Société

Des personnes "séropositives" en centre-ville de St-Denis pour une action choc


Surprendre et interpeller, c'était le but de l'action choc menée à Saint-Denis pour la Journée mondiale de lutte contre le Sida. Une dizaine de bénévoles des associations RIVE, Le Refuge et le Planning Familial s'était donnée rendez-vous dans la rue Maréchal Leclerc pour sensibiliser le public à la maladie et à la discrimination que subissent les personnes atteintes.

Les passants pouvaient donc apercevoir une poignée de personnes enfermées dans un carré avec des pancartes autour du cou sur lesquelles on pouvait lire "Je suis VIH+" et "Je suis séropositif".

Catherine Gaud, présidente de l'association RIVE, interpellait les Dionysiens: "Vous voyez ces personnes séropositives? Que pensez-vous d'elles? Êtes-vous conscients que cette maladie n'est contagieuse que par rapport sexuel? Savez-vous que la discrimination leur fait du mal?"

"La plupart des gens répondent positivement et quand je leur demande d'aller faire la bise à une des personnes avec les pancartes, ils répondent favorablement", explique-t-elle. Certains ont même pris la place des bénévoles afin de se soumettre le temps de quelques minutes à une possible discrimination. "Mais nous en avons eu certains qui étaient très agressifs et qui disaient qu'ils ne voulaient rien avoir à faire avec les personnes atteintes de la maladie. Il y a encore beaucoup de travail", ajoute-t-elle.

Une femme persuasive et des "séropositifs" très souriants ont pu sensibiliser bon nombre de personnes. "Ce sont des gens comme les autres, c'est évident", affirmait une femme. "Ils ne savent malgré tout pas comment ils réagiraient si un de leurs proches était atteint, et ça c'est dommage", précise Catherine Gaud.

Sur place également, Stéphane Ducamp, président du Refuge dédié aux jeunes homosexuels rejetés de leur famille. "Ce n'est pas une maladie propre aux homosexuels, mais nous sommes une association qui lutte contre les discriminations, explique-t-il, nous voulons lutter contre le regard discriminant auquel doivent faire face les personnes séropositives et on combat les sous-entendus constants sur leur sexualité".

"Il faut être prudent, que l'on soit hétérosexuel, homosexuel ou bisexuel, termine-t-il, continuer à se protéger, c'est continuer à vivre". 


Lundi 1 Décembre 2014 - 17:36
SH
Lu 2896 fois




1.Posté par noe le 01/12/2014 18:27
Quel courage !

2.Posté par TEK TEK le 01/12/2014 19:19
Les relations sexuelles non protégées sont le principal mode de contamination du VIH, néanmoins et au rique de choquer et de déplaire, si les hommes et les femmes feraient l'effort d'apprendre à connaitre leur partenaire ( ne pas coucher avec quelqu'un dés le premier soir... ) avant de passer à l'acte on n'en serai pas la. Je suis un homme, j'ai 36 ans et je n'ai jamais utilisé de préservatifs malgré le fait d'avoir eu une quinzaine de " partenaires ". Mais contrairement à certains, avant de passer à l'acte j'ai toujours apporté des résultats de test sanguin récent à ma partenaire et j'exige la méme chose en retour. C'est vrai que ce n'est pas trés romantique mais c'est une question de respect.

3.Posté par David Asmodee le 01/12/2014 19:29
Je suis séropositive. Kosa ou di a mwin ?

Forcément, l'intolérant est Réunionnais et parle créole.
Ça me rappelle la campagne pour le civisme dans les bus ; les messages sont tous en créole et en gros caractères. La traduction en français est secondaire.

Kosa mi di à zot ?

Allé cachiette.

4.Posté par KLD le 01/12/2014 20:31
très interressants les commentaires............... bravo à ces personnes !

5.Posté par réunionnais le 01/12/2014 20:36
ce n'est pas les séroposifs qui choc mais plutot la couche que certain tienne face à leur inculture persistante,le mone com sa y fé pitié oui

6.Posté par Travis le 01/12/2014 20:52
POSTE 4:

La majorité de la population parle créole ! Alors on s'adresse en créole...

7.Posté par dègue le 01/12/2014 21:29
oh, le pöv petit post 4, tjrs à se plaindre !

8.Posté par David Asmodee le 01/12/2014 21:53
@7

La totalité de la population comprend le français. Alors il faut parler en français pour ne pas manquer certaines cibles.

9.Posté par Electeur le 01/12/2014 22:23
le 7, ou manie l'argent kréol ou l'argent européen; ou n'a qu'à demande l'indépendance et ou démerde out carry ou tout seul. Car l'Européen qui passe , il tentera d'apprendre le français quand il traverse un département français mais jamais la langue maloya

10.Posté par dègue le 02/12/2014 15:59
autant pour moi, je m'adressai au post 3, vu que noé, i compte pas !

11.Posté par David Asmodee le 02/12/2014 19:24
@10

Si ton post débile n°7, s'adressait à moi, alors je te réponds : aucune plainte. Mais je refuse de me laisse marcher sur les pieds. D'ailleurs je me demande si je ne devrais pas saisir la Halde dès la prochaine campagne discriminatoire.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales