Société

Des experts internationaux à la Région pour parler tourisme

La Région a engagé, depuis 2010, une nouvelle politique en faveur du tourisme. Dans la continuité de ses actions, la collectivités a organisé avec l’INTA, association internationale spécialisée dans le développement urbain, une table ronde internationale sur le tourisme pour faire le point sur la stratégie de développement à court et moyen terme.


Des experts internationaux à la Région pour parler tourisme
Il y avait du beau monde ce mercredi matin dans l'hémicycle du Conseil régional. Une table ronde était organisée avec des experts internationaux sur le développement touristique réunionnais.

Imaginer les conditions favorables pour concilier adhésion de la population, respect de l'environnement et développement de la Réunion. C'est ce que plusieurs dizaines de personnes ont tenté de faire en débattant ce matin.

Ces préconisations ont pour but d'élaborer une stratégie de développement du tourisme à court et moyen terme. Dans son rapport de 2010, l'INTA fait le constat que la crise économique et la montée du chômage imposent de trouver rapidement des relais de croissance. Le secteur du tourisme s'avère être un domaine adapté au potentiel et aux besoins locaux.

L'objectif visé à l'horizon 2015 est d'augmenter significativement le chiffre d'affaires et l'emploi liés au tourisme, par une augmentation du nombre de voyageurs et par un saut qualitatif dans l'offre de produits. Le cap de 600.000 touristes est un défi collectif à relever.

L'INTA en bref

Elle rassemble plus de 2.000 membres, associés et partenaires dans près de 60 pays. La prise en compte globale des enjeux urbains, la vision stratégique et l'intégration des fonctions urbaines sont les principes qui traversent les activités de l'INTA.

L'INTA est déjà intervenue deux fois à la Réunion : auprès de CBO Territoria sur la valorisation du foncier et le développement touristique de la Réuion, et auprès de la commune du Port et du TCO pour élaborer des scénario d'aménagement des terrains de l'arrière-port.
Mercredi 30 Novembre 2011 - 14:41
.
Lu 1300 fois




1.Posté par Confucius le 30/11/2011 16:22
A l'ile de la Réunion, nous n'avons pas besoin d'experts internationaux pour comprendre pourquoi le tourisme ne prospère pas dans notre ile. Les motifs en sont les suivants : la Réunion est sale. aucun élu n'a le courage de sanctionner les gens qui jettent des saletés n'importe où; les devantures de maisons décrépies en plein centre ville; les gens entassent leurs encombrants (ordures) plusieurs jour avant le passage du camion; les camions bars et les petits bars quis sont légion sur le bord des routes ont leurs abord sale, les gens cuisinent et servent le client en tenue non réglementaire (cheveux en bataille au dessus des plats, ongles noirs etc...) ; le service dans les hotels et restaurants est mauvais, les gens servent les clients sans enthousiasme. Rares sont ceux qui parlent anglais; lors d'arrivée de croisière, les croisiéristes débarquent au Port sur un quai commercial, sans âme, au loin ils découvrent des paysages de désolation,ensuite rien ou presque n'est organisé pour leur faciliter le séjour etc...etc...etc...etc... Nombreux sont les réunionnais qui pourraient de par leurs conseils aider à améliorer la fréquentation de l'ile par des touristes. Mais autant l'ancien Conseil Régional que le nouveau, ne sollicitent l'avis des réunionnais : ils discutent avec des experts internationaux !

2.Posté par Cambronne le 30/11/2011 17:20
Pour une fois je préfère rien dire l'on va encore dire que c'est de la faute au méchants libéraux qui ont tiré vers le haut Maurice les Seychelles Maldives , et toute une bande de la montreurs qui ont tiré vers la bas la Réunion pas étonnant déjà pour atteindre des perspectives de 600000 il faudrait créer des hôtels de luxe chose que la Réunion est totalement dépourvu il manque 6000 chambres d'hôtels pour pouvoir espérer atteindre les chiffres , je me demande seulement à quoi on servi les étude de odit France et toutes les réunions sur un plan tourisme depuis 30 ans lorsque l'on réitère les mêmes erreurs , l’administration Jacobine de la Réunion traine une sale réputation pour faire fuir les rares investisseurs désirant encore se risquer dans le landerneau et il faut pas oublier le cartel des thénardiers pei qui ne propose que de la merde sans amour en prime comment attirer des mouches avec du vinaigre, sans oublier l’hystérie collective pendant l'invasion de la vilaine femelle moustik et les taverniers avec les fantasmes de requins tigres , ensuite ils viendrons jacasser pour obtenir des aides , alors qu'ils n'ont aucune idée des attentes du tourisme actuel ils pourront continuer leurs gesticulations inutiles lorsque le problème est ailleurs juste devant leur yeux , d'ailleurs y aurait il quelqu'un capable de me dire qu'est ce que font ces emplois fictifs à l'IRT ???pourquoi des techniciens? pourquoi des architectes? à quoi servent ces ignorants imbus de leur personne ....

Qui est John Galt ?

3.Posté par ERIC ORANGE le 30/11/2011 20:50
bonsoir,
le sujet du tourisme à la REUNION est récurrent.
La(les) réflexion(s) peut(vent) se poser de diffrente(s) manière(s).
- Valorisation de la filière ( Formation,respect du code du travail et Salaire motivant )
- Sensibilisation au respect de l'environnement
- Diminution des tarifs aériens
- Valorisation du TOURISME LOCAL (mise en place d'un package avec prix attractif)
- Pour suivre l'esprit de CONFICIUS que la population soit acteur et non spectateur
- Transparence de la Région(parution de l'audit des experts et synthèse des réunions et comparatif avec les anciens audits réalisées) NOUS PAYONS SES EXPERTS ?NOUS VOULONS DES RESULTATS. Que le citoyen soit au centre du travail de Région pas l'inverse.


4.Posté par sgeg le 30/11/2011 21:22
l'avis de l'expert ?...allez ailleurs , c'est moins cher , plus beau et en plus les gens sont aimables !
la réunion est réservée aux fauchés aux radins et aux masos , ou les trois...

5.Posté par Vivien DURIEUX le 30/11/2011 22:50
Le développement du tourisme à LA REUNION passe par son indépendance, prochaine "LA FRANCE N'AYANT QU'A VENDRE SES ILES", vont nous dire les Allemands, allez vous faire voir chez les Grecques!?

Car "l'assistanat est une autre forme d'esclavage", l'Abée PIERRE découvrant "NOTRE ILE"BOURBON.

90% des hôtels à LA REUNION ,violent la Loi et sont sans charme,du fait d'une corruption et spéculation que les Pharisiens nomment la crise, ayant bon dos.

85 administrations s'occupent du tourisme et le paralyse comme à TROIS BASSINS ,où nous proposions une solution de deux digues en pierres, comme en Afrique du sud avec un filet , autorisant le surf en toutes sécurité.

La Préfecture comme pour BOUCAN et ST GILLES va interdire le surf à TROIS BASSINS également!?


VIVIEN DURIEUX FACEBOOK, v.durieux@ool.fr

6.Posté par Cambronne le 01/12/2011 07:25
4.Posté par sgeg le 30/11/2011 21:22
l'avis de l'expert ?...allez ailleurs , c'est moins cher , plus beau et en plus les gens sont aimables !
la réunion est réservée aux fauchés aux radins et aux masos , ou les trois... tu oublies ceux aussi qui aiment les services et prestations minables , car le véritable problème est là , avec ce manque total de remise en question s'imaginant satisfaire les chalands un manque d'authenticité de créativité à l'image de la guenon qui a adoptée le mode plagiat par des singeries pour des escarpins tout est aussi dans le marketing , le reste n'en parlons pas le côté matuvu bling bling paraitre et frime à gogo ....non voici donc 30 années qu'ils ont opté les choix aussi divers que variés pour tirer la destination Réunion vers le bas de gamme comme ensuite remonter plus vers le haut de gamme ...la Réunion a le tourisme qu'elle mérite c'est comme les patron thénardiers ils ont les employés qu'ils méritent vu que la crème des crèmes préfère partir mieux payé ailleurs ...car penser comme ce crétin ERIC ORANGE "Diminution des tarifs aériens" je reste persuadé même avec des vol gratuits ils ne parviendront pas à remplir les hôtels minables et impersonnels ce n'est pas de la faute du personnel, les employés n'y sont pour rien , mais bien un énorme problème d'architecture, d’environnement manque de caractère atypique et ça c'est la responsabilité du promoteurs spéculateur chasseur de prime et subvention , faudrait que certains voyagent un peu pour voir les différences d'une concurrence toujours plus féroce dans la zone... les errances du tourisme à la Réunion ne date pas d'hier mais depuis le jour ou des énergumènes se sont appropriés les manettes de ce secteur économique , J'ai toujours dit que je préfèrais l'expression "humano-arrangiste " (qui met vraiment en valeur le mot « humain ») à celle "d'anthropo- bienfaiteur " (l’humain se retrouve alors dissimulé discrètement sous "anthropo").
Les errances d’une relance du tourisme à La Réunion :
avec les multiples série d'actions impliquant tous les acteurs mais qui ne seront que fiasco ….

Voir la réalisation du Schéma Régional du tourisme concrétisant la volonté des instances de la Réunion de doter enfin l’ile, d’un véritable cadre de référencement hôtelier pour renouer avec un dynamisme développer dans ce secteur porteur en matière d’emplois.
Elément de stratégie majeur dans le développement économique local, ce dispositif préconisant les réorientations de l’action articulée autour de cinq axes :
Faciliter l’organisation touristique des offres sur l’espace foncier,
Qualifier l’offre touristique
Redéployer une amplification sur les hébergements marchands de haut de gamme,
Séduire par des sites et événementiels structurants et des produits du terroir Réunionnais, consolider l’offre culturelle et de loisirs autour d’une nouvelle thématique identitaire, et enfin promouvoir et mettre en marché l’offre unique.
Ce projet innovant et autrement est le résultat d’un travail de réflexions de pensées et d’études pour concevoir une seule résonance pour le développement touristique de la Réunion.
L’on possible de résumer l’approche autour de cinq défis :
- imposer la Réunion France de l’Océan indien comme un carrefour incontournable entre l’Europe, dans l’Océan Indien
- créer des produits concurrentiels adaptés aux attentes de voyageurs toujours plus exigeants ,
- gagner des parts de marché sur le luxe et augmentation sur le volume des nuitées,
- accroître le nombre de visiteurs des sites touristiques et culturels,
- augmenter la consommation touristique par une attractivité innovante et vivante .Les objectifs, ambitieux et réalistes, sont pourtant simple à mettre en œuvre :
Augmenter la fréquentation touristique de seulement 50 % à l’horizon 2015, soit 600 000 voyageurs , ce qui entraînerait indubitablement la création de 4500 emplois directs et indirects.
Voir naitre une augmentation sur le nombre de nuitées avec une hostellerie de luxe autrement Faire passer le ticket de la recette moyenne de 50 à 150 euros par touriste et par jour (+30 %)
l’on pourra toujours aider à la création et à la modernisation d’hébergements structurants marchands de sommeils, si l’on ne change pas les vilains styles de la banalisation …
Promouvoir une marque forte des valeurs de la France dans l’Océan Indien
Élaborer une stratégie de promotion et de communication d’envergure durable .
Respecter les ressources de l'environnement
Préserver les processus écologiques essentiels
Sauvegarder les ressources naturelles et la biodiversité
Construire des établissements hôteliers ou rénover les établissement existant passe aujourd’hui par une prise en compte de la qualité environnementale et de la haute performance énergétique.
Il ne s’agit pas d’un élément de détail mais bien au contraire du cadre central autour duquel le projet doit être structuré dès la programmation.Le problème il n'y a aucun projet
Alors les doux rêveurs peuvent toujours rêver pour la Réunion
La beauté de ce pays avec son gigantesque potentiel touristique a fortement impressionnée depuis sa reconnaissance par l’Unesco , il faut voir le fiasco .
C’est lors de cette première visite que l’idée de notre projet à germée. Plusieurs années suivirent et peu à peu les idées ont mûris.
La biodiversité de la région nous a stimulée à opter pour un projet respectueux de l’environnement et différent des autres activités touristiques des Cirques et du Volcan . Tant au niveau administratif qu’en matière des autorisations nécessaires, l’administration approuve la démarche : ainsi les structures Hôtels Eco puisse être enfin reconnu reclamant des espace un environnement et un prestige .
Aujourd’hui, l’inexistence des édifices seraient prêt à démarrer si l'administration Jacobine était moins borné dans des entêtements de technocrates crétins.. je reste convaincus que ces projets pourraient être des plus écologiques en leur genre et aspect, dans la communauté Réunionnaise.

Ile de la Réunion en manque de touristes par une absence évidente de lits ?

Qui est John Galt ????

7.Posté par sgeg le 01/12/2011 10:46
6
je rigole en pensant au terme " thénardiers " que tu emploies souvent pour qualifier les hébergeurs locaux.
je crois que tu as 100% raison !
j'ai voulu dernièrement programmer quelques jours du côté des plaines en famille , pour changer un peu , faire du cheval un peu de moto TT etc...
j'ai failli mourrir de rire au vu des hébergements que l'on me proposait...moche , sombre , mal décoré ,pas de télé écran plat ni le satellite of course , pas de liaison wi-fi...de véritables et authentiques thénardiers qui semblent avoit décoré leurs cases en faisant les poubelles ?
les prix étaient plutôt pas chers , mais j'aurais préféré plus cher mais BIEN que ces machins de misère...
résultat ? nous retournons à maurice , pour à peu près le même prix j'ai une case avec piscine , télé sat
et wifi en illimité , ce qui me permet de continuer à pourrir quelques nazes de zinfos depuis là bas ! LoL !

8.Posté par Zbob le 01/12/2011 13:13
Hélas oui, sgeg a raison!
De nombreux hébergements sont d'un triste,d'un assez maivais goût au niveau de la décoration, quant à l'accueil , s'il est souvent "gentil" il est assez peu souvent professionnel...ce que cherche les "vrais" toristes , ce que ne sont pas les "affinitaires" qui viennent voir la famille ou les amis...
Il faudrait aussi que les "tables d'hôtes" le soient vraiment...certaines qui, il y a 20 ans ,étaient formidables ( accueil , nourriture) ne sont plus que des usines à carry ( souvent "carry poulet avec surtout les ailes d'ailleurs ,à croire que ces bestioles n'ont pas de pattes!)...
L'appellation table d'hôte existe , elle répond à des critères qui ne sont plus respectés par beaucoup..
Accueillir des touristes , des vrais , qui auront payé cher un billet d'avion , c'est un métier, le bricolage ne suffit plus.
De vrais hôtels , qui sans être des 4 ou 5 étoiles , ne soient pas que des cubes de béton sans âme, c'est possible mais il est vrai que la défiscalisation a donné des idées à des tas de gens plus ou moins friqués mais sans compétences...
L'IRT ferait mieux de s'intéresser à ce vrai problème mais la "patronne" a d'autres chats à fouetter et au lieu de nommer là cette dame dont la compétence était à prouver , on aurait pu sûrement nommer un ou une vrai pro ( mais copinage et indemnités obligent)...

9.Posté par leon le 01/12/2011 19:15
Pourqoui toujours chercher des solutions avec des personnes qui sont dans des schémas traditionnels alors que nous avons besoins pour nous différencier d'être novateurs.
Il y a beau coup d'idées de part et d'autre à la réunion et c'est avec ces idées reunionnaises qu'il faut avancer
j'ai proposé lors de l'arrivée de la nouvelle équipe de l'irt de consacrer une grande piece avec une immense carte de l'ile où tout un chacun pourrait venir et faire des propositions en terme d'aménagement, de création d'activité etc...
au bout de six mois, faire une synthèse et mettre en place ce qui aura été retenu, mais apperament c'est peut être un peu trop simple...
pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué et on est toujours dans le syndrome de la goyave de france
et je vous le garanti rien ne sortira de tout ces blabla de la région

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales