Faits-divers

Deux avions d'Air Austral et de la Yemenia manquent de se percuter

Un accident a été évité de justesse, mardi matin, entre un avion de la Yemenia Airlines et un appareil de la compagnie Air Austral. Cet incident s'est produit au large de la côte nord de Madagascar à près de 36.000 pieds d'altitude.


Deux avions d'Air Austral et de la Yemenia manquent de se percuter
Une catastrophe aérienne a été évitée de justesse entre un appareil d'Yéménia Airlines et un avion de la compagnie Air Austral. Le pilote d'Air Austral aurait été averti à temps par son TCAS (Traffic collision avoidance system), système d'alerte de trafic et d'évitement de collision, qu'un avion de la compagnie Yéménia se trouvait à proximité. L'incident a été immédiatement signalé à la tour de contrôle d'Antananarivo.

Le fautif serait le pilote de la compagnie yéménite. Il aurait voulu amorcer sa descente sans demander l'autorisation à la tour de contrôle d'Antananarivo. Le contrôleur malgache se serait adressé au pilote du vol d'Air Yéménia : "je vais faire un rapport contre vous", avant de remercier le pilote d'Air Austral cinq minutes plus tard.

De son côté Air Austral, par la voix de son secrétaire général Alain Abadie, a confirmé l'information, "Effectivement, le pilote d’Air Austral a fait le nécessaire quand l’alarme de bord s’est déclenchée. Il n’a pas été surpris et cela n’a pas causé de problème particulier.  Les quelques 360 passagers à bord ne se sont rendus compte de rien. Pour nous, il n’y a pas d’élément particulier et on a tout simplement suivi les procédures habituelles".

Cet incident rappelle le crash survenu le 30 juin 2009 d'un avion d'Air Yéménia, peu avant son atterrissage à Moroni, tuant 141 passagers et 11 membres d'équipage. Il y avait eu une seule rescapée, la petite Bahia Bakari âgée de 12 ans, qui avait dérivé en mer pendant près de 14 heures.
Mercredi 25 Août 2010 - 10:39
Julien Delarue
Lu 6601 fois




1.Posté par L.F. le 25/08/2010 11:00
Et bien sur aucune sanction...

2.Posté par jason le 25/08/2010 11:55
"Il n’a pas été surpris et cela n’a pas causé de problème particulier. Les quelques 360 passagers à bord ne se sont rendus compte de rien. Pour nous, il n’y a pas d’élément particulier et on a tout simplement suivi les procédures habituelles".

Ben voyons , ils ont juste failli s'emplafonner un gros porteur ( comme à Ténérife mais c'était au sol ). Griller la priorité en avion est-ce bien raisonnable ? A combien se déclenche le TCAS ?

Chapeau à l'équipage , ils sont payés pour ces brefs instants ou la différence entre "moyen" et "brillant" se paye au prix fort . Bravo .

Quant à Yemenia ... rien à ajouter , si ce n'est que le Crash des Comores n'est toujours pas éclairci et qu'ils avaient hurlé à la persécution à l'époque ...

3.Posté par ASSENJEE.M le 25/08/2010 12:27
Mécaniquement c'est quasiment impossible que deux gros porteurs puissent se percuter en plein vol car leur système d'alerte d'évitement de collisions les en empêche;un commandant de bord l'a bien expliqué une fois à la télé.Donc pour moi on ne peut même pas parler de catastrophe qui a été évité.Mais encore une fois la presse aime le sensationnel!

4.Posté par jason le 25/08/2010 13:29
Impossible ?

au sol :
27 mars 1977, un Boeing 747 de la compagnie néerlandaise KLM percute au décollage un autre Boeing 747 de la compagnie américaine PanAm sur l'aéroport de Ténérife

en vol :
en 2006 au-dessus du Brésil , collision entre un B737-800 de la Compagnie Gol et un Embraer

1er juillet 2002, deux avions, un Tu-154 de Bashkirian Airlines et un Boeing 757 de DHL, rentrent en collision en plein vol près de Überlingen (Allemagne)

Le 10 septembre 1976, deux avions, le vol 475 de British Airways, un Trident HS 121, et le vol 550 de InexAdria, un DC-9, entrèrent en collision au-dessus de Zagreb

airmiss/airprox :

fin 2009 un avion de type Airbus 318 d'Air France et un Boeing 777 d'El Al se sont manqués de quelque 300 mètres au dessus de la Serbie "en raison d'une erreur de l'équipage du transporteur français"

une liste ici des "mid air collision" :
http://www.airsafe.com/events/midair.htm

La plupart des accidents surviennent parce que ce qui théoriquement était impossible ... s'est réalisé
Normalement ( en gras ) le pilote de la Yemenia aurait dû contacter la tour avant d'entamer sa manœuvre . Ce genre de truc n'existe pas dans un monde idéal .


5.Posté par Volatile le 25/08/2010 13:37
Des alertes TCAS RA (Resolution Advisory) il en arrive tous les jours. (@3 : c'est tout sauf "mécanique", d'ailleurs ;-) )
Les pilotes de Yemenia ont fait une c..rie, leur trajectoire est devenue convergente avec celle de l'Air Austral. Le TCAS a donné l'alerte, les pilotes UU ont fait ce qu'il fallait. C'est bien, c'est la preuve que les systèmes, tant techniques qu'humains, fonctionnent et contribuent à améliorer la sécurité.
Ce dont on peut se féliciter et qui n'était pas nécessairement gagné, c'est que le transpondeur du Yemenia fonctionnait correctement, car pour fonctionner les TCAS ont besoin des infos transmises par les transpondeurs des autres avions.

6.Posté par XIII le 25/08/2010 14:44
@ Jason: Pour tous les accidents cités avant 1993 pour les USA et 2000 pour l'Europe le TCAS ne peut pas être en cause puisque non obligatoire avant ces dates, sur les avions de transport commercial.Pour tous les autres il a été prouvé que c'était l'humain qui était fautif( soit l'équipage ou les contrôleurs au sol!)

7.Posté par jason le 25/08/2010 16:02
OK
reste en vol :

1er juillet 2002, deux avions, un Tu-154 de Bashkirian Airlines et un Boeing 757 de DHL, rentrent en collision en plein vol près de Überlingen (Allemagne)

en 2006 au-dessus du Brésil , collision entre un B737-800 de la Compagnie Gol et un Embraer

et l'air miss

fin 2009 un avion de type Airbus 318 d'Air France et un Boeing 777 d'El Al se sont manqués de quelque 300 mètres au dessus de la Serbie "en raison d'une erreur de l'équipage du transporteur français"

Et à propos de transpondeur , est-ce un outil fiable à 100% ? Que s'est il passé lorsque en 1988 lorsque l'USS Vincennes a abattu par erreur un airbus iranien ? Une erreur de lecture de la signature du transpondeur non ?
C'est d'ailleurs ce que signalait "volatile" .
Enfin ici il y a aussi une erreur humaine et finalement c'est le centre de l'article car l'accident aux Comores a mis en vedette cette compagnie pour ses possibles manquements .

8.Posté par alain BLED le 25/08/2010 18:30
Le seul moment où j'ai peur de prendre l'avion, c'est pour faire le trajet en bagnole qui me sépare de l'aéroport !

9.Posté par citoyen le 25/08/2010 19:01
3.Posté par ASSENJEE.M le 25/08/2010 12:27

D'"accord qu'il aurait mieux valu parler d'incident que de risque de collision.

Le fait que 2 avions soient proches ne veut pas dire forcément qu'ils vont entrer en collision, même si le risque existe. Et le matériel des avions a fonctionné et les pilotes d'UU ont fait ce qu'il fallait. Donc plus de peur que de mal.

Ceci étant, le site http://www.crash-aerien.aero/forum/collision-evitee-au-dessus-du-canal-de-mozambique-t16189.html et le site du JIR (clicanoo.re) on est plus alarmiste (ou sensationnaliste, pour vendre du "papier"?), on indique que "les pilotes ont eu une belle frayeur" mais que "De chaque côté, les règles sont appliquées à la lettre. La collision est évitée de peu."

Selon le secrétaire général d'AA (A. Abadie) (http://www.lequotidien.re/actualites/en-direct/135187-air-austral-incident-au-dessus-du-canal-du-mozambique.html):

L'incident a bien sûr été signalé aux autorités compétentes qui se chargeront de l'enquête et des éventuelles sanctions », "pour qui ce type d'événement est extrêmement rare": « Depuis deux ans que je suis à Air Austral, je n'ai eu connaissance d'aucun incident de ce type ».

A noter aussi que cela "s'est produit hier matin au dessus du canal du Mozambique." "Le vol d'Air Austral UU 972 qui effectuait la liaison Paris/Lyon/Réunion volait à son altitude de croisière, environ 10 000 mètres" et c'était vers 7 H 00 du matin (parce que l'article de zinfos est bien "maigre" en infos....

Où est le vrai?


5.Posté par Volatile le 25/08/2010 13:37

"Ce dont on peut se féliciter et qui n'était pas nécessairement gagné, c'est que le transpondeur du Yemenia fonctionnait correctement, car pour fonctionner les TCAS ont besoin des infos transmises par les transpondeurs des autres avions. "

Ben c'est rassurant, puisque le transpondeur fonctionnait tout comme les réacteurs, tout va bien! Que demander de plus?

Ne soyons pas mesquins et oublions que le pilote de cette compagnie a fait une grosse "c...erie" et que les avions de cette compagnie aérienne sont décrits comme "poubelles" par les passagers (majorité de comoriens) l'empruntant (départ de Paris, arrêt au Yemen, changement d'avion propre vers avion poubelle et arrivée aux Comores, Moroni)....!

Sur ]http://www.securvol.fr/barometre.php[: elle est classée "à éviter"...

Tout va très bien la Yemenia Airlines, tout va très bien, tout va très bien. Il faut pourtant, il faut que je vous dise... etc etc.... (air connu)!

10.Posté par MOHAMED le 28/08/2010 13:29
Ns les comoriens, on oublie trop vite mais normalement cette compagnie doit etre fermer
Nous devons se mobiliser et faire de manif
mais comme on dit chez nous: siouhanza leboure et ils viennent chez nous foutre le bordel avec le soutient du gouvernement

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales