Politique

Didier Robert en colère contre le nouveau Préfet

Dans un courrier adressé le 8 septembre, le président de Région fait part de son mécontentement auprès du nouveau Préfet de la Réunion. Dans celui-ci, reproduit en intégralité plus bas, Didier Robert regrette la mise à l'écart de sa collectivité sur la problématique carburants.


Didier Robert en colère contre le nouveau Préfet
"La question des carburants et des hydrocarbures reste un sujet extrêmement sensible dans notre département, et vous le savez.
 
Le Gouvernement a décidé au niveau national d’engager un effort pour atténuer pour l’ensemble des consommateurs la hausse prévisible du mois de septembre. Cette annonce a été faite par Monsieur Pierre MOSCOVICI, Ministre de l'Economie, des Finances et du Commerce Extérieur en présence du Ministre des Outre-mer, Monsieur Victorin LUREL en date du 28 août 2012.
 
Après une semaine de négociations que vous avez entamées avec les pétroliers et les gérants de station service, vous avez bien voulu me saisir officiellement pour la première fois le vendredi 7 septembre sur le dispositif arrêté par l’État, courrier reçu ce jour samedi 8 septembre 2012.
 
Sur la forme, tout d’abord, je me permets d’attirer votre attention sur le fait que je regrette fortement que vous n’ayez pas jugé utile de réunir autour d’une même table tous les acteurs concernés par ce dossier et cela dans un délai approprié eu égard à l'échéance du 1er septembre.
 
Si vous estimiez utile le concours de la collectivité régionale, cette discussion ne pouvait se concevoir dans le cadre d’un simple appel téléphonique informel. C‘est un sujet suffisamment sensible pour mériter et exiger de mon point de vue de la transparence, une vraie concertation, le respect et la mobilisation de tous ceux qui ont à en connaître.
 
Sur le fond, ensuite, il s’agit là d’une mesure nationale, décidée par le Gouvernement. Dans ces conditions, ce dispositif doit pouvoir s’appliquer dans notre département comme sur l’ensemble du territoire national. Force est de constater que tel n'a pas été le cas ; plus grave, les régions métropolitaines n'ont absolument pas été mises à contribution pour financer ce dispositif, alors que ces mêmes régions perçoivent une partie de la fiscalité sur les carburants estimée à 4 milliard d'euros, au titre de la TICPE. Il serait injuste et inéquitable qu’il puisse en être différemment pour  La Réunion.
 
En 2012, face aux difficultés extrêmes auxquelles étaient confrontés beaucoup de Réunionnais, la Région Réunion est intervenue très fortement sur la question des carburants et des hydrocarbures :

- nous avons engagé 5 millions d'euros pour le maintien du prix de la bouteille de gaz à 15 euros jusqu'à la fin de l'année ; le Conseil général ayant accepté d'engager 5 millions d'euros également,
- nous avons mobilisé, seule parmi les collectivités d'outre-mer et les collectivités locales, un budget total de 16,5 millions d'euros pour maintenir le gel des prix à la pompe pour tous les Réunionnais sur une période de 4 mois, de mars à juin. Notre position a toujours été constante pour un effort de la Région mais un effort clairement limité à cette période,
- plus récemment, la Région a validé de manière volontariste un dispositif de gazole professionnel pour toutes les activités de transport,
-nous inscrivons ainsi notre action dans la durée et de façon structurée, en abordant tous les aspects que cette question recouvre (pouvoir d'achat, fiscalité, commande publique, formation des prix, énergies alternatives...).
 
Je tiens à mentionner aussi, que la fiscalité sur les carburants bénéficie à toutes les collectivités de l'île : le Département, les communes et les communautés d'agglomération. Pour la Région, il s'agit d'une fiscalité gagée sur une programmation pluriannuelle d'investissements structurante pour La Réunion (commande publique, déplacements, aménagement du territoire,...). Mettre en péril cet équilibre relèverait de l'irresponsabilité dans la situation de crise actuelle. Ce serait remettre en question des chantiers importants pour La Réunion et pour les entreprises, des emplois dans différents secteurs d'activité.
 
C'est dans cet esprit, que la collectivité régionale reste à la fois disponible et disposée à toutes discussions sur cette problématique avec les acteurs concernés, sous la responsabilité naturelle et historique de l’État. A cet égard, il me serait bien évidemment utile de pouvoir être tenu informé des modalités précises d’intervention de l’Etat.
 
Je tiens enfin, pour conclure, à rappeler que la politique que je mène au sein de la Région Réunion s'inscrit au bénéfice de tous les Réunionnais dans un souci de justice et d'égalité ; l'équité entre tous les Français est un principe constitutionnel auquel je suis particulièrement attaché."

Didier ROBERT
Président du Conseil Régional
Dimanche 9 Septembre 2012 - 08:48
Lu 3232 fois




1.Posté par gilbsg le 09/09/2012 09:05
1) DR est fâché de ne pas avoir été associé aux négociations jusqu'à là

2) Il explique à qui veut l'entendre que nulle part en France, les Régions ne sont et n'ont à être concernées par le problème des carburants

On m'explique ? Notre président de Région est sur la voie de la schizophrénie ?

2.Posté par noe le 09/09/2012 09:21
Ce Préfet a été nommé par le gouvernement "socialiste" ...il ne fait qu'exécuter les ordres ... il touchera des primes s'il arrive à endormir tout le monde pétrolier pour le bien de tous !
La baisse des prix est un leurre et tout le monde la sait ! les promesses de notre président sont du vents dans les platanes ... ça passe et ça peut casser la cohésion sociale ...
Les baisses vont occasionner des diminutions des recettes des communes et leurs projets de rénovation des écoles , des routes vont être renvoyés aux calandes grecques !
On a l'impression que tout cela est calculé pour qu'en 2014 , on change les maires actuels ...par un vote-sanction !!!!

3.Posté par Royal Bourbon le 09/09/2012 09:25
Bravo Mr le Président ! Marche sur eux !, pour reprendre une vieille expresion employée par un vieux sénateur .( votre prédécesseur ) N'acceptez pas qu'on manque de respect àl 'égard de la Région, car c'est manquer de respect aux Réunionnais qui vous ont choisi pour conduire cette collectivité.

4.Posté par fiuman le 09/09/2012 09:42
Le préfet est aux ordres de la socialogauchiasse française. allez Didier totoche a li..........

5.Posté par noe le 09/09/2012 09:53
M. le Président !
Un effort pour la population réunionnaise ! une baisse !

Les travaux , vous les lancerez plus tard en 2013 ! Tant pis si les RN sont abîmées ! Tant pis si les projets des communes sont renvoyés pour plus tard !
Ne soyons pas pressés !
Marchons lentement et sûrement !
ça fera désordre si la Martinique baisse les prix et pas la Réunion !

"On n'est heureux que dans la proportion de ce qu'on donne." (Louis Bromfield)

6.Posté par L''aberration de l''octroi de mer le 09/09/2012 09:57
Notre association ne fait que le répéter depuis des mois : pour permettre aux Réunionnais de faire des économies substantielles, il faut mettre définitivement fin à l’octroi de mer en 2014.

Et, dès le 2 janvier 2013, faire percevoir cette taxe à la caisse des commerces et non plus à l’arrivée des marchandises au port et à l’aéroport.

Pourquoi AUCUN politique ici ne veut reprendre à son compte ce leitmotiv de notre association ?

Nous l’avons déjà dit et nous le répétons encore : tel qu’il est actuellement perçu, l’octroi de mer est un vol commis sur le dos des Réunionnais !!!

Lisez donc sur notre site notre texte sur ce sujet.

www.reagissons-la-reunion.fr

7.Posté par Vexé? le 09/09/2012 10:04
M.Robert ne digère pas la défaite de ses amis de l'UMP ?!!!
Maintenant qu'il n'a plus de soutient il va jouer à l'opposant de base.
Pas très constructif pour notre île...

8.Posté par Fantômette974 le 09/09/2012 10:08
dans une région "normale", il aurait 100% raison.

Dans une région qui touche de mer et des subventions régionales sur une territoire d'un seul département, tout est différent.

Là où le système "vache à lait" prospérait depuis des années, il est peut être maintenant simplement utile de revoir le système en profondeur, sinon à chaque crise, chacun va se renvoyer la balle.

9.Posté par POL le 09/09/2012 11:58
Avec notre argent (les taxes sur les carburants), vous semblez l'ignorer M. le Président. En période électorale vous baissez pour obtenir des voix dans l'urne. Après dé merde à zot ???? Emprofite bien un jour i appel demain. Vous étiez un simple directeur Cabinet dans le temps de M. Alain Benard. Aujour'hui Président de Région. Il faut toujours savoir d'où l'on vient afin d'un retour de baton demain!

10.Posté par ndldlp le 09/09/2012 12:57 (depuis mobile)
pourquoi diable notre larousse pei soffusque t il sur une non invitation relatif a un sujet qui ne concerne que l'Etat? bien vu le prefet il est temps de bosser et darreter de perdre du temps avec des mauvais gestionnaireq

11.Posté par Caton2 le 09/09/2012 12:58
6. Il est vrai que l'octroi de mer est un archaïsme nuisible pour l'économie, mais aussi pour l'emploi.
C'est une réforme de fond de tous les financements qu'il faudrait faire.
En revanche Je comprends parfaitement la position de Didier Robert. On lui demande de bricoler avec le budget de la Région pour exempter localement l'État de ses obligations régaliennes. Il n'a pas à le faire, surtout sur l'injonction d'un préfet. À l'État de faire face à ses obligations.
Bien évidemment, il s'agit d'une manœuvre bassement politicienne. Ça confirme le niveau de notre roi fainéant...

12.Posté par Jean Le Phaéton le 09/09/2012 14:00
"Ti train longtemps là lé dommage la pu la ...
Nous la pass' bon temps dan' ti train longtemps..."
Nous allons payer très cher et pendant longtemps cet abandon.

Didier Robert parle au nom de qui ?
Lorsqu'il dit "nous ".

Parce que quand il écrit "Je...",

ex. : "Je tiens enfin, pour conclure, à rappeler que la politique que je mène au sein de la Région Réunion s'inscrit au bénéfice de tous les Réunionnais dans un souci de justice et d'égalité ; l'équité entre tous les Français est un principe constitutionnel auquel je suis particulièrement attaché."

Je ne suis pas certain...que "sa" politique ait pour "objectif" La Réunion...

13.Posté par tipatron le 09/09/2012 14:30
Didier Robert déclare:
"Je tiens enfin, pour conclure, à rappeler que la politique que je mène au sein de la Région Réunion s'inscrit au bénéfice de tous les Réunionnais dans un souci de justice et d'égalité ; l'équité entre tous les Français est un principe constitutionnel auquel je suis particulièrement attaché."

QUAND va-t-il prendre position CONTRE le paiement de la fameuse surême aux fonctionnaires ,créoles et zoreils, qui pourrit l'économie Réunionnaise et empêche nos P.M.E locales d'être compétitives dans l'espace Océan indien ??

14.Posté par STOP INJUSTICE le 09/09/2012 15:41
C'est bien ce que vous faites, mais en ce qui concerne l'aide territoriale (lLADOM) que vous avez mise en place, comment se fait il que nos adhérents ont déposé leurs dossiers complets,depuis 08/2011,01/2011,et toujours aucun remboursement de 360 euros,quand on appelle ou on envoie des mels,les responsables sont aux abonnés absents.Je me suis déplacé il y'à quelques mois,je les ai un peu bougé,comme par hasard certains ont eu leur chéque,c'est quand même malheureux,qu'il faut gueuler pour obtenir gain de cause.........J'attends rapidement la régularisation de leurs dossiers,il ne faut pas 7 ou 9 mois pour faire un chéque,je compte sur vous Mr ROBERT pour tirer cela au clair....
Merci par avance
Le Président de L' Assoc ......

15.Posté par kada le 09/09/2012 18:06
Bravo Mr Didier Robert tient bon on sera 2 à être en colére contre le préfet OU bien plus !

j'attends des nouvelles sur notre dossier brulant chaque jour du carburant !:


16.Posté par JORI le 09/09/2012 18:08
Pour quelqu'un qui dit ne vouloir dépenser aucun € pour ce gel du prix des carburants, pourquoi vouloir alors être invité à des négociations?. Un simple courrier de la Préfecture suffit à l'informer du court des évènements. La fiscalité et le produit de cette fiscalité sur les carburants n'étant pas la même pour la métropole et les DOM, ce que semble ignorer, ou du moins semble feindre d'ignorer, super cumulard D.Robert prouverait peut être l'amateurisme avec lequel il semble vouloir traiter le sujet. Tout le monde sait que les prix des carburants ne se sont pas envolés uniquement pour la période de Mars à juin 2012, mais que le gel qu'il a mis en place avait bien pour intention le servir pour les élections, sinon pourquoi ne l'a t il pas fait plus tôt ou plus tard?. Le réunionnais non simplet n'est pas dupe des manœuvres politiciennes dont fait preuve super cumulard D.Robert. Mais à sa décharge, n'importe quel élu, hélas, aurait fait la même chose sauf que notre super cumulard D.Robert ,lui, nous avait promis une moralisation de la vie politique, chose que l'on attend toujours.

17.Posté par Analys le 09/09/2012 19:32
Le Président de Région dit qu'il ne veut pas participer à ce gel des prix sur le carburant. Or, est-ce lui qui paie ? Que nenni ! S'il pouvait payer à la place des consommateurs réunionnais, cela se saurait. L'effort qui lui est demandé consiste à ne pas prélever 3 cts sur les réunionnais, car l'Etat va participer à compenser cette "perte" de recettes à 50 %.
D. Robert ne veut une nouvelle fois pas prendre ses responsabilités : c'est une nouvelle fois la politique de la chaise vide, courage fuyons ! car baisem....t i sava pété.
Mais voyons ! ce qu'il a donné sans aucune compensation de l'Etat sous l'ère sarkoziste a-t-il plus coûté à Région ? Certes non, en cette période de crise, il est bon que chacun revoit ses objectifs. Ce n'est pas en spéculant sur le dos des réunionnais qu'il sera reconnu comme un bon président de Région. Et qu'il ne vienne pas nous dire qu'il a besoin de cette hausse de carburant pour boucler le budget de la Région, qui a été voté pour l'année en cours déjà depuis bien longtemps. Si tel était le cas, il nous démontre qu'il est un bien piètre gestiionnaire, sans aucune vision politique de surcroît.
Qu'attend-il pour faire comme le Président de la Région Martinique ?

18.Posté par St Denis le 09/09/2012 22:16
c'est la Metropole qui doit faire le point ! Le Président de Région dit qu'il ne veut pas participer oui il à raison c 'est pas au réunionnais de paye les 6 cts le budget de la Région y a d'autre priorité pour la Réunion , est c'est pas la deputé qui va lui donner des leçon ou autre ! la france doit paye comme elle le fait sur tout les departements !


19.Posté par Tonton le 10/09/2012 06:38
Le prefet (et Mr Lurel) cherche a nous harnaquer !

20.Posté par BERTRAND MARIE le 10/09/2012 11:49
Monsieur Didier Robert,

Vous vous souciez du bien-être des Réunionnais ?
Alors dans ce cas diminuez vos dépenses et votre train de vie afin de baisser la fiscalité locale qui pèse lourdement sur le pouvoir d'achat des hommes et des femmes de ce département.


21.Posté par CON...tribu able COCUFIE le 10/09/2012 13:53
@20.BERTRAND MARIE

C'est l'ensemble des élu/es Réunionnais qui devraient réduire leur scandaleux train de vie pour montrer à leurs électeurs qu'ils les entendent:

- Les Députés-Sénateurs-Maires- Conseillers Régionaux et généraux-Présidents des deux assemblées -des chambres consulaires et du mille feuilles représenté par toutes les communautés de communes ou les élu/es cumulent à qui mieux mieux des postes de vice-présidence en prenant des indemnités ou dépensant des sommes folles dans des voyages apparentés à du tourisme aux frais des CON ... tribu ables COCUFIES que nous sommes TOUS puisque c'est NOUS qui les avons élu/es tous ces sourdingues qui ne nous entendent pas !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales