Société

Des journées départementales pour préparer un "plan d'action sociale innovant"


Des journées départementales pour préparer un "plan d'action sociale innovant"
Le travail social, un sujet vaste qui concerne de nombreux métiers oeuvrant dans le domaine de l'action sociale au sens large. Le travail social est incontournable. Il est aussi, comme beaucoup d'autres secteurs, en proie aux restrictions budgétaires.

Le Département de la Réunion a décidé de soutenir l'organisation de trois journées organisées "par et pour les acteurs de l'action sociale".  Mardi matin, face à une assemblée majoritairement composée de travailleurs sociaux, la présidente du Conseil Général, Nassimah Dindar, a ouvert ces JDAS (Journées Départementales de l'Action Sociale) par un discours très solennel, préoccupant même.

"Depuis 2004, nous sentons qu'il y a un détricotage. Nous sommes en doute, en questionnement plus qu'en mesure d'apporter des réponses à nos publics. L'Etat n'a plus les moyens de nous donner de quoi poursuivre nos activités et décliner les politiques publiques sur nos territoires", explique la présidente. Le risque clair pour Nassimah Dindar, rappelé ce matin, est que "le malaise social soit grandissant".

Ces journées sont présentées comme le prolongement de la réflexion entamée lors des Assises de l'Urgence Sociale. Comment rendre l'action sociale plus efficace tant humainement que socialement? Les ateliers, échanges, rencontres prévus pendant ces trois jours ont cet objectif de valoriser et d'écouter les travailleurs sociaux et partenaires, de débattre, de mieux se connaitre aussi… Au final d'apporter du "liant", dixit Nassimah Dindar, au sein d'une très grande famille.

Plus de 300 personnes sont attendues aujourd'hui, puis demain. A titre d'exemple, des ateliers de "biodanse" sont organisés ou encore des débats variés sur le maintien à domicile des malades d'Alzheimer, la situation de Mafate, les violences scolaires, l'alimentation réunionnaise, la sanction éducative…

La collectivité entend ainsi structurer un plan d'action sociale innovant et le présenter, "au plus haut niveau. Qu'on ne nous calque pas des politiques de là-bas chez nous. Nous ne sommes pas un département métropolitain", a conclut la présidente du Conseil Général.

Des journées départementales pour préparer un "plan d'action sociale innovant"

Des journées départementales pour préparer un "plan d'action sociale innovant"
Mercredi 3 Juillet 2013 - 07:22
Lu 481 fois




1.Posté par Patricia le 03/07/2013 08:22
Est ce que les TISF trouveront leur place?

2.Posté par vigilance le 03/07/2013 12:24
la biodance , ou biodanza, est considéré comme une secte par de nombreux organismes gouvernementaux
et ce serait scandaleux que le Département cautionne les agissements de quelques huluberlus à la recherche de quelques financements

http://lemontventoux.skynetblogs.be/archive/2012/09/12/biodanza-quand-le-loup-s-invite-dans-la-danse.html

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales