Société

Des vaches malades à la Sicalait ? Les rumeurs les plus "folles" parcourent Bourg Murat

"Des personnes en congés" comme ultime explication. Le président de la Sicalait tente d'éteindre les rumeurs qui font état de maladies - telle la tristement célèbre ESB (vache folle) - sur des génisses maintenues dans l'enclos de la Sicalait pour une durée "exceptionnelle". En attendant, dans les étables de Bourg Murat, la suspicion a gagné du terrain.


Le président de la Sicalait évoque des retards "indépendants de notre volonté"
Le président de la Sicalait évoque des retards "indépendants de notre volonté"
Vache folle ? Brucellose* ? Ces maladies évoquent de très mauvais souvenirs à la filière bovine française. Il aura fallu qu'une dizaine de génisses soient maintenues dans les ateliers de la Sicalait à Bourg Murat (Tampon) au-delà de la période habituelle pour que les soupçons jaillissent dans le village.

Le schéma est simple : entre 8 à 15 jours après sa naissance, la génisse appartenant à l'éleveur est conduite dans les étables de la Sicalait où elle est portée jusqu'au vêlage. Au terme de 7 mois environ, la vache quitte la Sicalait pour être revendue à l'éleveur laitier qui peut, enfin, assurer sa production de lait.

Problème : depuis approximativement un mois, les éleveurs ne voient toujours rien revenir. L'une des explications pour que le délai de remise ne soit pas respecté tient dans la détection de maladies, nécessitant évidemment une seconde phase de contrôle.

Ce délai est d'autant plus scrupuleux, en temps normal, que "la Sicalait ne peut traiter elle-même les vaches laitières dans ses murs", affirment, catégoriques, les éleveurs. Ce serait un non-sens : "la Sicalait doit réceptionner le lait traité par les éleveurs, mais pas traiter elle-même."

Une dizaine de génisses retenues plus longtemps à la Sicalait

Depuis quelques semaines donc, les rumeurs courent. "12 génisses qui sont en pleine lactation sont toujours à la Sica depuis 1 mois. Elles auraient des problèmes aux pattes", dit cet éleveur. Le spectre de la maladie de la vache folle est évoqué. "La Sicalait ne rend pas les génisses parce qu'elle ne veut pas contaminer les élevages", affirme un autre. Le malaise, au moins dans les propos, est réellement présent chez les éleveurs. Ils ne comprennent pas ce retard inhabituel.

Les éleveurs se satisferont-ils de la raison invoquée par la Sicalait ? (photo d'illustration)
Les éleveurs se satisferont-ils de la raison invoquée par la Sicalait ? (photo d'illustration)
Interviewé sur les raisons de ce délai hors-norme qui a vu une dizaine de génisses retenues à la Sicalait, Patrick Hoarau, son président, calme les interprétations les plus osées. "Oui, ce retard est exceptionnel" commence par dire Patrick Hoarau, en première ligne du conflit Cilam il y a deux mois maintenant. "Les génisses concernées - un lot de 10 ou 15 - ont commencé à être livrées en début d'après-midi", assure-t-il (interview réalisée à 17h30).

Des retards à cause de "congés" en série ?

La raison de ce retard ne tient pas d'une levée de doute d'ordre sanitaire selon lui. Les éleveurs inquiets jugeront sur pièces. "Ce retard est dû sans doute à des personnes qui n'ont pas fait leur travail en temps voulu, au niveau des labos. Il y a eu des congés", explique Patrick Hoarau. "Il y a toujours deux analyses et les premières analyses n'ont pas été faites en temps voulu", poursuit-il, ce qui aurait eu pour conséquence de retarder l'ensemble de la chaîne soumise "au protocole". "Tant que le protocole n'arrive pas à son terme, on ne peut pas libérer l'animal", complète-t-il. "C'est le principe de précaution qui prévaut", ajoute-t-il fort justement. "C'est un retard exceptionnel indépendant de la Sicalait", affirme encore Patrick Hoarau, qui s'adresse finalement indirectement aux éleveurs interrogatifs. Il faut savoir que la coopérative bien connue des Réunionnais réceptionne chaque mois entre 30 à 35 génisses. "Pour réceptionner un nouveau lot de bêtes, il faut avoir rendu celles qui sont présentes."

"Pas de souci majeur" selon la DAAF

Le terme de "protocole" fait réagir un fin connaisseur de l'élevage laitier. "S'il y a eu un protocole à respecter, cela veut bien dire qu'il y a eu des problèmes", souffle-t-il. Où est la part de vérité ? Le Directeur de la DAAF (Direction de l'Agriculture) y répond sans doute en partie en expliquant qu'il n'y a eu, à sa connaissance, "aucun souci avec la Sicalait. Les analyses faites n'ont pas soulevé de souci majeur", affirme-t-il.

Patrick Hoarau livre une lecture moins assurée lorsqu'il s'agit de démentir les rumeurs de maladies attaquant les pattes des bêtes. "Je ne sais pas s'il y a eu des cas comme ça. Nous avons, nous, suivi le protocole (un protocole interne et non assuré par la direction des services vétérinaires, explique P. Hoarau). Si on le respecte pas, on ne livre pas", réitère-t-il. Le président de la Sicalait voit dans cet emballement l'oeuvre d'anciens éleveurs qui auraient une dent "contre la Sicalait". Le message est passé.

Toujours est-il que les éleveurs que nous avons pu interroger demeurent quant à eux unanimes sur un point : la rétention d'information de la part de la Sicalait. "La Sicalait nous cache les problèmes qu'elle a pu détecter", explique cet éleveur.

D'autres rappellent aux autorités un précédent sanitaire qui a marqué certains dans le milieu. "En 1997, ils ont camouflé un abattage chez un éleveur dont les vaches étaient atteintes d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB)", se remémore ce professionnel. Invérifiable en l'état.

------
* La brucellose est une affection contagieuse qui touche principalement les bovins et qui est provoquée par la bactérie Brucella abortus.
Vendredi 26 Juillet 2013 - 20:10
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2468 fois




1.Posté par sicalam le 26/07/2013 22:26
la sicalai li ganye pli darzen vec silam kavek lè vach .
nen plis e touch lé dividande de lurcopa

2.Posté par GANG MAFIA le 27/07/2013 08:51
Depuis le temps que l'on dit que la SICALAIT et toute l'organisation qui tourne autour est une organisation mafieuse. Opacité totale, réseaux puissants qui instaurent la terreur chez les petits éleveurs, maitrise des canaux de financements, du foncier, des canaux d'approvisionnement et de distribution ... puissants lobby, franc-maçonnerie ...

Et dire que cette organisation est citée comme exemple parfois alors qu'en réalité, quand on la voit de l'intérieur, on constate qu'elle broie et qu'elle écrase toute une chaine de petits éleveurs qui sont réduits et maintenus dans un état de servage !

Ils ont même conçus un logiciel qui leur permet de déterminer exactement le revenu de l'éleveur puisqu'ils savent précisément ses coûts (ils lui louent le terrain ou le financent, ils lui vendent le bétail, ses aliments, et au final, ils rachètent la production). Ils sont ultra-dominants dans chacun des éléments de la chaine et les petits éleveurs n'ont aucun pouvoir de négociation ni aucune marge de manoeuvre.
Ils ont d'ailleurs veillé à ce qu'il n'y ait que de petites exploitations pour diviser les sources de contestations possibles et pour éviter de devoir affronter une résistance puissante.

C'est un scandale économique et une honte pour notre île mais on dirait que l'Etat a choisi de fermer gentiment les yeux et de continuer à distribuer des subventions massives à tout ce petit monde.

On constate maintenant le pouvoir exorbitant de cette organisation intégrée puisqu'ils sont capables de dissimuler des scandales sanitaires ...

3.Posté par ange le 27/07/2013 20:32
ok d'accord ..... j'ai un boeuf bourguignon de je ne sais où qui marine de pui ce midi ...je fais quoi ?

4.Posté par le samaritin le 28/07/2013 20:46
bonjour,c'est pas la première fois que n'a ESB à la réunion (3 élevages abattues en discrétion )est ci les teste de cervelle pour déterminer ci il y a ESB oui ou non il faudrait en plus le teste ADN parce que souvent un échantillon les utiliser pour 2 ou 3 vaches(la cervelle,ou ci non les passer dans le micro onde) est oui...

5.Posté par ancien éleveur laitiers le 07/08/2013 08:16 (depuis mobile)
Moin mi dit ke la sicalait cest bonne bézeur largent !! Oui bona cest voleur zot i uze la filière lait!! Kan i dit lei gros i mange lei ti lei vré mm ! --"
La pkoé i dit pa la vérité pkoé cache au éleveurs ke lei genisse na maladie !?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales