Société

Devant l'urgence, le TCO ouvre un autre site de dépôt de déchets verts


Le site du Port arrive à saturation
Le site du Port arrive à saturation
La quantité de branchages arrachés suite au passage de Dumile aura eu raison du TCO. Le service de l'environnement des communes de l'Ouest ouvre ce lundi un troisième site d'entreposage des déchets verts, à Cambaie côté mer.

"Nous ouvrons ce lundi le site de Cambaie-bas afin de ne pas arriver en situation de saturation sur notre site du Port", affirme Pascal Payet, responsable adjoint au service déchets de l'intercommunalité qui gère le "stock" de déchets verts de cinq communes : La Possession, Le Port, Saint-Paul, Trois-Bassins et Saint-Leu.

"On ne va pas pouvoir traiter rapidement les andains du Port qui arrivent à saturation, ce qui nous contraint d'ouvrir un second site temporaire en accord avec la DEAL", explique-t-il. Cambaie-bas avait été déjà ouvert de façon exceptionnelle en 2010. Comme il y a deux ans, ce site n'est, évidemment, réservé qu'aux camions de la collectivité.

Devant l'urgence, le TCO ouvre un autre site de dépôt de déchets verts
Le site de compostage principal du Port est le seul à proposer ce process valorisant. Il s'agit pour le TCO de collecter au plus vite les déchets qui jonchent les trottoirs ou les rues mais aussi de dégager ses tas déjà compostés. "Pour écouler notre compost, nous activons notre réseau de professionnels qui pourraient en bénéficier comme les jardineries, les agriculteurs, les communes pour leurs espaces verts. Chaque semaine, nous livrons aussi une partie de ce compost dans les déchèteries du TCO", en libre accès aux particuliers y venant déposer leurs déchets.

Le TCO dispose d'un autre site d'entreposage des déchets verts, à Saint-Leu Pointe des Châteaux, mais "il ne s'agit que d'un site de broyage, pas de compostage". Seuls les déchets de Saint-Leu et de Trois-Bassins y sont amenés. Rappelons qu'avec l'épisode cyclonique, le TCO a collecté en une semaine ce qu'il collecte en temps normal en un mois et demi.
Lundi 14 Janvier 2013 - 11:09
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 781 fois




1.Posté par Créole curieuse le 15/01/2013 05:42
Mais que font nos zélu-e-s d'EELV de l'Ouest pour règler ce problème définitivement ,mis à par prendre des grosses indemnités de défraiements ???

2.Posté par Farwest de Ravine à Malheur le 15/01/2013 14:59
Dans l'immédiat, certains particuliers, munis de tronçonneuses, s'estiment autorisés à arpenter le CD 41 à Ravine à Malheur, n'hésitant pas à pénétrer dans des propriétés privées et à vous menacer si vous osez faire valoir votre propriété! Pour faire commerce du bois récolté sans doute? De ces charognards qui en périodes troubles figureraient certainement parmi les premiers à vandaliser et piller les commerces !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales