Société

Des planteurs de la CGPER bloquent deux plateformes sucrières dans le Sud


Des planteurs de la CGPER bloquent deux plateformes sucrières dans le Sud
Les planteurs du Sud affiliés à la CGPER bloquent depuis ce matin l’accès aux balances du Baril et de Langevin, dans le Sud de l'île. Ils protestent par solidarité envers un planteur à qui Tereos a appliqué une pénalité équivalente à 10 % du poids de sa livraison, au motif que les cannes n'étaient pas suffisamment étêtées, c'est-à-dire qu'elles contenaient trop de feuilles. Il s'agit là d'un problème qui resurgit régulièrement et pour lequel planteurs et usiniers ne parviennent pas à s'entendre. Tereos s’appuie sur la convention tripartite "industriels-planteurs-Etat" relative aux conditions d’achat de la canne à sucre par les industriels. Cette convention stipule notamment que les planteurs doivent livrer une canne "saine loyale et marchande".

Du point de vue de Tereos, la canne doit donc être livrée sans chou. Problème, l'automatisation de la coupe ne permet pas d'obtenir un résultat aussi net que lorsque les coupeurs se chargent de la coupe. Or, de plus en plus d'exploitants ont décidé de s'équiper de coupeuses automatiques. Ils sont plus de 200 ans cette année et ce chiffre devrait continuer à augmenter selon Jean-Yves Minatchy, le Président de la CGPER et de la chambre d'Agriculture. Il faut donc rapidement trouver un terrain d'entente autour de cette problématique.

Pour Frédéric Vienne, le boss de la FDSEA, l'actuel président de la chambre d'Agriculture n'a pas fait tout ce qu'il fallait pour régler ce problème. De son point de vue, Jean-Yves Minatchy n'aurait pas mesuré l'importance de ce dossier pour l'avenir de la filière canne. L'intéressé s'en défend et assure avoir fait ce qu'il fallait. Il espère d'ailleurs obtenir une première avancée d'ici une heure ou deux alors que les planteurs négocient en ce moment même. "Que Frédéric Vienne balaye devant sa porte", conclut un Jean-Yves Minatchy, apparemment remonté. L'ambiance risque d'ailleurs de se dégrader un peu plus à mesure que les élections à la chambre d'Agriculture approchent. Elles sont prévues en janvier 2013. D'ici là, il y a peu de chance de voir le monde agricole se serrer les coudes.
Mardi 7 Août 2012 - 15:02
Lilian Cornu
Lu 782 fois




1.Posté par noe le 07/08/2012 15:39
Les coupeuses , ça coupent tout et c'est pour ça qu'on les reconnaît !

Dans les chargements , se trouvent : feuilles , racines , terre , branchages , et quelques tronçons de canne ... et on veut que le rendement soit fort ?

Tout est bon pour faire du poids mais le rendement en sucre est faible avec toutes ces saletés ...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales