Social

Des mises au placard à la mairie de Saint-Paul ?

Le syndicat autonome de la fonction publique territoriale de la Réunion (SAFPTR) revient à la charge. Une réunion avec le 1er adjoint de la mairie de Saint-Paul s'est tenue ce matin à la Saline-les-Bains pour poursuivre "dans le dialogue social", dixit le 1er adjoint. Seul le SAFPTR a boudé la séance.


Les services techniques avaient subi des débrayages l'année dernière
Les services techniques avaient subi des débrayages l'année dernière
Le SAFPTR, syndicat devenu majoritaire en 2011 à la mairie de Saint-Paul, se fait de nouveau entendre de la municipalité en 2012.

Depuis des semaines, le syndicat demande des explications à la mairie sur des pratiques supposées de pression sur des employés communaux ayant fait grève en 2011. Une grève qui avait paralysé le service restauration et une partie des services techniques au mois de juin (voir ici ).

"Des employés sont mis au placard. Ça se caractérise par exemple par une personne à qui l'on confie un poste, mais à qui on ne donne ni matériel, ni stylo, bref aucune possibilité d'accomplir sa mission", affirme Gilbert Estelle, porte-parole des employés communaux au SAFPTR et élu au comité d'hygiène et de sécurité (CHS). Un autre cas exposé par les protagonistes est celui d'une employée transférée du CCAS aux services techniques. Plus une mise au placard qu'une promotion, selon le SAFPTR.

Sur ces points, Jean-Marc Gamarus, 1er adjoint à la mairie, rappelle que le but de la réunion informelle de ce matin était justement de "poursuivre le dialogue social à période régulière". "Nous à la mairie, on essaye de bien faire avec un budget communal qui n'est pas extensible. La réunion de ce matin devait d'ailleurs expliquer aux représentants syndicaux les orientations budgétaires 2012 de la commune. Je respecte le personnel. S'il y a des pressions, eh bien que les personnes qui se disent victimes fassent le nécessaire devant la gendarmerie, le tribunal administratif ou leur syndicat", a-t-il précisé.

Comme pour témoigner du caractère délibéré de telles pressions, Gilbert Estelle précise pour sa part que ces personnes visées ont toutes pour point commun: avoir manifesté en 2011. "L'essentiel des services concernés sont ceux de la restauration scolaire, des services techniques, et ça commence à impliquer des agents administratifs", explique le syndicaliste.

Le syndicat agite la menace d'un préavis

La réunion qui se tenait dans les locaux de la SEM Tamarun à la Saline-les-Bains devait être un moment de concertation. Mais voilà, une petite phrase supposée de Jean-Marc Gamarus a fait réagir le SAFPTR qui a décidé de boycotter en partie la séance de travail (seuls trois de ses membres ont laissé leur chaise vide). Selon les propos rapportés par les membres du SAFPTR, le 1er adjoint aurait demandé à ce que Jean-Pierre Lallemand (président départemental du SAFPTR) n'y soit pas convié car il pourrait "semer le trouble" à Saint-Paul. "C'est un mensonge" dit, très affirmatif, Jean-Marc Gamarus qui ajoute même avoir invité le président du SAFPTR à envoyer un courrier en direction de la mairie pour demander une audience ultérieure. "Il y avait tous les syndicats présents ce matin. Il y avait par exemple la CGTR. Est-ce que M. Ivan Hoaraeau était présent ?", interroge Jean-Mac Gamarus. Une formule pour démontrer simplement que les secrétaires généraux des syndicats n'étaient pas invités et "un problème d'équilibre" évident pour le 1er adjoint.  

Devant un mépris qu'ils dénoncent, les représentants du SAFPTR commune de Saint-Paul parlent déjà d'un préavis de grève qui pèse au-dessus des services municipaux. Un seul objectif doit être atteint avance Gilbert Estelle : "l'application réelle de l'accord signé en 2011".
Lundi 19 Mars 2012 - 15:06
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2469 fois




1.Posté par assume le 19/03/2012 16:42
Mr GAMARUS se prend pour ZORRO il fait pression sur des employés communaux. même sur quelques membres du S.A.F.P.T.R mais voila le noyau du S.A.F.P.T.R de la commune de st-paul
lui résiste oui en ce moment il y a bien des pressions su les employés communaux .oui BELLO ET SA BANDE méprise la population st-pauloise. les personnes qui appartienne au S.A.F.P.T.R et qui n'ont pas suivi les directives du PRESIDENT j.p lallemand et qui ont assisté à cette réunion devront démissionner sur le champ. on fait du syndicat pour défendre les intérêts du personnel pas être la pour son propre intérêt personnel.

2.Posté par noe2012 le 19/03/2012 17:24
Si ça vient de Mme Bello , c'est degueulasse !
Mme Bello respecte trop les gens pour avoir proposé ces "mis aux placards"
Sauf si ces gens l'ont mérité ... des gens qui se sentent au-dessus des lois , qui ne font pas leur boulot professionnellement ....

« Rien ne reflète mieux l’âme des gens que le cadre dans lequel ils vivent. » [Alice Pariseau]

3.Posté par Maurice Béjaoui le 19/03/2012 17:51
Ça sent la magouille coco à plein nez, il y a la "patte" du PCR la dessous. Méthodes staliniennes.

4.Posté par Bertrand le 19/03/2012 18:50
le pcr et la droite sont-ils devenus alliés contre Bello

cela ne m'étonnerait pas

5.Posté par simone le 19/03/2012 20:46
Au Tampon c est les élues qui sont mit au placard
Plus de voiture fonction

6.Posté par ivan le 20/03/2012 07:27
quand GAMARUS dit que les tous les syndicats étaient tous présents et il fait référence à la CGTR.
Désolé de le dire le S.A.F.P.T.R DE LA COMMUNE de st Paul pèse plus que ce syndicat.le S.A.F.P.T.R
EST MAJORITAIRE. Mr GAMARUS devrait ouvrir plus de dialogue envers le S.A.F.P.T.R

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales