Politique

Didier Robert : "Faire de la Région un pilote économique"

Jeudi 18 Mars 2010 - 18:56

C'est au jardin de l'Etat que Didier Robert a donné sa dernière conférence de presse avant le second tour des élections régionales dimanches 21 mars prochain. Il a rappelé les principaux axes de son programme et son mot d'ordre reste l'urgence sociale.


La tête de liste de "La Réunion en confiance", entouré de ses principales co-listières Nadia Ramassamy, Valérie Bénard, Marlène Rodier et Marie-André Faveur-Lacroix, a précisé ses  champs d'action. Il souhaite répondre à l'urgence sociale par la création d'emploi. Et pour cela, il prévoit d'abord "un plan de relance régional qui comprend la réalisation d'une nouvelle route du littoral gratuite et non payante comme le propose le président sortant".

Didier Robert promet aussi "un rééquilibrage des infrastructures et des équipements dans les micro-régions", notamment l'aménagement de l'aéroport de Pierrefond et la construction d'une voie rapide entre Saint-Pierre et Saint-Benoît qui évitera les centres urbains et qui deviendrait "l'autoroute de la mer reliant les deux nouveaux quais de débarquement de Saint-Louis et de Saint-André au port de la Pointe des Galets" et la création de l'hippodrome régional.

Pour le développement des entreprises, Didier Robert promet "3 milliards d'euros consacrés à la commande publique et aux entreprises locales". Le candidat du Sud prévoit également l'aménagement de la zone de Cambaie sur 500 hectares et la mise à disposition d'un fond régional de 300 millions d'euros réservé aux 24 communes sur le budget 2010 destiné à la réalisation des équipements sportifs et culturels.

L'actuel maire du Tampon souhaite voir 600.000 touristes d'ici 2015. Son programme prévoit la suppression de l'IRT dans sa forme actuelle et envisage de porter le plafond des aides régionales par projet de 760.000 euros aujourd'hui à 3 millions.

Par ailleurs, le candidat de droite et ses co-listières n'ont pas hésité à dénoncé "l'immobilisme" du président sortant en matière sociale et l'accusent d'être responsable du fort taux illettrisme. "Qu'est-ce qu'il a fait pour les plus démunis" a demandé Marie-André Lacroix. "Il a même laissé tomber le dispositif de la continuité territoriale qui permettait aux familles de garder un lien avec leurs enfants". Didier Robert propose la mise en place de 24 "cases à lire" dans l'île gratuites et ouvertes à tous pour un ré-apprentissage de la lecture et de l'écriture.

Valérie Bénard tient la Région en partie responsable de la casse sociale à La Réunion : "Il a laissé faire la casse de l'Arast" indique la porte-parole des ex-salariés de l'Arast. "On doit sortir de ce conditionnement archaïque dans lequel Paul Verges a enfermé la population réunionnaise" indique Marie-André Faveur-Lacroix.
Karine Maillot
Lu 1921 fois



1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/03/2010 09:03

faut revoir le dispositif à l'époque..rappelons que son ami , patrick karam a mis en place un dispositif de billet pas cher (mais invisible) qui permet aux réunionnais n'ayant pas mis les pieds à la Réunion depuis plus de dix ans, de bénéficier d'un tarif préférentiel à condition qu'ils vivent en dessous du seuil de pauvreté....ce seuil étant autour des 800 euros, on se dit que nos compatriotes dans cette situation ont bien évidemment les moyens pour se payer un billet autour des 600 ou 650 euros...!

que la droite assume ce qu'elle est, au lieu de vouloir faire croire qu'elle peut faire du social.

ensuite, faire croire que la Région aurait pu éviter la casse de l'arast, mais de qui valérie bénard se fout elle ? et pourquoi pas les communes tant qu'elle y est ? il a fait quoi le didier robert en temps que maire du tampon, pour éviter la casse de l'arast ?
pitoyables arguments, franchement..!

2.Posté par cassequou le 19/03/2010 09:04

après que Monica Govindin appelle à voter Didier Robert dimanche,les colistiers à Valy eux aussi demande aux Gens de voter à droite,(la tien à clown là fé un lérèr).merci tak-tak.

3.Posté par Eric le 19/03/2010 09:11

Il est tant que la région intervienne dans le tourisme. Aujourd'hui les subventions pour les offices de tourisme sont en diminution. C'est à se taper la tête contre les murs.

4.Posté par Fabrice Philippe HOARAU le 19/03/2010 09:12 (depuis mobile)

Voter Didier, c'est voter l'évidence. Chers ami(e)s, Didier Robert et son programme sont la garantie d' un avenir meilleur pour nous tous et nos enfants. Nier cette évidence même reviendrait a croire encore au Pere Noel !!! Votons notre avenir a tous, votons Vrai, Votons Didier Robert.

5.Posté par PFFF le 19/03/2010 09:25

Moi je vote pour nico de launay car lui c'est un bon , il sait tout sur tout ... lo roi pas son couzin
aller dimanche nout tout nou vote pou ou ...

6.Posté par Un Tamponnais ! le 19/03/2010 09:54

Le Père Noël n'existe pas ! voter Didier ou pas, on n'avancera pas.

7.Posté par ti colon le 19/03/2010 10:13

Le Père Noël n'existe pas !!!

Et pourtant, vous y avez naïvement cru pendant beaucoup trop longtemps, au-delà de l'âge de raison...

Aujourd'hui, les Réunionnais ont décidé de prendre leur destin en main avec Didier Robert et ses colistiers, une autre page de notre histoire est en train de s'écrire !!!

Didier a cette lourde mission qui consiste à remettre les choses à leur place...

Tous avec Didier Robert pour à nouveau être fier d'être Réunionnais !!!

8.Posté par gueule d'amour le 19/03/2010 10:32

1 Delepeu....on se dit que nos compatriotes dans cette situation ont bien évidemment les moyens pour se payer un billet autour des 600 ou 650 euros...!



ah bon, il existe une "patrie".... pei ???

D'accord avec pfff, je vote pour Delepeu, père de la patrie réunionnaise....le prodige pei qui a plus d'avis partisans que de neurones !!!

9.Posté par pandazorey le 19/03/2010 10:48

Un pilote économique?
Au x ordres du gouvernement :
Ci dessous un article paru dans les Ecchos de la semaine derniere :
"
le moteur [ndlr - de l'emploi] a brusquement cessé de fonctionner il y a deux ans, quand le gouvernement a clairement fait savoir que le dispositif allait être réformé. Les investisseurs ont instantanément perdu confiance, les carnets de commandes des entreprises se sont asséchés et les effectifs du secteur ont commencé à fondre. La fin du gigantesque chantier de la route des Tamarins a eu le même effet dans les travaux publics, d'autant que les changements politiques intervenus lors des municipales de 2008 ont provoqué l'abandon de plusieurs grands projets structurants. Le retard pris dans le projet de création d'un tram-train sur 40 kilomètres a mis fin aux derniers espoirs de reprise rapide. L'active politique d'investissements du conseil régional (61 % de son budget y sont consacrés en 2010) ne suffit pas à relancer une machine économique momentanément grippée. "


Ah oui, un beau pilote qui nous amène dans le mur et le marasme!!!


10.Posté par sarcive man le 19/03/2010 11:06

Un exemple concret de relance économique: la rocade que Didier Robert a refusé. Une structure financée en grande partie par la Région. Aujourd'hui, Monsieur Robert se veut le pilote de la relance économique. Mais ce pilote nous conduira tout droit vers le fond.
On espère franchement qu'il s'occupera du social. Quant on voit l'importance qu'il donne aux logements sociaux dans sa commune, en préférant payer des amendes qu'appliquer la loi, j'ai du mal à le croire capable d'associer économie et social.
Allons monsieur Robert, si vous n'étiez pas la marionnette de Mariotti et de l'UMP Paris, j'aurai eu plus de respect pour vous et votre programme

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 19/03/2010 22:27

mais la rocade, vous inquiétez pas qu'il la fera..mais au profit de sa propre action... on n'est jamais mieux servi que par soi même, l'adage est tellement d'actualité !

et quoi, gueule d'amour, compatriote, pour parler des réunionnais en France, cela te choque ?

12.Posté par nicolas de launay de la perriere le 20/03/2010 10:59

didier robert n'évoque pas la grande région de l'océan indien...la région réunion aura t elle vocation à piloter aussi le développement économique des taaf, de mayotte, des îles éparses ..?


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter