allons monsieur le Président, voyons un peu de serieux , qui vous conseille en communication??
Et pour les fringues et les pompes c'est pas mieux!!

3.Posté par RAY le 15/02/2012 17:41
Mais au fait que pensent nos parlementaire députés de la nation et autres senateurs de la Républiques????
J'ai bien en tendu l'intervention du député Fruteau mais qu'en est il du
Député BELLO?
Député LEBRETON?
Député VICTORIA
Sénateur VERGES???????
Sénateur VERGOZ
Sénateur FONTAINE????????????????????????
Sénateur FAREYROLL

Nous aurions souhaité les entendre s'exprimer à l'instar de leur homologue antillais qui eux ,en pareil évènement savent se positionner!
On a vraiment les élus que l'on mérite:des nuls
Evidemment on ne peut pas tout demander à ces marionettes du système...

4.Posté par S O S l!!!.. le 15/02/2012 17:44
la question posée ! est ce que certaines collectivités sont pour le pillage du porte feuille des citoyens , ou faut il à chaque fois qu'il y ai coma circulatoire et de l'économie pour qu'ils réagissent ,??. ce qui n’était pas possible avant est possible après, cela prouve bien qu'ils sont déconnectés de la réalité!!.

5.Posté par PierPaulJac le 15/02/2012 18:02
Pour les professionnels une baisse tout de suite, pour les consommateurs une baisse remise aux calandres grecques (faut faire une table ronde globale sur l'énergie et bla bla bla et puis une deuxième, le temps de diluer les énergies qui se sont mobilisées....) Voila un discours vaseux et volontairement léthargique !!!

Du concret : Le pouvoir d'achat moyen en Métropole est 2,5 fois plus élevé que celui de la Réunion. Les pétroliers doivent faire des efforts et ils le peuvent encore....... mais l'Etat et les collectivités aussi.

Rien, n'interdit l'Etat (et donc le Préfet) de proposer des taxes moins lourdes à la Réunion que sur le reste de l'hexagone (pris en compte de la spécificité régionale art 49..souvenez vous ?) ...Il faut s'adapter à la situation locale et non dire que l'on est impuissant quand on appartient à la catégorie de gens qui Décident....

Alors Messieurs, vos discours, en l'absence de propositions concrètes se résument à une succession de mensonges.....que plus personne ne croit déjà ! et applaudis à 2 mains par la SRPP.

6.Posté par augmente encore creole y aime ca le 15/02/2012 18:11
a ou didier ou na la chance ou na point un peuple solidaire comme les antillais les mahorais sinon ou noré trouver oussa bringelle y charge

7.Posté par Belle issue le 15/02/2012 18:13
Vous avez oeuvré pour que les choses avancent sans pour autant faire des promesses inconsidérées!

C'est vrai que certains auraient aimé de voir une baisse de l'essence, mais il faut être réaliste et vous avez été le premier à dire la vérité.

Bravo pour votre sérieux!

8.Posté par Sylvain le 15/02/2012 18:22
On doit reconnaitre que Caroupaye a vite et bien réagit dès le discours de fermeté du Préfet.
Vous avez raison de parler de responsabilité, car les choses auraient pu dégénérer très rapidement.
A la Réunion, nous devons veillé à l'équilibre fragile qui y règne !

9.Posté par JORI le 15/02/2012 18:27
Il fallait bien qu'il y aille de son petit mot notre pro de la com et du « m’as tu vu », surtout en ces temps dits de crise et le jour même de la déclaration de candidature de son mentor Sarko. J'attends toujours qu'il me dise jusqu'à quand ma bouteille de gaz me coutera 15 €, car s'il s'agit de reculer pour mieux sauter, d’une part je vais faire mes provisions de bouteilles quitte à les revendre lorsque le prix sera plus intéressant à la revente, et d’autre part sans blaguer, je ne vois pas l'intérêt de cette annonce.

10.Posté par Responsable le 15/02/2012 18:30
Bravo Didier Robert!
Mais où sont passé les autres parlementaires, surtout Mme Bello que l'on voit pour un oui et pour un non, là elle s'est caché ou quoi.

Té Huguette ou la peur

11.Posté par un usager abusé le 15/02/2012 18:53
Didier ROBERT se fout complètement de la gueule des Réunionnais !!! Aujourd'hui il dit qu'il ne peut rien faire sans mettre en danger les projets en cours ou futurs, soit, cela peut se comprendre. Mais en revanche Mr ROBERT pourquoi avoir injecté 30 millions d'euros dans AIR AUSTRAL, cette compagnie soi-disant régionale qui est bien souvent plus chère que les 2 autres compagnies qui desservent notre île, ces 30 millions auraient peut être pu aider à baisser de quelques centimes le prix des carburants !!!
Mais voilà le problème c'est que Monsieur Didier ROBERT, comme le préfet et comme bien d'autres personnes assises autour des tables de négociation, ne paient ni le carburant qu'ils utilisent ni les billets d'avion et ont beaucoup d'autres avantages financiers que n'ont pas le Réunionnais qu'il soit transporteur ou simple usager.
Le Réunionnais s'est une fois de plus bien fait avoir, c'est lamentable !!!

12.Posté par Faisons la teuf avec Didier le 15/02/2012 19:48
C'est avec impatience que beaucoup attendent la rapport de la CRC sur la gestion de la Région....
Au fait, quelqu'un a t'il déjà des infos ?

13.Posté par Alé cachette!!! le 15/02/2012 19:51
Sir Robert, bien pouponnée, nous avons fait un mauvais choix en vous donnant les clefs de la pyramide. Aujourd'hui nous croyons tous que vous n'êtes pas à la hauteur des responsabilités. Seulement pour le POP, le choix stratégique de donner des ordinateurs aux futurs électeurs:"Ha oui! Mi rappel boug la donne a nou in l'ordinater, ben ma vote pou li!!", c'est comme si vous donnez un bon d'essence ou un bon d'achat pour des courses!!!! La Réunion bloqué = gros sourire des gros zozos comme vous tous les élus!!
Alé cachette.

14.Posté par mu''''''''adib le 15/02/2012 21:07
nos politiques à part s'engraisser ( financièrement et .. baigner dans la graisse) je ne vois pas à quoi ils servent bon ils ont été élu la bonne blague. continuez à voter pour eux et on continuera de reculer à cette allure là le 20 décembre disparaîtra et on nous remettra les chaines aux pieds

15.Posté par domtom le 16/02/2012 07:54
"Au final, tout cela n’aura été qu’une vaste farce. Je dois avouer que contrairement aux autres DOM, la solidarité, à la Réunion n’existe tout bonnement plus." Merci Donali

16.Posté par loool le 16/02/2012 13:25
réjouis pas lu trop vite parceque vendredi 17 i recommence...et c'est une exclu!

17.Posté par ANNA le 16/02/2012 15:14
Que chacun prenne ses responsabilités : représentants de l'état, politiques, syndicats, citoyens !

Je suis antillaise et si les grèves fonctionnent aux Antilles, c'est que :

- nous n'avons pas la même histoire, notre passé n'est pas imprégné de l'engagisme qui était basé sur une démarche volontaire (si je me tropme rectifiez moi merci ) avec des ethnies venant des 4 coins de l'océan indien, aux Antilles, tu étais esclave point barre, et puis pendant très longtemps jusqu'à récemment les rennes de l'économie étaient exclusivement détenues par les descendants des colons "les békés" qui fonctionnent en caste et ne s'ouvrent pas aux autres, du coup quand nous nous révoltons, nous focalisons notre révolte contre une seule cible à tord ou à raison d'ailleurs : les békés.

- puis et je le dis sans parti pris mais dans le simple constat : aux antilles, il y a de vrais leaders de grève, des meneurs d'hommes, des hommes capables de mobiliser derrière eux des milliers de personnes parce que les syndicats et autres associations, malgré des divergences d'opinion, ne se tirent pas dans les pattes mais marchent tous dans le même sens, ce n'est pas ce que j'ai vu ici.

D'autre part,

La solidarité se pratique déjà au pas de sa porte, je ne suis pas réunionnaise, j'ai participé à la lutte des ex salariés de l'arast pourtant je ne connaissais personne en particulier mais je trouvais leur situation injuste, je suis descendue dans la rue à leurs côtés pendant les 51 jours matin et soir.

Je n' ai pas de voiture et chez moi tout est électrique pourtant j'ai fait acte de présence devant les grilles de la DEAL, je n'y suis pas resté parce que les blocages dans la nuit de mardi à mercredi ne m'ont fortement déplu, parce que trop de dissentions apparaissaient entre les leaders, parce que l'objectif final de ce mouvement n'était pas si clair que cela, parce que chacun défendait sa corporation et non la population dans son ensemble, parce que je doute de la sincérité de ceux qui parlent au nom du peuple réunionnais.

Quand on veut se faire respecter par les élus, on se respecte déjà soit même... A la vue des résultats de sainte suzanne, bien des hommes politiques ont compris que les gens sont plus sensibles au pouvoir des petits avantages et dessous de table qu'à de vraies convictions politiques. Les hommes politiques ne font que reproduire à grande échelle et avec plus de moyens ce que chacun fait dans son petit quotidien, si je peux profiter aux dépens des autres, je le fais.

Quand nous ( je me mets dans le même lot) donc, quand nous serons capables de ne plus nous regarder le nombril mais de faire face à nos faiblesses et à nos forces sans concession, sans parti pris, sans porter le faute sur l'autre, nous serons alors suffisament adultes pour faire avancer la Réunion.


En attendant, je fais ce que je peux à mon petit niveau parce que je suis une citoyenne responsable, que je n'ai pas besoin que l'on me prenne la main pour penser et agir.


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales