Social

Deux salariées CFDT dénoncent un comportement abusif de leur président syndicaliste


Deux salariées CFDT dénoncent un comportement abusif de leur président syndicaliste
Les faits sont pour le moins originaux. Une mobilisation sociale a eu lieu ce jour dans les locaux de la CFDT, la confédération interprofessionnelle de syndicats. Les deux salariées de la CFDT, travaillant au sein du CREF (Centre Réunionnais d'Etudes et de Formation), association gérée par des syndicalistes, reprochent à leur président une attitude déplacée.

"On est en droit d'attendre d'un responsable, qui plus est syndicaliste, une attitude respectueuse vis-à-vis de ses salariés", s'insurge le responsable syndical, Jean-Pierre Marchau.

La secrétaire et la formatrice énumèrent ce qui créé aujourd'hui la pomme de discorde avec leur président: Suppression des repas de fin d'année, remise en cause de la mutuelle et prévoyance, suppression de tâches professionnelles, refus de compensation des heures supplémentaires, accusations "injustifiées" d'absences, accusations "infondées" de vol... "Alors que la CFDT se bat pour la préservation de la prime Cospar, le président a décidé de la supprimer à l'une des salariées", ajoute Jean-Pierre Marchau à cette liste revendicative.

Celui-ci attend désormais une réaction de la CFDT : "En tant que responsable syndical, j'attend que le CREF réunisse son conseil d'administration et change de président", déclare-t-il sans détour avant de rappeler avoir été à l'origine de deux courriers en 2014 "dans lesquels je mettais déjà en garde sur son comportement", poursuit Jean-Pierre Marchau.

Les deux salariées seraient déterminées, jusqu'à se mettre en grève si rien ne bouge dans les semaines à venir.
Jeudi 22 Mai 2014 - 17:24
Lu 1484 fois




1.Posté par Losicré le 22/05/2014 19:10
Bonjour,

Je vois que M. Marchau est là. Est-ce qu'il est en campagne pour les Européennes ?

Est-ce qu'il est un homme politique ?

Que dit le statut de l'UIR ?

Moi, je soutiens le Président du CREF qui fait super bien son boulot, pas question que deux personnes lui demandent de démissionner? Reste à ta place du président car tu as été élu Démocratiquement. Les retraités doivent peut-être se reposer un peu !!!!!!

2.Posté par noe le 22/05/2014 20:19
A la CFDT , on râle toujours et ça on le sait !

3.Posté par David Asmodee le 22/05/2014 21:07
lé pareil poule blanc...

4.Posté par TOTOCHE le 22/05/2014 21:07
Bonsoir,
des pays sont en guerre!!!!!!!!!!!!!!!!!
Mesdames, Messieurs les dirigeants faut arrêter ce "pugilat" il y va de la vie de notre organisation, laissons nos égaux ds nos poches avec un mouchoir par dessus.
Tout est possible il suffit juste de le vouloir.

5.Posté par Michel le 22/05/2014 21:25
A force de fréquenter plus les bureaux feutrés du patronat et de la préfecture sue les travailleurs en souffrance, à force de faire des concessions au patronat (réforme des retraites, blocage des salaires, CICE, pacte de responsabilité), certains syndicalistes en viennent à se comporter comme des patrons...
Ces militants ont raison de vouloir faire respecter leurs droits. Faut faire le ménage !

6.Posté par toto le 22/05/2014 22:34 (depuis mobile)
Il y a un sérieux malaise.
Je suis adhérent et je ne comprends pas comment dans un syndicat ceci est possible.

Faut mettre de l''ordre chez soi avant de vouloir le mettre chez son voisin!!!

7.Posté par MITHRA le 23/05/2014 06:57
Formidable !

8.Posté par Anna le 23/05/2014 08:01
Deux salariées qui se mettent en grève contre... la suppression des repas de fin d'année, en premier motif!! Voilà qui fait sérieux!! Et dire qu'après, elles menacent de se mettre en... grève de la faim ^_-
Par ailleurs, que sait-on du choix des autres mesures, comme la remise en cause de la mutuelle et prévoyance, suppression de tâches professionnelles, refus de compensation des heures supplémentaires, accusations "injustifiées" d'absences, accusations "infondées" de vol... "??
Cette histoire pourrait prêter à rire, si elle ne remettait en cause l'intégrité d'un individu, dont nous n'avons pas l'avis sur le sujet.
Dommage que l'article qui met en avant J.-P. Marchau, qui se dépoussière à chaque élection en approche, ne propose pas l'avis du Président en question et que celui-ci ne puisse pas s'expliquer sur ces accusations!!
A ce que je sache il a été élu et il est peut-être normal qu'il ai les c....... de tenter de remettre de l'ordre dans les affaires du CREF et sa gabegie financière et n'en déplaise à certain(e)s, ce n'est pas parce que l'on est syndicaliste que l'on doit se plier aux quatre volontés des salariés et aller dans leur sens, même si cela consiste à scier la branche sur laquelle ils sont assis!!
Dommage que ces mêmes personnes, qui brandissent le drapeau de la CFDT dans leur intérêt propre pour des questions de vengeance personnelle... qui sait... ne le fassent pas pour Défendre la cause, elle justifiée de tant d'autres salarié(e)s victimes d'abus, de pressions sur leur lieu de travail...
Dommage en effet, qu'il soit si facile de calomnier... Bien plus facile que de se remettre en question et enfin faire ce qu'un patron est en droit d'attendre d'un(e) salarié(e), aussi syndiqué(e) fusse-t-il(elle) : TRAVAILLER!!

9.Posté par Michel le 23/05/2014 10:40
Post 8 : enlève ta moustache Anna, on t'a reconnue !

10.Posté par anoriant le 23/05/2014 11:45
Le sujet n'est pas de travailler ou pas ...curieux cet argument recurrent quand on 'a pas grand chose à dire. Que de salariés réagissent aux faits , qu'on ne leur paye plus les heures supplémentaires, qu'on leur supprime des primes, et que des acquis sociaux soient remis en question (cadeau de noel ..etc...) et qu'on les traite comme des "bons à rien", Quoi de plus normal. Sachant qu'en outre ce centre est amené à inculquer et défendre des valeurs, que ne semble pas respecter le président du CREF. C'est vrai qu'il est de bon ton de trouver normal de revenir sur les acquis (enfin toujours pour les mêmes) en cette prériode de crise mais il est important de préserver un minimum de valeurs surtout quand on gravite dans le monde syndical.

11.Posté par Anna le 23/05/2014 22:44
Post 9 : Certes, il faut que j'aille chez l'esthéticienne, mais nous n'en sommes pas encore à parler de moustache... Alors désolée, Michel, si mon commentaire vous fait penser à quelqu'un, il ne s'agit pas de moi et jusqu'à preuve du contraire, je suis bien une femme ni à barbe, ni à moustache ^_-

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales