Social

Dettes sociales et fiscales: "Il est hors de question que les collectifs imposent leur loi"


Dettes sociales et fiscales: "Il est hors de question que les collectifs imposent leur loi"
Il n'y a pas que les deux collectifs, KDIR et CSAPR (à l'origine du mouvement social éclair de mercredi), qui resteront vigilants aux décisions prises en préfecture sur le sujet épineux des dettes sociales et fiscales.

Les représentations syndicales comptent bien s'assurer que l'ensemble des travailleurs ne sera pas lésé par les choix opérés à l'issue des prochaines réunions entre l'Etat, les organisations patronales et les collectifs cités plus haut. "Il est hors de question que les cotisations sociales partent en cadeaux fiscaux", s'exclame Max Banon, représentant syndical de la CGTR.

Et de poursuivre: "Il est hors de question que les collectifs imposent leur loi". Pour la CGTR, comme pour d'autres représentations syndicales, parce que les cotisations sociales alimentent les organismes sociaux (sécurité sociale, caisse des congés payés du BTP…), elles doivent continuer à être payées par toutes les entreprises, sans exception.

Max Banon précise toutefois : "Il faut évidemment aider les entreprises en difficultés mais il ne peut pas y avoir effacement des dettes sociales et fiscales. Nous nous devons de défendre les travailleurs".

Il s'interroge également sur le constat qui tend à montrer que les dispositifs mis en place sont insuffisamment utilisés par les entreprises en difficultés : "Il existe plusieurs plans Novelli. Or sur 2012, que 30 dossiers ont été déposés. Pourquoi?"

La CGTR attend désormais la prochaine réunion en préfecture sur la question, mais demande d'ores et déjà "une consultation officielle des représentations syndicales". Si les solutions qui seront envisagées ne sont pas favorables aux travailleurs, "chacun devra prendre ses responsabilités", prévient Max Banon.
Jeudi 18 Juillet 2013 - 17:42
Lu 1933 fois




1.Posté par David Asmodee le 18/07/2013 19:22
Pas là ek ça. J'ai pas d'ardoise. J'ai licencié ce qu'il fallait. Encore deux et je serai à l'aise.

Sur un fameux site de petites annonces, seulement aujourd'hui, 100 affaires en ventes. Qui dit reprise, dit souvent écrémage de personnel. On se dirige doucement vers un taux de chômage largement supérieur à 50%.

Comme on kit en créole, un an d'Hollande, nout c... lé plein.

2.Posté par Nada le 19/07/2013 05:06
Formidable la CGTR pour les PME/TPE pas de pitié, pour les grandes multinationales représentés par le Mdeddef, dont les filiales sont à l’œuvre ici et qui raflent tous les marchés publics, échappent à l’impôt par l'optimisation fiscale dans les paradis fiscaux...ben rien !

3.Posté par S.cooper le 19/07/2013 07:18
Certain ont tout compris !!!!
Le mot d’ordre : Fais vite avant que la pu.
Après la Grande illusion du Tram Train, on remet ça avec ESTI plus !
On prend les mêmes ou presque.
Pour faire face à la crise et promouvoir le développement de l’emploi, un nouveau concept est né !
LE MULTI-POSTES.
On se glisse, on s’incruste on détruit et on SEM… pardon on propage le concept.
Une vraie stratégie de commando, digne de Harry à l’école des Sorciers, plus qu’un tour de passe/passe, de la GRANDE ILLUSION
Grâce à ce concept, des spécialistes sont nés et d’autres se forment:
- Directeur un jour, chargé de mission un autre, quelques brèves apparitions et l’illusion est parfaite ! (TECHNIQUE DU PILE ou FACE)
- Encore mieux, Directeur spécialisé un jour, Directeur à la concurrence le lendemain, Directeur de projet. « A bras cadabra » (TECHNIQUE DU CAMELEON)
- Autre style ; on attribut des postes de responsable qui n’existe pas « atelier + garage » on n’hésite pas à mettre des doublons sur des postes déjà occupés « logistique2 » on complète le tout par du suivi de projet et de l’infrastructure. (TECHNIQUE DE LA BOULE A FACETTE)
Moi je dis BRAVO, au-delà d’avoir bien évidemment les diplômes, l’expérience et la compétence dans les domaines pratiqués, On observe un schéma social exemplaire à dupliquer.
3 personnes pour environ 9 postes. (De vrais athlètes olympiques)
On appel cela de l’op……..
Non ! je vous laisse le soin de trouver les bon qualificatifs.
L’illusion est d’autant plus parfaite quand on sait :
- qu’une audite « sociale » a eu lieu.
- que la majorité du personnel n’est même pas informé des besoins en recrutement, en revanche le personnel, est libre de constater les nouvelles attributions !!!!!
- que souvent le navire vogue sans capitaine, voir sans
Et oui Dani Lary devrait venir prendre des cours à l’ESTI
(Ecole Supérieure Technique de l’Illusion)

4.Posté par GNEU! le 19/07/2013 08:21
Qu'ils apprennent à gérer des entreprises avant d'investir et de faire les beaux dans leur Range Rover Evoque! Mieux vaut se faire licencier que de bosser pour un patron pourri, de toute façon, c'est qu'une question de temps...

5.Posté par alex du sud le 19/07/2013 09:55
Bof, que des incompétents ces syndicalistes! Qu'ils prennent la place des patrons et on verra leurs résultats. ne sont bons qu'à se faire élire et ensuite profiter de tout pleins d'avantages (légaux bien sur....) à quand un vrai travail sur ces parasites?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales