Economie

Des zones franches pour remplacer la défiscalisation

C’est désormais une certitude, la défiscalisation va être modifiée. Les conséquences sur l’activité économique du BTP sont déjà importantes. La solution pour stopper cette hémorragie, serait d’étendre la zone franche urbaine de l’Est à toute l’île, propose Jean-François Maillot, président de l’association des acteurs économiques de La Réunion.


Des zones franches pour remplacer la défiscalisation
Les exonérations de charges sociales et de la taxe professionnelle contenues dans toute zone franche, intéressent de plus en plus les décideurs locaux. Plusieurs projets de zones franches sont en effet à l’étude.
Il y a d’abord celui de la future Loi programme : la zone franche globale. Elle ne concernera que trois secteurs d’activités : l’environnement durable, les TIC et l’agro-nutrition.
Il y a aussi le projet de Jean-Yves Minatchy. Le président de la chambre d’Agriculture défend lui, une zone franche agricole. “Exonérer les agriculteurs de certaines charges, leur permettrait de transformer leurs produits, et surtout de répondre aux appels d’offres des institutions locales, concernant les cantines scolaires”.
Il y a enfin le projet de zone franche rurale pour les communes de Sainte-Rose, Salazie et la Plaine des Palmistes, initiée par Stéphane Fouassin, maire et conseiller général de Salazie.
Jean-François Maillot, président de l’association des acteurs économiques de La Réunion, lui propose “de mettre toute La Réunion en zone franche”. Le chef d’entreprise met en avant les bons résultats générés par la zone franche urbaine de l’Est, depuis sa création.
Jean-Marc Nourby, directeur de la Maison de l’emploi, et un des principaux porteurs de la ZFU à l’époque, confirme. “La ZFU correspond à une attente. Selon les critères nationaux, une ZFU doit créer 3 000 emplois en quatorze ans, celle de l’Est aura atteint cet objectif en trois ans”.
C’est bien le secteur du BTP qui en est le moteur. “Les services sont aussi porteurs d’emplois”. Il est vrai que pour le seul premier semestre 2008, plus de 500 entreprises ont été créées dans l’Est.
“Etendre la ZFU de l’Est à toute La Réunion, serait bien sûr l’idéal dans l’absolu. Mais, il faudrait surtout montrer aux ministères concernés que dans l’hypothèse d’un tel projet, “le jeu des exonérations ne coûterait pas plus cher à l’Etat”.
“Que les exonérations contenues dans une ZFU ne sont qu’une réorientation des deniers publics. Cette ventilation différente occasionne un surcroit d’activité et une plus grande création d’emplois”.
“Et que la zone franche ne coûterait pas plus cher à l’Etat”, conclut Jean-Marc Nourby, directeur de la Maison de l’Emploi.


Lundi 20 Octobre 2008 - 06:43
Jismy Ramoudou
Lu 2029 fois




1.Posté par jean pierre le 20/10/2008 12:41
oui vous être le père fondateur avec Jean Marie Virapoullé de la zone franche. cette zone franche à rien apporter de plus sur Saint André les entreprise qui s'ouvre ferme aussitôt exemple du bois d' assis dans zone andropolis, les emplois ne son pas crée pas ces entreprise qui s' installe a part l'embauche de leur famille proche pendant la campagne électoral vous avez annoncer que la zfu crée trois emplois par jours donc un peu plus de 1100 emplois par an alors pourquoi le taux de chômage n'a pas baisser sur st-André c'est juste un effet d'annonce politique. d'autre part cette maison de l'emploi ne sert a rien aucuns jeunes qui est passer par vous à trouver un emploi c'est juste un joujou politique crée par Jean Marie Virapoullé a l'occasion de l'avant campagne pour faire de la politique politicienne et d'embaucher ses amies les enfants des élus et votre famille, fermer cette maison de l'emploi serais pas une très grande perte pour les jeunes de Saint-André.

2.Posté par mastercard le 20/10/2008 12:45
Il est dangereux de tout mélanger : le projet de zone franche globale ne peut être comparé à une ZFU (zone franche urbaine). De ce fait, on ne peut tout régler en demandant que tout la Réunion soit une ZFU.
Par principe, une ZFU suppose un zonage, c’est-à-dire une limitation dans l’espace. Une ZFU concerne des quartiers de plus de 10000 habitants, situés dans des Zones dites sensibles ou défavorisées. Pour déterminer ces zones, un certain nombre de critères sont pris en compte tels que le niveau du taux de chômage, la proportion de personnes sans diplôme, de jeunes, mais également le potentiel fiscal par habitant.
Les entreprises situées dans une ZFU bénéficient d’avantages fiscaux ou sociaux.
La zone franche globale elle –malgré son nom- n’est pas limitée : elle concerne toute La Réunion. Elle comporte des avantages fiscaux et des exonérations de charges non pas en fonction du lieu d’implantation mais du type d’activités.Dans le projet de loi de programme, 5 secteurs d’activités sont privilégiés et bénéficieront de taux de défiscalisation et d’exonération plus importants (80% au lieu de 50%) TIC, énergies, tourisme, agro nutrition et recherche/développement)
Plusieurs études comparatives ont été menées, notamment par la CCIR. Elles donnent un avantage incontestable à la zone franche globale : avec la défiscalisation sur les investissements, elle a l’avantage d’attirer les investisseurs.
La zone franche urbaine de l’Est est une bizarrerie : elle couvre les quartiers de plusieurs communes tout en étant centrée sur Saint-André.
On parle de la création de 3.000 emplois. Il faut se demander s’il ne s’agit pas d’emplois qui ont été transférés, qui ont suivis des sociétés qui se sont délocalisés, qui ont quitté une autre commune pour venir s’installer dans la ZFU.
La ZFU favorise surtout les sociétés de service et non les entreprises de type industrielle ayant besoin de matières premières à transformer et qui préfèrent rester près de leurs sources d’approvisionnement.

Enfin, la ZFU s’accompagne d’une obligation, d’une contrainte : il faut recruter une partie du personnel sur le territoire de la ZFU. Elle met en œuvre une sorte de préférence locale. Ce qui n’est pas le cas avec la zone franche globale.
En résumé, les différences sont les suivantes :
Limites territoriales pour la ZFU ;
Des avantages plus intéressantes et sur une durée plus longues pour la ZFGA ;
Préférence locale dans le recrutement de la ZFU
LA ZFU=sociétés de service

Enfin, dans un cas comme un autre, c'est l'Etat qui débourse. Or, il ne veut plus débourser plus!


3.Posté par Trouillomètre au maximum le 20/10/2008 17:53
Si au lieu de gaver davantage des patrons qui parfois se gavent déjà honteusement, on inventait la franchise pour les entreprises qui produisent réellement ? Celles qui créent de la vraie valeur ajoutée.

4.Posté par Eric le 20/10/2008 18:19
Pierre,

Il faut essayer d'être objectif dans ses critiques, et surtout savoir de quoi on parle.
Je t'invite à vérifier les chiffres du chômage auprès de l'INSEE (grant des stats) et tu verras que le chômage a baissé dans l'est et essaies de demander à la CGSS le nombre de DUE déposé par les entreprises qui concernent le périmètre de la ZFU

Bien à toi.

En ce qui concerne les retombées de cette ZFU, elle est positive mais meut l'être 10 fois plus à condition qu'il y ait une maîtrise du foncier de la part des municipalités concernées.

La Maison de l'emploi est apolitique et ne peut être l'objet d'une analyse empreinte de haine et de ressentiment animal.

5.Posté par nicolas de launay de la perrière le 20/10/2008 20:06
c'est n'importe quoi .. si la règle est la même pour toutes les entreprises, où est l'avantage concurrenciel pour le consommateur final ..? la ZFU n'a d'intérêt que si elle s'adresse partiellement à certains acteurs géographiquement déterminé..

6.Posté par marie de st andré le 20/10/2008 20:58
C’est faux de dire que la maison de l’emploi est apolitique à qui vous voulez faire croire cette énormité ? alors expliquer nous pourquoi tous les personnels de cette structure c’est des empoche politique ? je peux vous citer les noms des personnels fis d’élus, femme du chauffeur de l’ancien Maire, les militants de Jean Marie VIRAPOULLE, la femme du secrétaire particulier de Jean Maire Virapoulle … vous voulez que je continue la liste ? apolitique la Maison de l’emploi mon œil.
Pourquoi alors Jean Marie Virapoulle recevait la population à la Maison de l’emploi pour donner des bons de 50 € via le CCAS, pourquoi alors Jean Marie Virapoullé a délocalisé son bureau adjoint aux maires à la Maison de l’emploi, Pourquoi alors la Cirest était gérer depuis les locaux de la Maison de l’emploi c’est les administratif et le DGS qui descendais avec les parapheurs et pour les réunion divers c’était bien un outil très fort en politique d’ailleurs ça été crée pour gagner les élection municipal. Vous être obliger de dire apolitique maintenant parce que jean marie virapoullé n’est plus là et que maintenant il y a Eric Fruteau vivement 2009 pour qu’il remet de l’ordre dans cette Maison de l’Emploi et change de directeur.
Alors a politique mon œil !!!


7.Posté par didier R le 20/10/2008 20:59
La ZFU na rien rapport aux habitants de Saint-André c’est les gros patrons qui se sont implantés ici pour ne pas payer d’impôt et devenir plus riche que riche comme au loto
Concernant le taux de chômage sur Saint-André le chiffre de l’ Inesse ne correspond pas avec celle de l’ANPE et celle de l’ ANPE ne correspond pas avec le service économique de la Maire alors qui dit vrai ?. Les DUT est bien déposée par les entreprises qui s’installent sur la ZFU car il sont obligation d’embaucher un tiers des personnel habitant la ZFU mais voilà il fait des contrat de 6 mois pour ouvrir leur entreprises ensuite ses contrat ne soient pas renouvelle c’est juste un atrappe coulons ses DUT. C’est juste une grand perte d’argent pour l’état et les communes cette fameuse ZFU.


8.Posté par Shanga le 21/10/2008 12:42
Créoles,

vous êtes vos pires ennemis. Vous verrez très bientôt vos voeux se réaliser et vous verrez qu'un retour dans le pasqsé vous permettra de vous réveiller avec une gueule de bois.

Continuez à servir les intérêts de ceux qui vous méprisent, vous n'êtes bon qu'à cela.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales