Social

Des microcrédits pour les plus démunis qui souhaitent se réinsérer


Des prêts bancaires pour les personnes démunies... C'était l'objet de la convention signée à Saint-Denis ce vendredi entre la ville, le CCAS (Centre communal d'action sociale) et l'association CREA-SOL.

Le but de ces prêts - gérés par l'association et assurés par ses partenaires bancaires - est de permettre aux personnes exclues de l'accès au crédit bancaire de bénéficier d'un "Crédit projet personnel". "Ça leur sert à réaliser un projet qui touche à l'employablilité, comme la mobilité, la formation, etc, tout ce qui va permettre à la personne de se réinsérer professionnellement et socialement, explique Christian Fara, directeur de CREA-SOL, on ne finance pas les écrans plats qui ne servent à rien, par exemple. La question que l'on se pose est: Est-ce qu'à la fin de ce crédit, cette personne sera dans une meilleure situation?".

Le montant du crédit est compris entre 300 et 3.000 euros remboursables entre 6 et 36 mois. Le taux d'intérêt varie selon les partenaires bancaires. "Les "nouveaux pauvres" sont aussi concernés par ce dispositif, précise Jean-François Hoareau, adjoint au maire délégué aux affaires sociales et vice-président du CCAS de Saint-Denis, c'est-à-dire ceux qui dépassent légèrement les minimas sociaux mais ne peuvent pas avoir de prêts bancaires".

Christian Fara explique le fonctionnement du CREA-SOL: "Nous sommes comme une microbanque solidaire ou une banque humaniste à la disposition des travailleurs sociaux". Autrement dit, le CCAS détermine quel dossier pourrait bénéficier d'un microcrédit. "Il doit être cohérent avec les autres aides qui existent", affirme Jean-François Hoareau.

Il rappelle que 340.000 personnes, soit 42% de la population réunionnaise, vivent sous le seuil de pauvreté, à savoir 935 euros par mois.

Christian Fara, directeur du CREA-SOL:

Vendredi 28 Novembre 2014 - 14:56
SH
Lu 1606 fois




1.Posté par SEVERIN le 28/11/2014 15:37
Voilà une idée qu'elle est bonne,enfin,certains commence a faire travailler leur boyaux de la tête.C un bon début,in yab des Yvelines

2.Posté par noe le 28/11/2014 16:14
Il faut aider les plus démunis à s'en sortir !

3.Posté par KLD le 28/11/2014 17:50
du concret ! bravo .

4.Posté par ravachol le 28/11/2014 19:37
Post 1: Ce type de crédit existe depuis plus de dix ans à Madagascar, ce voisin tant méprisé par certains réunionnais qui n'y sont allés que pour tirer un bon coup! Bravo les "cerveaux" réunionnais, on en redemande!

5.Posté par ???? le 28/11/2014 20:17
Faut faire attention avec ces saletés de politicards. On est en train de légaliser la pauvreté . Il ne faut pas que le RSA devienne le nouveau SMIC de demain.

6.Posté par SEVERIN le 29/11/2014 00:09
Merci @5, c la politique de l'autruche made in French,ils ont eu des consignes,mais a ce niveau tout est bon a prendre selon la loi de ceux qui réfléchissent a l'ancienne(motif/la France fonctionne tjrs sur le ticket modérateur du faux intellect.C'est pour cela que nous sommes devenus un peuple en perdition.A force de nous les gonfler,on perd nos repères bac +5/8/10 n'a plus d'importance,c'est celui qui a fait l'ENA qui en a pleins la culotte même si c'est un grand nullard de première). A post4 merci,l'historique du microcrédit vient de l'Inde le créateur de cette structure a eu un prix Nobel d'après mes lointains souvenirs.In yab des Yvelines

7.Posté par Laurent le 29/11/2014 05:38
Pas mal , enfin , ceux qui ont des projets vont pouvoir s'en sortir ! On devrait aussi interdire le crédit revolving , c'est ça qui tue pas de consommateur !

8.Posté par JR le 29/11/2014 10:25
Bravo! qu'attends le p'tit vantar de st leu pour s'y adhérer? même si la commune est la 7eme ville la plus endettée, alors que le contraire a été largement diffusé sur les ondes radios, tv, et presse écrite par ce clown et p'tit dentel. Arrêtez de nous mentir, il faut que la justice fasse une perquisition dans cette mairie.

9.Posté par Dipadutout ! le 29/11/2014 10:51
Ti dentel st leu lui il sera jamais d'accord. Il est toujours contre ce qui ne rentre pas dans sa poche.

10.Posté par EKOLO le 29/11/2014 15:52
C'est bien. C'est avant tout une mesure en faveur du secteur de l'automobile. Les gens qui pourront se payer une voiture n'auront pas pour autant la certitude de sortir du chômage. Par contre les concessionnaires auront la certitude d'avoir vendu une voiture.

Pour les formations, la plupart du temps elles sont prises en charge par Pôle Emploi (pour les chômeurs de longue durée, c'est-à-dire une majorité croissante des chômeurs).
On ne règlera pas le problème du chômage de manière significative comme ça. Les causes principales du chômage (à mon humble avis) :
- consommation en baisse
- délocalisation
- importation de produits étrangers

Pour ce qui est de la consommation, l'Etat intervient autant qu'il peut pour la favoriser.
Mais pour les deux autres causes, il ne peut pour le moment rien faire. C'est le capitalisme et son extension logique, la mondialisation.
Au mieux dans ce système, certaines entreprises feront des chiffres tels que leurs impôts rendront le pays riche, mais le problème du chômage restera indemne (à moins que les chômeurs n'émigrent dans les pays où il y a du boulot).

Enfin, tant mieux pour le secteur automobile (et par extension le secteur pétrolier et la pollution de l'air).

11.Posté par Tina le 30/11/2014 09:16
@10 Ekolo
Et kan mi fini mon service vers 3h 4h, ou vien raméne amoin mon caze dan les ho ?
Et kan mon copain i fini le week end 6h du mat ou sava trape ali oci ?

12.Posté par EKOLO @ Tina le 01/12/2014 19:49
Mi té koz si band somèr. Ma di "minm ke ou ginyn out loto, lé pa sir ou sa ginyn in travay ; par kont vandèr loto, sir li sa vand inn loto".
Ma pa koz si démoun i travay déza, parey ou minm.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales