Société

Des néo-bacheliers reçus avec les honneurs à la Préfecture


Des néo-bacheliers reçus avec les honneurs à la Préfecture
Une quarantaine de lauréats du baccalauréat ont été invités ce vendredi après-midi dans les salons très feutrés de la préfecture pour recevoir leurs diplômes des mains du Préfet, Dominique Sorain, et du Recteur d'académie, Thierry Terret.

 

Pour Yann, cet élève de la filière S du lycée Leconte de Lisle ayant obtenu une note de 20,02, cette cérémonie de remise de diplômes et "un grand honneur" et un "aboutissement" du travail effectué. Le jeune homme, qui souhaite découvrir une autre culture, va poursuivre ses études de médecine au Québec, qui bénéficie selon lui d'un cadre "plus agréable" que celui de la France métropolitaine.

 


L'avenir se dessine également hors de La Réunion pour Apolline, autre élève de filière S, mais du lycée Levavasseur, qui a décroché une moyenne de 19,94 lors de son examen. La jeune fille a été reçue en classe préparatoire de physique-chimie au lycée Sainte-Geneviève  à Versailles et souhaite devenir plus tard ingénieur.

Léo, de son côté, préfère rester pour le moment dans l'île. Après avoir obtenu 20,42 de moyenne à son bac S, il va intégrer la première année de médecine à l'Université du Tampon, non sans appréhension...

Pour Dominique Sorain, il était "important de montrer la réussite de ces élèves" mais aussi de faire voir qu'à La Réunion, "il y a de très beaux parcours qui se réalisent". Le Préfet prend en exemple le cas de deux lycéens réunionnais qui ont réussi l'examen d'entrée à Sciences Po, "un examen très difficile" tient-il à rappeler. "On dit souvent que c'est uniquement dans les lycées parisiens que l'on peut obtenir ce genre de résultats. Mais non, ici aussi à La Réunion on peut l'obtenir", ajoute-t-il.

Même avis pour Thierry Terret, qui se réjouit au passage des bons chiffres de cette cuvée 2015 du baccalauréat dans le département. Il rappelle qu'il y a eu cette année dans notre académie plus de 700 mentions au bac, "un record" comparé aux autres années. "Nous nous situons cette année dans la même veine que l'an dernier, que l'on considérait comme un bon crû", indique l'historien de formation, qui se dit être "satisfait" comme recteur, car "des élèves qui fournissent des efforts, sont payés de leurs efforts". "L'école de la République, c'est une école dans laquelle quand on fait des efforts, on est payés au bout du compte de ce que l'on a fait".

Des néo-bacheliers reçus avec les honneurs à la Préfecture


Vendredi 10 Juillet 2015 - 16:48
.
Lu 1987 fois




1.Posté par MARONER le 10/07/2015 20:37
BRAVO

2.Posté par Marie ange g le 10/07/2015 23:25 (depuis mobile)
Félicitations de metropole à tous ces jeunes!

3.Posté par fozins le 11/07/2015 07:43
La Réunion , nou lé bon mêm !
Félicitation à ces jeunes qui ont bossé dur pour leur réussite !
Maintenant c'est la suite qui compte !

De nos jours, on apprend aux élèves, surtout à penser : en grandissant, on réfléchit sur les choses tout seul, on a ses idées et ses goûts. On échange les opinions… L’école aide les élèves à mettre de l’ordre dans tout cela, à ne pas tout croire, à juger par soi-même. C’est la liberté de penser, celle que personne, jamais, ne peut enlever. C’est le premier pas vers la vraie liberté ! Comme un écureuil qui amasse des noisettes, comme un jardinier qui soigne ses fleurs, comme un maçon qui construit son mur brique à brique, à l’école, on accumule des trésors. A tous les âges, on continue, on trouve d’autres richesses sur le chemin. Et l’on ne finit jamais d’apprendre, de s’enrichir, d’évoluer tout au long de la vie…
Montesquieu disait : « Pour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie : il ne faut pas être au-dessus des hommes ; il faut être avec eux. »

4.Posté par Maronèr le 11/07/2015 09:58
J'ajouterai une pensée si chère à Sartre pour amplifier les propos du post 3 : "l'existentialisme est un humanisme".

5.Posté par pierrot le 11/07/2015 14:59 (depuis mobile)
Je connais une jeune fille qui vient d''avoir tout juste 18 ans et qui passe en 2 année de Sciences Po. Elle n n''est pas boursiière. Connaissez-vous des entreprises qui pourraient la sponsoriser ? Elle est issue de la classe dite moyenne.....

6.Posté par noe le 11/07/2015 15:40
Et si pour une fois , juste pour les encourager , on invite les cancres du bac !

7.Posté par aou le 11/07/2015 19:30
félicitations! Qu'ils puisent exercer leurs compétences à la Réunion plus tard mais non dans d'autres régions ou à l'étranger!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales