Politique

Didier Robert, le nouveau leader de la droite

Le député-maire du Tampon est sans conteste à ce jour, la meilleure tête de liste, à Droite, aux dires de ses propres amis. Insensiblement, Didier Robert endosse le costume. Il y semble à l’aise.
Mais dans deux ans, il devra choisir entre la pyramide inversée et l’Assemblée nationale “pour continuer à faire gagner La Réunion”.


Didier Robert, le nouveau leader de la droite
Didier Robert est comme l’Alchimiste de l’écrivain brésilien Paulo Coehlo: il poursuit son voyage initiatique vers le trésor qui se trouve au pied de la pyramide… inversée. Plusieurs fois, en regardant l’arbre du voyageur planté non loin de sa mairie du Tampon, il a rêvé au Trésor de la Pyramide.
Dimanche, il s’est mis en route, avec la fausse innocence d’un “jeunot” et la patience d’un ermite. Au parc Exotica, il a serré presque toutes les mains qui se étaient tendues. Il a répondu à toutes les sollicitations. “Venez me voir lundi, à la mairie, vers 11 heures”.
Si à l’applaudimètre, René-Paul Victoria et Cyril Hamilcaro avaient également de bons chiffres, Didier Robert a lui recueilli tous les suffrages. Sur le podium, il a su jongler entre pragmatisme et idéologie. Le député a battu la mesure, sans fausse note.
L’orateur s’est fait tribun. Entre Pompée et César, il a déjà fait son choix. Mais, Didier Robert sait que tous les chemins ne mènent pas à Moufia. Aussi, il prône l’humilité et la sérénité, plutôt que l’arrogance et l’impatience. “Nous continuons à travailler, le moment venu, le choix s’opèrera de lui même”.
Le maire du Tampon a aussi le sens de la formule pour ne pas répondre, avec malice et sourire, quand on lui demande quel sera son choix. Pourquoi, qu'il le veuille ou pas, Didier Robert devra choisir. Et vite. Pour deux raisons au moins.
D’abord pour être crédible dans son camp et ensuite pour proposer une base de départ à ses amis d’Objectif Réunion.
Pour tout le monde, il reste à ce jour la meilleure tête de liste pour son groupe. A tous points de vue.
Ce scénario fait de Didier Robert, le nouveau leader de la droite. Car, Jean-Paul Virapoullé qui a débuté ses consultations, n’a pas vraiment convaincu. “Il a rencontré plusieurs élus de droite. Il a fait son mea culpa”, mais ça ne suffira pas, dit un élu.
Nassimah Dindar elle, protégée par Paris, est désormais l’adversaire en ligne de mire. “Nous, nous situons dans l’opposition au Conseil général”, ont rappelé Jean-Louis Lagourgue et Didier Robert.
A moins que La Région ne parvienne à expulser Gilbert Annette et les socialistes de la majorité départementale. “On n’y croit plus”, dit un autre élu de droite.
A deux ans et demi des élections régionales, le scénario se précise. Trois têtes de liste émergent : Paul Vergès, bien sûr, Gilbert Annette, l’invité surprise (peut-être futur sénateur) et Didier Robert, l’espoir de la droite.
La bagarre s’annonce serrée surtout entre Paul Vergès et Gilbert Annette, un boulevard les sépare désormais.
Didier Robert, lui attend son heure. Sa route, sa rocade, il veut la réaliser à sa manière. Jusqu’à ce jour, cela lui a plutôt réussi.

Lundi 15 Septembre 2008 - 06:25
Jismy Ramoudou
Lu 1129 fois




1.Posté par Pierre Collet le 15/09/2008 11:26
Bravo Monsieur Robert !

Vous êtes l'un des responsables politiques dont la Réunion a besoin et il serait bon que des femmes et hommes tels que vous émergent ici et là.
Depuis votre élection comme maire vous avez fait su insuffler un grand dynamisme dans une commune qui s'endormait.
Au conseil général vous n'avez pas hésité à ne pas suivre le troupeau et à prendre des orientations courageuses.
Vous multipliez les initiatives positives sans avoir peur de déranger certains.
Alors continuez !

Je ne parle pas du maire du Tampon mais de celui Saint Leu !!!
Alors encore bravo M Robert .... Thierry !

2.Posté par bertel le 15/09/2008 16:31
De qui se moque-t-on ?

Ces élus de l'UMP ont voté en aveugles TOUTES les lois de ce gouvernement. Pas un seul pour s'élever contre toutes les lois anti-sociales adoptées depuis mai 2007 et qui causent tant de difficulté à vivre pour les plus démunis et une certaine classe moyenne. Alors comment peuvent-ils oser prôner une quelconque différence avec leur parti d'origine ?

Je préfère choisir d'ironiser sur le lieu pour la création de leur groupe de réflexion qui n'est pas un parti tout en étant un ! Exotica ! Exotisme politique... On en rirait si ce n'était pas aussi grave ! Leur parti devrait s'appeler "Objectif Région !"

Le message aurait au moins le mérite d'être limpide et de préserver le peu de crédibilité qui reste encore à certains d'entre eux !

3.Posté par Plouf le 15/09/2008 18:13
M. Collet, jusqu'au dernier paragraphe… j'ai cru un instant que vous parliez de celui de la Possession…

4.Posté par show is going on le 15/09/2008 20:02
Un robert peut en cacher un autre. En tout cas celui du tampon a réunssi un tour de force intéressant. Lui qui ne devait qu'assurer une intérim de feu Thien ah koun, le temps pour ce dernier de se refaire une virginité. Lui qui a toujours été le conseiller de plusieurs maires de droite en intervenant en tant que directeur de cabinet, en a eu marre d'être dans l'ombre et passe aujourd'hui sous les feux de la rampe.
Mais il faut savoir raison garder et ne pas être trop gourmand au risque de s'irradier rapidement.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales