Santé

Deux nouveaux cas de dengue sur l'île


Deux nouveaux cas de dengue sur l'île
Au cours des deux dernières semaines, deux nouveaux cas probables de dengue ont été détectés sur l’île. Par ailleurs, un cas probable survenu en avril a été confirmé suite à des analyses complémentaires. Ainsi, au total, 24 cas de dengue autochtone ont été identifiés depuis le début de l’année, dont 8 confirmés et 16 probables.

Une légère augmentation du nombre de cas autochtones de dengue a été observée en avril. Cette augmentation ne s’est pas poursuivie au cours du mois de mai puisque seulement quatre cas probables de dengue ont été détectés, soit un cas par semaine en moyenne.

Les deux nouveau cas probables résident à Piton Saint Leu et l’Etang Salé, dans des secteurs géographiques où d’autres cas avaient précédemment été identifiés. Aucun nouveau cas n’a été détecté autour du foyer de Saint
Denis, ni dans l’entourage géographique des cas du Tampon et de Salazie. L’ouest de l’île reste ainsi le secteur le plus touché, avec au total 15 cas répartis du Port à l’Etang Salé. Aucun cas n’a été identifié dans l’est de l’île.

Les 24 cas sont âgés en moyenne de 37 ans (minimum : 2 ans - max : 86 ans) et plus de la moitié sont des femmes (n=14 soit 58%). Aucune nouvelle hospitalisation n’est survenue parmi les patients détectés récemment (quatre
patients ont été hospitalisés en début d’année, sans pour autant présenter de forme sévère).

La situation épidémiologique est stable, avec un nombre très faible de nouveaux cas détectés. Néanmoins le virus continue de circuler à bas bruit sur l’île. Maintien du niveau d’alerte 2B* : «Identification de plusieurs regroupements de cas autochtones distincts géographiquement».

Devant tout syndrome dengue-like (= fièvre supérieur ou égale à 38°5C) :

 -Prescrire une confirmation biologique chikungunya et dengue (cf. liens utiles) ;
 -Rechercher d’éventuels signes d’alertes et sensibiliser le patient afin qu’il consulte immédiatement en cas d’apparition.
 -Traiter les douleurs et la fièvre par du paracétamol (l’aspirine, l’ibuprofène et autres


 Recommandations à la population :

- Lutter contre le moustique en éliminant les lieux de ponte (eaux stagnantes dans les pots, soucoupes, déchets, etc.). Cette lutte collective est le moyen le plus efficace pour freiner la prolifération du moustique et se protéger des maladies qu’il peut transmettre.
- Se protéger des piqûres en portant des vêtements longs, en utilisant des répulsifs et en dormant sous une moustiquaire. Penser également à se protéger quand on est malade afin de limiter le risque de contaminer sa famille et son entourage.
- Consulter immédiatement son médecin traitant en cas d’apparition de symptômes : fièvre,
frissons, courbatures, maux de tête, douleurs articulaires, douleur derrière les yeux.
Mercredi 6 Juin 2012 - 15:15
.
Lu 951 fois




1.Posté par noe le 06/06/2012 16:12
Heureusement que le froid arrive surtout dans les Hauts ...
Vivement l'hiver pour chasser les moustiques !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales