Social

Des salariés de la Cise en grève


Plus d'une centaine de salariés sur les 184 employés à la Cise-Eau Réunion, société de gestion et distribution de l'eau, est en grève depuis ce matin.

Ils ont décidé ce mouvement social afin de montrer leur mécontentement à la direction qui "n'entend pas nos revendications", expliquent les représentants syndicaux. "Nous manquons cruellement de personnel, du coup, nous sommes confrontés à une surcharge de travail", explique Nicolas Balmine de la CGTR.

"Aujourd'hui nous avons plus d'abonnés pour moins de personnel, c'est difficilement gérable", poursuit le syndicaliste qui regrette que les intérimaires subissent selon eux une charge de travail aussi importante que des titulaires ne soient toujours pas embauchés.

Pour la direction "c'est un peu flou et désordonné"

Une réunion entre la direction et les représentant syndicaux s'est déroulée vendredi dernier, rencontre qui n'a pas été satisfaisante pour les syndicats. Du côté de la direction, on comprend mal les attentes des grévistes. "J'ai reçu un préavis de grève avec comme motif 'conditions de travail'. C'est un peu flou et désordonné. J'ai donc demandé que l'on m'adresse une liste de revendications, ce qui a été fait lundi dernier. Je constate que ce sont des problématiques qui sont déjà évoquées en CE", explique Jean-Paul Gadouais, le directeur général.

Ce dernier affirme que les rapports humains à la Cise sont "globalement bons" et qu'il n'y a pas de raison spécifique à cette grève, si ce n'est le renouvellement récent du bureau des représentants du personnel. Demain, un CE extraordinaire est prévu de longue date. Il s'agira sans doute pour les salariés de faire passer leur message, et pour la direction, de tenter d'apaiser les esprits...
Mercredi 6 Octobre 2010 - 12:25
Melanie Roddier
Lu 1399 fois




1.Posté par noe974 le 06/10/2010 12:58
On voit que les échéances électorales arrivent .
Les syndicats en profitent pour pousser des travailleurs sur le chemin de la grève en leur promettant monts et merveilles dans cette conjoncture mondiale difficile.
Ces syndicats abusent du droit de grève : ils doivent être sanctionnés .

Ceux qui ne veulent pas travailler doivent laisser leur place aux autres

La protection des soi-disants travailleurs doivent être revue et corrigée , elle ne laisse pas aux patrons des marges de manoeuvre (= licenciements)

2.Posté par Ciseau le 06/10/2010 15:56
Il n'y a pas que des conditions déplorables de travail, il faudrait voir surtout quel est le salaire de l'employé , qui pourtant, brasse des sommes faramineuses

3.Posté par andré le 07/10/2010 19:28
a noé974 question etes vous un salarié ou un patron?dans le deuxieme cas je comprend votre reflection celle patron sinon je vous invite un moi de travail dans les ramparts suspendu avec une corde pour faire des réparation de canalisations pour 1400 ueros brute et on en reparle de ceux qui ne veule pas travaillé

4.Posté par andré le 07/10/2010 19:38
du moment qu on a un travail on doit dire oui merci comme au temp de la construcion de la tour effel?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales