Société

Des formations adaptées au marché du travail, le credo de l'E2CR


Des formations adaptées au marché du travail, le credo de l'E2CR
Les 1ères Rencontres professionnelles de l'Ecole de la 2e chance (E2CR) se sont tenues cet après-midi au Cinépalmes à Saint-Denis. Stagiaires et entreprises se sont réunis afin de collaborer et permettre aux jeunes de se rapprocher du monde professionnel. Ceci passe par des formations adaptées au marché du travail et la création d'un réseau.

La BRED, le CHU de La Réunion, le groupe Ghanty, Clinifutur, DHL, Leclerc et le groupe Jina étaient notamment présents.

"Il faut leur tendre la main car ils en ont besoin", affirme Shenaz Bagot, président de l'E2CR. Pascal Thiaw Kine, trésorier de l'E2CR, rappelle que "derrière chaque jeune, il y a une histoire et c'est toujours la même histoire qui s'inscrit dans la spirale de l'échec".

L'E2CR forme et place plus de 700 jeunes par an. En 2015, l'école a compté 55% de "sorties positives", c'est-à-dire des situations où les jeunes ont trouvé une insertion en formation ou emploi à l'issue de son parcours à l'E2CR.

Entre 2010 et 2015, 2.044 stagiaires ont été accueillis et 2.334 entreprises ont pris au moins un jeune en stage. 340 d'entre elles ont embauché un stagiaire.

Des formations adaptées au marché du travail, le credo de l'E2CR
Mercredi 23 Septembre 2015 - 17:09
SH
Lu 988 fois




1.Posté par Maronèr le 23/09/2015 20:36
1 jeune sur 7 embauchés par les entreprises d'accueil du stagiaire. C'est bien maigre le résultat ! Voir autant de personnes, d'énergies, d'entreprises, et....d'argent public pour un résultat aussi médiocre me fait poser beaucoup de questions : pourquoi l'insertion professionnelle malgré une seconde chance proposée peine t elle à ce point à impacter le potentiel emploi à la Réunion. L'entreprise ne recrute pas vraiment ? y a t il vraiment de l'emploi ? où sont les GPEC des entreprises locales ? comment se fait-il que tant de fonds publics pour la professionnalisation pour l'apprentissage pour l'emploi jeunes, on se retrouve malgré un suivi des plus sérieux, dans une situation où seulement 1 jeune sur 7 est embauché !!!! Le système mais les plus avantageux ne profitent pas à l'emploi, les entreprises ne jouent pas le jeu...IL aurait fallu tout financer 100 % pour qu'il fasse l'effort d'embaucher !!! et encore si ces mêmes entreprises ne demandent pas à l'Etat de financer aussi leurs bénéfices.... il y a quelque chose qui est à revoir dans son ensemble pour qu'un sou placé par l'état (nos impôts) enrichi réellement l'activité et favorise l'emploi pour un moins 1 jeune sur 2...

2.Posté par A m"diter le 23/09/2015 21:02
"Embauchés en stagiaires" tout est dit... encore et toujours la même escroquerie. Les jeunes sans emploi une grosse manne à fric pour les dirigeants et les centres de formations. Ca fait des années que cela dure!

3.Posté par Raisonnez... le 23/09/2015 22:32
Il faut à un moment donné arrêter de dire n’importe quoi dans les commentaires... Le taux de sorties positives à l’École de la Deuxième Chance est de 55%. Au niveau national il est de 58%. Dans la Région où le taux de chômage est le plus élevé de France c'est une belle performance ! Que ceux qui aiment râler trouvent autre chose...
Les 340 embauches sont celles parmi les entreprises qui prennent en stage, mais il y en a bien plus !
Merci ;)

4.Posté par Rudolph le 24/09/2015 14:46
Au moins lui il fait quelque chose de concret ..... vous vous faites quoi ?
Thiaw Kine, président de région
Mais cette fois sans la méthode commerciale (private joke inside ;) )

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales