Société

Didier Dérand bousculé à son arrivée à Saint-Leu


Pari une nouvelle fois tenu pour Didier Dérand. En un peu plus d'une heure et demie de nage, il a pu regagner la plage caillouteuse de Saint-Leu non sans essuyer quelques "moucatages".

L"homme s'était avant cela élancé du côté de la Pointe au sel vers 10h30. Il avait retardé son départ devant le pessimisme ambiant quant aux conditions marines. La forte houle n'aura pas eu raison du délégué de la Fondation Bardot. Cette fois-ci, pas de contestation possible. C'est totalement seul qu'il a effectué la traversée. La semaine dernière déjà il l'avait faite seule mais la présence d'autres plongeurs lors de sa mise à l'eau avait donné l'illusion d'une garde rapprochée.

Finalement, à 12h30, c'est totalement transi de froid qu'il sort du tumulte des vagues. "Je n'ai pas eu d'appréhension concernant les requins mais beaucoup plus concernant le froid" raconte-t-il, épuisé.

Didier Dérand bousculé à son arrivée à Saint-Leu
Mais c'est sur la terre ferme qu'il devra lutter face à d'autres "éléments". Les "provocateur" ou d'autres noms d'oiseaux fuseront depuis la base nautique avant qu'un individu ne vienne à sa hauteur. "Quel exemple vous donnez aux enfants maintenant ?" demande un détracteur. Didier Dérand ne répond pas mais se dirige vers la base nautique de Saint-Leu lorsqu'un jeune homme le pousse pour lui demander de ne pas utiliser les douches du local. Le comité d'accueil est en effet constitué d'une bonne quarantaine de surfeurs.

Pas démoralisé pour autant, voire même sans doute renforcé, Didier Dérand a déjà donné rendez-vous du côté de l'Ermitage ou de l'Etang Salé.

Didier Dérand bousculé à son arrivée à Saint-Leu
Dimanche 26 Août 2012 - 14:16
Lu 17360 fois



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

142.Posté par Erjleen le 03/09/2012 22:05
Réponse à post 141 :
Moi je n'ai aucun doute sur votre compte, cher monsieur. A voir votre assurance péremptoire et machiste d'avoir affaire à une femme, je suis sûre que vous êtes un homme borné.
Votre manichéisme basique qui consiste à vous opposer aux requins en sont une caractéristique.

Vos lectures religieuses semblent captivantes. Elles vous obsèdent à tel point que vous les projetez à tout va, sans lien avec la réalité.

Pour l'instant je trouve divertissant de vous répondre. De plus, je n'ai pas l'intention de consulter.
J'ajoute que je n'ai pas d'ordre à recevoir de vous. Aboyer des ordres est une caractéristique typiquement masculine pour s'adresser aux femmes.

Enfin, revenons au sujet : Les requins bouledogues. On n'a aucune idée de leur nombre. Ni avant, ni actuellement.
Certains indices, par exemple la diminution des populations des espèces en dessous du requin dans la chaîne alimentaire, ou l'augmentation d'espèces situées au même niveau, sont des arguments pour être fixé sur l'évolution de leur population. Et encore, cela ne donne même pas leur nombre dans l'absolu.

Il est plus vraisemblable que les populations de requins tendent à diminuer, compte tenu de l'influence humaine sur le milieu marin.

Le milieu marin s'équilibre comme il le peut, en fonction des évènements. A chaque intervention humaine, un faisceau de possibilités incontrôlables se présente. Ce pourquoi il faut soupeser les conséquences de l'intervention. Et dans le cas présent... cette intervention n'est pas soutenue. Ni par les scientifiques, ni par l'opinion publique. Et les conséquences n'ont pas été mesurées.

Même l'éthique élémentaire n'entretienne pas d'illusion : nous ne chassons pas le requin pour nous nourrir ou pour réguler un écosystème que nous ne maîtrisons pas, mais par caprice. Le requin chasse ses proies pour survivre; et encore, les hommes ne comptent pas parmi ses proies de prédilection. Il y a disproportion dans les causes et les moyens.

Evlrjee, vous ne m'amusez plus du tout. Aucune subtilité, aucun raffinement.
Et si je vous laissais monologuer tout seul? Votre situation ne pourrait pas être pire qu'à présent.

141.Posté par @evrljee le 03/09/2012 15:24
@Evrjeen (ou quelque chose comme ça) : Monsieur ou Mademoiselle (c'est marrant, je suis sûr que c'est une demoiselle derrière ce pseudo, je ne sais pas pourquoi), à ce stade, vous semblez relever de la psychiatrie : entre l'érotomanie, la mégalo et le délire de persécution...

Vous n'avez toujours rien compris, ou faites semblant de ne rien entraver : ces requins bouledogues surnuméraires n'étaient pas là avant. Une surabondance de super-prédateurs traduit un déséquilibre du biotope. L'écosystème a été perturbé artificiellement : surpêche, pollution, réserve mal gérée et ferme aquacole en sont vraisemblablement responsables. Dès lors c'est par des causes anthropiques que ces requins tueurs pullulent dans nos eaux côtières... Et vous nous parler d'équilibre ? Le règlement de la réserve prévoit lui même dans le cas présent régulation.

Seuls quelques fanatiques biocentristes ("anti-spécistes" et autres néologismes barbares) préfèrent la vie d'un poisson à celle d'un être humain : vous semblez appartenir à cette nouvelle espèce de misanthropes néo-malthusiens, je vous invite à vous rapprocher du livre de M. Rufin sur l'écoterrorisme, vous y trouverez votre portrait. L'anti-spécisme est le dernier né des totalitarismes. En apparence inoffensif, cette doctrine est potentiellement eugéniste et génocidaire (comment passer de 7 milliards d'humains à 400 millions comme le suggèrent Paul Watson et ses amis ?). Quelques intellectuels l'ont compris et dénoncent cette dérive sectaire de l'écologie verte/brune.

De grâce, vous n'êtes pas sur place, ne détenez aucun des nombreux éléments du dossier, vous déblatérer des mensonges, des inepties : c'est de la diffusion de fausses informations.

L’extrémisme animaliste ne passera pas. Vos simagrées ne trompent personne. Trouvez-vous une occupation et cessez de polluer ces pages. Et accessoirement, consultez.

140.Posté par Erjleen le 03/09/2012 14:32
Résumé de l'épisode : Ce débat n'est plus en lien avec Didier Dérand depuis quelques posts. C'est devenu un sketch humouristique : dans l'arène moi même votre dévoué Erjleen, deuxième du nom, et en face, Caton2 & co.

Réponse à post 138:
Je ne vous trouve plus si amusant. Vous n'êtes juste pas au même niveau que moi, et cela m'ennuie.
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

Pourtant, je vais continuer à me distraire. Par exemple, en remarquant, qu'il n'y a que trois minutes d'écart entre le post de Grocaton et celui d'ervljee.
J'avance deux hypothèses :
1) Ils guettent en permanence un signe de l'autre pour se soutenir mutuellement contre moi. Leur niveau est désespérément trop bas.
2) Grocaton et ervljee sont une même entité. Grocaton fut le premier à évoquer le changement de pseudo pour simuler un allié. Moi je ne m'abaisse pas à ça, mais lui en a eu l'idée. Il se peut qu'il l'ait mise en application.

Je penche pour la deuxième hypothèse : Grocaton & co ont les mêmes pratiques offensives (agression systématique des autres) et affichent les mêmes tendances comportementales.

Je crois avoir identifié son/leur problème : il(s) a/ont besoin à tout prix d'affronter un ennemi. Dans l'eau, il y a les requins. Et sur ce forum, il y a moi.
Ils ont besoin d'affirmer leur supériorité sur quelque chose ou quelqu'un. Et pour légitimer leur action, ils ont servi deux arguments : ils veulent manger du poisson, et le requin est violent et méchant.

Je ne puis que les encourager à consommer du poisson (il semblerait qu'ils n'en consomment pas assez de toute façon).

Le requin n'est pas violent et méchant. Il fait ce à quoi il est génétiquement programmé pour survivre.

Et je ne défends pas les requins en raison de leur dangerosité. Je les défends car j'estime qu'ils en ont plus besoin que les hommes. Et s'il n'y avait que ça! Les requins appartiennent à un écosystème complet... dont nous faisons partie. Modifier leur nombre, et les retombées sur les autres espèces seront incalculables.

Les espèces interagissent et façonnent l'environnement qui nous entoure. L'équilibre actuel tient à ce que font les êtres vivants.
Si les hommes assument de prendre le contrôle d'autres espèces vivantes, cela signifie qu'ils assument de prendre en charge les équilibres naturels à venir.
Il n'y a pas de mal à ça, juste une petite précision : Les hommes ne sont pas encore capables d'assumer ce rôle. Nos connaissances ne nous permettent pas de gérer cet équilibre à notre gré.
Or, cet équilibre, l'évolution naturelle est capable de la gérer : depuis l'apparition de la vie, l'écosystème a évolué, recherchant un nouvel équilibre. Cela a parfaitement fonctionné, puisque nous avons hérité de cet équilibre et de cet écosystème.

Prendre la responsabilité de contrôle de l'équilibre naturel est actuellement suicidaire.
L'autre terme de l'alternative est de respecter du mieux possible l'environnement : limiter l'impact de l'Homme permet à l'évolution et à la vie de trouver un nouvel équilibre. L'action de l'Homme est une donnée inconnue de l'équation. Il se pourrait qu'un nouvel équilibre soit rendu impossible. Et voilà ce qu'il faut éviter. Voilà à quoi servent les investissements dans l'écologie.

Le massacre de 20 requins est arbitraire. Pourquoi 20? Chiffre mythologique?
Il n'y a que trois manières d'interpréter la chose :

1) On ignore le nombre de requins, mais on estime que 20, c'est suffisant. Etonnament scientifique comme procédé. Pour la consommation. Ce qui laisse présager un massacre de plus grande ampleur. Comprenez qu'en tuer 20, puis tous les autres revient à la même chose que les exterminer.

2) On estime que 20 est un nombre peu élevé qui ne prête pas à conséquence. Mais alors, pourquoi en tuer 20? S'il y en a beaucoup plus, les usagers de la mer ne seraient pas mieux protégés du fait qu'on ait ôté 20 requins de la mer.

3) On estime que 20 requins pêchés sécuriseraient la côte. Comme je le disais plus haut, les hommes assumeraient alors l'équilibre de l'écosystème sur la côte. En sommes-nous capables? Non. Et surtout, il n'y a pas de frontière en mer. D'autres requins viendraient aussitôt. On exterminerait alors les nouveaux arrivants de 20 en 20. Comprenez qu'en tuer 20, puis encore 20, et ainsi de suite revient à les exterminer.

Il n'y a rien à gagner à exterminer les requins, et tout à perdre : la chair du requin est moins rentable que celle des poissons d'élevage, et en altérant l'écosystème, nous affecterons notre environnement, ce qui se répercutera sur nos modes de vie.
Quand je pense aux efforts déployés pour sauver des espèces, individu par individu, aux recherches acharnées pour réparer les dégâts écologiques liés aux activités humaines et préserver les espèces.

Une poignée de lâches et un élu politique seulement pour gâcher tant d'efforts.

139.Posté par Caton2 le 03/09/2012 00:24
137. Logorrhée...

138.Posté par @evrljee le 03/09/2012 00:21
Toi pas comprendre. Nous pas végétariens. Nous manger poissons. Requins bouledogues y'en a poissons. Toi arrêter croire anti-spécisme ça y'en a être la norme. Toi y'en a comprendre que requin bouledogue ça y'en a plein d'hormones, ça y'en a pas bisounours, ça manger nous. Toi pas arrêter de nous les briser avec ton "massacre" ou ta "poissonnerie" ! 20 poissons pas menacés, pas protégés, 20 pauvres poissons !

C'est à se demander qui a été le plus pâné, les animalistes ou les bâtonnets de Colin de chez Igloo ?...

137.Posté par Erjleen le 02/09/2012 21:25
L'origine de ce topic concernait Didier Dérand et sa démarche pour le respect de la nature et la coexistence des espèces.

Or mes derniers contradicteurs en sont à l'interprétation du champ lexical et des figures de style de mes commentaires.
(J'en suis à peine flatté. A peine, parce que mes deux admirateurs n'ont pas fait montre d'une intelligence raffinée et subtile. C'est mieux d'être reconnu par ses pairs)

Comment en est-on arrivé là?
Cette situation burlesque a commencé lorsque j'ai décidé de laisser un commentaire où ma position était claire. Caton2 m'a alors attaqué sur mon commentaire, sur le verbe « se lasser » qu'il a confondu avec « laisser ». Essuyant une critique directe, je me suis défendu. S'étant ridiculisé tout seul, Caton2 s'est alors mis à analyser chacune de mes phrases pour venger son honneur. N'y parvenant pas, il n'a toujours pas lâché le morceau. Pour son propre bien, je m'étais mis à son niveau pour l'éduquer, car je ne voulais pas qu'il se ridiculise davantage et révèle excessivement son intelligence grossière et primitive.
Et je continuais à présenter ma position sur le sujet requin.

J'avais cru bien faire en répétant l'importance d'apporter des éléments pour développer sa position, plutôt que critiquer celle des autres.

Je ne l'ai pas assez dit : evlrjee, vous critiquez ma position, décortiquez mes phrases, sans présenter vos arguments. La confrontation d'idées n'a pas lieu car : vous ne présentez pas les vôtres, et vous m'agressez. Vous êtes celui qui déclenchez les hostilités. Et je suis donc contraint de me défendre, comme je le fais avec Groscaton. (allez, j'avoue, cela me divertit!)

Votre phrase en lien avec le sujet : le massacre n'existe pas.
J'affirme le contraire. Il y a massacre : un arrêté préfectoral qui autorise une tuerie de vingt individus requins, sans aucune bonne raison. Le prétexte scientifique est un leurre.

La similitude de votre méthode avec celle de Grocaton (reprendre mes phrases et les railler) n'apporte rien comme élément.
J'ai songé, une seconde seulement, à désavouer vos propos péremptoires un par un.
J'ai alors renoncé, réalisant que ce n'était pas digne de moi.

...
Pourquoi est-ce que je suis en train de perdre mon temps? A l'origine, je voulais réagir et donner mon point de vue, révolté par le ridicule de la situation et de l'attitude anti-requins et anti-Dérand.
Entre temps, ma motivation a clairement changé : Je réponds, car ceux qui m'agressent me divertissent.

Personne ne reviendra sur ses positions, peu importe le débat. Les mots sont creux. Ils ne valent rien.
Et pourtant.
Le seul ascendant que « deux critiques littéraires attitrées » de mon fanclub pourrait obtenir, c'est la gloire d'afficher le dernier post en haut de la page. Le temps que je me lasse (verbe se lasser pour Grocaton), le temps que je cesse de puiser mon amusement de leur puérilité.

Pour l'instant, c'est encore drôle. Avec mon nouveau compagnon de jeu.

136.Posté par @evrljee le 02/09/2012 14:51
"Le massacre de requins n'est qu'une vengeance aveugle. C'est de la vie gaspillée.
Puisse la nature pardonner la stupidité de certains qui se répercute sur nous tous. A notre détriment."

Champ lexical des religions, vous êtes dans l'irrationnel : Dieu est devenu Gaïa ?

Personne ne veut de massacre. Ce mot n' a rien à faire ici. Irrationnel encore.

Vos "talents littéraires" ne sont que sale manie et traduise la vacuité de votre "pensée".

Débattre avec des gens comme vous est comme débattre avec des adeptes d'une secte : il n'y a aucun "débat" possible, d'ailleurs vous fuyez la confrontation des idées, vous préférez lancer des anathèmes et hurler au "massacre".
Ce faisant vous tentez de manipuler, de mettre hors-jeu le détracteur : celui qui prône un massacre n'a pas voie au chapitre et doit être condamné par l'assemblée. Grossier, très grossier comme démarche...

Ce massacre n'existe pas, il n'existera pas et n'a jamais existé. Seul votre cerveau et celui de quelques autres animalistes extrémistes se figurent une telle ineptie. A force de l'écrire partout affublé(e) de multiples pseudos, vous finissez peut-être par y croire vous-même ?



135.Posté par Caton2 le 02/09/2012 12:45
143.Notre poète nous donne encore une perle de sa pensée : "Quand les idées abondent d'un côté, et la violence de l'autre, ce n'est pas ce que j'appelle un débat."
D'un côté des "homo sapiens" et de l'autre? Eureka! Qui mieux qu'un requin incarne la violence?
Cher poète, je sens que malicieusement vous nous suggérez une métaphore ou les surfeurs seraient devenus des requins, incarnant la force brutale! Allez vous défendre ces requins là, vous qui défendez si bien la biodiversité? Ne faut-il pas protéger ces surfeurs devenus requins? Terrible dilemme!

134.Posté par Erjleen le 02/09/2012 11:18
Caton2 croit que tout le monde agit comme lui.
Non, moi je n'ai pas besoin de changer de pseudo et simuler pour obtenir l'approbation de mes pairs. Entre gens raffinés, on se comprend.

Groooor. Caton2 jaloux?

Il faudrait qu'il améliore la forme et le fond de ses propos au lieu de rabaisser les autres.
Je révise mon jugement, il ne sait pas compter au delà de 3 : Ses interprétations statistiques sont douteuses.

Pour revenir au requin, je suis en revanche très en colère au sujet du "prélèvement" : pour moi c'est un massacre de représailles. Massacre car il s'agit d'abattre des individus au hasard, discriminés selon l'espèce à laquelle ils appartiennent.

Le requin n'a pas d'autre choix que d'être dans l'eau et se nourrit, faute de quoi il meurt de faim. Lui est un "usager de la mer". Vous lui pardonnerez peut-être sa lutte pour sa survie et sa mauvaise vue.

Le massacre de requins n'est qu'une vengeance aveugle. C'est de la vie gaspillée.
Puisse la nature pardonner la stupidité de certains qui se répercute sur nous tous. A notre détriment.

Je fais remarquer que ceux qui soutiennent le massacre n'ont pas d'arguments : Ils attaquent M. Dérand, ils attaquent la réserve marine, ils attaquent les internautes qui ne partagent pas leur opinion, ils attaquent la presse lorsqu'elle agit contre eux, ...
Ils n'ont rien pour démontrer la légitimité de leur action punitive.

Notez, par voie de fait, le contenu des posts d'un détracteur quelconque : Caton2 puisqu'il est là. Ses grognements pénibles ne font que louer mes talents littéraires.
Les seuls mots en lien avec le débat proviennent des phrases qu'il extirpe de mes posts.
Je lui donne matière à écrire, mais il n'explique pas sa position. Il ne fait que rabaisser les autres (sans doute en raison de son complexe d'infériorité mis en danger par mon niveau littéraire pourtant bien fade, d'où son acharnement à dévaloriser mes propos, comme si cela pouvait éradiquer les requins).

Il n'y a pas de débat. Un débat présuppose des idées qui s'affrontent, et des arguments. Quand les idées abondent d'un côté, et la violence de l'autre, ce n'est pas ce que j'appelle un débat.




133.Posté par RD le 01/09/2012 22:13
C'est drôle. Les fadas en noir à tête de morts, après s'être montrés ultra-violents envers les surfers réunionnais, essaient comme à leur habitude de la faire à l'envers et parlent de violence à l'endroit (à l'envers aussi) de l'auguste pharmacien animaliste. Le type n'a essuyé que des quolibets. Et sincèrement, au Pays Basque ou ailleurs, je pense qu'il aurait pris un beignet. Donc pour le coup, les "hot" locals de St Leu ont été corrects et softs par rapport à la crapulerie de la "démonstration".

Les fadas à tête de mort, adeptes de cette doctrine appelée anti-spécisme, sont maîtres du "trollisme" et de la diversion. Ils ne répondent JAMAIS sur le fond, estiment de toute façon qu'ils n'ont pas à se justifier. Ils savent ce qui est bien et mal, ils sont comme lobotomisés, conditionnés. Volontairement j'imagine... Au secours les mabouls !

Bref elvrjee je sais pas quoi et je ne sais quel surfer cool des 70's, cessez de polluer.

132.Posté par Caton2 le 29/08/2012 23:09
130. Surgi de nulle part, voilà gerry lopez! Un fan du poète approximatif? Son double, un jeune homme vêtu de noir qui lui ressemblait comme un frère? Ou tout bêtement un nouveau pseudo pour essayer de conclure ?
Je remarque que notre nouveau monsieur Jourdain, qui pratique la poésie dans le savoir, a fait très court cette fois-ci. Il est vrai que " une poignée de lâches semble vouloir nous interdire de nous exprimer"!
Allons, un peu de courage! Affirmez-vous! Cette poignée de lâches ne peut vous empêcher de faire étalage de vos talents littéraires et de vos qualités de penseur, qui se manifestent dans cette inoubliable phrase: "Ce n'est pas la faute des scientifiques, ni de l'Etat, ni de la réserve marine s'il y a des requins dans l'eau. Aucun d'eux n'était là qu'il y a avait déjà des requins vous savez."
À méditer, tellement c'est profond... ça doit être de la pensée sélachimorphe.

131.Posté par Fab le 29/08/2012 20:23
Oulala c'est fou le nombre de fois où j'ai pu lire le mot massacre dans les derniers commentaires. Mais de quel massacre parle-t-on ? Les médias nous cacheraient donc des centaines de requins sortis toutes les nuits de l'eau à l'abri des regards ?

Moi je suis pour la protection des requins évidemment, mais si la surpopulation de bouledogues est avérée j'estime qu'il faut réguler, il n'y a pas de mal à ça au contraire c'est un coup de pouce de l'homme à un environnement déréglé. Surtout que le bouledogue c'est pas un bisounours hein ! Il se peut qu'aujourd'hui d'autres espèces comme le mako ou le pointe noire en aient déjà fait les frais. Aucune étude pour l'attester mais les observateurs n'en croisent plus il me semble.

Sinon les quelques surfeurs de Saint-Leu ne représentent qu'eux-mêmes. C'est évidemment stupide de réagir comme ça, ils devraient plutôt faire des actions médiatiques eux-aussi. Hé oui on est dans une espèce de guéguerre médiatique alors autant jouer sur ce terrain là non ?! Par exemple pour la prochaine sortie de Dérand le suivre tranquillement en surf c'est pas envisageable ça ? Ou alors retourner à l'eau mais à plusieurs avec vigies et caméras au cas où..et surtout inviter les médias. Car apparemment si on invite les médias on peut faire des trucs interdits maintenant ! Trop cool !

130.Posté par gerry lopez le 29/08/2012 18:46
Caton2 abdique ......tu as pris ta leçon sur ce coup là !!!
Bravo Erjeen pour avoir mouché ce prétentieux qui se prend pour Voltaire .

129.Posté par Erjleen le 29/08/2012 18:35

Mon style est si raffiné, je pensais bien faire en laissant 3 posts pour éduquer Caton2 mais... en vain, il me désespère...
Au moins il sait compter. Je n'y croyais plus.




128.Posté par Caton2 le 28/08/2012 20:38
125, 126, 127, 3 posts pour trouver la métonymie (sans doute soufflée) comme excuse d'un jargon approximatif. Mais n'est pas Rimbaud qui veut.
Ça vous en a pris du temps pour essayer de vous défendre. Mais au moins vous avez appris deux mots: métonymie et synecdoque, et approché la rhétorique.
Au passage je vous fais remarquer que les pêcheurs ne sont pas une partie constitutive du bateau comme peut l'être une voile, et qu'il est abusif de parler de synecdoque sauf à considérer le pêcheur comme un objet... quoique ... vous ne devez pas être loin de le penser!
En revanche, vous persistez et signez dans la formule prétentieuse qui fait "plouf": "Les mots seuls ne sont que des supports instables et insalubres." Comme les eaux où se complaisent les requins bouledogues? Là on n'est plus dans la métonymie. On est dans la psychiatrie. Consultez.
Pour ma position dans ce "débat", voyez mes précédents posts.

127.Posté par Erjleen le 28/08/2012 17:50
Il m'arrive de faire des fautes bêtes et d'inattention. En quoi cela remet-il en cause l'illégalité d'un massacre de requins?

En général, c'est quand on manque d'argumennts qu'on agresse les autres (cf sur la plage). J'assume mes fautes et je progresse. Je défends le point de vue des écologistes car il me paraît juste. Le contraire est indéfendable. C'est sans doute pour ça que les chasseurs de requins n'ont pas d'arguments, et sont si agressifs.

Pour Caton2 : « Affrêter  un bateau. (pêcheur => partie du bateau; ça figure de style poétique synecdoque) Moi presque découragé par attitude primate de toi, moi défendre toi mordre autres internautes hein?

Un autre élément, incompréhensible, concerne la réaction de la justice face à la plainte déposée par les associations. Ne pas reconnaître le caractère d'urgence de la situation induit de laisser les mesures préfectorales (soit le massacre) aller jusqu'à leur terme. L'arrêté illégal a rapidement été mis en action, lui.
Il semble que la disparité de traitement des actes de part et d'autre ne permette pas à l'opinion de s'opposer aux décisions des autorités, malgré leur irresponsabilité.
Pourquoi l'argent des Réunionnais sert-il à commettre un massacre que nous condamnons fermement? L'opinion s'est prononcée sous diverses formes, notamment en soutenant Didier Dérand, mais les autorités ne semblent pas pressées d'en faire acte.

Nous serons donc face au fait accompli, et ses conséquences, quelles qu'elles soient.
Et une poignée de lâches semble vouloir nous interdire de nous exprimer (Cf Didier Dérand sur la plage, cf mon gros trésor Caton 2 qui agresse ses détracteurs au lieu de défendre son avis)

126.Posté par Erjleen le 28/08/2012 16:34
Caton2 se croit autorisé à invectiver les autres.
Il m'arrive de faire des fautes bêtes et d'inattention. En quoi cela remet-il en cause l'illégalité d'un massacre de requins?
En général, c'est quand on manque d'argumennts qu'on agresse les autres (cf sur la plage). J'assume mes fautes et je progresse. Je défends le point de vue des écologistes car il me paraît juste. Le contraire est indéfendable. C'est sans doute pour ça que les chasseurs de requins n'ont pas d'arguments, et sont si agressifs.

Je ne me rappelle pourtant pas avoir demandé à Caton2 de me corriger. Si je devais choisir, je choisirais mieux. Aisément.
Ne ferait-il pas mieux de présenter ses arguments en faveur de son opinion? S'il en a?

Pour Caton2 : Moi bien vouloir essayer encore éduquer toi car toi me demander. « Affrêter  un bateau. (pêcheur => partie du bateau; ça être figure de style poétique synecdoque) Moi presque découragé par attitude primate de toi, moi défendre toi mordre autres internautes hein?

Un autre élément, incompréhensible, concerne la réaction de la justice face à la plainte déposée par les associations. Ne pas reconnaître le caractère d'urgence de la situation induit de laisser les mesures préfectorales (soit le massacre) aller jusqu'à leur terme. L'arrêté illégal a rapidement été mis en action, lui.
Il semble que la disparité de traitement des actes de part et d'autre ne permette pas à l'opinion de s'opposer aux décisions des autorités, malgré leur irresponsabilité.
Pourquoi l'argent des Réunionnais sert-il à commettre un massacre que nous condamnons fermement? L'opinion s'est prononcée sous diverses formes, notamment en soutenant Didier Dérand, mais les autorités ne semblent pas pressées d'en faire acte.

Nous serons donc face au fait accompli, et ses conséquences, quelles qu'elles soient.
Et une poignée de lâches semble vouloir nous interdire de nous exprimer (Cf Didier Dérand sur la plage, cf mon gros trésor Caton 2 qui agresse ses détracteurs au lieu de défendre son avis)

125.Posté par Erjleen le 28/08/2012 13:43
Post 126. Caton2 s'ennuyer aujourd'hui. Lui vouloir jouer. Mais nous demander lui jouer ailleurs. Car nous préoccupés par grave problème aujourd'hui. Moi aujourd'hui patient et généreux donc moi réprimander toi une dernière fois (réprimander = faire la morale)


C'est lorsqu'on ne peut pas se défendre et justifier sa position qu'on agresse les autres, car c'est souvent plus facile (Cf sur la plage).
En outre, il est établi (il me semble) que la langue n'est qu'un outil de communication et n'illustre pas le bien fondé d'une démarche, ni les compétences de quiconque. Pour ça, il vaut mieux se baser sur les actes, Didier Dérand l'a compris, ce qui accentue le contraste entre lui et... ceux d'en face.

Ceci n'excuse naturellement pas mes fautes d'orthographe, c'est juste que cela ne remet pas en cause ma position, et cela n'exprime aucun lien avec le problème qui nous occupe.
Après, sans vouloir me défendre à tout prix (je n'ai pas de bonnes raisons pour le faire), je dirais qu'il m'arrive de commettre des fautes bêtes ou d'inattention, mais je les assume et continue de progresser, sans que cela ne remette en cause le bien fondé de mes opinions.

Si j'étais de mauvaise foi, je pourrais même prétendre commettre sciemment des fautes pour donner matière à écrire à Caton2, sachant qu'il se ridiculise un peu plus à chacun de ses posts.

Je peux aussi suggérer un compromis : le but d'une langue est de communiquer. Les mots doivent représenter avec précision le message à passer. Si tel est le cas, le but est atteint. Or, dans le cas présent, fautes incluses, il l'est. J'en suis d'autant plus satisfait que cela ne me coûte pas beaucoup de temps. (Oui, j'ai mieux à faire en général)

Tout à fait entre nous, j'apprécie le langage poétique pour cette raison. Il donne une représentation plus nette de l'idée. Les mots seuls ne sont que des supports instables et insalubres. Il faut les employer et non les subir.

Je ne suis pas particulièrement fier de dénoncer les lâches (et de taquiner Caton2).
A cela, je préfère amplement préserver et protéger ce qui doit l'être.
C'est plus facile de détruire. Il ne faut pas tomber dans le piège tendu.

124.Posté par Caton2 le 28/08/2012 11:55
125. C'était donc de la poésie! Euh, était-ce bien utile au sujet, ô grand maître du français! Et ces phrases approximatives voire ineptes, c'est à mettre au compte de la licence poétique?
"Ce n'est pas la faute des scientifiques, ni de l'Etat, ni de la réserve marine s'il y a des requins dans l'eau.(sic) Aucun d'eux n'était là qu'il y a avait (sic) déjà des requins vous savez" Merci de nous l'apprendre, ô grand enfonceur de portes ouvertes!
"Qu'un surfeur se soit fait attaqué (sic) prouve qu'il y en a eu au moins un à ce moment là, soit. (ça c'est de la logique de haut niveau!) Mais des mercenaires -pardon- de braves pêcheurs - ont été spécialement affrêtés pour les massacrer." Voyez-vous, en bon français on affrète un bateau, pas un pêcheur.
"Quelques surfeurs imprudents, réunissant à chaque fois toutes les clauses d'éligibilité pour se faire attaquer,... se sont faits attaqués (sic). " Il faut des clauses d'éligibilité pour se faire attaquer? À faire valider en préfecture?
Vous avez appris le français chez les sélachimorphes?

123.Posté par Erjleen le 28/08/2012 10:32
Comme je suis de bonne humeur, je vais perdre mon temps et répondre au post 118 puisqu'il m'y invite.

"La logique du raisonnement ne se lasse pas de me surprendre."
Oui, il s'agit du verbe "se lasser", et en aucun cas du verbe "laisser".
Je souhaite faire amende honorable : dorénavant j'utiliserai des tournures de phrases raffinées pour les autres, et je ferai une édition spéciale pour Caton2 qui ne comprend pas l'esthétique des mots.

A l'attention de Caton2 : Requins pas méchants. Requins pas nombreux. Nous pas vouloir tuer requins. Si eux vouloir tuer requins, eux pas trop fûtés. Mais si eux vouloir tuer requins, pourquoi agresser être humain? Eux avoir mauvaise vue et confondre requin et humain parce que humain sort de l'eau?? lol lol tkt lol lol tkt ptdr?

122.Posté par surfeur vuvuzéla le 28/08/2012 08:55
On dirait le comité d'accueil de marine le pen à Gillot, pas un créole dans le tas . Les jeunes socialistes tam-tam vuvuzélas se déchaînent à nouveau. Vive la réserve marine

121.Posté par laluno le 28/08/2012 08:15 (depuis mobile)
Les surfeurs de St Leu auront. Prouvé que les requins suivent les bands de thons..

120.Posté par Amoureuse de la mer le 28/08/2012 06:45
Pourquoi tant de haine à l'encontre de la communauté des surfeurs ( créoles et zoreils) qui ont perdu plusieurs des leurs à la suite d'attaques de requins qui désormais envahissent des lieux de baignade non protégés par manquement de la mairie de Saint-Paul ???

STOP à l'hypocrisie de tous les pseudos-écolos qui profitent de la médiatisation requins pour faire semblant d'exister,... pourquoi restent-ils indifférents, comme nos élu-e-s Saint-Paulois, à ces bateaux qui relâchent à la Réunion au Port,après avoir massacré des milliers de tonnes de différentes espèces,... mais dont les cargaisons font travailler des Mauriciens ???

119.Posté par laluno le 27/08/2012 23:45
Du moment que c'est surfeurs il n'y a que le surf qui compte à la Réunion, on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre...Qu' ils aillent s'adonner a leur activité préférée sur la cote Atlantique de la France Jamais aucun requin n'a mordu un surfeur ... La Réunion c'est la France sous les tropiques et c'est peut être pour cela qu'il y des requins coquins...

118.Posté par st leusien le 27/08/2012 23:27
quelques imbeciles au comportement de nervis ont definitivement cassé l'image du surf chez nous. finalement, ils sont vraiment trop bêtes, ils se sont grillés eux mêmes. c'est notre faute, on les a laissé faire comme si l'endroit est à eux seuls, mauvais système

117.Posté par Alex D. le 27/08/2012 23:20
Il y a au moins une chose qui est prouvée: rien ne désignait ces individus (comité d'accueil) comme étant qualifiés pour se prononcer en faveur de telle ou telle option concernant les requins avant cette accrochage avec DD, mais aujourd'hui le doute n'est plus permis, ils ne paraissent absolument pas en mesure de savoir de quoi il retourne! Ils ont fait la démonstration de ce qu'ilse passe depuis le début de ces affaires. L'intimidation, la menace. La base de toute leur argumentation.
A grands coup de "nous savons mieux que quiconque ce qu'est la mer", les squalophobes n'ont jamais laissé la porte ouverte à une quelconque remise en question. La pratique de la désinformation est encore de mise ici. Didier Derand ne cherche pas à démontrer l'absence de tout requin chez nous, mais simplement que l'invasion n'est pas telle que nous la décrivent les "préleveurs" de requins.
Son action vaut ce qu'elle vaut, on adhère ou pas, mais rien ne nous autorise à nous comporter de la sorte.
Personnellement je ne suis ni écologiste (au sens politique du terme) primaire, ni en accord avec les principes d'une quelconque association ou ONG. Tout ce je dis, c'est que personne ne sais rien. Ni les uns, ni les autres. Mais normalement, avant de savoir, on ne touche à rien. On observe, on patiente, on cherche les tenants et aboutissants et ensuite on agit. Partant de là, j'aurais plutôt tendance à me ranger du côté de ceux qui désirent attendre les résultats des études, et les conclusions qu'elles offrirons en terme de possible solution.
Si il devait s'avérer que la seule solution pour régler le problème était l'élimination d'un certain nombre de requins dans la zone, je trouverai plus raisonnable de se faire à l'idée que les requins ont gagné (re-gagné?) un territoire, et que notre place dans l'océan doit forcément être tributaire de la présence de ces poissons.
C'est mon point de vue. Et je ne vois pas de quel droit, ni en quel nom, quelqu'un me demanderai de ne pas l'exprimer.De la même façon, Monsieur Dérand a le droit de défendre ses opinions, il prend les risques qu'il sait et, visiblement, les assume. Qu'il se fasse arrêter ou attaquer et ce sera son problème. Mais qu'on empêche une personne d'utiliser une douche publique parce qu'elle pense différement de soi c'est autre chose.
Le comportement de ces personnes sur la terre ferme est en tout point comparable avec celui qu'ils adoptent en plein océan. Insolents et dédaigneux. Voilà ce qu'ils sont, ou du moins, ce qu'ils laissent paraître.
Pas mal de statistiques dans cette discussion. Ces dernières ne prouvent qu'une seule chose: il y a bien toujours de attaques de requin à La Réunion. Parler de plus grande fréquence ces dernières années n'aurait pas de sens, étant donné que ce genre de situation s'est déjà présenté auparavant et s'est immédiatement suivi d'une dizaine d'année avec trés peu d'attaques. Ca peut n'être qu'un nouveau pic statistique.
La seule chose qui permettra de savoir qui avait raison c'est ce que les usagers de la mer refusent d'accorder: du temps.

116.Posté par Caton2 le 27/08/2012 22:13
117. "La logique du raisonnement ne se lasse pas de me surprendre."
Le supposé massacre des requins est surtout l'occasion d'un massacre de la langue française!
Moi je ne me lasse plus, je me révolte! Je ne supporte plus de me laisser surprendre par ces approximations de français qui tiennent lieu de raisonnement.

115.Posté par Erjleen le 27/08/2012 21:30
Il y a des commentaires par ici dont l'agressivité ressemble à l'attitude des lâches qui l'attendaient sur la plage.

réponse au post116 : Non, moi je ne vois pas de prolifération hypothétique des requins bouledogues : Comment sait-on que les requins prolifèrent alors qu'on ne connaît pas leur nombre?
En revanche, on sait que la faune marine, sous l'influence des activités humaines, a tendance à essuyer des pertes considérables (surpêche, naufrages, rejets de déchets divers et variés ...)

Il me paraîtrait pour le moins miraculeux que le nombre de requins ait augmenté.

Techniquement, on peut dire qu'il y a bien des requins dans la mer, soit AUTOUR de la Réunion (sauf s'ils ont établi des campements clandestins à Saint Leu), mais ce n'est pas nouveau. Ils sont dans l'eau depuis des temps immémoriaux. Se pourrait-il qu'une poignée de ... vienne seulement de remarquer leur présence?

Ps- Ce n'est pas la faute des scientifiques, ni de l'Etat, ni de la réserve marine s'il y a des requins dans l'eau. Aucun d'eux n'était là qu'il y a avait déjà des requins vous savez. Qu'un surfeur se soit fait attaqué prouve qu'il y en a eu au moins un à ce moment là, soit. Mais des mercenaires -pardon- de braves pêcheurs - ont été spécialement affrêtés pour les massacrer, et APPAREMMENT, ils ont bien du mal à en trouver.

Didier Dérand n'a pas trouvé de requins, il n'en a même pas vu.
Les tueurs de requins n'en trouvent pas non plus.
Quelques surfeurs imprudents, réunissant à chaque fois toutes les clauses d'éligibilité pour se faire attaquer,... se sont faits attaqués.
Conclusion : Il faut exterminer les requins car ils sont nombreux, sédentaires, et méchants.

La logique du raisonnement ne se lasse pas de me surprendre.

114.Posté par DD fait le buzz, mais n'apporte rien le 27/08/2012 17:46
Je suis consterné de voir qu'il n'y que des commentaires pro-DD. Reconnaissons tous que l'intéressé a utilisé la provocation pour faire parler de lui et rien d’autre. Il avait reconnu appréhender le comité d’accueil qui lui serait réservé, en fait, c’est ce qu’il espérait, malheureusement, il n’a pas eu droit qu’à une petite bousculade !!! Ainsi, il y en a qui profitent de la crise requins pour faire le buzz. Pendant ce temps-là, les véritables responsables de cette crise ne sont pas inquiétés !!! Qu’attendent états et collectivités pour traiter le problème des rejets/déchets en mer ??? A quoi servent les scientifiques, n’importe quel usager de la mer a compris que la prolifération des requins bouledogues dans les eaux côtières n’avait rien de naturelle ???

113.Posté par Anticon le 27/08/2012 16:20
Pffffff vous faites vraiment pitié band de soit disant "surfers" ! Qu'y a t-il dans votre coco ? Vraiment pas grand chose on dirait. Les requins sont largement mais alors largement plus intelligent que vous ! Vous vous croyez chez vous dans l'eau mais pour qui vous prenez vous ??????????? Quelle honte pour notre île d'avoir ce genre d'individus.
Si c'est pour avoir une mentalité à la con et 1 neurone : cassez vous !!!! (ça en fera du monde didonc !)

112.Posté par Ton Maitre le 27/08/2012 15:58
Ridicule ce Derand!!! et vous zinfos974 ("Quel exemple vous donnez aux enfants maintenant ?" demande un détracteur.) mais quel detracteur ??? qu'est ce qui la dit de mal ?
vous les journalistes vous soutenez une personne comme ce Derand qui essaye de prouver qu'il n'y a pas de requin a la Reunion mais c'est une connerie!!!! vous prenez les surfeurs pour des personnes mauvaises!!! sa commence vraiment a me gonfler !!!!

111.Posté par NEPTUNE le 27/08/2012 15:42
@.109.Choupette

Je suis surpris par la virulence de votre commentaire à l'égard de "certains extrémistes"... vous nous aviez habitué a davantage de retenue jusqu'à présent ... fatigue ou "ti'zoin d'zamal" ???

Les élu-e-s de la mairie de Saint-Paul qui n'ont entrepris à ce jour aucune action concrète, genre mise en place de VRAIS filets de protection pour sécuriser les lieux de baignade, ne peut que se réjouir de lire ces mails qui occultent LEURS responsabilités dans ce dossier !!!

L'arrivée imminente de nouveaux représentants de l'Etat dans le Département à la Préfecture et à la sous-préfecture de Saint-Paul, permettra espérons le, de régler ce dossier définitivement dans l'intérêt de TOUS les usagers de la mer !!!

110.Posté par Chabin le 27/08/2012 15:18
@104.Madinina

Vos paroles sont pleines de bon sens,... puissiez-vous être entendu par le plus grand nombre,... cependant tout ce tapage médiatique ne doit pas occulter la responsabilité de la Mairie de Saint-Paul pour la protection des lieux de baignade !!!

109.Posté par Choupette le 27/08/2012 14:56
95.Posté par OKEY DOKEY

En plus ils écrivent bien La Réunion avec un L majuscule.

Ce que même les journalistes autochtones ne font pas.

La honte.

108.Posté par Galuchat le 27/08/2012 14:55
A Post 104
Cette plage de galets appartient à tout le monde (domaine public) et non à une bande d'abrutis à l'instinct grégaire et territoriaux !!!

107.Posté par Choupette le 27/08/2012 14:33
73.Posté par supercrabe

:-)

83.Posté par NEPTUNE

Vous précisez bien "...par certains extrémistes,..."

Eh bien, laissez-moi vous dire que si ces "certains extrémistes" comprennent mal le message de M. Derand, ce seront "certains extrémistes" de moins sur la terre et de plus dans la gueule des requins.

@ 88.Posté par Matchouk

Bravo !
___________
Ils sont tellement débiles ces surfeurs qu'ils ne comprennent pas que même les requins ne les aiment pas.

106.Posté par Volay lacour le 27/08/2012 14:27
@miritousel :

La moin la ri ! I détend un peu wi...fiiii

105.Posté par statisticien le 27/08/2012 14:05
dans les 40% des statistiques de notre amis wikipediste il faut enlever le cas de la roche aux oiseaux abusivement mentionné comme "nageur" puisqu'il s'agit d'un type happé par la houle et blessé par les galets qui s'est fait attaqué à cause de ses blessures.

de 40, on passe ainsi à 10%

104.Posté par Mirodetamarin le 27/08/2012 14:01 (depuis mobile)
Alors c'est deux planètes qui se rencontrent et l'une dit : whaou t'en as une drôle de tête! L'autre planète lui répond : pfff, je suis dégoûté, j'ai chopé l'humanité... L'autre lui répond : mumm, ne t'inquiète pas, ça part tout seul..........

103.Posté par Gvar le 27/08/2012 13:56
Je crois qu'il n'y a plus rien à démontrer, plus grand chose à dire sur nos surfeurs "péi". Il n'y a pas un sondage qui aille dans leur sens, pas un article de presse où ces derniers ne sont pas descendus à boulets rouges par une écrasante majorité de gens. Et qu'on ne viennent pas me dire que ce ne sont pas eux les "vrais" surfeurs puisque jusqu'à preuve du contraire les seuls qu'on entend hurler des insanités, les seuls qui font leur kéké, bref les seuls qu'on entend et voit dans les médias sont les cons...
Personnellement plus le temps passe et plus je préfère le requin au surfeur car le requin lui ne se jette pas sur le premier hameçon venu, il réfléchit parfois; contrairement au surfeur qui saisit la moindre perche qu'on lui lance, la moindre occasion qu'on lui donne de se faire détester...
Le pire dans cette histoire c'est que non contents de se ridiculiser et d'aggraver la réputation déjà désastreuse des surfeurs; ces individus risquent de causer du tort au "zorey de l'ouest" en général puisque beaucoup je pense ne saisiront plus la frontière entre le zorey lambda et le ptit branleur sans éducation qui se prend pour je-ne-sais qui...

102.Posté par Madinina le 27/08/2012 13:45
J’aimerais qu’on en finisse avec toutes ces gesticulations stériles, d’un côté comme de l’autre. Il y a un véritable problème requins à la Réunion, personne ne peut le nier. Ce que Didier Dérand veut démontrer en effectuant ses traversées à la nage ne peut pas être comparé avec le surf. Ce monsieur ne prouve qu’une seule chose c’est qu’il est un bon nageur et rien d’autre hormis le fait qu’en tant que représentant de la fondation Brigitte Bardot il prend fait et cause pour les animaux, ce que l’on peut comprendre et soutenir, mais dans ce cas précis, au détriment de l’homme, des souffrances endurées par ceux qui ont été mutilés et d’autres qui sont morts suite aux attaques de requins et dont les familles et les amis ont le coeur brisé pour le restant de leur vie. Un nageur qui a fait un véritable exploit c’est Philippe Croizon qui, sans bras ni jambes a prouvé au monde entier qu’il était possible à un handicapé de relier les 5 continents à la nage. Ca, c’est un exploit et cet homme là est un véritable héros. Tout comme bon nombre d’entre vous je regrette l’attitude de certains surfeurs. A leur décharge, et je vous demande d’essayer de le comprendre, sans passion, à froid. Quel sentiment auriez-vous éprouvé vous-mêmes, en voyant Didier Dérand sortir de l’eau sur la plage caillouteuse du Club Nautique de St-Leu dont ils sont tous membres et où ils se réunissent en famille le dimanche pour partager joyeusement leur pique-nique dominical, si ce n’est un immense sentiment de provocation volontairement choisie de la part de Didier Dérand qui vient les narguer à domicile ? Cela explique que certains aient été ulcérés au point de perdre leur sang froid ce qui est humainement compréhensible vu les circonstances mais qui hélas, il faut le reconnaître, contribue à ternir l’image déjà bien chahutée de certains surfeurs au détriment de l’ensemble de la communauté des surfeurs de la Réunion. Pour ma part, je souhaite que tout ce cirque prenne fin rapidement afin que cesse cette polémique qui agite les réunionnais et ne fait pas avancer le problème requin d’un iota. Je pense qu’après sa dernière traversée puisque Didier Dérand n’en a pas encore terminé avec sa démonstration de nage qui est ressentie comme une insulte par les surfeurs, il faut impérativement que les tensions redescendent de part et d’autres afin que tous réfléchissent ensemble avec les scientifiques, les experts en comportement des requins, l’Etat dont le rôle est de protéger la population dans son ensemble (ce qui inclue celle qui pratique le surf) , afin de trouver des solutions concrètes visant à réduire le danger incontestable des attaques de requins pour les surfeurs et peut-être un jour prochain pour les baigneurs. Enfin, je souhaite sincèrement que les esprits s’apaisent afin que de cet épisode gesticulatoire qui s’apparente davantage à une farce grotesque qu’à une ébauche de solutions réelles, laisse place à la réflexion et aux actes concrets dans le respect des uns et des autres. Pour clore mon propos, j’aimerais tant que cette belle population réunionnaise si généreuse retrouve sa sérénité et privilégie la communication, le questionnement, la compréhension des uns et des autres dans le respect mutuel et ne dégringole plus dans la bassesse de l’insulte et de la discrimination permanentes dignes du caniveau et non d’un peuple où le vivre ensemble le plus harmonieusement possible doit rester la règle qui fait sa force plutôt que de s’abandonner aux tristes sirènes de la division.

101.Posté par rudolph le 27/08/2012 13:24
Je ne souhaite pas généraliser mais en voyant cela, les soit disants surfeurs de St Leu, vous faites pitié mais vraiment pitié....
Du surfeur, vous avez juste l'apparence mais en aucun cas la philosophie ...

sortez un peu de votre caillou, et allez voir comment cela se passe ailleurs

parce que la ... on dirait plouc land

100.Posté par laluno le 27/08/2012 13:23
Post 81.....J'ai trouvé un exemple d'attaque d'un requin bouledogue en bord de mer. La bête bondit hors de l'eau, attrape sa victime et l'entraine dans l'océan! Les bouledogues nagent dans très peu d'eau, ne l'oublions pas...
----------------------------------------------------------------------------------------

hI ! hi! hI ! hi ! hI ! hi! hI ! hi ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Qui a vu un requin volant..?.le bouledogue qui a mordu un baladeur sur le la grève n’était il pas un molosse bouledogue ? dont il y a deux races de chien : la race américaine et la race française...s'ils vous mordent ils font très mal...Allez Caton 2 prenez des bouteilles avec des plongeurs professionnels , regardez les requins de prés même ceux (rares ceux plus de 4 mètres) et vous verrez que ce ne sont pas des poissons qui mangent justement des gros "poissons.". qui ne sont qu'une chose !" impressionnant "...surtout quand ils sont nombreux...

99.Posté par tape pas moin si la tete le 27/08/2012 12:42
il faut prelever les surfeurs les plus agressif pour diminuer le danger de l'acces a st leu

98.Posté par Caton2 le 27/08/2012 12:32
76. L'Ardèchoise. Si le cœur t'en dit, envoie moi ton adresse e-mail à cette adresse jetable: icekaxek-686@yopmail.com, on pourra correspondre sans passer par des fils débiles...

97.Posté par zorro le 27/08/2012 12:01
Faut-il être bête ou manipulateur pour ne pas comprendre que ce qui représente une risque faible, voire très faible, pour une personne lors d'une exposition ponctuelle, devient un risque maximum quand l'exposition a lieu sur le long terme et/ou concerne un grand nombre de personnes.
Qu'un type seul nage pendant quelques dizaines de minutes en mer un dimanche et s'en sorte indemne ne prouve absolument pas que les précautions prises par lui sont efficaces.
Comparons ce qui se passe au Loto.
Individuellement, chaque joueur a très peu de chance de gagner le gros lot.
Pourtant, rares sont les semaines où personne ne le gagne, ce gros lot.
Dérand risquait fort peu de se faire croquer dimanche (Ses chances étaient pourtant sans doute bien supérieures à un sur 14 millions comme au Loto).
Il en sera bien différent le jour où les vannes seront lâchées, grâce à cet irresponsable, et où des milliers de Réunionnais retourneront se baigner là où c'est interdit actuellement tous le week ends.
Combien aurons nous de gagnants au Loto pays chaque semaine?
Au fait, rien ne dit par ailleurs que Dérand ne portait pas sur lui, lors de ses derniers "exploits", le fameux dispositif "Shark Shield".
Pas beau de tricher au Loto.......

96.Posté par JORI le 27/08/2012 11:57
77.Posté par Caton2 le 27/08/2012 00:49
10 morts depuis 1913 sur des centaines et des centaines de milliers d'usagers de la mer, statistiquement parlant cela fait combien?. Je le répète et cela sous votre contrôle, je suis sur que le risque requin sur l'atlantique métro est quasi nul, alors nos surfeurs savent désormais où aller surfer sans risque. Pour une fois je suis d'accord avec vous,"C'est fou comme ça peut rendre bête des certitudes basées sur la haine de l'autre. Bête à manger du foin". Bonne chance les surfolâtres!

95.Posté par Caton2 le 27/08/2012 11:53
81 Rico. Ai-je dit le contraire? Voici les statistiques : sur 38 attaques répertoriées, 10% ont eu lieu avant midi, 90% l’après-midi, 25% entre 10 h et 14 h, enfin 60% entre 16 h et le coucher du soleil.]u
Il en reste quand même 40 % à des heures dites "sans danger"... qui ne le sont pas!
Je ne cherche pas à prouver que les surfeurs ont raison de ne pas tenir compte des recommandations parfaitement prouvées par ces stats, mais à rappeler que nous pouvons tous être attaqués par un requin, baigneurs, plongeurs, kayakistes, surfeurs, et même coureurs à pied de bord de mer!
J'ai trouvé un exemple d'attaque d'un requin bouledogue en bord de mer. La bête bondit hors de l'eau, attrape sa victime et l'entraine dans l'océan! Les bouledogues nagent dans très peu d'eau, ne l'oublions pas...
90. L'âne et le foin. Vu ce que vous écrivez c'est pas un cerveau mais du foin que vous avez dans la tête. Miam! Pauvre scarecrow! Caton du tic ou catin du toc?

94.Posté par nefer le 27/08/2012 11:39
On sait ce qu'il faut craindre plus que les requins, ce sont les surfers.
La vidéo montre bien leur agressivité malsaine, leurs regards de haine, leur intolérance...
Ils viennent de se discréditer définitivement.
S'ils ont voulu montrer la puissance d'une meute de chiens face à un vieil homme, ils ont réussi.
Il n'y a pas de quoi en être fier.
Merci aux surfers de s'être montré en vidéo, avec leur vrai visage.

93.Posté par OKEY DOKEY le 27/08/2012 11:35
Même dans la presse Suisse ces gros enfoir... de surfeurs de St-Leu passent pour des gros c..s !
http://www.tdg.ch/monde/nageur-ecologiste-pris-partie-surfeurs/story/30819019://

1 2 3
Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:32 Saint-Pierre: Un requin bouledogue prélevé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales