Faits-divers

Deux mahorais jugés par le tribunal de Périgueux


Deux mahorais jugés par le tribunal de Périgueux

Deux hommes d'origine mahoraise ont été condamnés lundi par le tribunal de Périgueux, apprend-on du journal régional Sud Ouest. Ils ont été jugés pour s'être violemment battus, à la cité Pagot, à Coulounieix-Chamiers.

La cause de cette bagarre, une femme… Lors d'un barbecue, en juillet 2008, une dispute éclate entre les deux hommes. L'un a deux enfants avec une Périgourdine, l'autre est son nouveau compagnon.

Une dispute qui va se transformer en rixe avec pour armes, un niveaux à bulles de maçon pour l'un et une machette pour l'autre ! Les deux hommes, ainsi que la femme qui a voulu s'interposer, ont été amochés mais sans gravité.

Selon le journal le Sud-Ouest, le petit ami qui tenait la machette a été condamné à 200 euros d'amende. L'autre, qui souhaite rentrer à Mayotte, a écopé de trois mois de prison avec sursis et devra verser 1.500 euros d'indemnités prévisionnelles en attendant qu'une nouvelle audience établisse le préjudice subi par son rival.
Mercredi 12 Janvier 2011 - 09:46
Melanie Roddier
Lu 1518 fois




1.Posté par Narcisse le 12/01/2011 10:51
Allez, Hop.. une dizaine de post à coup sur d'ici la fin de la journée sur et du n'importe quoi sur Mayotte.
Je fais le parie.. Allez c'est partiii..

2.Posté par Choupette le 12/01/2011 13:10
Nan... j'y crois pas !

3.Posté par Jubilation le 12/01/2011 15:15
Bon, un voulait remettre l'autre de niveau devant le barbecue bien arrosé, pas très méchant, tout cela.

4.Posté par Réaliste le 12/01/2011 16:05
Zut vous avait mis "mahorais " dans votre article, sa va crier sur freedom !

5.Posté par le congo chez tintin le 12/01/2011 18:21
Une preuve du racisme congénital des périgourdines de souche ?

Sur que la polygamie c'est plus facile à gérer que la polyandrie qui vaut dans les tribus périgourdines....les pauvres ont du être en perte de repères.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales