Politique

Didier Robert : "2013 est l'année de concrétisation des projets"

Les conseillers régionaux se sont penchés aujourd'hui sur les orientations budgétaires 2013 de la Région. Critiqué par l'Alliance et le Parti socialiste, Didier Robert, président de la Région Réunion, a rappelé que ces orientations n'étaient que la continuité du travail engagé par le Conseil régional depuis l'arrivée de la nouvelle mandature en 2010. Il en a profité pour "flinguer" la précédente mandature et a rappelé que la route du Littoral - dont les travaux commenceront en 2013 - n'est nullement remise en cause par les propos tenus par le maire de Saint-Denis, Gilbert Annette.


"Les orientations budgétaires 2013 retracent les perspectives que la Région va mener dans les prochaines années. 2013 sera incontestablement l'année de concrétisation des grandes infrastructures", explique le président du Conseil régional, Didier Robert. Pourtant, l'opposition n'a pas été tendre avec les orientations budgétaires 2013 et notamment les Grands Chantiers - dont la nouvelle route du Littoral est le projet phare - menés par la Région. "Sur la route du Littoral vous ignorez les risques financiers pour la Réunion en 2013. Vous condamnez les Réunionnais au tout automobile", souligne Alain Télégone, conseiller régional du PS.

De son côté, Camille Sudre, conseiller régional de l'Alliance, va plus loin. "On risque de revivre le cauchemar du Tampon", annonce-t-il en faisant allusion au rapport de la Chambre régionale des comptes qui avait épinglé la commune du Sud. Une sortie qui lui vaudra un sérieux recadrage de la part du président de Région: "Depuis notre arrivée nous avons reconstitué notre épargne nette. Dois-je vous rappeler qu'en 2009, sous votre mandature, elle était arrivée à un niveau historiquement bas de 24 millions d'euros ? Vous assénez des contre-vérités d'un jour à l'autre, cela en devient grotesque et ridicule", explique Didier Robert. "Sous l'ancienne mandature la notation de la collectivité par les agences était de BBB. Depuis 2010, nous sommes repassés dans une note de AAA. Nous avons une gestion très différente de la votre M. Sudre".

"Une polémique inutile"

Après cette mise au point, Didier Robert a tenu à rappeler que la Région avait "respecté les engagements" pris devant les Réunionnais. Il s'est également satisfait que le cap fixé par la Région en matière de développement économique ait reçu "un large consensus". "Cela permet aujourd'hui d'obtenir des résultats significatifs en matière de création d'emplois et d'activité. Mais je n'oublie pas de tenir compte de la situation économique et sociale de la Réunion. Nous avons une action très forte en matière de pouvoir d'achat de justice sociale de cohésion et d'égalité des chances", souligne-t-il.

Si la nouvelle route du Littoral est le projet phare de cette deuxième partie de mandature pour la majorité - la première pierre doit être posée dans le courant du second semestre 2013 - elle a été remise en cause ouvertement par le maire de Saint-Denis, Gilbert Annette, qui pourrait bloquer le projet si d'aventure le Conseil régional ne finançait pas l'entrée Nord reliant la ville à la nouvelle route. "Je ne veux pas tomber dans une polémique inutile. Nous travaillons depuis deux ans pour dégager la solution la plus adaptée pour l'entrée de Saint-Denis. Des études sont financées pour moitié entre la ville et le Conseil régional. Mais j'attends de la part de la mairie de Saint-Denis qu'une position claire soit adoptée. Il s'agit de l'aménagement de Saint-Denis qui est en jeu. C'est aux élus de Saint-Denis de se positionner. Le travail avance", précise Didier Robert.

Les orientations budgétaires présentées, les conseillers régionaux se donnent rendez-vous dans le courant du mois de décembre pour voter le budget 2013.
Vendredi 16 Novembre 2012 - 18:04
Lu 1493 fois




1.Posté par ndldlp le 16/11/2012 17:33
mais pourquoi donc le CESER s'est il prononcé sur des inquiétudes concernant le budget régional ???
sacré larousse...

2.Posté par Fredo le 16/11/2012 17:45
Franchement la majorité a bien du courage à rester écouter les bêtises de l'opposition.
Surtout les conneries de TAK et de Sudre!
Ces 2 la ne viennent que pour que la presse relève leurs petites phrases qui n'ont pas et ne feront jamais avancé La Reunion.

3.Posté par JORI le 16/11/2012 19:07
130 bus sur les 2000 promis, à mi mandat, 2500 emplois verts sur les 10 000 promis, toujours à mi mandat, il y a de quoi se faire du souci, non ?. Pour le reste attendons de voir les réalisations et la facture finale pour la route du littoral.

4.Posté par noe le 16/11/2012 19:57
C'est très bien !
Didier Robert fait !
Mais arriverons-nous en 2013 ?
On verra ça après le 21 décembre .... si Dieu le veut !

5.Posté par vital le 16/11/2012 20:38
mettre des bus supplémentaires sur un réseau routier saturé pour résoudre le probléme de transport , il fallait le faire , le président dela région l'a fait . il s'agit d'un projet à la hauteur du bonhomme .
vital

6.Posté par WQS le 17/11/2012 09:08
il ne reste qu'un peu plus de 1 an à cette équipe qui n'a pas fait grand-chose comme certains le signalent et comme nous étions quelques-uns à le prédire en 2010.
il est impossible que le projet-phare de nouvelle route du littoral voie le jour , d'autant plus que l'on
sait maintenant que son coût serair plutôt de 2,5 miliards que de 1,6...
sachant par ailleurs que les accords de matignon 2 , négociés par DR avec fillon , prévoient que TOUS
les dépassements seront à la charge exclusive de la région , cela représente 900 millions que notre
région est bien incapable de financer en plus de sa participation de base ( 450 milions je crois ).
il est dommage que les équipes successives n'aient su que proposer des projets pharaoniques plus
irréalistes les uns que les autres , on aura ainsi laissé filer de précieux milliards de l'etat mais aussi des
fonds européens qui auraient pu être utilisés dans d'autres projets plus accessibles , les besoins ne manquent pas , traitement des eaux , établissements scolaires , ponts , routes etc...
la mandature dr se résumera à quelques billets d'avion et autant d'ordinateurs pour les lycéens.
c'est bien , mais c'est peu !

7.Posté par chien galeux le 17/11/2012 10:36
Le projet phare, de mettre 2000 bus à hydrogènes, puis au final 600 bus classique, sur un réseau routier déjà asphyxié ne se concretisera vraisemblablement pas, tant mieux. Par contre la nouvelel route du littoral, je crains le pire : d'une 4 voies à 1,6 milliards, on passe à une 6 voies, sans réévaluer le coût !! Du jamais vu

8.Posté par Alain le 17/11/2012 13:22
Quand je lis les commentaires, il me vient une réflexion : "la critique est facile, l'art et compliqué !"

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales