Société

Deux records du monde pour le téléphérique St-Leu-Cilaos : Les contours d'un projet ambitieux

Qu'on soit pour ou contre, autant connaître les contours du projet pour en débattre. Relier Saint-Leu à Cilaos par un téléphérique, le projet est ambitieux : 22 kilomètres, ce serait le record du monde du plus long transport par câble. Un tel outil, chiffré à 150 millions d'euros, offrirait de nombreuses perspectives pour les transports, le désenclavement de Cilaos mais aussi pour le tourisme à travers la découverte d'un site exceptionnel rendu accessible, celui du Grand Bénare. Le projet est bien avancé mais il reste de nombreux défis à relever pour rallier les sceptiques...


Deux records du monde pour le téléphérique St-Leu-Cilaos : Les contours d'un projet ambitieux
 
Nous sommes en 2014, le téléphérique reliant Saint-Leu à Cilaos est le plus long du monde, les 22 kilomètres du parcours sont avalés en 50 minutes. Projet génial ou insensé ? Pour en débattre, il faut d'abord s'imaginer quels seraient les bouleversements engendrés par ce nouveau mode de transport, tel qu'il est aujourd'hui conceptualisé par les porteurs du projet. Entre les deux gares de départ et d'arrivée, Saint-Leu ou Cilaos, trois autres stations permettraient de "sauter" dans le téléphérique et d'aller dans un sens ou dans un autre, un peu comme un métro aérien...

Le tronçon Grand Bénare-Cilaos, ferait tomber un autre record du monde, celui de la plus longue portée de câble avec 5.050 mètres. Néanmoins, évidemment, l'intérêt d'un tel projet ne réside pas dans les records battus. Les perspectives offertes par cet outil sont nombreuses et dépassent largement les aménagements prévus pour contribuer à la lutte contre les incendies dans cette zone (lire ici : Incendies des hauts : Un téléphérique reliant Saint-Leu à Cilaos aurait-il permis d'éviter la catastrophe ?).

Pour le tourisme, la plus-value est évidente. Tous les visiteurs pourraient accéder facilement à un spectacle unique, celui du patrimoine de l'humanité. Plus généralement, les installations prévues au Grand Bénare permettraient de démocratiser l'accès à "la plus belle vue de l'île", un panorama à 360° accessible à tous : "Cette vue est élitiste, une part infime de la population peut accéder à ce spectacle. Les personnes handicapées, les enfants, les personnes âgées, les non sportifs, une majorité de la population ne peut y parvenir, il faut plusieurs heures de marche", regrette Dominique Durand, qui représente la société civile pour la communication autour du projet.

Deux records du monde pour le téléphérique St-Leu-Cilaos : Les contours d'un projet ambitieux
Un téléphérique pour un ciel féerique...

Le Grand Bénare offre énormément de perspectives. Le site est particulièrement remarquable pour l'astronomie. Les concepteurs misent sur le développement d'un lieu de communication, de découverte, du ciel de l'hémisphère Sud et du patrimoine mondial de l’Unesco. En ce lieu particulièrement fragile, il s’agirait donc de créer un espace de restauration et d'hébergement, d’un côté, et un planétarium de l'autre. Ces installations permettraient, la nuit, d’observer au télescope les étoiles de nos nuits tropicales, sous la conduite d’un animateur scientifique et ce, dans un cadre didactique et interactif, un peu à l'image de ce qui se fait dans les Pyrénées au Pic du Midi, ou même chez nous, dans le projet de rénovation de la Maison du Volcan (Lire ici : La Région présente la nouvelle Maison du volcan).

Pour parvenir à relever le défi d'un tel équipement dans une zone où l'écosystème est particulièrement fragile, l'espace d’arrivée serait totalement fermé, garantissant ainsi la préservation du site. Les visiteurs seraient ainsi cantonnés dans un espace de contemplation ou de transit. "Les flux seraient gérés en fonction d’un protocole à définir et répondant aux normes de qualité ISO 9000", plaide Dominique Durand. Pour les porteurs du projet, ce site d’aménagement, sous contrôle, aurait une moindre incidence sur l'environnement que l'actuelle situation en libre accès pour les marcheurs.

Deux records du monde pour le téléphérique St-Leu-Cilaos : Les contours d'un projet ambitieux
Les aspects techniques et économiques

Techniquement, des sociétés spécialisées dans le transport par câble comme Leitner Ropeways ou Doppelmayr sont capables de construire un tel équipement, c'est-à-dire un des plus performants en la matière puisqu'il permettrait de faire débrayer les cabines. Pour l'heure, l'ensemble du projet est estimé à 150 millions d'euros. Il serait financé à 70 % (105 millions d'euros) par le groupe OFI InfraVia, une société de gestion spécialisée dans le secteur des infrastructures : transport, environnement, énergie... Les actionnaires et filiales de cette société d'investissement sont notamment des groupes d'assurances comme la MAAF, la MATMUT ou la MAIF...

Pour boucler le budget, le Groupement Téléphérique Réunion, qui porte le projet, compte sur les financements européens de la ligne budgétaire FEDER, à hauteur de 46 millions d'euros.

Deux records du monde pour le téléphérique St-Leu-Cilaos : Les contours d'un projet ambitieux
De nombreux défis à relever...

Contrairement à ce qui est souvent évoqué à ce propos, le projet n'est pas celui de Thierry Robert mais d'un partenariat entre sociétés privées et la société civile. Le maire de Saint-Leu ne s'y est pas trompé pour autant, il y porterait une attention particulière, tout comme la municipalité de Cilaos qui a récemment validé le projet en conseil municipal. Récemment, la DEAL, c'est-à-dire les services de l'Etat en matière d'environnement et d'aménagement, a rendu sa réponse sur le cadrage préalable pour l'aide à l'élaboration du cahier des charges du projet.

Pour qu'il se concrétise, il reste néanmoins de nombreux défis à relever et notamment la problématique du foncier pour les tronçons entre Saint-Leu et Trois Bassins. En outre, il faudra également obtenir la pleine collaboration du Parc National pour préserver l'environnement et obtenir le feu vert des différentes administrations. Protéger le Pétrel de Barau et la richesse endémique de l'île, boucler le budget, réduire l'impact visuel, déterminer la tarification pour les différents publics, il faudra répondre à de nombreuses questions, diverses et variées.

Vu les opportunités, pour le tourisme, le public scolaire, le transport facilité de nombreux secteurs comme le courrier ou les denrées périssables, le désenclavement de Cilaos, le risque réduit de ce mode de transport en comparaison avec la dangerosité de la route de Cilaos ou les perspectives pour le transport des travailleurs, les arguments ne manquent pas pour défendre ce projet ambitieux. C'est d'ailleurs la volonté de ceux qui militent en sa faveur, ils veulent en discuter et débattre des solutions qu'ils proposent, quitte à abandonner l'idée si les exigences pour préserver l'environnement étaient incompatibles. "Pa capab'lé mort sans essayer" ?
Mardi 22 Novembre 2011 - 14:19
Lilian Cornu
Lu 5516 fois




1.Posté par NEMO le 22/11/2011 14:39
Superbe projet à la fois de développement touristique et de désenclavement de Cilaos que les Réunionnais dans leur ensemble doivent s'approprier...

Bonne chance au porteur du projet Dominique Durand et à son équipe,soutenu les dynamiques Maires de Saint-Leu et de Cilaos, auprès des différentes instances pour le faire aboutir !!!

2.Posté par Génie le 22/11/2011 13:51
Dominique Durand est un génie
Par ailleurs il étudie la faisabilité d'un transport par parapente entre la réunion et Maurice. Il reste parait il encore quelques obstacles administratifs mais l'aspect écolo de ce mode de trasport est indiscutable.

3.Posté par Fantasticable le 22/11/2011 13:54
qui sont les investisseurs? pourquoi se cachent-ils?

4.Posté par runer le 22/11/2011 14:09
Aret déconner don !
Le grand Bénare élitiste ? De Maïdo au sommet, il y a 8 km aller, avec 800 mètres de dénivelé positif, soit, pour la même distance, la moitié du dénivelé du parcours Le Bloc - Piton des Neiges. Avec en plus un terrain plus facile (même s'il est rocailleux). Donc il n'est pas nécessaire de faire le Grand Raid pour faire cette randonnée (6 à 7 heures de marche). Et l'intérêt de cette marche est le panorama sur Mafate tout le long du grand bord. Sans parler du retour possible par la Glacière.
Quant au problème de l'accès des personnes handicapées, il se pose aussi pour le Piton des neiges, pour le cratère Dolomieu et on ne songe pas à installer des téléphériques de partout.
Ne parlons pas du désenclavement de Cilaos....
Bref, un tissu de mauvais arguments pour battre le record du monde de la mauvaise foi.

5.Posté par boblaplonge le 22/11/2011 15:04
Incroyable comme on tente de vendre ce projet totalement mégalo et irréaliste financièrement.

Un petit téléphérique de Cilaos au grand bénard, pourquoi pas (les handicapés ou personnes agées ou très jeunes peuvent se rendre en bus/véhicule à Cilaos, et ensuite prendre le téléphérique pour éviter la marche).

Mais un truc qui relie la plage à la montagne, c'est du délire fièvreux et ça sent les ennuis financiers sur des décennies !! On n'a ps besoin de ce téléphérique, contrairement à ce qu'on veut nous faire croire.

6.Posté par Le domaine public inalienable le 22/11/2011 14:30
D'un coté ce projet immonde promet de faire venir des foules et de l'autre pour eviter la "surfréquentation" qui est habituellement prétextée par les mêmes accapareurs pour installer des péages et barrières, il réclame l'octroi d'une partie commerciale privative.La privatisation du bien commun, le mitage des espaces naturels est inadmissible.

7.Posté par Thierry le 22/11/2011 14:40
Le projet est BEAU et saluable ..... mais ne cacherait-il pas un zanguy sous la rosse (anguille sous roche)....

En haut de ce sommet vertigineux ....le foncier ....y-t-il un projet de construction d'un hotel 10 étoiles près de ce firmament touchable désormais du bout des doigts,

Ou alors, est-ce réellement un projet à dimension humaine VRAIMENT comme il y en a si souv ...rarement....

On pourra surfer (sans requins) sur les cimes des arbres, bondir d'une crête à l'autre ....C'est bientôt Noël, laissons-nous aller au rêve... Merci messieurs. Puisse votre rêve se réaliser...

Heureusement que se sont des sociétés d'assurances qui portent le projet.... en cas d'acid..., on sera couvert....

8.Posté par Biloutxe le 22/11/2011 14:40
c'est tellement féerique ....

9.Posté par ti kaf le 22/11/2011 14:44
Le record du monde de la CONNERIE. Au nom du profit facile, voilà comment on casserait définitivement le côté nature de la Réunion, son côté préservé qui justement plaît tant. Toujours le syndrome de la goyave de France, copier sans réfléchir, mais il est vrai que les elus locaux si prompts à aller faire leur shopping en métropole (voir congrès des maires quel qu'en soit le coût) n'en ont rien à fiche de la nature et que les bureaux d'étude se font de l'or ici.

10.Posté par Papangue le 22/11/2011 14:59
Les hotels, gites et chambres d'hote de Cilaos ont beaucoup à perdre avec ce projet. Aujourd'hui les touristes restent à Cilaos au moins une nuit. Avec ce téléphérique combien redescendront dans la journée ?

11.Posté par noe le 22/11/2011 15:20
Projet inutile en ces temps de "vache maigre" .....

Souvent on a des idées mais pas des sous .....
L'espoir fait vivre , le dit-on tout le temps ...

12.Posté par ti kaf le 22/11/2011 15:30
les DEALers de l'etat vont ils vendre le patrimoine de la Reunion? le mepris comme au bon temps de l'esclavage?

13.Posté par fiuman le 22/11/2011 15:34
"Projet génial ou incensé ?" plutôt insensé...................................

14.Posté par Kohl PATEX le 22/11/2011 16:01
:-)
Post 2 : Mort de rire !!!
:-)

15.Posté par Caton2 le 22/11/2011 16:34
Qui peut nier l'intérêt de créer des téléphériques à la Réunion, à part des intégristes de la marche sportive où des ayatollahs de La Réunion lontan?
Est-il besoin pour autant de se lancer dans des projets de records (le téléphérique le plus long jamais construit, etc...).
Est-il besoin de sur-dimensionner un seul projet, avec l'argent qui pourrait servir à plusieurs projets, ici où là, dans toute l'île?
Est-il intelligent de faire du Grand Bénard une sorte de belvédère de toute l'île, où débarqueraient tous les touristes balnéaires en résidence sur la côte Ouest de l'île, avec toutes les conséquences que ça provoquerait sur la faune et la flore?
La haute montagne et tous les sites naturels exceptionnels se méritent. Cependant le désenclavement est nécessaire, en évitant autant que faire se peut, les nuisances atmosphériques et visuelles.
C'est pourquoi je crois qu'il faudrait plusieurs téléphériques, de type différents:
1/ pour rendre plus accessibles certains endroits de l'île, comme Cilaos et Mafate, avec des téléphériques de grande capacité, adaptés aux besoins de la population autochtone, et à l'accessibilité de ces cirques aux touristes;
2/ pour faciliter l'accès des touristes aux endroits escarpés, sans en faire des lieux de tourisme de masse (petits téléphériques avec arrivée en aval du sommet, comme au Puy de Sancy, en Auvergne).

La tendance, en France métropolitaine, ne va pas dans le sens du projet décrit dans cet article. je rappelle que la pointe du raz, en Bretagne, un endroit magique mais qui était totalement dévastée par le tourisme de masse, a été entièrement réaménagée, il y déjà quelques années.
Le parking est désormais en retrait d'un kilomètre de la pointe, qui n'est accessible que par un sentier piétonnier obligatoire; La lande est interdite aux marcheurs. Elle s'est ainsi régénérée et des espèces végétales et animales qui l'avaient désertée l'ont de nouveau reconquise, pour le plus grand plaisir des visiteurs.

16.Posté par Mégalo le 22/11/2011 16:35
Quels intérêts a ce "journaliste" de faire de la propagande pour un projet totalement mégalo et irréaliste?
Saint Leu c'est: un centre aquatique mégalo irréaliste à 30 millions d'euros, un téléphérique mégalo irréaliste à 150 millions d'euros,... c'est quoi le prochain truc de ouf? une île artificielle au large ?
Faut arrêter de planer Mr dominique Durand! ça doit être de trop pratqiuer le parapente.

17.Posté par jaco le 22/11/2011 16:37
"partenariat entre sociétés privées et la société civile."
c'est quoi la société civile???????????????
EXPLIQUEZ MOI!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Dominique Durand, qui représente la société civile pour la communication autour du projet.b[u[

18.Posté par jaco le 22/11/2011 17:23
Pour boucler le budget, le Groupement Téléphérique Réunion, qui porte le projet, compte sur les financements européens de la ligne budgétaire FEADER, à hauteur de 46 millions d'euros.i[u[
Essayer de trouver sur internet le fameux "groupement téléphérique réunion"!!!!!!!!!!!!
vous ne trouverez que les articles de journaux ou du site internet zinfos974 !!!!!!!!!!!!!
à moins que je recherche très mal

19.Posté par Ded le 22/11/2011 18:00
Parions que ce méga(lo) projet n'est là que pour faire grossir le chou déjà trop gros de petits élus ( rappelons quand même que Cilaos n'est qu'un gros bourg et que son maire va de proccès en procès minables en plus c'est loin d'avoir la gueule d'une affaire clearsteam! tellement il est mauvais gestionnaire , comme le précédent d'ailleurs) et que St Leu n'est pas non plus la huitième merveille du monde ( il n'y a qu'à voir l'architecture de m... qui s'étend partout)...
Bref, encore un "partenariat public /privé" - pour ceux qui ne le sauraient pas ça veut dire le public paie avec vos impôts et vous payez pour utilisez l'infrastructure et que le privé se goinfre...
A ce petit jeu , parions que les privés qui se cachent derrière un faux nez sont les mêmes bonnes vieilles grosses familles qui se remplissent les poches depuis des décénnies.
Si vous voulez voir ce qu'un tel projet donnerait , allez à Chamonix ou sur la "mer de glace" ( ou ce qu'il en reste à savoir une merde grisâtre et pleine de détritus), des hordes de touristes qui font vite fait l'aller retour , qui laissent leurs déchets et qui repartent.
St leu deviendrait un immense parking...c'est vrai qu'il y a de la place sur le front de mer , on pourrait raser les flilaos aux deux entrées pour laisser la palce aux bagnoles...

20.Posté par ti kaf le 22/11/2011 18:14
tant qu'on est dans la connerie qui plait tant aux journaleux, je propose une ile artificielle au large de la Reunion avec téléphérique, on pourra y survoler les requins en mer, et même y faire dévorer les requins terrestres à 2 pattes qui veulent saboter le patrimoine la Reunion ! lol !!!!!!!!

21.Posté par fredo le 22/11/2011 18:56
bien! quel projet! pour les couillons qui paient des impots et ceux qui les utilisent n'importe comment.

22.Posté par batofou le 22/11/2011 20:00
quand je pense qu'on paye des gens pour étudier cette grande connerie !
150 Millions pour une rentabilité de combien ?
Pas besoin de sortir de l'ENA pour comprendre que ça ne marchera jamais

23.Posté par dionysien le 22/11/2011 20:14
Post 2 ,moi qui pensait que le projet de pont ou tunnel entre la Réunion et Maurice prêt à démarrer !
je vois que les écolos ont pour une fois gagné.

24.Posté par petite citoyenne le 22/11/2011 20:28
Allons bon,ne nous laissons pas avoir par ces arguments recherchés pour manipuler l'opinion publique, pour faire rêver et laisser croire que c'est dans l'intérêt du développement touristique, de la mobilité des personnes en difficulté motrice, de la lutte contre les incendies....
les financement soi-disant acquis et les maires conquis...
c'est comme ci tout est déjà bien calé, et qu'il ne manquerait que notre adhésion, la notre citoyens :
et bien disons non, nous avons le pouvoir de refuser
alors refusons de nous laisser manipuler pour convaincre les pouvoirs publics et les administrations.
Ce n'est pas parce que ce "groupement" compte sur le FEADER que c'est acquis pour autant !
les citoyens réunionnais lé pa couillon !!!

25.Posté par laluno le 22/11/2011 20:35
Quand ce téléphérique de Cilaos sera construit ? Les poules auront des dents ... .les Chilleurois auront des ailes...

26.Posté par Tigaillard le 22/11/2011 22:02
Non mais SANS DECONNER !!!
C'est honteux, un projet aussi cher, aussi démeusuré, aussi mégalo à la hauteur des ambitions financières, politiques, magouilles en tout genre de Dominique Durand.

Un beau projet pour touristes Mc DO. C'est ca que vous voulez attirez ici ?

La plupart des touristes qui vienne à la Réunion, c'est pour voir leurs familles ou pour le sport (randonnée, canyoning, parapente, SURF,...)

Moi pour 1euros50, je monte au maido en bus avec ma grand mere pour voir le point de vue.
Qui pourra se payer aujourd'hui un trajet à 45 euros?

Aller on dépense nos impots autrement ca serait bien pour not ile qui souffre.
(Alcoolisme, Abus sexuels, Energie, pollution, illettrisme, ...) il y a pleins de chose à faire avant de se lancer dans un si grand projet.

Et Que se passera-t-il si il y a encore le feu???

27.Posté par societé civile le 23/11/2011 05:45
Décision - 33COM 7B.145 - Centre historique de Lima (Pérou) (C 500 bis)

Le Comité du patrimoine mondial,


4. Prie l'État partie de reconsidérer la construction d'un téléphérique, en envisageant les impacts potentiels sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, et de mettre en oeuvre la résolution directoriale afin que le Corredor Segregado ne soit pas construit au vu des conséquences qu'il aurait sur le centre historique ;

28.Posté par zariko le 23/11/2011 07:38
C'est un projet intéressant mais combien d'emplois à la clé pour nos jeunes, pendant la construction et après pour la gestion courante ?
Qui va en profiter réellement les touristes seulement ou y aura t-il un tarif spécial pour les résidents réunionnais ?
Et puis est ce que ce n'est pas encore un projet pour faire réver les réunionnais, surtout en cette période de restriction et d'austérité financière !


29.Posté par agriculteur le 23/11/2011 08:55
46 millions de fonds feader? (Fonds européen agricole pour le développement rural)

dans la crise qui touche aussi les agriculteurs, ya pas d'autres priorités?
faut il sacrifier l'autosuffisance alimentaire pour que les handicapés puissent aller regarder un paysage?

30.Posté par GG le 15/11/2012 06:29
un poisson d'avril en novenbre ou un poison raport et prix voudrais bien voire combien va couter un aller retour dans se mode de transport 50€ par pers allée/ retour

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:50 Les écoles de Saint-Louis au bord de l'explosion

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales