Santé

Deux cas de dengue confirmés à Mafate et à Bois de Nèfles St-Paul

L'ARS annonce dans un communiqué que deux nouveaux cas de dengue ont été détectés sur l'île:


Deux cas de dengue confirmés à Mafate et à Bois de Nèfles St-Paul
Au cours de la semaine dernière, deux nouveaux cas confirmés de dengue ont été détectés sur l’île, un cas à Mafate et un à Bois de Nèfles Saint-Paul. Afin de limiter la propagation du virus dans l’île, l’Agence de Santé Océan Indien maintient les mesures de lutte renforcées et appelle à la mobilisation de tous.

- Situation épidémiologique
Au cours de la dernière semaine, deux nouveaux cas confirmés de dengue ont été détectés sur l’île, dont un cas à Mafate et un cas à Bois de Nèfles Saint-Paul. Ces personnes résident dans des secteurs géographiques où aucun autre cas n’avait précédemment été identifié. Ainsi, au total, 26 cas de dengue autochtone ont été identifiés depuis le début de l’année, dont 10 confirmés et 16 probables.
Le niveau 2B du plan de lutte contre la dengue et le chikungunya est maintenu ("identification de plusieurs regroupements de cas autochtones distincts géographiquement").

- Actions de démoustication
Le service de lutte anti-vectorielle de l’ARS-OI maintient son dispositif d'intervention systématique autour de tous les signalements de cas de dengue pour :
- identifier toute nouvelle suspicion de dengue ;
- éliminer ou traiter toutes les situations de prolifération de moustiques ;
- informer les personnes rencontrées sur le risque de transmission de la dengue et les moyens de prévention ;
- procéder à des traitements insecticides de jour et de nuit dans les quartiers concernés.

Suite au signalement d'un cas de dengue à Mafate, une mission du service de lutte anti-vectorielle a été organisée le vendredi 8 juin avec le concours de l’hélicoptère de la Gendarmerie, afin de mettre en oeuvre les actions d'information et de démoustication nécessaires pour prévenir la circulation du virus dans la zone.

- Des gestes simples à adopter par tous
La lutte contre les moustiques repose sur la mobilisation de l’ensemble de la population, avec des gestes simples au quotidien :
- éliminer les eaux stagnantes dans son environnement (vider les soucoupes, vérifier l’écoulement des gouttières, respecter les jours de collecte des déchets, vider les petits récipients, …),
- éliminer les déchets pouvant générer des gîtes larvaires,
- se protéger contre les piqûres de moustiques (diffuseurs, répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires…).
Mercredi 13 Juin 2012 - 11:50
Lu 1275 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales