Economie

Des réservoirs de carburant au Nord

Cela un an déjà que la préfecture étudie le projet d’installer des réservoirs de carburant du côté de Sainte-Marie ou Sainte-Suzanne. Il s’agit de prévenir une catastrophe sur la route du Littoral ou un cyclone.


Des réservoirs de carburant au Nord
Il reviendra sans doute à la CINOR de proposer le futur site de ces réservoirs de carburant au Nord. Au final, c’est la préfecture qui jugera de l’opportunité de l’endroit choisi pour installer ces immenses citernes.
“La décision devrait intervenir d’ici peu”. Pierre-Henry Maccioni, préfet de La Réunion, a lancé ce projet, il y a un peu plus d’un an. L’objectif est stratégique et économique. “Ce qui permettrait en cas de non possibilité d’utiliser la route du Littoral ou de cyclone, de garantir une économie en matière de Jet pour les avions”.
En ce qui concerne la route du Littoral, le problème de circulation se posera surtout au début des travaux de la construction du nouveau projet. C’est-à-dire à partir fin 2009, normalement.
La Région Réunion continue à réfléchir au meilleur phasage : c’est-à-dire l’utilisation de la route du Littoral, tout au long des travaux. Ce qui ne sera pas facile.
Car, les gros moyens nécessaires au remblaiement de la future route sur la mer, vont sans nul doute fragiliser la falaise, alors que les usagers ne pourront utiliser que la voie, côté montagne pendant les travaux.
Si le projet de réservoirs de carburant au Nord, est acté, il s’agit désormais de choisir le site qui va les recevoir. “C’est à l’intercommunalité et aux municipalités de se déterminer”, a dit le préfet de La Réunion. C’est ce qu’avait fait Jean-Paul Virapoullé pour la mairie de Saint-André et la Cirest, l’année dernière.
C’est un terrain à proximité de l’usine de Bois-Rouge qui avait été proposé à la préfecture. Le périmètre de sécurité pour ce genre de stockage était réglementaire, et il y a eu alors un accord de principe.
Malheureusement pour la préfecture, il y a eu les élections municipales, la population de Saint-André a remplacé Jean-Paul Virapoullé par Eric Fruteau. Le nouveau maire, soutenu par l’Association du temple de Bois-Rouge, a fait savoir que le conseil municipal ne voulait plus du projet.
Les citernes seront donc construites soit à Sainte-Marie, soit à Sainte-Suzanne.

Jeudi 18 Septembre 2008 - 07:02
Jismy Ramoudou
Lu 1240 fois




1.Posté par Coquesigru le 18/09/2008 08:15
Cela semble une excellente idée, c'est même surprenant que cela n'est pas été fait plutôt. Surtout que le chantier route littorale n'est pas encore sur les rails.

Comment a été envisagé l'approvisionnement des citernes nord : Camions citernes (circulant la nuit de préférence), pipeline ou terminal pétrolier?

2.Posté par Trouillomètre au maximum le 18/09/2008 08:54
Des citernes à Gillot même, au pied des avions :
Trop facile ?
Pas assez cher ?
Trop pratique ?
Il vaut mieux envoyer des norias de camions citerne faire le trajet Pointe des Galets vers Sainte-Marie, Sainte-Suzanne, Bois Rouge, Sainte-Rose par exemple (ou Saint-Philippe, pourquoi pas ?) pour remplir des cuves là bas, et ensuite utiliser des norias avec les mêmes camions citerne pour aller ravitailler les avions en sens inverse vers Gillot ...
Une autre solution géniale qui est dans le même ordre d'idée : Installer nos cuves de kérosène à Maurice ou Rodrigue et les envoyer par pipe line à la Réunion. Pas vers Gillot-Airport hein ! Vers des cuves qui seraient à l'Entre-Deux.
Tiens ... Dorénavant quand j'aurai besoin de faire mon plein de bagnole, j'irai à Cilaos, parce que le trajet Saint-Denis / Cilaos, c'est plutôt pratique et bon marché.

3.Posté par djelal le 18/09/2008 10:05

On se moque vraiment de nous !

Et les citernes vous les remplissez comment ? Soit il faudra un terminal pétrolier en face soit .... hé ! hé! DES CAMIONS , qui viendront du Port (oups!!)

Dans bien des endroits du monde (la majorité), on ne voit aucun camion citerne entrer dans les aéroports et tous n'ont pas un terminal pétrolier en face. Effectivement une ou deux citernes tampon suffisent à ne pas être en rupture et ? et ?? comment les remplissent ils ??
Avec un PIPE LINE !
C'est bête un tuyau direct du terminal à la cuve tampon. Sont fort ! Nous on y a jamais pensé ?
Et en poussant un peu le raisonnement on pourrait faire une zone de stockage Est pour également les livraisons aux stations et usines des allentours

Combien cela couterait il ? certainement moins que les appels d'offres de la CCI pour le camionage du carburant !
A moins que celui qui attribut les marchés y trouve un intérêt, on est habitué avec la CCI. Faudrait pas tout changer d'un coup.
Moins que les risques d'accident de toutes ces matières inflammable lancées sur les routes avec quelques fois des chauffeur qui se croient en 206 TDI.
Moins que toute la pollution engendrée par tous ces va et viens. Les camions livrant les stations et les usines pourraient également être plus petits.

Bon et puis, si on fait une route en digue (et là on se moque encore de nos poires) c'est une bonne occasion de faire passer un tuyau (juste dessous ou à côté de la voie vélo promise dans le projet par exemple)...

4.Posté par Trouillomètre au maximum le 18/09/2008 14:11
Ca coûterait combien un pipe line FROM Pointe des galets TO Gillot ?
A mon humble avis : une bouchée de pain si l'on compare aux tarifs pharaoniens de tous les projets que l'on a vu et que l'on verra.
Considérant en effet, comme le dit 'djelal', que cela pourrait être fait dans la future route 'en corniss', et même dans le futur boulevard nord. (le sud aurait pu être également pensé pour ...).
Quant à l'argument que les cuves sont nécessaires avant la mise en chantier de la route en corniss, je crois que c'est du gros pipeau. On pourrait autoriser des convois exceptionnels de nuit. D'ailleurs c'est ce qu'il se passera forcément, et pas que pour le kérosène ...
Qui vivra verra !

5.Posté par letrangedepeintdemi le 19/09/2008 14:33
heureusement que vous êtes là sinon comment la réunion se développerait, on se le demande !!! ... vite prenez le pouvoir et en un claquement de doigt tout sera réglé ... tout est tellement facile, quand on vous lit !!!

6.Posté par Didier R le 25/11/2008 07:25
je veux pas des 2,5 millions d' Euro pour la Mairie!

Ce qu'il faut savoir l'implantation de la SRPP sur le site de Bois Rouge allaient rapporter 2,5 millions d'euros en taxe professionnel dans les caisses de la ville par ans.
« Par orgueil parce que c'était un projet de Jean-Paul Virapoullé, Eric Fruteau à refuse ce projet ».

A vous de Juger...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales