Faits-divers

Des scootéristes organisent un guet-apens pour détrousser un père et son fils

Ce mardi soir, à Sainte-Clotilde, une dizaine de jeunes en scooter ont organisé un traquenard pour dévaliser une voiture.


Photo d'illustration
Photo d'illustration
Leur technique semble bien rodée. Ce mardi soir, une dizaine de jeunes ont pris pour cible une voiture et ont tenté de la dévaliser, vers Ravine Patate à Durand, à Sainte-Clotilde. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que ce genre d'agression se déroule sur le boulevard sud. « Je me rendais chez des amis avec mon fils, explique le conducteur. On avait remarqué de nombreux jeunes en scooter qui tournaient dans la zone, sans casque ». Lorsqu’ils sortent du rond-point de la Trinitié, deux d’entre-eux, installés sur leur deux-roues, leur crient : « Vous avez essayé de nous tuer ! ». L'homme de 66 ans s'étonne, car aucun choc n’a été perçu... ll s’agit en réalité du début de leur plan pour piéger leurs victimes.
 
A l’entrée du rond-point suivant, le même scooter les dépasse, se place devant la voiture, s’arrête  et recule pour les coincer. Le conducteur sort alors du véhicule pour s’expliquer. « Derrière moi, trois autres jeunes sont arrivés. L’un d’eux m’a mis un coup de pied dans le ventre, totalement gratuitement », raconte-t-il. Pendant ce temps, du côté passager, cinq autres délinquants font leur apparition. « Ils ont tenté d’ouvrir la boîte à gants, sans réussir, et ils m’ont fait les poches », précise l’adolescent de 16 ans. « J'ai réussi à rester calme, je pense que c'est le mieux à faire dans ce genre de situation ». Par chance, lui comme son père avaient oublié leurs portables ce soir-là.

Pendant ce temps, des automobilistes dépassent le lieu de l'agression, mais ne prennent pas la peine de s'arrêter. Dans la confusion, la portière de la voiture se referme sur la main du conducteur. « J’ai alors simulé et crié qu’on m’avait cassé le bras, et ils ont pris la fuite », se souvient-il. Heureusement, rien de cassé pour les deux victimes, qui sont tout de même assez choquées. Les apprentis car-jackeurs, eux, sont repartis avec un butin plutôt léger puisqu’ils n’ont réussi qu’à voler… la bouteille de champagne destinée à leurs hôtes.
Jeudi 24 Décembre 2015 - 13:21
M.A.
Lu 7818 fois




1.Posté par Caffreman le 24/12/2015 13:49
A Maurice aussi cela existe:
Des jeunes qui vous disent : "tu m`as regarder dans les yeux"
et la ils vous tabassent à cause de cela.
Ou ceux qui prétendent que vous avez agacer leur sœur mais finissent par vous piquer votre argent.
Les gens savent inventer pour voler.

2.Posté par almuba le 24/12/2015 15:19
Phénomène hélas récurrent dans notre belle île où une poignée de racailles se fout totalement du code de la route, du respect, des forces de l'ordre etc.....
Pas plus tard que ce matin devant la poste des Camélias, un de ces abrutis, sans casque, faisait de la roue arrière sur une moto sans doute volée, sans plaque et totalement débridée, en toute impunité.
Il n'a a pas un soir où voitures et motos pétaradantes s'en donnent à coeur-joie sur la tranchée couverte du boulevard Sud.
Chaque matin, ce sont des cannettes de bière, de rhum, de despérados etc.. qui jonchent le sol en face du stade de champ fleuri, près de l'esplanade d'aérobic.
Et jamais un représentant de la loi pour un contrôle dans ce secteur bien localisé.
Plus facile de se poster à un carrefour pour surveiller les défauts de ceinture et les téléphones au volant.

3.Posté par madibastard le 24/12/2015 15:34
Merci pour l'info, si on me fait le coup je rétrograde et j’accélère en mode bowling, si une ou deux racailles restent par terre on viendra les rechercher avec la police.

4.Posté par Thierry le 24/12/2015 16:04
Bon conseil madibastard ... à retenir. Après tout, ce serait non assistance à personne en danger, soi-même.

Et dans un tel cas, je vous laisse gratuitement deviner qui ira en taule ?

5.Posté par Olivier Montfort le 24/12/2015 16:43
Je ne veux pas toujours critiquer la Police car beaucoup font le job, mais je dois reconnaitre, que très souvent, trop souvent ils n'arrêtent pas les bougs sur leurs scooters tout simplement parce qu'ils savent qu'ils ne pourront pas payer l'amende, par contre si vous avez la malchance d'avoir l'allure d'être apte à payer une quelconque amende pour un prétexte futile alors là vous êtes arrêté et dépouillé par la Police, amende plus points de permis etc..Et si vous osez vous rebeller en criant " l'injustice" vous avez outrage à agent...

6.Posté par muppets le 24/12/2015 17:01
Avec moi ça va être sportif, mon pick up va lui écraser son beau scooter volé et ptet sa gueule avec !

7.Posté par Ray_au_Port le 24/12/2015 18:21
Entre ces abrutis ou moi, j'ai déjà choisi : je roule dessus ! ! !

8.Posté par noe le 25/12/2015 06:01
On n'est plus en sécurité nul part chez nous ...
La justice est laxiste !
Doit-on se faire justice soi-même ? se déplacer "armé" ?

9.Posté par dègue le 25/12/2015 07:32
et oui, c chacun pour soi ma bonne dame...
Mais interdiction de se défendre ; la loi oblige.
Et bien sûr, ces petites têtes d'anges ont bien des raisons expliquant leur connerie :
problèmes familiaux, papa boit un peu trop, maman crie bcp ; plantage scolaire, les profs n'ont pas su voir le génie en eux ; absence de valeurs, "c quoi donc i dit lui ?"...
Donc, n'éduquons pas nos jeunes ; élevons les (comme les cochons)...

10.Posté par Puce974 le 25/12/2015 09:24
Ça fait depuis 1981 que ce pays part en vrille!

11.Posté par non à l''''''''''''''''arrogance le 25/12/2015 10:54
malheureusement si on roule sur eux, c'est nous qui allons en prison, eux ils ont toujoiurs des circonstances atténuantes, des raisons pour violenter et voler! On est dans une société où devant la justice, les victimes deviennent les coupables et les coupables les victimes

12.Posté par Lf le 25/12/2015 11:28 (depuis mobile)
La même équipe qui a essayé de me faire le meme genre de coup: moi j'ai foncé dans le tas et ils sont écartés.

13.Posté par Alice le 25/12/2015 14:18 (depuis mobile)
Des trous du cul. Des merdeux. Des Caniards.

14.Posté par PHILIPPE le 25/12/2015 19:03
Il m'est arrivé la même chose à montgaillard hier après midi vers 15h45, deux caniars d'environ 18 /20 ans allumaient de gros pétards qu'il balançaient sur les voitures qui passaient, quand ce fut mon tour de passer, un des deux a balancé un pétard allumé devant ma voiture, je les ais regardé l'un des deux me dit "quoça la fait na un problème quoué", je me suis arrêté j'ai tiré mon frein à main, je leur ai dis "mi languette zot deux" j'ai fais semblant d'ouvrir mon coffre, dès que je me suis retourné, ils avaient disparus comme par enchantement... en tout cas .... je suis toujours sur mes gardes... je peux répondre... et pas de quartier...

15.Posté par anonyme mouse le 26/12/2015 04:50
@post1 caffreman
c'est pour cela que je conseille tout le temps aux touristes de ne surtout pas s'arrêter dans ce cas là et de se rendre directement à la station la plus proche plutôt que de se faire lyncher... au moins à Maurice les stations de police sont ouvertes 24/7 ce qui n'est pas la cas à la Réunion ;)

16.Posté par La vraie Candide le 26/12/2015 09:47
Je reprendrai la phrase de Sarko :il faut nettoyer au Karcher la cité. Que fait la justice?Que font les forces de l'ordre?Que fait le gouvernement socialiste? Il conforte ces comportements. Nous devrions agir comme dans les pays arabes. Un vol pour de tels faits: :un doigt coupé ou une main coupée selon la nature du délit. Voler parceque la faim fait mal serait juste acceptable. Mais les cas de violences gratuites nous ne devons plus les accepter. Notre société réunionnaise se meurt car l'éducation n'est plus la même , nous sommes dans une société de consommation qui crée et façonne de telles attitudes. Et les parents qui démissionnent trop facilement de leurs rôles. J'ai honte pour ces jeunes. Honte à eux. Les jeunes doivent tous repartir en formation. Nous ne pouvons plus admettre que la société fasse d'eux des assistés du RSA. Il faut à nouveau rendre le service militaire obligatoire. C'était une erreur de Sarkozy de l'enlever, certes il aurait fallu revoir le dispositif car coûtant très cher à la Nation Française mais ne plus le rendre obligatoire a provoqué une augmentation des jeunes bandits mineurs bien souvent. Le système carcéral n'étant pas forcément la solution la meilleure pour des jeunes désœuvrés mais il faut tout de même trouver des solutions à tant de violences gratuites et de plus en plus fréquentes ici chez nous. Sanctionnons les en leur donnant des travaux forcés à faire devant la masse populaire. Les faire honte cela peut marcher.

17.Posté par Petit encart révélateur le 26/12/2015 10:24
Punir un délinquant n’est pas non plus une « indignité » quelles que soient les excuses qu’on puisse lui trouver … on ne devient pas nécessairement un voyou du seul fait qu’on soit « jeune », pauvre, immigré ou chômeur !
Trop de juges et de « criminologues » y répugnent après avoir été élevés au laxisme soixante-huitard de nos belles âmes et penseurs germanopratins, devenus les prêtres d’une bien-pensance qui engourdit nos sociétés développées. Chaque individu a les mêmes droits mais aussi les mêmes devoirs et un pauvre, un immigré, un jeune n’a pas plus de droits ni moins de devoirs du fait qu’il est pauvre, immigré ou jeune ! Un délinquant est d’abord un homme responsable avant d’être un « pauvre délaissé voire corrompu par la société ». Tous les pauvres ne sont pas des délinquants ni tous les « jeunes » de banlieue au chômage !
La répression bien sûr, il la faut pour les cas graves mais l’important est d’éviter qu’il y ait des fautes sans punition or, beaucoup trop de juges semblent avoir un problème avec la tolérance zéro ou la simple punition et refusent d’admettre la réalité de l’engrenage !
L’ « excuse » peut éventuellement jouer au premier délit pour en atténuer la sanction et redonner une chance à notre délinquant mais la récidive relève du redressement. Il faut donc s’en donner les moyens. Si l’on ne peut rétablir le service militaire pour tous qui était une vraie école de civisme et de citoyenneté par le mixage social et l’apprentissage de la discipline et de l’effort, les expériences de redressement/réinsertion des voyous volontaires dans des structures à encadrement de type militaire, s’avèrent positives dans la grande majorité des cas. L’esprit de responsabilité ne disparaît donc pas chez les voyous, il suffit souvent de les mettre en situation de recouvrer leur honneur d’homme et de leur montrer où il se situe.
Pour les voyous de plus de poids, il restera la prison … ou comme étape intermédiaire, pourquoi ne pas rétablir tel ou tel châtiment corporel administré en public donc au vu et su de tous, dont l’effet dissuasif serait certainement plus fort pour nos jeune machos et petits délinquants que la prison dont ils se targuent après coup auprès de leurs copains et des filles du quartier ?
Quant aux « irrécupérables », multirécidivistes et grands délinquants responsables de la plus grande part des crimes et délits, ils ne sont que quelques milliers disséminés dans le millier de zones sensibles répertoriées. La police les connaît fort bien et il suffirait que le gouvernement ait enfin la volonté de mettre en œuvre une répression ciblée et organisée que les juges seraient bien obligés d’accompagner sous l’avalanche des faits et des preuves, sauf à faillir à leur mission.


Source : "Alain Teyssonnière de Grammont"

Pour en savoir plus, allez donc faire un tour sur son site à l'intitulé : "Bien-pensance et penser faux ... levez-vous les Français, la France à redresser et l'Europe à refaire !"
 

18.Posté par Pamphlétaire le 26/12/2015 10:48
Quand un agriculteur découvre une mauvais herbe ou graine, il l'a détruit pour qu'elle ne se reproduise pas : c'est la logique et la meilleure des solutions pour ne pas polluer la planète avec des produits chimiques et dépenser de l'argent... Il faut faire de même avec ces individus néfastes car les remettre dans le droit du chemin, c'est peine perdue pour 99% d'entre eux avec la création de postes publics de psychologues, de surveillants, de centres de réapprentissage, etc. Ils ne nuiront plus et la Terre sera débarrassée de malfaisants en qui le Diable a élu domicile.
Je peux ajouter qu'il y a quelques années à Marseille, un groupe de deux malfaisants agissez ainsi :
ils attendaient à un feu tricolore qu'une automobiliste seule à bord s'arrête au feu rouge en première position. L'un des deux allait à l'avant droit de la voiture et pissait sur la voiture. La femme choquée, indignée, sortait de sa voiture plus ou moins en furie et allait vers celui qui pissait lequel partait en courant. Le second individu s'introduisait dans la voiture dès que la femme était sortie de l'habitacle et qui avait laissait le moteur en marche, et il démarrait en trombe quitte à renverser la conductrice pour voler la voiture...
Quand je dis que la justice est insuffisamment sévère et que les malfaiteurs progressent en actes malfaisants et en nombre avant qu'une infime partie d'entre eux soient arrêtés et surtout condamnés à quoi pour les faire trembler de peur afin qu'ils ne recommencent...
Et si la victime intervient méchamment contre le malfaisant c'est elle qui sera plus poursuivie que le malfaisant. Cherchez l'erreur ou la solution réelle pour faire cesser ces actes. Merci aux ministres de l'Intérieur et de la Justice.
Juste un rappel par un lien concernant le général Bertrand Soubelet mis "au placard" par le gouvernement qui l'avait précédemment nommé au poste qu'il occupait quand il avait été interrogé par les députés sur la délinquance pour avoir dit des vérités dont certaines se passaient dans le département..."13". Le premier lien est l'audition intégrale et dure 1 h 24 min, le second est une copie de certaines vérités pas bonnes pour le gouvernent et des ministres...

http://www.dailymotion.com/video/x18momz_audition-du-general-bertrand-soubelet-dir-des-operations-et-de-l-emploi-de-la-gendarmerie-nationale_news
https://www.youtube.com/watch?v=pMwZkLe9W-E

19.Posté par Petit citation révélatrice le 26/12/2015 12:38
Pourtant, il y a longtemps et ici même que je la martèle celle-là : “L'homme est un apprenti, la douleur est son maître. Et nul ne se connaît tant qu'il n'a pas souffert. C'est une dure loi, mais une loi suprême, vieille comme le monde et la fatalité, qu'il nous faut du malheur recevoir le baptême et qu'à ce triste prix tout doit être acheté...” (Alfred de Musset)

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 09:45 Saint-Louis: Un conducteur heurté par un bus

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales