National

Des policiers en colère manifestent en pleine nuit sur les Champs-Élysées


Des policiers en colère manifestent en pleine nuit sur les Champs-Élysées
Une scène inédite s’est déroulée cette nuit sur les Champs-Élysées avec une manifestation de policiers en colère contre leur situation. "Nous sommes à bout ", expliquent certains d’entre eux. Leur effectif n’a pas été précisé, mais plusieurs dizaines de véhicules banalisés et réglementaires ont défilé sur l’avenue la plus célèbre du monde. Ces membres de la police réclament plus de moyens et davantage de fermeté de la part des responsables.

Cette mobilisation, non syndicale, intervient dix jours après la violente agression à Viry-Châtillon qui avait gravement blessé quatre policiers. Selon les autorités, une dizaine de personnes encagoulées auraient jeté des cocktails Molotov dans le véhicule de police, près de la cité de la Grande Borne, à Grigny, et les auraient bloqués à l’intérieur. Presque deux semaines après les faits, un adjoint de sécurité se trouve encore entre la vie et la mort.

 
Mardi 18 Octobre 2016 - 10:49
Lu 1874 fois




1.Posté par Fleur le 18/10/2016 12:32
Je les approuve totalement. Ce gouvernement est un gouvernement laxiste. Beaucoup de gradés dans la maréchaussée ou la police dénoncent les faits, et on ne fait que les remercier... Courage à ces hommes !

2.Posté par RIPOSTE974 le 18/10/2016 14:30
La place d'un flic est de protéger le citoyen et non de manifester dans la rue .

C'est le monde à l'envers et pas étonnant qu'un artiste comique ait pu le dire :
La police, c'est un refuge pour les alcooliques qu'on n'a pas voulu à la SNCF et aux PTT. Source : Le flic
Coluche
Artiste, Comique (1944 - 1986)

3.Posté par antiflic le 18/10/2016 17:15
Qui assurait le service d'ordre ?
ils sont dangereux, ils sont armés ces gugusses

4.Posté par Dazibao le 18/10/2016 19:18
Pourquoi ne vont-ils pas manifester à la Grande borne où aux 4000?


5.Posté par GIRONDIN le 18/10/2016 19:24
Et le droit de réserve ? Ce n'est pas bien de ne pas respecter la loi! Que fait la police?

6.Posté par Miro le 18/10/2016 20:33
Ce gouvernement populo-socialo n'a aucune honte ! les forces de l'ordre ont mille fois raisons de manifester leur mécontentement face au laxisme de leur autorité de tutelle. Si vous étiez (mais vous ne l'êtes pas) un policier, comprendriez vous que le délinquant que vous avez arrété à bon escient, avec moulte preuves de violation à la loi à l'appui, soit libéré en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire ? je dis aux policiers, ne manifestez plus dans un quartier de ville , ... rendez vous directement à l'Elysée et exigez, par la force si nécessaire, que votre travail soit reconnu et que le (les) délinquant(s) soit(ent) sous les verrous et pour longtemps ! ....

7.Posté par L'Ardéchoise le 18/10/2016 21:02
@ 2 :malgré tout le bien que je pense de Coluche, je ne trouve guère judicieux d'utiliser un sketch qui date d'il y a quarante ans, et ne suis pas sûre qu'il l'aurait refait aujourd'hui.
Que vous le vouliez ou non, les choses ont évolué, tout comme la formation des agents de la Police nationale.

Les policiers manifestent parce que leurs conditions de travail vont de mal en pis.
Les suppressions de postes sous Sarkosy (promesse tenue...) n'ont pas été compensées par la minimaliste création de nouveaux postes sous l'actuel gouvernement (promesse non tenue...).
L'équipement (ceux qui veulent avoir des gilets pare-balles efficaces les achètent sur leurs deniers), le parc automobile, les contraintes diverses et variées ne font pas de ce métier une sinécure, loin de là !

8.Posté par Dazibao le 19/10/2016 01:49
@6
"Si vous étiez (mais vous ne l'êtes pas) un policier, comprendriez vous que le délinquant que vous avez arrété à bon escient, avec moulte preuves de violation à la loi à l'appui, soit libéré en moins de temps qu'il ne faut pour l'écrire ?
..................................
La faute à qui?

1. A ceux qui font les lois, c'est à dire les représentants des français qui généralement revotent pour les mêmes à chaque élection faisant que le système juridique n'est plus adapté.

2. Les juges. Il faut leur enlever ce pouvoir discrétionnaire de "pouvoir souverain". Ils sont là pour appliquer les lois, pas pour se considérer comme une caste. Le malheur c'est le principe de leur indépendance qu'ils brandissent à chaque mis en cause.

3. L'énorme pouvoir de "classement sans suite" accordé aux procureurs.

9.Posté par Dazibao le 19/10/2016 01:55
Ils peuvent manifester autant qu'ils le veulent. Ils feraient mieux d'aller tordre le cou à leurs syndicats totalement inféodés aux partis politiques..


Vous prenez Synergie police (quasi créé par Guéant, Gaudin tous deux condamnés pour avoir détournés les frais de missions des policiers) et dirigé par le nommé Beschiza simple officier de police.


Journal LE MONDE du 21.04.2010

"Un nouveau préfet, Christian Lambert, a été installé, mardi 20avril en Seine-Saint-Denis, par le président de la République, un sous-préfet devrait bientôt y faire son apparition : Bruno Beschizza, syndicaliste policier et tête de liste UMP aux élections régionales dans le département, devrait être nommé sous-préfet hors cadre, par la volonté expresse de Nicolas Sarkozy. Quitte à tordre un peu les règles de droit.

Bruno Beschizza est entré en politique par surprise et sur une idée de Claude Guéant, le secrétaire général de l'Elysée. Les deux hommes se connaissent bien, depuis 1995, du temps où Claude Guéant était directeur général de la police nationale et Bruno Beschizza déjà secrétaire général de Synergie. Il s'agit du deuxième syndicat d'officiers de police : il se dit "indépendant à l'égard de tout parti politique" mais est assez ouvert aux réformes du ministre.


Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur, a appris à apprécier le jeune commandant et il a été décidé, à l'été 2009, de le présenter comme tête de liste en Seine-Saint-Denis. La présidence de la République a attendu le résultat des élections professionnelles du 28 janvier. Synergie a obtenu 44,4 % des suffrages, contre 53,14 % pour son frère ennemi, le Syndicat national des officiers de police (SNOP).

La candidature du policier a été annoncée à la dernière minute, le 30 janvier, à la grande fureur d'Eric Raoult, le patron de la fédération UMP de Seine-Saint-Denis. Bruno Beschizza a obtenu un score honorable pour l'UMP, 19,13 % au premier tour des élections, et a donc été élu conseiller régional, le 21 mars.

Malheureusement, son élection heurte de plein fouet le code électoral. L'article L195 dispose, dans son sixième alinéa, que "ne peuvent être élus membres du conseil général" ou régional, ajoute l'article L342, "les fonctionnaires des corps actifs de police dans les cantons où ils exercent ou ont exercé leur fonction depuis moins de six mois". Le code électoral implique donc qu'un policier qui siège au conseil général ou régional ait exercé ses fonctions depuis au moins six mois dans le département : ce qui n'est pas le cas de M. Beschizza qui n'a jamais travaillé en Seine-Saint-Denis.

Or les nouveaux élus ont un mois, à compter de l'élection, pour se mettre en conformité avec les textes, c'est-à-dire jusqu'à ce mercredi 21 avril. Le ministère de l'intérieur, sommé par l'Elysée de trouver une solution, a proposé de faire du syndicaliste un attaché d'administration centrale: il n'y a pas d'incompatibilité avec le mandat de conseiller régional, et c'est un poste de fonctionnaire de catégorie A, comme les commandants de police. La solution a été écartée, le titre n'était, semble-t-il, pas assez ronflant, la présidence a demandé à ce qu'il soit nommé sous-préfet.

...........................................

En un mot, les policiers se font cocufier par leur propre syndicat.

10.Posté par Dazibao le 19/10/2016 01:58
@7

Exact. Ils sont le dernier rempart de la société, mais jusqu'à quand vont-ils contenir le crime?

11.Posté par tortue le 19/10/2016 05:27
La manif est illégale ? Pourtant il ne subissent pas de bombe lacrymogènes ... comment voulez vous que les citoyens qui les payent réagissent ? Si c'était une manif DE citoyens ça aurait dégénéré... trouver pourquoi ?

12.Posté par loïc le 19/10/2016 19:29
Nous ne sommes pas sortis de l'auberge car les électeurs naïfs sont encore nombreux à croire aux belles paroles anesthésiantes de ceux qui se succèdent au pouvoir depuis trop longtemps déjà. Les premières tendances de l'opinion majoritaire laissent penser que nous nous dirigeons vers un bis répétita : on prend les mêmes et on recommence !

Les voyous ont de moins en moins de limites comme l'angélisme qui détruit notre société. Celle-ci a été construite par nos aînés avec un système de valeurs qui part en lambeaux grâce à la bienveillante passivité de nos gouvernants bien protégés dans leur tour d'ivoire.

Les policiers/gendarmes, les profs, le personnel médical, les pompiers (autrement dit tous ceux qui garantissent notre présent et notre avenir) sont laissés à la merci des voyous.

13.Posté par GIRONDIN le 19/10/2016 21:17 (depuis mobile)
9. Dazibao
EXCELLENT

Légèrement le Mr lors d'une interview sur France inter.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales