Politique

Didier Robert plaide la cause de La Réunion et des RUP à Bruxelles


Didier Robert plaide la cause de La Réunion et des RUP à Bruxelles
Le Président de Région Didier Robert s’est rendu ce mercredi 19 décembre à la Commission Européenne à Bruxelles pour défendre les dossiers de La Réunion.

En tant que Président de Région et Président de la Conférence des Présidents des RUP (régions ultrapériphériques), il s’est entretenu avec les Commissaires Européens Johannes Hahn, en charge de la politique régionale et Michel Barnier, en charge du marché intérieur.

Deux réunions inscrites à un moment très stratégique des négociations européennes pour La Réunion et les RUP. Les principales négociations portent en effet sur  le montant de l’enveloppe allouée à La Réunion pour la période 2014-2020 et plus largement aux RUP et sur l’efficacité de la règlementation européenne pour les politiques locales. Un règlement encore trop souvent inadapté que Didier Robert veut faire évoluer au bénéfice du développement des entreprises  et de l’emploi local.

Le Président de Région a obtenu le soutien du Commissaire Barnier pour l’ensemble des dossiers de La Réunion et de l’outre mer. Il a notamment beaucoup insisté sur l’exigence d’un maintien des aides aux entreprises pour la période à venir et la possibilité par exemple de mieux travailler sur le marché des pays de la zone.

La question de la mobilité a aussi été abordée. Le président de la Région plaide pour une prise en charge des frais de déplacement par l’Europe à partir de La Réunion et non pas simplement de Paris pour les étudiants inscrits au programme ERASMUS.

Enfin, Michel Barnier a confirmé au Président un déplacement  à La Réunion pour le second semestre 2013 dans le cadre de l’Année de l’Europe engagée par la Région.

Auprès du Commissaire Hahn, Didier Robert a exposé une nouvelle fois la situation de La Réunion et des RUP en soulignant les enjeux pour ces territoires d’un soutien de l’Europe et d’une évolution des règlementations absolument indispensables pour une plus grande efficacité des politiques européennes.

Le Commissaire a confirmé son soutien pour la mise en place du Pacte Territorial rénové tel que le défend le président de Région.

Un document de synthèse sera remis à la Commission avant la fin du premier semestre 2013 pour que ces propositions puissent être intégrées dans les nouvelles négociations réglementaires pour la période à venir.

Le Commissaire Hahn devrait être présent à La Réunion à l’occasion de la prochaine Conférence des Présidents des RUP qui se tiendra en octobre dans notre île.

Enfin, les discussions se poursuivent sur le niveau de l’enveloppe budgétaire 2014/2020. Le Président Didier Robert continue de plaider pour le maintien de cette enveloppe.

Le soutien de la Commission reste acquis dans les débats à venir. Le commissaire Hahn a confirmé sa disponibilité sur ce sujet en relation avec le Conseil. Les derniers arbitrages devraient intervenir d’ici la fin du premier trimestre 2013.
Jeudi 20 Décembre 2012 - 18:39
Lu 775 fois




1.Posté par Sans Blague le 20/12/2012 18:14
On peut toujours critiquer mais là l'initiative est bonne. On attend avec impatience le résultat des discussions sur l'enveloppe budgétaire....

2.Posté par NRJ le 31/12/2012 15:39 (depuis mobile)
Waouh! On voit que les seules choses qui lient la Réunion à la France et à l''Europe sont les chèques que la Réunion quémande! À quand l''indépendance et se prendre en main une bonne fois pour toute... La route du littoral, construisez-la vous-même...

3.Posté par Caramante Vincent le 01/01/2013 09:25
La véritable solidarité européenne serait plutôt de casser la politique féodale imposée par les oligarches économiques, ( les importateurs), et politiques.
La volonté de développement passe inexorablement par le chemin de la production locale et de l'export. Il existe des mesures européennes de développement régionale pour les régions ultrapériphériques, pourquoi ne, même pas, en parler ? Ils sont bien tous, au service de l'importation et de la taxe coloniale, l'OCTROI de MAIRES. Laquelle ne s'utilise pas pour l'investissement mais pour l'achat des voix électorales.
La France est passée du 21e rang au 26e pour sa gouvernance. Ce classement va accentuer l'abstention et provoquer des poches de résistances.
A nous Réunionnais de rentrer en résistance et de mettre fin à ce régime féodale et coloniale.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales